Lundi 23 Octobre 2017
(Xinhua 26/09/17)
OUAGADOUGOU, (Xinhua) -- Les gouvernements burkinabè et nigérien ont trouvé un point d'accord lundi à Niamey sur la gestion d'une tension sur le site aurifère situé entre le département de Torodi au Niger et la province de la Komondjari au Burkina, a-t-on appris de source officielle à Ouagadougou. Selon un communiqué conjoint signé à Niamey, du ministre de la Sécurité du Niger et celui de l'Administration territoriale du Burkina Faso, "les deux délégations ont déploré la détérioration du climat de cohabitation pacifique entre les populations burkinabè et nigérienne, mais également entre les responsables administratifs de la zone". Les deux délégations ont à cet effet décidé, de reconnaître que "le site aurifère en question se situe en territoire burkinabè", souligne le...
(TV5 26/09/17)
Accompagner et encadrer les futurs professionnels du cinéma, c'est l'objectif du «Ouaga Film Lab». Un laboratoire de formation éphémère entièrement dédié au 7ème art dont la seconde édition s'est tenue à Ouagadougou ce mois de septembre. Elle aura réunie 15 candidats venus de 10 pays d'Afrique.Ambiance studieuse pendant une semaine. Les réalisateurs ont troqué leurs caméras contre cahiers et stylos. Ici on n'apprend pas à tourner un film mais bien à le concevoir : comment le préparer, le rédiger pour ensuite le présenter à des investisseurs. Les réalisateurs découvrent une autre facette du métier.Outre la réalisation, Ouaga Film Lab s'attache aussi au rôle du producteur. Un métier méconnu par manque de formations sur le continent, mais aussi souvent négligé. Dora...
(Sidwaya 26/09/17)
Les députés du groupe parlementaire Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont tenu leurs deuxièmes journées parlementaires de l’année, les 21, 22 et 23 septembre 2017 à Ziniaré. Ces journées étaient placées sous le thème: « Quelle contribution du groupe parlementaire CDP dans la lutte actuelle contre le fondamentalisme islamiste et le terrorisme? ». Au regard du contexte international, sous-régional et national marqué par les attaques terroristes d’une extrême violence, les députés du groupe parlementaire Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont décidé de se pencher sur le phénomène. En effet, plusieurs pays ouest-africains dont le Burkina Faso ont été victimes de ces attaques terroristes qui ont endeuillé la sous-région. Elles ont ainsi entraîné de grosses...
(Le Faso 26/09/17)
C’est une information confirmée, des professionnels du secteur pharmaceutique et leurs partenaires s’activent à la mise en place d’une industrie pharmaceutique moderne. En effet, une rencontre s’est tenue le vendredi, 22 septembre 2017 à l’hôtel Royal Beach pour présenter le niveau d’évolution du projet aux différents acteurs. Le projet serait à son dernier virage et les premiers médicaments pharmaceutiques pourraient être disponibles dès début 2019.« Sahel Pharma Industrie ». C’est le nom de la société promotrice de la manufacture de production de médicaments pharmaceutiques en gestation. Dans le cercle discret des professionnels du médicament et leurs partenaires, les choses semblent s’accélérer pour la concrétisation de ce projet. La firme de production sera implantée à 25 kilomètres à la sortie sud...
(Sidwaya 25/09/17)
Après six jours passés à New York pour prendre part à la 72e Assemblée générale de l’ONU et à plusieurs autres rencontres parallèles, le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, est rentré, le samedi 23 septembre 2017, avec, sur ses lèvres, un bilan satisfaisant. La mission de la délégation burkinabè à New York, du 17 au 22 septembre 2017, a été globalement bien accomplie, a estimé le chef de ladite délégation, le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. De sa participation à la 72e Assemblée générale des Nations unies, il a dit avoir pu donner des informations...
(Sidwaya 25/09/17)
Le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori et le représentant-résident de la Banque mondiale au Burkina Faso, Cheick Kanté ont signé, le vendredi 22 septembre 2017 à Ouagadougou, un accord de financement de 30 milliards de francs CFA pour la phase additionnelle du Programme d’appui aux collectivités territoriales (PACT). Le Programme d’appui aux collectivités territoriales (PACT) mis en œuvre depuis 2011 et arrivé à terme en août 2017 va connaître une seconde phase qui prendra fin en 2021. Ce prolongement a été rendu possible grâce à un financement de 30 milliards de francs CFA, concédé sous forme de don, de la Banque mondiale, qui maintient ainsi son accompagnement au projet. Cette aide permettra l’extension de...
