Lundi 23 Octobre 2017
(Fraternité Matin 21/09/17)
L’initiative vise à permettre à ces régies financières d’être de véritables instruments de modernisation et de sécurisation du transit régional. Au siège régional du groupe de la Banque mondiale à Abidjan-Cocody, Pierre Laporte, son directeur des opérations, a appelé hier, les administrations douanières ivoirienne et burkinabé à harmoniser et surtout à capitaliser sur les ressources. Cet appel s’inscrit dans le cadre du Projet d’appui à la modernisation du secteur des transports et à la Facilitation du commerce sur le corridor Abidjan-Ouagadougou, en cours depuis le début de l’année. Ce projet entend permettre aux administrations douanières d’être de véritables instruments de modernisation et de sécurisation du transit régional. « Nous accordons la plus grande importance à ce que ces efforts aboutissent...
(Fasozine 20/09/17)
Le Burkina Faso à l’instar des 192 autres Etats-membres de l’Organisation des Nations Unies (ONU) participe à la 72e assemblée générale de l’institution ouverte le 12 septembre dernier à New York aux Etats-Unis. C’est dans le but d’expliquer à la presse nationale les enjeux de la présente session ordinaire des Nations Unies et l’intérêt de la participation burkinabè que le Centre d’information des Nations Unies (Cinu) en partenariat avec le ministère burkinabè des Affaires étrangères a tenu ce mardi 19 septembre 2017 à Ouagadougou un press-briefing. Cette rencontre d’information...
(Sidwaya 20/09/17)
La ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes, Hadja Fatimata Ouattara a ouvert la 1re édition de la Conférence du Faso sur le numérique(COFAN), qui se tient du 19 septembre au 28 octobre 2017 à Ouagadougou. Booster le développement de l’industrie numérique au Burkina Faso, c’est le leitmotiv du ministère en charge du développement de l’économie numérique. C’est dans ce cadre qu’il a initié la Conférence du Faso sur le numérique(COFAN). La 1re édition se tient du 19 septembre au 28 octobre 2017 à Ouagadougou. Durant plus d’un mois, les acteurs du domaine vont échanger sur les meilleures pratiques à adopter en vue de développer ce secteur. Selon la ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes,...
(Xinhua 20/09/17)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Intervenant mardi à l'Assemblée générale des Nations Unies, le Président malien Ibrahim Boubakar Keïta est revenu sur les longues négociations qui ont mené à la signature de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d'Alger, selon un communiqué publié par l'ONU. Depuis la mise en œuvre de l'accord, assure-t-il, la situation générale a connu des progrès fort appréciables. Il a donné pour exemple que les autorités intérimaires et les collèges transitoires sont opérationnels dans cinq régions du Nord du Mali. Il a aussi pointé le retour de l'administration à Kidal, grâce à l'appui de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), tout en...
(Sidwaya 20/09/17)
La vente illicite de l’essence est une activité lucrative pour de nombreux jeunes à l’Est du Burkina Faso. Malgré la traque menée au quotidien par les forces de sécurité, le phénomène prend des proportions inquiétantes. D’où s’approvisionnent les contrebandiers ? Comment le carburant pénètre-t-il le territoire burkinabè ? Une équipe des Editions Sidwaya a remonté la filière pour découvrir les méandres de cette activité. Enquête ! Mardi 18 juillet 2017 à Pama, chef-lieu de la province de la Kompienga dans la région de l’Est, à 325 kilomètres de Ouagadougou. Nous sommes à une quarantaine de kilomètres de la frontière béninoise. La proximité de cette province avec les pays voisins (le Bénin et le Togo), a facilité une entrée parfois frauduleuse...
(Burkina24 20/09/17)
Bien avant l’annonce des parlementaires de l’Afrique de l’Ouest, le gouvernement burkinabè prévoyait dans le cadre du Programme national de développement économique et social (PNDES) d’accélérer la transition démographique en rendant gratuite la planification familiale avec l’espoir de réduire le taux de natalité. Avec l’apport financier de l’Agence française de développement (AFD), l’Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS) et les ministères de la santé du Burkina, du Mali et du Niger implémentent le programme régional Démographie, Santé sexuelle et de la reproduction (DEMSAN). Pour l’atteinte des objectifs fixés, une rencontre entre l’organisation et le ministère de la santé burkinabè a eu lieu ce mardi 19 septembre 2017.Le ministère de la santé et l’Organisation ouest-africaine de la santé réflechissent sur comment...
