Mardi 27 Juin 2017
(Xinhua 14/06/17)
Le ministère burkinabè en charge de la Communication a lancé depuis lundi dernier une opération "bielletage" en vue de débusquer les agents fictifs dans les médias publics et d'assainir les caisses de l'Etat, a-t-on appris mardi. "Cette situation permettra de rendre fiable la base des données pour un meilleur cadrage du personnel de la communication et de suspendre les salaires des agents qui sont en situation irrégulière", a expliqué le ministre de la Communication Rémis Fulgance Djandjinou. Le ministre de la Communication a précisé qu'après des échanges au niveau du cabinet il est ressorti que des agents sont en situation irrégulière au sein des Editions Sidwaya (presse écrite) et de la radiotélévision du Burkina alors que ces deux médias devraient...
(RFI 14/06/17)
La force militaire africaine chargée de combattre le terrorisme au Sahel n’est pas encore opérationnelle. Elle attend le feu vert du Conseil de sécurité de l’ONU. Cette force devrait compter à terme 10 000 hommes. La France soutient cette initiative de cinq pays, dénommés G5 Sahel, composé du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Tchad et du Burkina Faso. Les Etats-Unis sont encore réticents à la financer. Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, qui participait mardi à Berlin à la Conférence sur le partenariat du G20 avec l’Afrique, appelle à un soutien international du G5 Sahel. Je reviens d'une visite d'une semaine dans les pays du G5 Sahel, qui font face au terrorisme et...
(RFI 14/06/17)
La musique pour changer le monde, c’est l’objectif du mouvement «—Playing For Change—», un mouvement créé pour inspirer et connecter le monde au travers de la musique. Le projet est né avec la conviction que la musique a le pouvoir de défaire les frontières et de transcender la distance entre les gens. Depuis 2002, les fondateurs organisent des rencontres autour de la musique. Pour cette année ils parcourent le monde pour le tournage d’une vidéo autour de la chanson « With my own two hands » de Ben Harper. Et ils étaient au Burkina Faso avec de jeunes musiciens encadrés par le mouvement ATD Quart Monde. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170614-playing-for-change-burkina-inspirer-c...
(Le Monde 14/06/17)
Le drame des Burkinabés chassés de Côte d’Ivoire inspire à S. Pierre Yameogo un film habité par une juste colère. Aussi confidentielle que soit sa sortie, six ans après son tournage, aussi imparfaite que soit sa forme, Bayiri, la patrie mérite d’être vu. La réalité que S. Pierre Yameogo met en scène est sous notre nez, depuis des décennies. Des populations chassées par le nettoyage ethnique, l’exode qui laisse vulnérable face aux prédateurs, l’arrivée dans un pays qui voudrait bien ne pas être « d’accueil ». « Bayiri », la patrie du titre, est celle du cinéaste, le Burkina Faso, qui a dû, à partir de 2002, faire une place aux milliers de familles de nationalité ou d’origine bur­kinabées qui...
(AFP 13/06/17)
Un militaire français a été condamné lundi à Paris à deux ans de prison, dont un an de sursis avec mise à l'épreuve, pour des attouchements sexuels sur deux fillettes en 2015 quand il était en mission au Burkina Faso. Sébastien L., 40 ans, a également été condamné à une interdiction d'exercer une activité impliquant des mineurs pendant cinq ans. Le tribunal a précisé que sa peine de prison était aménageable, ce qui signifie qu'il n'ira vraisemblablement pas en prison, sauf manquement à ses obligations. Jugé devant ...
(AIB 13/06/17)
Ouagadougou - Le ministre de la Justice Bessolé Réné Bagoro a invité lundi le personnel judiciaire de Manga à reprendre dans les meilleurs délais, le travail, alors que les tribunaux du Burkina observent depuis ce lundi, un arrêt de 72h pour protester contre la détérioration du palais de justice de Manga, le 8 juin dernier par une foule contestant une interpellation. «Le lundi 12 juin 2017, le ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des Sceaux, Bessolé René BAGORO, accompagné de collaborateurs s’est rendu à Manga dont le Palais de Justice a été en partie saccagé jeudi 8 mai dernier par des manifestants pendant que le personnel judiciaire y était. La délégation ministérielle s’est...
(Sidwaya 13/06/17)
Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba et des membres de son gouvernement ont eu une rencontre de travail, le 9 juin 2017 à la primature, avec la représentation de la Banque mondiale au Burkina Faso autour des projets de développement que l’institution internationale développe dans le pays. Le gouvernement burkinabè et la Banque mondiale ont revisité leur stratégie d’intervention et de collaboration, le 9 juin 2017 à la primature. Autour du Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, les membres de son gouvernement et le représentant de la Banque mondiale au Burkina Faso, Cheick Kanté, ont passé en revue les projets financés par l’institution internationale au Burkina Faso. Ils ont aussi réfléchi à des voies et moyens pour surmonter les difficultés. «...