(Burkina24 25/09/17)
Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a consacré ses deuxièmes journées parlementaires aux réflexions orientées sur le fondamentalisme islamiste et le terrorisme et a aussi statué sur un éventuel retour de l’ancien Président Blaise Compaoré pour « mettre son expérience au profit » du Faso. Les députés du CDP ont placé au cœur des réflexions des deuxièmes journées parlementaires de l’année à la contribution du groupe parlementaire dans la lutte actuelle contre le fondamentalisme islamiste et le terrorisme violents, les 22 et 23 septembre 2017 à Ziniaré dans l’Oubritenga. « Il y a quelques années, lorsqu’on parlait de terrorisme, cela se passait loin de nos frontières et nos populations avaient du mal à cerner le phénomène. Aujourd’hui,...
(RFI 24/09/17)
Le poste de police de Mentao, situé à une dizaine de kilomètres de Djibo, a été incendié vendredi soir par des assaillants. Il n’y a pas eu de victime mais d'importants dégâts matériels signalés. Dans la même région, un véhicule des forces anti-terroristes qui faisait mouvement vers le camp de refugiés maliens dont le poste de sécurité a été incendié, a sauté sur un engin explosif faisant quatre blessés. C'est le poste de police situé au sein du camp de refugiés de Mentao qui a fait l'objet de cette attaque dans la nuit du vendredi. Le poste a été incendié. On dénombre d'importants dégâts matériels.
(APA 23/09/17)
Le Comité des droits de l’homme des Nations unies dont une délégation a séjourné à Ouagadougou du 18 au 21 septembre, a félicité le Burkina Faso pour son engagement au respect des droits humains.«La délégation a constaté avec bonheur, la synergie qui existe entre les Organisations de la société civile et les autorités qui partagent la même ambition en matière de respect de droits humains», a déclaré Bamariam Koïta, l’un des membres de la délégation. S’exprimant au cours d’une conférence de presse à Ouagadougou, il s’est également réjoui de ce que la délégation du Comité des droits de l’homme a constaté que les partenaires techniques et financiers du Burkina Faso sont disposés à renforcer leur coopération avec le pays. «De...
(RFI 22/09/17)
Au Burkina Faso, alors que la procédure sur l'enquête du coup d'Etat manqué de septembre 2015 suit son cours, la société civile reste divisée sur la détention, deux ans après les faits, des présumés auteurs du putsch. Pendant que le Cadre d'expression démocratique demande la libération des généraux et des autres prisonniers qu'ils considèrent comme des « prisonniers politiques », le rassemblement des organisations de la société civile voit en cette demande une manœuvre de déstabilisation
(Fasozine 22/09/17)
La frange jeune de la Nouvelle alliance du Faso (Nafa), section du Kadiogo, s’est réunie ce jeudi 21 septembre à Ouagadougou. Dans une déclaration rendue publique à l’issue de la rencontre, ces militants ont exigé la libération du général de gendarmerie Djibril Bassolé, détenu à la Maison d’arrêt et de correction des armées pour sa supposée implication dans la tentative de coup d’Etat orchestrée par l’ex Régiment de sécurité présidentiel en septembre 2017 contre les autorités de la transition. La jeunesse militante de la Nafa se dit indignée par ce qu’elle qualifie «détention arbitraire de Djibril Bassolé». Jeudi 21 septembre 2017, elle est montée au créneau assurer que la situation du «prisonnier politique» laisse à désirer. Leur porte-parole, Hermann Ouilina,...
(Sidwaya 22/09/17)
Au cours d’une audience, à New York, le 20 septembre 2017, le chef de l’Etat burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré et son homologue équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, ont convenu d’impulser un nouvel élan à la coopération bilatérale. Le Burkina Faso et la Guinée équatoriale veulent rendre leur coopération plus dynamique, particulièrement en matière d’énergie. Ainsi, en ont décidé les présidents des deux pays, Roch Marc Christian Kaboré et Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, à New York, où ils se sont rencontrés en marge de la 72e Assemblée générale des Nations unies. « Nous avons des accords de coopération entre nos deux pays, mais il manque la matérialisation », a expliqué l’Equato-guinéen, à sa sortie d’audience. Le président Kaboré de préciser...
(Agence Ecofin 22/09/17)
Le gouvernement burkinabè a adopté, hier en conseil des ministres, un projet de loi relatif au budget de l’Etat du Burkina Faso pour l’exercice 2018. Et comme c’est le cas pour celui de l’exercice 2017, ce budget ne s’équilibre pas en recettes et en dépenses. Ainsi, le projet de budget 2018 s’établit en ressources à 2 006,41 milliards FCFA (environ 3,6 milliards $) et en dépenses 2 429,80 milliards FCFA (environ 4,4 milliards $). Occasionnant...
