Lundi 21 Août 2017
(APA 11/08/17)
Le lancement officiel de la Télévision numérique terrestre (TNT) est prévu pour le dernier trimestre de l’année en cours, a déclaré jeudi, le ministre en charge de la Communication, Rémis Fulgance Dandjinou, à l’issue d’une rencontre avec le Premier ministre. «La date du lancement qui était prévue pour le 30 septembre sera en partie respecté parce qu’il va nous rester un certain nombre de sites à finaliser courant octobre 2017», a affirmé le ministre Dandjinou, à l’issue de la réunion avec le chef du gouvernement burkinabè, Paul Kaba Thiéba. Il a précisé que le Premier ministre a voulu avoir des discussions avec les éditeurs, afin que ceux-ci apprécient et donnent leur sentiment avant la date de lancement. A en croire,...
(Xinhua 11/08/17)
Le Burkina Faso, confronté à des attaques terroristes depuis 2015, a décidé d'injecter plus de 455 milliards de FCFA dans le nord du pays, l'une des régions les pauvres du pays et permanemment la cible des terroristes. Le coût estimatif et provisoire du programme pour 2017 est de 88,55 milliards de FCFA et de 366,79 milliards de FCFA pour la période 2018-2020, soit un coût global de 455,34 milliards de FCFA sur la période 2017-2020. Une note d'information du Service d'Information du Gouvernement (SIG) affirme que des partenaires techniques et financiers du pays se sont montrés disposés à accompagner la mise en œuvre du programme. Dénommé "Programme d'Urgence pour le Sahel" pour la période 2017-2020, ce plan prend en compte...
(APA 11/08/17)
Le journaliste burkinabè Lookman Sawadogo, accusé d’avoir diffamé six magistrats, a été relaxé au bénéfice du doute par le tribunal de grande instance de Ouagadougou qui siégeait ce jeudi. Pour le président du tribunal, les faits qui sont reprochés au journaliste Lookman Sawadogo, par ailleurs, directeur de publication de Le Soir, ne sont pas constitués. Le tribunal n’a pas retenu les réquisitions du procureur qui demandait un an de prison avec sursis et 300 000 CFA d’amende contre le journaliste. Débuté le 13 juillet dernier, le procès de l’affaire Lookman contre les six juges s’était tenu le 27 juillet, puis mis en délibéré pour ce jeudi 10 août. A l’audience du 27 juillet, le journaliste et ses avocats avaient plaidé...
(APA 11/08/17)
Le réalisateur burkinabè Adama Traoré est décédé mercredi à Ouagadougou, à l’âge de 61 ans, renseigne un communiqué du ministère en charge de la Culture. Né le 25 décembre 1956, le cinéaste Adama Traoré a formé plusieurs réalisateurs à la Télévision nationale du Burkina où il a passé un bon bout de temps. Il est auteur de plusieurs œuvres cinématographiques dont, entre autres, la série «Le secret de Goama» (2007), le film «L’épopée des mossé» (1997) et les documentaires «Histoire du chemin de fer Abidjan-Niamey» (1988) et «Carte postale de la ville de Ouagadougou» (1998).
(RFI 11/08/17)
Marthe Koala repart frustrée des Championnats du monde 2017 d’athlétisme, après son élimination dès les séries du 100 mètres haies, ce 11 août à Londres. La Burkinabè espérait effacer le souvenir de Mondiaux 2015 durant lesquels elle s’était blessée en prenant part à l’heptathlon. Ce qu’elle n’a pas pu faire à cause de problèmes administratifs. De notre envoyé spécial à Londres, Une petite course et puis s’en va, c’est forcément frustrant quand on est surtout habituée à disputer sept épreuves. C’est cette mésaventure que retiendra Marthe Koala de ses Championnats du monde d’athlétisme 2017, après une sortie en 13 secondes 38 sur 100 mètres haies. « Je suis déçue parce que je n’ai pas pu prendre part à l’heptathlon durant...
(Présidence 11/08/17)
Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a rehaussé de sa présence, la finale de la 31e édition de la Coupe du Faso, qui s’est jouée le 5 août 2017 au stade du 4 Août de Ouagadougou, en présence de son invité d’honneur, Monsieur AHMAD, président de la Confédération africaine de Football (CAF). Le match qui mettait aux prises l’Etoile filante de Ouagadougou (EFO) et l’Union sportive des Forces armées (USFA), s’est soldé par un score de 3 buts à 2 en faveur de la première. Une rencontre très palpitante au vu de l’enjeu. Ainsi, dès la demi-heure de jeu, l’EFO, deux fois par l’entremise de son buteur maison, Blaise YAMEOGO, envoie la balle au fond...
(Jeune Afrique 10/08/17)
Cette bancarisation remplace le paiement au numéraire, ou système du "billetage", utilisé depuis 2015 pour le versement des traitements des fonctionnaires. À partir d’octobre 2017, tous les salaires des agents de la fonction publique du Burkina Faso seront versés exclusivement par virement bancaire. C’est ce qu’a annoncé le ministère de l’Économie et des Finances dans un communiqué paru le 17 juillet dernier. Le ministère précise que ce changement intervient dans le cadre de la « sécurisation des paiements effectués par l’État ». Les agents de la Fonction ...