(APA 13/06/17)
Le premier vol des pèlerins burkinabè pour la Mecque est prévu le 17 août prochain, a appris APA lundi, auprès du Ministère de l’Administration territoriale. Le vol retour débutera le 19 septembre 2017. Cette année, le quota des pèlerins burkinabè passe de 5.500 à 8.143, soit une augmentation de 48%, soit 2.643 visas, fruit des négociations menées par le gouvernement avec l'Arabie Saoudite. A la date d'aujourd'hui, 7490 sont déjà inscrits à travers les agences de voyages. Cette année le coût du hadj au Burkina Faso est fixé à 2.171.720 F CFA, en légère baisse par rapport à l'année dernière. C’est la compagnie aérienne saoudienne Flynas qui sera chargée du transport des burkinabé.
(Jeune Afrique 13/06/17)
Au Burkina, le monde de la justice observe depuis lundi une grève de 72 heures, afin de dénoncer la séquestration du personnel du palais de justice de Manga (Centre-Sud) par une foule furieuse réclamant la libération d'un prévenu, le 7 juin. Selon les grévistes, cet incident vient s'ajouter à une liste déjà bien longue d'événements comparables. Les magistrats, greffiers et gardes de sécurité pénitentiaires burkinabè ont déserté les salles d’audiences des tribunaux lundi 12 juin. À l’appel de leurs syndicats respectifs, ils observent une grève de 72 heures, pour condamner « avec la dernière énergie la séquestration des acteurs judiciaires du palais de justice de Manga et autres violences perpétrées contre eux dans leurs locaux », nous explique un membre...
(Commod Africa 13/06/17)
“Le Burkina Faso est une priorité pour la SFI", a déclaré la semaine dernière Hans Peter Lankes, vice-président pour l’économie et le développent du secteur privé de la Société financière internationale (SFI), guichet secteur privé de la Banque mondiale, lors d'une visite de travail à Ouagadougou. Au cours de la récente crise politique, qui a freiné les initiatives des investisseurs, souligne l'institution, la SFI a renforcé ses engagements au Burkina Faso, notamment en investissant $ 200 millions dans divers projets dont $ 70 millions dans la Société burkinabè des fibres textiles (Sofitex), en soutien au financement des campagnes cotonnières. Récemment, la SFI a annoncé qu’elle pourrait financer jusqu’à $ 800 millions ces cinq prochaines années dans des projets banquables, en...
(AfricaNews 13/06/17)
De nouveaux véhicules devraient venir garnir le parc automobile de l’administration burkinabè. L’information a été donnée le 7 juin à l’issue d’un Conseil des ministres. Cette acquisition vient combler la vente, en 2016, de 1 546 véhicules dont disposait l’administration. Dans la sphère politique, le projet gouvernemental est loin de faire l’unanimité. L’UPC, principal parti d’opposition, a été le premier à réagir. Le parti de Zéphirin Diabré pense que les fonds alloués à l’achat des véhicules doivent être consacrés à des secteurs où l’urgence est plus évidente. “Dans ce contexte de morosité de l’économie, d’insécurité et de vie chère, ce gouvernement devrait agir selon des priorités, au lieu d’engager des dépenses aussi floues qu’impertinentes”, écrit le parti dans un communiqué...
(RFI 13/06/17)
Au Burkina Faso, dans le procès des anciens membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré, le Conseil constitutionnel vient de rendre sa décision sur les exceptions soulevées par les avocats de la défense. A l'ouverture du procès des anciens ministres poursuivis dans leur implication présumée dans la répression des manifestants durant l'insurrection populaire d'octobre 2014, les avocats avaient dénoncé le caractère inconstitutionnel de certaines dispositions de la loi portant organisation et fonctionnement de la Haute cour de justice. Sur quatre exceptions relevées, une seule a reçu un avis favorable des membres du Conseil constitutionnel. Selon l'un des avocats de la défense, le Conseil constitutionnel a balayé presque toutes les exceptions pour ne retenir que celles n'ayant pas fait l'objet d'un...
(Financial Afrik 13/06/17)
La Banque africaine de l’import-export (Afreximbank) va participer au financement du Plan national de développement économique et social (PNDES) au Burkina Faso à hauteur de 1,6 milliard de dollars. Ce montant servira à appuyer les secteurs du coton, de la construction de parcs industriels et de zones économiques spéciales, le développement de parcs industriels, l’énergie solaire, le développement du chemin de fer entre le Burkina Faso et les pays de la sous-région, et d’autres projets importants dans le cadre de la stratégie de commerce intra africain. En ce qui concerne le commerce, la banque envisage d’aider le Burkina Faso à importer certaines matières premières-clefs pour son développement, en soutenant les entreprises locales à échanger avec les pays limitrophes à travers...
