Mardi 23 Janvier 2018
(APA 20/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Le Burkina Faso vient de bénéficier d’un important financement de plus de 140 milliards FCFA de la Banque mondiale, le Fonds international du développement agricole (FIDA), la Banque africaine de développement (BAD), la France et Taiwan, pour plusieurs secteurs socio-économiques, a appris APA auprès du ministère de l’Economie, des Finances. La Banque Mondiale accorde 37,5 milliards de F CFA en appui appui aux programmes des réformes du gouvernement dans le secteur de l’énergie et de la gestion des finances publiques, afin d’améliorer la soutenabilité financière, créer les conditions de participation du secteur privé dans la diversification du mix-énergétique. 40 milliards de FCFA...
(Jeune Afrique 20/12/17)
Le Burkinabè, Apollinaire Compaoré vient d’acquérir une licence bancaire lui permettant de disposer d’un puissant levier de financement et surtout d’envisager des synergies avec les autres filiales de Planor Afrique. À la fin du mois d’octobre, la ministre burkinabè de l’Économie, Rosine Sori-Coulibaly, a enfin transmis le courrier tant attendu par Apollinaire Compaoré. Plus de deux ans après le début de ses démarches, la commission bancaire de l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA) a émis un avis favorable à sa demande d’agrément pour la création de Wendkuni Bank International. Son groupe, Planor Afrique, contrôlera 52 % de cette nouvelle banque, la quatorzième du pays, dont les activités devraient débuter au deuxième trimestre de 2018. La Banque régionale des marchés (BRM Bank), l’Union...
(APA 20/12/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Les investisseurs du marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) ont faiblement répondu ce mardi à l’émission de bons assimilables du trésor de l’Etat du Burkina Faso, a appris APA auprès de l’agence UMOA-Titres basée à Dakar. Alors qu’il recherchait 25 milliards FCFA (environ 40 millions de dollars) sur une durée de 12 mois, l’Etat burkinabé n’a reçu comme soumissions globales des investisseurs que 10,100 milliards FCFA. Ce qui donne un taux de couverture du montant mis en adjudication de 40,40%. Mais, l’émetteur a préféré retenir que 6,100 milliards FCFA avec un taux moyen pondéré de 6,42% et un taux marginal de 6,50%. Selon l’agence UMOA-Titres, les titres émis par le Burkina sont remboursables...
(APA 20/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Le Chef de l’Etat Burkinabé, Rock Marc Christian Kabré, a procédé ce 19 décembre à Diapaga (Est), au lancement officiel des travaux de construction et de bitumage de la route Kantchari-Diapaga-Tansarga-frontiere du Bénin, grâce à un prêt deplus de 40 milliards de FCFA de la Banque islamique de développement (BID), a appris APA auprès du ministère des infrastructures. Le prêt est remboursable en vingt ans avec cinq ans de délai de grâce. Les travaux concerneront la construction et le bitumage de la route Kantchari-Diapaga-Tansarga-Frontière du Bénin (145 km) afin d'améliorer l'accès aux zones à haute potentialités agricoles et pastorales des régions de l'Est et du Centre-est du Burkina Faso et d lutter contre la pauvreté, par...
(Jeune Afrique 19/12/17)
En marge du sommet d'Abuja, ce week-end, le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a défendu le principe d'une mise en place progressive de la monnaie unique de la Cedeao dès 2020. Une nouvelle feuille de route guidant sa création doit être dévoilée en février 2018. « L’option a été toujours maintenue que 2020 doit être la date de la création de la monnaie de la Cedeao » a martelé le président du Burkina Faso lors du 52ème sommet de la Cedeao qui s’est tenu à Abuja le 16 décembre. Roch Marc Christian Kaboré a cependant précisé que cette date était indicative et que la transition vers la future monnaie commune promise sur fera « de façon progressive ». Le...
(APA 19/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Le Burkina Faso a décidé de lancer un emprunt obligataire de 75 milliards de F CFA, pour financer son plan national de développement économique et social(PNDES), a appris APA auprès du ministère de l’économie et des finances. Dénommé «TPBF 6,50% 2017-2024», cet emprunt obligataire a pour objet de mobiliser des ressources destinées au financement des projets porteurs de croissance inscrits dans le PNDES. Le montant de l’émission est représenté par 7.500.000 d’obligations d’une valeur nominale de 10.000 FCFA chacune. Les Obligations rapporteront un intérêt annuel de 650 FCFA, soit semestriellement 325 FCFA par titre, le premier coupon étant payable six mois après la date de jouissance...
(APA 19/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Le Burkina Faso a réalisé un taux de 46,6 % pour l’émission d’obligations assimilables du Trésor par adjudication lancée le 13 décembre dernier et portant sur un montant de 35 milliards de F CFA, a appris APA auprès du Trésor public. 22 soumissionnaires des huit pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ont été enregistrés, pour un montant global de 16,3 milliards de FCFA. D’une échéance de de trois ans, la valeur nominale unitaire est de 10.000 F CFA et la valeur du taux d’intérêt de 6%. 25% du montant mis en adjudication est offert sous forme d’Offres non compétitives (ONC) aux Spécialistes en valeurs du Trésor (SVT) habilités du Burkina Faso. Le remboursement de...
