Lundi 23 Octobre 2017
(RFI 29/09/17)
Au Burkina Faso, la brigade territoriale de gendarmerie de Toéni, localité située à une dizaine de kilomètres de la frontière à l'ouest du pays, a été la cible d'hommes armés dans la nuit de mercredi à jeudi 28 septembre. Les assaillants, qui n'ont pas été identifiés, ont tenté de mettre le feu au poste de gendarmerie avant de s'enfuir vers la frontière malienne avec des motocyclettes appartenant aux gendarmes. Aucune victime ni blessé n'a été enregistré dans les rangs des forces de sécurité burkinabè. Mais ce genre d’attaques se multiplient. Les assaillants sont arrivés sur des motos et ont commencé par s'attaquer aux domiciles des gendarmes situés non loin de la brigade territoriale, explique une autorité locale sur place. Au...
(France TV Info 29/09/17)
Deux gendarmes ont été tués et deux autres blessés dans l’explosion d’un engin au passage d’un convoi se rendant à la mine d’or d’Inata au nord du Burkina Faso, a-t-on appris le 27 septembre 2017. Depuis 2016, ce pays est confronté au phénomène djihadiste, notamment avec Ansarul Islam, groupe créé par un prédicateur local, Ibrahim Dicko. Lequel est donné pour mort depuis juillet 2017. Précisions. Les attaques d’Ansarul Islam (en arabe «les partisans de l’islam») ont commencé à la fin de 2016. Le 16 décembre, douze militaires avaient ainsi été tués par «une quarantaine d’individus (…) lourdement armés», dans le nord du pays, à une trentaine de kilomètres de la frontière avec le Mali. Cette opération, la plus meurtrière contre...
(La Tribune 29/09/17)
La Banque ouest-africaine de développement a acté de nouveaux engagements au profit de la Côte d'Ivoire, du Sénégal, de la Guinée Bissau, du Niger et du Burkina Faso pour un total de 106 milliards de francs CFA. Ces engagements portent sur des prêts à moyen et longs termes, deux opérations de garantie et contre-garantie et une prise de participation. Le Conseil d'administration de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a approuvé diverses opérations au bénéfice de cinq de ses pays membres. Il s'agit de la Côte d'Ivoire, du Sénégal, de la Guinée Bissau, du Niger et du Burkina Faso. Lors de sa 106ème réunion qui s'est tenue à Abidjan, la capitale ivoirienne, sous la présidence de Christian Adovelande, président du...
(Sidwaya 29/09/17)
La 2e édition de la Semaine des activités minières de l’Afrique de l’Ouest (SAMAO) se tient à Ouagadougou, du 28 au 30 septembre 2017. Pendant trois jours, les acteurs de la sous-région échangeront sur les stratégies appropriées pour une meilleure insertion du secteur minier dans les économies africaines. Pour sa 2e édition, la Semaine des activités minières de l’Afrique de l’Ouest (SAMAO) réunit, du 28 au 30 septembre 2017, à Ouagadougou, les acteurs du secteur des mines et des carrières venus du Mali, du Niger, du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, de la Guinée, du Sénégal et du Maroc, pays invité d’honneur. A l’ouverture des travaux, le premier adjoint au maire de la commune de Ouagadougou, Moussa Belem...
(Sidwaya 29/09/17)
Le ministère de l’Energie a lancé, hier jeudi 28 septembre 2017, dans la capitale le Projet d’électrification des zones péri-urbaines (PEPU) de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso en présence du président du groupe de la Banque africaine de développement (BAD), le docteur Akinwumi .A. Adesina. En principe, l’obscurité cédera la place à la lumière dans plusieurs quartiers périphériques lotis mais non électrifiés des douze arrondissements de Ouagadougou, dans la commune rurale de Saaba et au secteur n°30 de Bobo-Dioulasso, au plus tard en 2020. Et pour cause, le Projet d’électrification des zones péri-urbaines (PEPU) lancé, hier jeudi 28 septembre 2017, à Bonheur-ville située à la périphérie Sud-Ouest de la capitale burkinabè devra permettre de raccorder environ 18 000 ménages de ces zones...