(Commod Africa 13/06/17)
La Société Générale Burkina Faso (SGBF) a inauguré mercredi dernier à Ouagadougou la toute première agence bancaire digitale du pays, Welib@nk (link sends e-mail). Appelée à être répliquée dans toutes les agences du pays à travers des "digital corners", Welib@ank (link sends e-mail) aura sans aucun doute à terme un impact sur le monde agricole, contribuant à l'attractivité du monde rural. Cette agence digitale est une réalisation de Techlabs28,une des trois équipes gagnantes du hackathon panafricain que la Société Générale lancé en février dernier à Dakar. "La banque cool en langue peulh", selon le communiqué de la SGBF, permet d’effectuer, grâce à des tablettes disponibles en libre service, les opérations les plus courantes. Mais il faudra se rendre en agence...
(Agence Ecofin 13/06/17)
Selon le dernier rapport d'AON Insurance sur la gestion de risques à travers le monde, la valeur des sinistres occasionnés par les catastrophes naturelles qui sont survenues en Afrique subsaharienne, a déjà dépassé près de 712 million $. Parallèlement, ces situations ont fait l'objet de plus de 214 000 déclarations de sinistre. Selon le groupe d'assurance britannique, cette situation a touché les pays partant du Ghana jusqu'à l'Afrique du sud, en passant par l'Ethiopie, Madagascar, l'Angola, le Mozambique ou encore le Kenya et l'Ethiopie. Ajouté à cela, plus de 214 704 déclarations de sinistre de catastrophes naturelles ont été enregistrées sur les marchés couverts par AON Insurance. Ces différentes annonces remettent sur la table de discussion, la question des services...
(Fasozine 13/06/17)
Le grand marché de Bobo Dioulasso a fermé ce lundi 12 juin 2017 en hommage aux 9 commerçants burkinabé qui ont perdu la vie le vendredi dernier au cours d’un accident de la circulation sur le sol malien. Une collecte de dons au bénéfice des familles des victimes était par ailleurs prévue lors d’un rassemblement qui devait avoir lieu ce lundi à l’entrée «Diarradougou» de ce grand marché. Selon un communiqué de presse du gouvernement, l’accident s’est produit samedi 10 juin vers 7h le matin. Neuf commerçants burkinabè qui voyageaient dans le car qui les transportait ont trouvé la mort, 22 autres blessés dont cinq dans un état
(Commod Africa 13/06/17)
Les stylistes Pathé’O -Burkinabè d'origine et Ivoirien d'adoption et Sidahmed Alphadi -Nigérien, créateurs de mode de renommée internationale, ont plaidé mercredi la cause du coton africain. Dans le cadre de ses 52è assemblées annuelles, la Banque africaine de développement (BAD) avait dédié une session au secteur africain du textile-habillement, session intitulée "Fashionomics". Le secteur représenterait un marché de $ 31 milliards en Afrique subsaharienne. C’est le deuxième secteur le plus important en terme d’emplois dans les pays en développement, après l’agriculture, selon la BAD. "L’Afrique produit du coton, mais ce coton ne reste pas chez nous", a déploré Pathé’O. "Nos pays producteurs exportent tout et il ne nous reste rien. Croire que l’industrie de la mode, ce sont les autres,...
(AFP 12/06/17)
Le Conseil constitutionnel burkinabè a jugé "contraire à la Constitution" l'absence de recours possible sur les décisions de la Haute cour de Justice, ce qui va repousser de plusieurs semaines ou plusieurs mois, le jugement devant cette juridiction des 34 ministres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré, selon une décision du 9 juin dont l'AFP s'est procuré une copie lundi. "Les articles 2l et 33 de la loi (...) portant composition et fonctionnement de la Haute cour de justice (...) méconnaissent le principe du double degré de juridiction, violent les principes du procès équitable tels que prévus par...
(AFP 12/06/17)
Le café-restaurant Cappuccino, principal site des attentats de Ouagadougou ayant fait 30 morts en janvier 2016, a rouvert samedi ses portes, 17 mois après l’attaque jihadiste, a constaté un journaliste de l'AFP. Le Cappuccino était le dernier des quatre établissements attaqués encore fermé depuis les attentats. Le bar "Taxi-brousse", où les assaillants s’étaient retranchés avant d’être abattus, avait rouvert deux semaines après l’attaque, suivi six mois plus tard de l’hôtel Splendid, où le commando avait également fait plusieurs blessés. "Cette réouverture symbolise la victoire de la vie sur la mort, la détermination de réussir dans un ...
(APA 12/06/17)
Le café-restaurant Cappuccino, victime des attentats terroristes de Ouagadougou, en mi-janvier 2016, vient de rouvrir ses portes, 17 mois après l'attaque djihadiste, a-t-on constaté dans la capitale burkinabè. Le ministre burkinabè des Infrastructures, Eric Bougouma, a procédé samedi à la coupure du ruban symbolique, marquant la réouverture officielle de l’infrastructure. De l’avis du ministre, «cette réouverture symbolise la victoire de la vie sur la mort, la détermination de réussir dans un Burkina en paix, débarrassé de toutes les haines, de toutes les violences absurdes et inutiles». « Nous montrons que nous faisons plus que résister au terrorisme», a dit le ministre qui avait à ses côtés d’autres membres du gouvernement. La cérémonie officielle de réouverture du café-resto Cappuccino s’est déroulée...

Pages