(Fasozine 20/09/17)
L’inspecteur Sylvestre N’Do a officiellement pris fonction ce vendredi 15 septembre 2017 comme nouveau patron de la police municipale de Ouagadougou, en remplacement de Jean Marie Ouédraogo.C’est désormais aux ordres de l’inspecteur Sylvestre N’Do que répondront les agents de la police municipale de Ouagadougou. Le quatrième directeur général dudit corps a été officiellement installé dans ses nouvelles fonctions. Il succède ainsi à Jean Marie Ouédraogo, qui a passé un an et six mois aux commandes de cette force rattachée à la mairie de Ouagadougou. Pour l’inspecteur Ouédraogo (le sortant), ces 18 mois passés à la tête de la police municipale sont soldés par un bilan satisfaisant. «De janvier à septembre 2017, le total des recouvrements fait état de 164 104...
(RFI 19/09/17)
Une réunion sur le G5 Sahel s’est tenue lundi 18 septembre 2017 en marge de l'Assemblée générale de l’ONU, avec les présidents des cinq pays du groupe, mais avec aussi Emmanuel Macron, Alpha Condé, président en exercice de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’UA, ou encore la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini et le secrétaire général de l’ONU António Guterres. Et finalement, un représentant américain était bien présent, un conseiller du Homeland Security, le département de Sécurité intérieure. Financement, articulation force G5 et forces de l'Onu, les débats ont porté sur des questions de fond.
(Le Pays 19/09/17)
Sous l’égide de la NAFA, la Coalition nationale pour le changement avec Djibrill Bassolé a organisé à Banfora, un grand meeting pour exiger la libération du Général, détenu injustement selon elle, dans le cadre du coup d’Etat du Général Diendéré. C’était le 17 septembre 2017. La salle de conférence du collège Sainte Thérèse de Banfora a refusé du monde. Une salle de 800 places assises, pleine à craquer, avec des gens amassés aux différentes fenêtres et dans les quatre coins, telle était la physionomie que présentait la nouvelle salle polyvalente du collège Sainte Thérèse de Banfora, ce 17 septembre 2017, lors de la conférence publique organisée par la NAFA à Banfora, pour demander, sans délai, la libération de Djibrill Bassolé...
(Sidwaya 19/09/17)
Le ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale a organisé, le 12 septembre à Koudougou, un forum national des écoles et centres de formation professionnelle de l’Etat. En l’absence du ministre de la Fonction publique, c’est son directeur de cabinet M. Allahidi Diallo qui a présidé l’ouverture des travaux de cet important forum qui marque un tournant capital dans la vie des écoles et centres de formation professionnelle du Burkina Faso. La formation professionnelle est l’ensemble des activités d’apprentissage susceptibles d’accroître les performances des apprenants. Aussi, elle permet de doter l'administration publique de capital humain compétent à même d’accroître la performance des services publics. L’Ecole nationale d’administration et de magistrature(ENAM) qui a, pendant longtemps, été...
(RFI 19/09/17)
La Fédération burkinabè a saisi le Tribunal arbitral du sport contre la décision de la Fédération internationale de football (FIFA) de faire rejouer Afrique du Sud-Sénégal, en novembre, en éliminatoires de la Coupe du monde 2018. L’équipe du Burkina, qui est actuellement en tête du groupe (D) où évoluent également Sud-Africains et Sénégalais, s’estime lésée par ce choix rarissime. Le résultat de cette rencontre remportée 2-1 par les Sud-Africains en novembre 2016 avait été annulé par la FIFA en septembre 2017, suite à la suspension à vie de l’arbitre Joseph Lamptey. La Fédération burkinabè de football (FBF) n’acceptera pas la décision rarissime prise le 6 septembre 2017 par la Fédération internationale (FIFA) : faire rejouer un match qualificatif pour la...
(Sidwaya 18/09/17)
Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré est arrivé à New York aux Etats-Unis, en début de soirée d’hier 17 septembre 2017, pour prendre part à la 72eAssemblée générale des Nations-Unies. Le séjour du chef de l’Etat burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, à New York, s’annonce bien rempli. Débuté le dimanche 17 septembre 2017, il va durer jusqu’au vendredi 22 du même mois. Le point d’orgue de ce séjour sera la participation du président du Faso à la 72eAssemblée générale des Nations-Unies...
(RFI 18/09/17)
Au Burkina Faso, samedi 16 septembre, cela faisait deux ans que les populations se sont opposées à la tentative de coup d'Etat perpétrée par l'ancienne garde de Blaise Compaoré. Les manifestations avaient fait au moins quatorze morts et plus de 200 blessés. Membres du gouvernement, parents des victimes, populations se sont retrouvés au cimetière pour rendre hommage aux personnes tuées au cours de la résistance au putsch. Mais les questions de prise en charge et de justice se sont invitées au cours de la cérémonie.