(Sidwaya 29/09/17)
Dans quelques jours, les élèves vont entamer l’année scolaire 2017-2018. Une équipe de Sidwaya est allée sur le terrain pour s’imprégner des préparatifs de la rentrée prochaine. Ouagadougou bouge depuis un certain temps au rythme de la rentrée scolaire 2017-2018 prévue le lundi 2 octobre prochain. A l’approche de cette date, les parents sillonnent les librairies, les marchés communément appelés « yaars » et les abords des voies pour l’achat des fournitures. Nous sommes le mardi 12 septembre 2017 à la librairie Diacfa sise à la périphérie Est de Rood- Woko, le plus grand marché de la capitale burkinabè . Avant l’accès à la grande salle de la ‘’maison’’, une fouille minutieuse est appliquée à tous les clients, par mesure...
(AFP 28/09/17)
Un poste de gendarmerie dans l'ouest du Burkina Faso, frontalier au Mali, a été attaqué mercredi soir par des individus armés non identifiés, a annoncé jeudi à l'AFP une autorité locale. "La brigade territoriale de Toéni (une commune rurale située à 40 kilomètres de la ville de Tougan) a été la cible d'une attaque par des individus armés, non encore identifiés, mercredi soir aux environs de 20H00" locales et GMT, a déclaré cette source sous le couvert de l'anonymat. "Les éléments de gendarmerie ont riposté dès l'attaque et les échanges...
(Sidwaya 28/09/17)
La 2e session ordinaire dite « budgétaire » de l’année 2017 de l’Assemblée nationale s’est ouverte, le mercredi 27 septembre 2017 à Ouagadougou, sous la conduite du nouveau président, Alassane Bala Sakandé. Les parlementaires vont essentiellement se pencher sur le projet de loi des finances, gestion 2018. Fini le temps de l’intersession, marqué par le décès du président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo, le 19 août 2017 à Paris, des suites d’un malaise. Après cette douloureuse épreuve, les députés, toutes chapelles politiques confondues, ont regagné l’Hémicycle, le mercredi 27 septembre 2017, pour tenir la deuxième session ordinaire de l’année, avec désormais à leur tête, Alassane Bala Sakandé. Ils devront essentiellement examiner et adopter le projet de loi des finances, gestion...
(Le Pays 28/09/17)
L’ouverture de la deuxième session ordinaire de l’année 2017 de l’Assemblée nationale est intervenue le 27 septembre 2017, sous la présidence de Alassane Bala Sakandé, président de l'Assemblée nationale. Cette session portera essentiellement sur l’examen et l’adoption du projet de Loi de finances de l’Etat, gestion 2018. Cette session se veut un baptême de feu pour le successeur de Salifou Diallo, c’est-à-dire Alassane Bala Sakandé. La deuxième session ordinaire de l’année 2017 s’est ouverte le 27 septembre dernier. Dénommée session budgétaire, elle est l’occasion, pour les députés, d’examiner et d’adopter le projet de loi de finances gestion 2018. La cérémonie solennelle d’ouverture qui a connu la participation de parlementaires ghanéens et du Corps diplomatique, a été marquée par le discours...
(Le Pays 28/09/17)
La coordination provinciale des secteurs structurés du MPP/Boulkièmdé a tenu une conférence à l’intention de ses membres, le 23 septembre 2017, dans la salle de conférence de la DRENA/CO. Ce, sous le patronage du ministre de l’énergie, le Pr Alpha Omar Dissa, le parrainage du président du Conseil régional du Centre-Ouest, Abdoulaye Bado, qui ont peint un tableau reluisant des réalisations du PNDES de façon générale. Dans quelques mois, le président Roch Christian Kaboré aura deux ans à la tête de l’Exécutif burkinabè, avec déjà à l’horizon les prochaines échéances électorales. Conscient du travail qu’il faudrait abattre, les membres des secteurs structurés du MPP/ Boulkièmdé veulent resserrer les rangs. C’est dans ce sens que la coordination provinciale, avec à sa...