(APA 19/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - La Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC), filiale de la Banque Islamique de Développement (BID), vient d’accorder un prêt de 107 millions d'euros (70 milliards de FCFA) à la Société des fibres textiles (SOFITEX), pour financer la saison cotonnière 2017-2018, a appris APA auprès des responsables de la société. Cette transaction s'inscrit dans la lignée du nouvel Accord-cadre de 450 million de dollars signé en mai 2017 avec le Burkina Faso pour les trois prochaines années. « Le soutien de l’ITFC au secteur du coton au Burkina Faso s'inscrit dans la stratégie de priorisation de son financement, ciblant les secteurs clés qui stimulent la croissance économique et la génération de revenus pour les populations...
(APA 19/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Une production céréalière de 50.762 tonnes est attendue à l’issue de la campagne agricole sèche 2017-2018 qui vient d’être lancée, a-t-on appris auprès du ministère en charge de l’agriculture. Selon cette source, la campagne agricole de saison sèche lancée samedi dernier, portera sur l’achat d’excédents de production des campagnes écoulées, la valorisation des périmètres irrigués, l’amélioration du taux de mise en valeur des aménagements, l’orientation d’une partie des superficies des cultures maraîchères vers la culture du riz et du maïs. Le thème retenu pour cette campagne agricole est : «Mieux valoriser les aménagements hydro-agricoles en campagne sèche pour renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations face aux perturbations climatiques». Ainsi, il est attendu pour les...
(Agence Ecofin 19/12/17)
Acacia Mining, compagnie active sur trois mines d’or en Tanzanie, a annoncé mardi, la vente de ses droits de redevance de 2% sur la mine d’or de Houndé au Burkina Faso, à un montant de 45 millions $. L’acquéreur des royalties, détenues depuis 2010 par Acacia, est Sandstorm Gold, une société listée sur les bourses TSX et NYSE. La compagnie a expliqué que sa décision fait suite à l’annonce de la production commerciale à la mine en octobre dernier par l’opérateur, Endeavour Mining. La transaction de cession sera, apprend-on, finalisée au premier trimestre 2018. Conjointement aux mesures de réduction de sorties de fonds prises sur les mines tanzaniennes Bulyanhulu et Buzwagi, elle aidera à renforcer le bilan d’Acacia. En Tanzanie,...
(RFI 19/12/17)
Les activités pédagogiques sont perturbées sur le campus de l'université Ouaga 1, « professeur Joseph Ki Zerbo de Ouagadougou ». C'est sur ce campus que le président français Emmanuel Macron avait livré son discours à la jeunesse africaine. Suite à une altercation entre deux étudiants, l'administration a sanctionné l'un d'entre eux. Ce qui a conduit l'association nationale des étudiants burkinabè à décréter une grève qui n'était pas du goût de tous les étudiants. Cela a entrainé un affrontement faisant plusieurs blessés entre les différents groupes. L'association nationale des étudiants burkinabè menace d'aller en grève dans les prochains jours, si la sanction contre l'un de leurs camarades n'est pas levée. La Fédération des syndicats nationaux des travailleurs de l'éducation et de...
(Agence Ecofin 19/12/17)
La compagnie minière Avocet Mining a annoncé lundi, qu’elle a conclu avec Balaji Group un accord pour lui vendre tous ses actifs au Burkina Faso, y compris la mine d’or d’Inata. Elle a expliqué que cette cession intervient dans le cadre d’un grand programme de restructuration impliquant des prêts non remboursés de 28,7 millions $ à son créancier, Manchester Securities Corp. Selon les termes énoncés, Balaji Group, qui détient déjà au Burkina la mine Kalsaka, paiera 2,5 millions $ à la clôture de la transaction prévue pour le 11 janvier 2018. Le reste du montant de vente, 2,5 millions $, sera versé en paiements différés. Le groupe basé au Ghana a déclaré qu’il investira 26 millions $ pour ramener la...
(APA 19/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) a entamé mardi à Ouagadougou, un symposium qui consacre les 20 ans d’existence, sous le thème «REN-LAC d’hier à demain», a-t-on constaté dans la capitale burkinabè. La rencontre réunit les représentants des organisations membres, des Comités régionaux anticorruption (CRAC) et des personnes ressources du REN-LAC. Elle devrait permettre, selon les premiers responsables de la structure, d’organiser des panels sous forme de rappels historique sur la création du réseau par ses principaux acteurs. «Le symposium nous permettra d’écrire avec vous les meilleurs récits de la vie du REN-LAC pour immortaliser les actes posés par certains d’entre vous dans un livre et un film documentaire», a indiqué le Secrétaire exécutif du...