(RFI 18/09/17)
En marge de l’Assemblée générale de l’ONU, une réunion spécifique aura lieu sur le G5 Sahel ce lundi 18 septembre après-midi à New York. Elle réunira les présidents des cinq pays du groupe, Emmanuel Macron, Alpha Condé, président en exercice de l’Union africaine, la chef de la diplomatie européenne et le secrétaire général de l’ONU. Une réunion de haut niveau pour inciter la communauté internationale à soutenir la force antiterroriste conjointe au moment où le déblocage...
(Le Pays 18/09/17)
Le Burkina Faso a commémoré, le 16 septembre dernier, le deuxième anniversaire du putsch manqué dirigé par le Général Gilbert Diendéré. Ce coup de force était intervenu, rappelons-le, après une série de sautes d’humeurs du tristement célèbre Régiment de sécurité présidentielle qui avait maille à partir avec les autorités de la Transition et qui s’accommodait difficilement de la situation induite de la chute et de la fuite de son mentor, Blaise Compaoré. Ce fut, pour ainsi dire, l’épilogue d’une litanie de crises qui ont fait plus d’une fois vacillé la Transition mise en place par les Burkinabè au lendemain de l’insurrection populaire qui a balayé les très autistes dirigeants de l’ancien régime. Cet épilogue douloureux et regrettable, comme l’a reconnu...
(Le Faso 18/09/17)
Ce vendredi 15 septembre 2017, le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a rencontré le corps diplomatique. Objectif, échanger sur les assises nationales de la coopération décentralisée qui doivent se tenir du 05 au 07 octobre 2017.La coopération décentralisée est une pratique ancienne au Burkina Faso. Selon Siméon Sawadogo, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, les collectivités territoriales burkinabè entretiennent de nombreux...
(AFP 16/09/17)
Le tribunal militaire du Burkina Faso a renvoyé au 6 octobre l'audience de mise en accusation de 107 personnes, dont deux généraux, poursuivis dans le cadre du putsch manqué de septembre 2015, a-t-on appris vendredi de sources judiciaires. L'audience a été renvoyée afin de transmettre le dossier "à tous les conseils et à ceux qui n'ont pas été avisés dans les délais", a déclaré Yacouba Traoré, un avocat de la défense, à l'issue de l'audience à huit-clos. Cette audience devrait permettre à la chambre de contrôle du tribunal militaire (équivalent de la chambre d'accusation dans les juridictions civiles, ndlr) de "vérifier la régularité de la procédure, annuler ou valider les charges et mettre en accusation les inculpés avant de les...
(AFP 16/09/17)
Trois personnes dont un imam ont été tuées vendredi par des individus armés et non identifiés dans deux localités du nord du Burkina, près de la frontière malienne, a indiqué à l'AFP un élu local. "Un imam du village de Dohouré, à 10km de Baraboulé (Nord du Burkina) et un habitant du même village ont été abattus par des hommes armés", a déclaré cet élu local sous le couvert de l'anonymat. "Le chef du village de Petegoli, localité située à une vingtaine de Baraboulé, a également été abattu dans la matinée de ce vendredi", a-t-il poursuivi, soulignant que les deux attaques "ont pu être perpétrées par les mêmes individus". "Le chef a été enlevé à son domicile avant d'être exécuté...
(Jeune Afrique 16/09/17)
Plusieurs chefs d'État du G5 Sahel n'avaient pas prévu de se rendre à New-York pour l'Assemblée générale des Nations unies. Ils feront finalement le voyage pour assister à une réunion de haut niveau sur la mise en place de leur force conjointe. Explications. Après leur dernier sommet le 2 juillet, à Bamako, les chefs d’État du G5 Sahel se retrouveront lundi 18 septembre, à New-York, pour participer à une réunion de haut niveau sur leur projet de force conjointe en compagnie de leur homologue français Emmanuel Macron, d’Antonio Gutteres, le secrétaire général de l’ONU, d’Alpha Condé, le président en exercice de l’Union africaine (UA), et de Federica Mogherini, la chef de la diplomatie de l’Union européenne (UE). Ces derniers jours,...
(RFI 16/09/17)
Le général Gilbert Dienderé et plusieurs militaires de l'ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP) accusés dans le cadre du coup d'Etat de septembre 2015, étaient face au président de la chambre de contrôle ce vendredi. L'audience de ce jour avait pour objet la vérification de la régularité de la procédure. Voir si le travail du juge d'instruction a été bien fait et procéder par la même occasion à la mise en accusation des inculpés contre qui pèseraient des charges. Mais l'audience a été repoussée au 6 octobre prochain...

Pages