(RFI 10/08/17)
Au Burkina Faso, c'est la saison agricole. Le pays fait face une série d'attaques de chenilles légionnaires et d'oiseaux granivores. Plusieurs hectares de cultures ont été déjà détruits. Des pesticides utilisés par les agriculteurs ne semblent plus être efficaces. Afin de faire face à la situation, le ministère de l'Agriculture a entrepris une opération de contrôle des pesticides vendus sur les marchés. Plusieurs tonnes de produits ont été déjà saisies. Les producteurs maraichers de la capitale, ou les agriculteurs en milieu rural, utilisent des pesticides et herbicides dont ils ignorent la qualité ou la composition. « Pour traiter avec cela, il nous faut un équipement complet, explique Boniface Tiendrebeogo, agriculteur maraicher à Ouagadougou. J’ai vu les conséquences, je ne veux...
(APA 10/08/17)
Le Burkina Faso célèbre, samedi prochain, la Journée internationale de la jeunesse (JIJ), avec au menu, des débats sur l’insertion professionnelle des jeunes, a-t-on auprès du ministère en charge de la Jeunesse. Selon cette source, l’édition 2017 de la JIJ au Burkina Faso est placée sous le thème: «Actions du ministère de la Jeunesse, de la Formation et de l’Insertion Professionnelles au profit des jeunes : Etat des lieux et perspectives». «A travers ce thème, il s’agira de faire d’une part, une rétrospective des différentes actions menées par le ministère en charge de la jeunesse au profit des jeunes et, d’autre part, de dégager des perspectives», lit-on dans un message en prélude à la journée. Entre autres activités au programme...
(Le Faso 10/08/17)
Des associations œuvrant dans la lutte contre le tabac attirent l’attention des autorités sur la non application de la loi anti-tabac au Burkina. Elles étaient quatre à organiser une conférence de presse conjointe, le 09 aout 2017, à Ouagadougou, pour informer l’opinion nationale et internationale sur la situation de la lutte dans notre pays. Tout en appelant l’autorité à faire appliquer la loi dans toute sa rigueur, elles dénoncent les méthodes dilatoires de la MABUCIG dans le procès qui l’oppose au ministère de la santé. On estime à 4.400 le nombre de décès causés par le tabagisme au Burkina Faso. Pour contribuer à réduire ce chiffre alarmant, des associations ne cessent d’attirer l’attention des décideurs. Ce 09 aout, quatre d’entre...
(Xinhua 10/08/17)
L'Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB) a décrété un mot d'ordre d'arrêt de travail "illimité", à compter de mercredi, pour "dénoncer" l'attitude du ministre en charge de la Sécurité, Simon Compaoré qui a témoigné son soutien aux forces de sécurité que les transporteurs accusent d'avoir violenté leurs camarades la semaine dernière. Les responsables syndicaux des transporteurs ont tenu, mercredi, une conférence de presse pour annoncer cette deuxième grève "illimitée" qui intervient quelques jours après l'accord signé avec le gouvernement. L'Union des chauffeurs routiers du Burkina Faso (UCRB) qui a dénoncé des cas d'agressions de conducteurs, mardi dernier, par les forces de sécurité suite à un refus de paiement des taxes de redevance de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA),...
(La Voix de l'Amérique 10/08/17)
C’est en réplique aux propos du ministre de la Sécurité félicitant les forces de l’ordre pour le passage à tabac de chauffeurs. Guichets fermés, cars à l‘arrêt, agents et usagers désemparés, voici le constat dans la plupart des gares routières. Les transporteurs observent le mot d’ordre de grève de leur syndicat, l’URCB, dont les membres ne décolèrent pas contre les propos du ministre en charge de la sécurité, après la bastonnade de certains de leurs membres, explique leur président, Ibrahim Rabo. « Un grand ministre de la sécurité qui envoie des propos à l‘issue de ce que nous avons reçu comme des frappes à Tenkodogo. Voilà pourquoi les chauffeurs se sont remis en colère pour dire que en tant que...
(La Tribune 10/08/17)
A partir du 1er octobre prochain, les agents publics de l’Etat seront payés par virement bancaire. Le gouvernement burkinabé a en effet décidé la bancarisation intégrale des salaires, une mesure qui permettra de sécuriser les paiements de l’Etat et renforcer l’inclusion bancaire dans le pays. C'est une époque qui est en train d'être révolue au Burkina Faso avec la fin des paiements des salaires en cash pour les fonctionnaires et autres agents de l'Etat. Le gouvernement burkinabè a en effet décidé d'acter la bancarisation intégrale des salaires des agents publics de l'Etat à compter du 1er octobre prochain. A travers un communiqué signé par Hadizatou Rosine Coulibaly, ministre en charge de l'Economie, des finances et du développement, les agents publics...