(Agence Ecofin 28/09/17)
(Agence Ecofin) - Le ton est monté ces derniers jours entre les populations nigériennes et burkinabè à propos de l’extraction de l’or sur un site situé entre le département de Torodi (Niger) et la province de la Komondjari (Burkina Faso). Pour éviter un conflit social, le ministre nigérien de la Sécurité et son homologue burkinabè ont rendu public un communiqué conjoint. Les deux délégations ont tout d’abord « déploré la détérioration du climat de cohabitation pacifique entre les populations burkinabè et nigérienne», avant de reconnaître que le site aurifère en question se situe en territoire burkinabè. Conséquence, le site est fermé. Parallèlement, les autorités des deux pays ont décidé d’accélérer les discussions concernant la matérialisation du bornage de la frontière...
(Sidwaya 28/09/17)
La Convergence des peuples pour la promotion du traité d’amitié et de coopération ivoiro-burkinabè (COPTAC) célèbre du 27 au 29 septembre 2017 à Ouagadougou, ledit accord à travers un panel sur le thème : « Abords stratégiques des conflits intercommunautaires : le rôle de la chefferie traditionnelle ». La société civile veut jouer un rôle dans le renforcement des relations entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, impulsé depuis 2008 par le Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre les deux pays. C’est pour célébrer cette relation que la Convergence des peuples pour la promotion du traité d’amitié et de coopération ivoiro-burkinabè (COPTAC) a réuni plusieurs acteurs et des chefs coutumiers du Burkina et de la Côte d’Ivoire autour...
(AFP 27/09/17)
Deux gendarmes burkinabé ont été tués dans l'attaque mardi soir d'un convoi de ravitaillement de carburant d'une mine d'or à Inata, dans le nord du Burkina Faso, frontalier du Mali, a-t-on appris de sources sécuritaires. "Deux gendarmes portés disparus après l'attaque ont été retrouvés morts et deux autres blessés grièvement ont été évacués à Ouagadougou", a déclaré une source sécuritaire, sous le couvert de l'anonymat. Le convoi escorté par des éléments de la gendarmerie a été attaqué dans la province du Soum, sur l'axe Tongomael - Inata, après que le véhicule de tête a sauté sur une mine.
(Le Pays 27/09/17)
Afin de permettre l’opérationnalisation de l’assurance maladie universelle au Burkina Faso, un conseil de cabinet interministériel a eu lieu entre le Premier ministre et les ministres en charge dudit dossier, le 25 septembre dernier au Premier ministère, à Ouagadougou. Cette rencontre devra permettre la mise en œuvre effective de l’assurance maladie universelle d’ici à février 2018. Opérationnaliser la mise en œuvre de l’assurance maladie universelle par la création de la caisse de l’assurance maladie universelle ; c’est dans cet objectif qu’un conseil de cabinet interministériel a eu lieu entre le Premier ministre, le ministre de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale et les ministres directement concernés par ledit dossier. Une étude économique, financière, de faisabilité et...
(Fasozine 27/09/17)
Le monde de l’éducation nationale était en ébullition en cette matinée du lundi 25 septembre 2017. Pendant que le comité de suivi du mandatement des sortants de l’ENS-UK et de l’IDS était en conférence de presse pour exiger leur mandatement effectif et intégral avant la rentrée scolaire, les enseignants recrutés en 2016 sur mesure nouvelle étaient pour leur part en sit-in devant le ministère en charge de l’éducation nationale pour réclamer leurs salaires non perçu depuis janvier 2017.Pour les 1 876 enseignants concernés par la situation des non payements des salaires depuis 8 mois, le présent sit-in avait pour objectif d’attirer l’attention de l’autorité de tutelle. A en croire, le porte de ces derniers, sans payement intégral des arriérés, ils...