(RFI 19/12/17)
Au Burkina Faso, le débat sur le port du textile africain par les élèves est au cœur des préoccupations des tisserands burkinabè. Comment habiller les élèves africains avec les pagnes tissés sur place face à la concurrence des tissus importés en Chine. Pour les producteurs burkinabè, une baisse des taxes sur le coût du fil à tisser pourrait permettre réduire le prix de vente du pagne local aux parents d'élèves. Une tenue scolaire confectionnée avec du tissu importé revient à environ 3500 francs CFA à un parent d'élève. Et si celui-ci doit confectionner au minimum deux tenues pour son fils, cela lui revient à environ 7000 francs CFA . Patricia Badolo, directrice générale de la chambre des métiers de l'artisanat...
(Jeune Afrique 18/12/17)
Pour mieux combattre les jihadistes, les États-Unis et la France vont déployer au Niger des appareils armés, des drones, qui pourront frapper du lac Tchad au Sud libyen. Mais ces engins suscitent des critiques… Leur mort avait provoqué une onde de choc à Washington. Le 4 octobre, quatre membres des forces spéciales américaines et quatre militaires nigériens étaient tués dans une embuscade près du village de Tongo Tongo, dans le nord de la région nigérienne du Tillabéri, à quelques kilomètres de la frontière avec le Mali. Pour la première fois, des soldats d’élite américains étaient tués en opération dans un pays sahélien, où nombre de leurs compatriotes...
(Agence Ecofin 18/12/17)
Les pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) devraient abandonner le franc CFA, pour passer progressivement à la monnaie unique de la Cedeao, à partir de 2020, a révélé le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, samedi dernier, à Ouagadougou. La décision a été prise, lors de la 52ème session ordinaire de la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO, qui s’est tenue ce samedi, à Abuja, la capitale du Nigeria. « On le fera de manière progressive de sorte que tous les pays qui pourront répondre aux critères de convergence commencent à battre la monnaie de la CEDEAO en attendant que les autres pays puissent se conformer et intégrer le processus de cette monnaie...
(Le Monde 18/12/17)
Fatimata Sy dirige le Partenariat de Ouagadougou, un programme qui encourage la contraception dans neuf pays où le sujet reste très sensible. Son combat lui a valu des accusations violentes. « Elle veut tuer nos enfants et anéantir la population africaine ! Elle est de mèche avec les Occidentaux ! » Fatimata Sy aura tout entendu. A 65 ans, cette Sénégalo-Mauritanienne dirige depuis 2012 le Partenariat de Ouagadougou, un programme de planification familiale lancé un an plus tôt dans neuf pays d’Afrique francophone pour permettre aux femmes d’accéder aux méthodes modernes de contraception. Dans une région où le sujet est particulièrement sensible, l’initiative ne plaît pas à tout le monde. Mais Fatimata Sy n’a pas l’habitude de se laisser abattre...
(RFI 18/12/17)
La Confédération Africaine de Football (CAF) a annoncé lundi les trois finalistes pour le titre de Joueur africain de l'année 2017. Le Ballon d’Or africain se jouera donc entre le Gabonais Pierre-Emmerick Aubameyang, le Sénégalais Sadio Mané, et l'Egyptien Mohamed Salah, annoncé comme favori. Le successeur de l’Algérien Ryad Mahrez pour le titre de Joueur africain de l’année sera connu le 4 janvier 2018 au Ghana lors de la cérémonie des CAF Awards. En attendant, la dernière sélection de la CAF a retenu trois joueurs : le Gabonais Pierre-Emmerick Aubameyang, le Sénégalais Sadio Mané, et l'Egyptien Mohamed Salah. Ce dernier apparaît comme le favori d’une distinction qu’aucun Egyptien n’a remporté depuis sa création en 1992. Mohamed Salah a vécu une...
(APA 18/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) – Seydou Tiama est l’unique arbitre assistant retenu au Burkina Faso par la Confédération africaine de football (CAF) pour les matchs prévus dans le cadre de la 5e édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) de football qui se déroulera du 12 janvier au 4 février 2018 au Maroc. Seize arbitres centraux, seize assistants et sept arbitres assistants vidéo ont été retenus pour officier les rencontres du CHAN qui se dérouleront dans 4 villes du Maroc (Casablanca, Marrakech, Tanger et Agadir). C’est au terme d’une semaine de stage de recyclage au Caire (Egypte), consacré aux récentes modifications des lois de jeu, que l’instance faîtière du football africain a procédé à la désignation des meilleurs sifflets du continent...
(AIP 17/12/17)
Le poste du futur président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a été confié à la Côte d’Ivoire et le ministre ivoirien de l’Industrie et des Mines, Jean-Claude Brou a été désigné pour l’occuper à compter du 1er mars 2018. La décision a été prise samedi, à Abuja, au Nigeria, par les chefs d’Etat et de gouvernement, lors de la 52è session ordinaire dont la première s’est déroulée à huis clos. Le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara qui prend part aux travaux de cette session, a salué cette décision, en estimant qu’il s’agit d’une autre marque de confiance fait à son pays et à son compatriote par ses...

Pages