(Le Monde 10/08/17)
En Afrique de l’Ouest, l’utilisation de pesticides et fertilisants chimiques est très répandue chez les producteurs agricoles. Avec l’arrivée de ces produits chimiques venus d’occident après la période coloniale, les agriculteurs ont délaissé la pratique traditionnelle de l’agriculture biologique. Beaucoup ont été attirés par les faibles coûts des engrais et l’obtention de meilleurs rendements à très court terme. Leur utilisation est devenue la norme, détériorant les sols et la santé des hommes. L’entreprise BioProtect œuvre depuis plusieurs années à la démocratisation de la production de légumes biologiques au Burkina Faso. Elle s’est attaquée à la racine du problème : les mentalités des communautés de petits producteurs. Aujourd’hui, plus de 2000 d’entre eux ont adhéré à l’utilisation de fertilisants biologiques. Pour...
(Le Point 10/08/17)
Régulièrement, Le Point Afrique vous propose une revue de presse africaine. Distance oblige, c'est par le prisme de la presse en ligne que s'effectue cette moisson d'opinions et d'analyses de journalistes du continent autour d'un même fait d'actualité. Or, sur plus d'une cinquantaine de titres répertoriés, force est de constater que certains médias sont plus fréquemment cités que d'autres. Ils sont bien souvent béninois (Bénin Monde Infos, La Nouvelle Tribune), burkinabés (Aujourd'hui au Faso, Fasozine, L'Observateur Paalga, Le Pays) ou guinéens (Le Djely, ex-Guinée Conakry Infos). Au-delà de la pertinence de leurs analyses, cette surreprésentation tient surtout à la place et au traitement « maison » qu'ils accordent à l'actualité panafricaine et internationale, quand d'autres sites sont plus focalisés sur...
(La Tribune 10/08/17)
Les Etats-Unis et plusieurs pays africains se donnent rendez-vous ce mardi 8 août dans la capitale togolaise, Lomé. Ils se retrouveront durant trois jours dans le cadre du forum de l'African growth and opportunities act (AGOA). Annoncée depuis quelques mois, le forum de l'African growth and opportunities act (AGOA) va retrouver le chemin de l'Afrique, avec pour destination la capitale du Togo, Lomé. Après la dernière édition qui s'était tenue aux Etats-Unis, le 16ème forum démarre ce mardi 8 août 2017 à Lomé pour se clore le jeudi 10 août. Alors que les délégations sont arrivées et qu'il ne reste que quelques heures pour commencer les travaux, on en sait un peu plus sur les activités qui vont marquer ce...
(La Tribune 10/08/17)
Le forum de l'African growth and opportunities act (AGOA) a démarré en force ce mardi dans la capitale togolaise, Lomé. Avec le secteur privé et la société civile, mis en avant pour cette première journée, les débats ont permis de dresser les difficultés dans la mise en place de l'AGOA et de formuler des propositions pour y remédier. Un atelier de restitution est prévu dans la journée de ce 9 août. Comme annoncé, une quarantaine de délégations africaines et de hauts fonctionnaires américains se sont retrouvés ce mardi 8 août 2017 dans la capitale togolaise Lomé pour participer au 16e forum de l'African growth and opportunities act (AGOA. Les travaux de la première journée du forum ont été assurés par...
(Jeune Afrique 09/08/17)
Au Burkina Faso, le juge d'instruction en charge de l'enquête sur le coup d'État raté du général Gilbert Diendéré a finalement inculpé l'ancien ministre des Affaires étrangères de "trahison". Une décision qui soulage ses avocats pour qui Bassolé "n'a rien à craindre dans ce dossier". Dans son ordonnance de règlement datée du 24 juillet dernier, le juge d’instruction abandonne la quasi totalité des charges – attentat à la sûreté de l’État, association de malfaiteurs, meurtre, coups et blessures volontaires – qui pesaient sur le général ...
(APA 09/08/17)
Le gouvernement burkinabè a décidé la bancarisation intégrale des salaires des agents publics de l’Etat à compter du 1er octobre 2017, renseigne un communiqué du ministère en charge de l’Economie et des Finances. Le communiqué parvenu à APA mardi, porte à la connaissance «des agents publics de l’Etat payés en numéraires (c’est-à-dire au billetage, qu’un dispositif de réception et de traitement de dossiers de domiciliation de salaire est mis en place, à titre exceptionnel, au niveau de la Direction ...
(Jeune Afrique 09/08/17)
Djibrill Bassolé, ex-ministre burkinabé des Affaires étrangères, a écrit une lettre à Emmanuel Macron où il lui demande une autorisation pour venir se faire soigner en France. Dans une lettre datée du 14 juillet – et dont JA s’est procuré copie –, Djibrill Bassolé, ex-ministre burkinabè des Affaires étrangères, détenu depuis le 29 septembre 2015 à Ouagadougou, demande « en désespoir de cause » au président Emmanuel Macron « de bien vouloir intercéder auprès du président Roch Marc Christian Kaboré ». Un départ en France pour raison médicale Objectif : « le convaincre qu’il soit mis fin à [sa] détention et [qu’il soit autorisé] à venir [se] faire soigner en France ». L’ancien proche de Blaise Compaoré précise qu’il souffre «...

Pages