(Sidwaya 22/09/17)
Le Conseil national de concertation en nutrition (CNCN) a entamé, jeudi 21 septembre 2017 à Ouagadougou, les travaux de sa première session du premier semestre de l’année. Cette session devrait permettre aux participants d’adopter le plan stratégique multisectoriel 2017-2020. La malnutrition est un fléau qui touche la plupart des pays en développement et le Burkina Faso en particulier. Pour s’attaquer au problème, les autorités burkinabè ont créé, le Conseil national de concertation en nutrition (CNCN), dont les membres se réunissent deux fois en session ordinaire par an pour examiner la question de la nutrition comme réponse au problème. C’est dans cette logique, que ce conseil a ouvert sa première session de l’année, le jeudi 21 septembre 2017 à Ouagadougou. Cette...
(Sidwaya 22/09/17)
La direction régionale de l’eau et de l’assainissement des Cascades a organisé, le 20 septembre 2017 à Banfora, une session de formation à l’intention des acteurs d’administrations compétentes en matière de police de l’eau. Il s’est agi de les imprégner de leur rôle et responsabilité en prélude à l’opérationnalisation de la police de l’eau des Cascades. La direction régionale de l’eau et de l’assainissement des Cascades prépare le terrain pour l’opérationnalisation de la police de l’eau dans la région. C’est dans cette perspective qu’elle a organisé, le 20 septembre 2017 à Banfora, un atelier. La rencontre précède l’installation officielle du service de la police de l’eau des Cascades. Elle vise à apporter des éclairages aux acteurs issus de différentes administrations...
(Le Faso 21/09/17)
Les acquis de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre seraient remis en cause et c’est ce qui justifie la mise en place du Rassemblement des OSC contre la déstabilisation du Burkina Faso. Ce mercredi 20 septembre 2017, ce regroupement circonstanciel d’une vingtaine d’organisations de la société civile, a convié l’ensemble des Burkinabè, notamment les autorités, à dire « non aux tentatives de déstabilisation » du pays.Des tentatives de restauration de l’ancien régime, de multiples attaques terroristes...
(Le Faso 21/09/17)
Voici les faits : Nana Thibault en Eburnie, le 16 septembre, parlant avec Blaise Compaoré de son retour au pays des Hommes intègres ; le même jour, réconciliation médiatisée entre deux figures de proue du CDP dans les Hauts-Bassins à savoir Alfred Sanou et Salia Sanou ; et le 18 septembre, les femmes du parti qui tiennent, depuis l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014, leur première assemblée générale où elles demandent également le retour de Blaise Compaoré… Il y a comme un regain d’activisme au niveau du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) et de ses succursales politiques dans ces derniers temps avec comme principal objectif, le repositionnement du parti pour la reconquête du pouvoir perdu. Les...
(Sidwaya 21/09/17)
La Première dame du Faso, Sika Kaboré, a présidé, le 19 septembre 2017, à New York, une réunion de haut niveau sur le partenariat mondial pour tirer parti du Dividende démographique en Afrique. En marge de la 72e Assemblée générale des Nations Unies, l’Organisation des Premières Dames d’Afrique contre le VIH/Sida (OPDAS) a tenu une rencontre sur la problématique de la santé des femmes et des jeunes, particulièrement la santé sexuelle et reproductive des adolescents. Autour de la vice-présidente de l’organisation, l’épouse du chef de l’Etat burkinabè, Mme Sika Kaboré, une dizaine de Premières dames du continent et leurs sœurs d’Amérique latine et des Caraïbes, notamment de Haïti, du Honduras, de Trinidad et Tobago, se sont réunies. La réunion de...
(Financial Afrik 21/09/17)
Coris Bank International (CBI) va procéder à l’augmentation de son capital. Selon les responsables du groupe bancaire panafricain basé à Ouagadougou, elle se fera par l’émission de 150 000 actions nouvelles gratuites de la CBI, conformément à la décision des actionnaires lors de l’assemblée générale en avril dernier. Les actionnaires ont pris la résolution de l’augmentation du Capital social de la banque d’un montant de 750 millions de F CFA, par incorporation d’une partie des réserves facultatives à l’effet de porter le capital social de la banque de 31,250 milliards de F CFA à 32 milliards de F CFA, soit une hausse de 2,4%. En conséquence, il a été entrepris l’émission de 150 000 nouvelles actions gratuites d’une valeur nominale...
(Sidwaya 21/09/17)
Débutée le 18 septembre dernier, la 18e Conférence annuelle des agents comptables des Etablissements publics de l’Etat (CACEPE) a clos ses travaux, le mercredi 20 septembre 2017, à Ouagadougou. Elle a débouché sur des recommandations devant contribuer à améliorer la qualité des prestations des agents comptables. Après trois jours d’« intenses et fructueux » travaux, la 18e Conférence annuelle des agents comptables des Etablissements publics de l’Etat (CACEPE) s’est achevée ce mercredi 20 septembre 2017, à Ouagadougou. Tenue sous le thème : « Réformes des finances publiques : implications sur les rôles et responsabilités de l’agent comptable », cette conférence a été l’occasion de passer en revue les préoccupations auxquelles les agents comptables sont confrontées dans l’exercice de leurs fonctions...

Pages