(Burkina24 27/09/17)
La Grande chancellerie du Burkina Faso est en train de faire peau neuve. Un atelier de relecture de ses textes a été ouvert ce 26 septembre 2017. De nombreuses réformes sont en vue. «Quelles réformes pour une meilleure administration des Ordres burkinabè ?». C’est le thème de l’atelier qui réunit du 26 au 28 septembre 2017 la Grande chancellerie à Ouagadougou.A l’ouverture, le Président du Faso Roch Kaboré a rappelé que les textes qui régissent les Ordres burkinabè datent des années 60, selon un communiqué de la Présidence du Faso. De sorte que «l’administration des Ordres burkinabè présente des insuffisances et des lacunes liées essentiellement à la vétusté des textes qui réglementent l’organisation, la gestion des Ordres burkinabè ainsi que...
(Burkina24 27/09/17)
Dans le cadre de son plan stratégique 2016-2020, l’ONG Hunger Free World (HFW) veut entreprendre des actions de sensibilisation et de plaidoyer pour le maintien du droit à l’alimentation dans la nouvelle constitution du Burkina Faso. Elle a organisé à cet effet ce mardi 26 septembre 2017, un atelier à l’intention des YEH, les jeunes volontaires contre la faim. Le droit à l’alimentation est inscrit dans l’avant-projet de la Constitution du Burkina et pour qu’il y soit maintenu, l’ONG Hunger Free World a commencé son lobbying. Elle forme à cet effet les jeunes volontaires de son réseau YEH (Youth Ending Hunger) afin de leur permettre de contribuer à sensibiliser le public et interpeller sur la constitutionnalisation du droit à l’alimentation...
(RFI 26/09/17)
Un civil tué, et deux autres blessés, tous par balle. Cela s'est passé ce lundi 25 septembre à Kouri, petite localité malienne située non loin de la frontière du Burkina, après l'intervention des douanes maliennes appuyées par la gendarmerie lors d'une opération dans le marché. Dans la petite localité malienne de Kouri, située à 20 km de la frontière du Burkina Faso, chaque lundi, c’est jour de la foire de Kouri. Et ce lundi 25 septembre, les douanes maliennes, appuyées par un détachement de forces de sécurité, mènent une opération en plein cœur du marché. Des...
(Jeune Afrique 26/09/17)
Directeur du Centre d’études stratégiques en défense et sécurité (CESDS), Auguste Denise Barry, l’ancien ministre burkinabè de l’Administration territoriale et de la Sécurité, a organisé le premier colloque international de ce think tank du 5 au 7 septembre à Ouaga 2000, sur le thème « Perspectives sécuritaires dans la bande sahélo-saharienne ». Avec, en guest-star, Jerry Rawlings. L’ex-chef de l’État ghanéen, d’ordinaire très discret, a prononcé un discours enflammé sur la lutte anticorruption. Dans le centre de conférences, plusieurs centaines d’invités, mais aucune trace du président...
(Sidwaya 26/09/17)
Les membres du gouvernement se sont réunis, le lundi 25 septembre 2017, à Ouagadougou, pour examiner les engagements pris par le Président du Faso dans le Plan national de développement économique et social (PNDES). La réussite de la mise en œuvre des engagements du Président du Faso passe par une meilleure responsabilisation des acteurs que sont le gouvernement et les collectivités territoriales en vue de l’appropriation de tout le contenu du Plan national de développement économique et social (PNDES). C’est l’une des recommandations du gouvernement, au sortir d’un séminaire dédié aux membres de l’exécutif, le lundi 25 septembre 2017 à Ouagadougou. Selon Dr Mathias Somé, responsable du suivi des engagements du Président du Faso, le gouvernement a également recommandé un...

Pages