Mardi 23 Mai 2017
(Burkina24 11/05/17)
C’est dans la perspective de rendre opérationnel le plan stratégique multisectoriel de nutrition 2016-2020, que le ministère de la santé organise un atelier de validation du plan du 10 au 11 mai 2017 à Ouagadougou. Au Burkina Faso, les enquêtes nutritionnelles montrent que les tendances des indicateurs sur la nutrition au cours des dix dernières années se sont relativement améliorées grâce à la politique nationale élaborée en 2007 et le plan stratégique 2010-2015. Mais force est de constater que malgré l’amélioration, la situation nutritionnelle est toujours préoccupante. Selon le Dr Salifou Konfé, directeur de la santé et représentant le secrétaire général ministère de la santé, se basant sur plusieurs enquêtes, en 2016 les prévalences des différents types de malnutrition sont...
(Jeune Afrique 11/05/17)
Le 5e sommet du Traité d’amitié et de coopération (TAC), fin juillet 2016, à Yamoussoukro, a été un signal fort de la normalisation des relations entre la Côte d’Ivoire et le Burkina, qui se sont d’ailleurs donné rendez-vous en juillet prochain, à Ouagadougou, pour une nouvelle conférence des chefs d’État. Les 30 et 31 mars, le ministre burkinabè des Affaires étrangères, Alpha Barry, et son homologue ivoirien, Marcel Amon-Tanoh, se sont rencontrés à Bobo-Dioulasso à l’occasion d’un comité d’évaluation et de suivi du TAC (une première depuis sa signature, en 2008), et plus particulièrement des accords bilatéraux conclus lors du 5e sommet. L’un des projets qui a le plus avancé est celui de l’autoroute Abidjan-Ouagadougou (1 000 km), pour lequel les...
(Jeune Afrique 11/05/17)
Jusqu’alors rattachées à l’Énergie, les Mines et les Carrières ont désormais leur propre ministère. Il a été confié à un ingénieur issu du privé, Oumarou Idani. «Compte tenu des ambitions du Burkina dans le cadre du PNDES [Plan national de développement économique et social], il semblait important qu’un ministre se concentre sur l’énergie tandis qu’un autre prenait en charge les mines », explique Oumarou Idani, qui, en attendant la livraison de ses nouveaux locaux, officie depuis un bureau provisoire. Lors du remaniement du 20 février, le vice-président de la commission du développement économique, de l’environnement et du changement climatique de l’Assemblée nationale a été nommé ministre des Mines et des Carrières, un portefeuille jusqu’alors rattaché à celui de l’Énergie. Il...
(Jeune Afrique 11/05/17)
Après s’être employé à restaurer la confiance des partenaires, le chef de la diplomatie burkinabè, Alpha Barry, continue de les mobiliser autour des défis sécuritaires, démocratiques et économiques que doit relever le pays. Il fut un familier du Guinéen Sékouba Konaté, puis a conseillé son successeur, Alpha Condé, dont il est proche, comme il l’est des présidents togolais et nigérien Faure Gnassingbé et Mahamadou Issoufou… Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l’extérieur est un homme de réseaux. Avant de s’engager en politique, Alpha Barry, 47 ans, a fait carrière dans les médias. Diplômé en journalisme et en sociologie de l’université de Ouagadougou, il a intégré l’équipe de la radio privée Horizon FM, puis celle...
(Jeune Afrique 11/05/17)
La société Nafa Naana rend l'écologie accessible aux populations pauvres en créant et distribuant des lampes et des kits solaires à bas prix. C’est en 2010 que Sayouba Guira, économiste de formation, a fondé Nafa Naana (« le bénéfice est arrivé », en dioula), avec le soutien de l’ONG française Entrepreneurs du monde. Son objectif : concevoir et distribuer des lampes et kits solaires, ainsi que des équipements ménagers économes pour les populations pauvres, dans les régions où le déficit en électricité est le plus élevé. Facilités de paiement Alors que la préparation des repas se fait majoritairement sur des réchauds à bois ou à charbon, la jeune entreprise se propose de contrer les effets nocifs de ce type de combustion...
(Jeune Afrique 11/05/17)
Pour le meilleur ou pour le pire, les murs sont à la mode. Au Moyen-Orient ou en Amérique, de nouveaux remparts obstruent l’horizon des nomades. Au cœur du Sahel, Marto, lui, maquille les briques ouagalaises comme si le trompe-l’œil lézardait joyeusement les murailles Dans un environnement à l’architecture minimaliste ou improbable, farci de monuments kitsch et lissé par la patine brune de la latérite, les vrais paysages ont toujours été les foules, aussi multicolores que fugaces. Le peintre urbain, Marto, semble les attraper au vol pour les immortaliser sur les murs de la capitale burkinabè, non sans les passer à la moulinette de son graphisme sarcastique. À l’arrière d’une bicoque, une mama attache dans son dos un toubab moustachu devenu...
(APA 11/05/17)
Le cycliste burkinabè Mathias Sorgho a remporté au sprint mercredi, la 14e édition du tour international du Bénin devant son compatriote Abdoul Aziz Nikiéma. Le coureur burkinabè Mathias Sorgho, tenant du maillot jaune le plus convoité, a bouclé les 157 km entre Parakou et Save en 4h17mn, soit une moyenne de 39,519km/h devant son compatriote Aziz Nikiéma. L’Ivoirien Bassirou Konté est arrivé en 3e position avec un écart de 36,5 secondes. Le premier point chaud de Papane a été remporté par le Burkinabè Salifou Yarbanga avant que son compatriote enlève le 2e sprint intermédiaire de Kilibo. Yarbanga a ensuite remporté le 3e et dernier point chaud de Gogoro. Le Burkina Faso occupe donc la première place au classement général par...
(APA 10/05/17)
Les députés burkinabè viennent d’adopter la loi portant création de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), a-t-on appris, mercredi, de source parlementaire. Img : Les députés burkinabé entérinent la création de la Caisse des dépôts et consignations Selon cette source, la loi a été adoptée lors d’une séance plénière, tenue la veille à l’Assemblée nationale et ayant permis aussi d’adopter la loi de finances rectificative 2017. «Les deux lois ont été adoptées par le parlement, mais avec une abstention des députés de l’opposition », précise la source parlementaire. Selon le rapport de présentation des deux projets de loi, la CDC est un établissement public à statut spécial qui va être indépendant du Trésor public. La mise en place de...
(APA 10/05/17)
Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, va rencontrer le monde paysan à l’occasion de la 20e édition de la Journée nationale du paysan (JNP) qui démarre jeudi, à Kaya, capitale de la région du Centre-Nord du Burkina Faso. Placé sous le thème «Journée nationale du paysan: 20 ans d’existence, bilan et perspectives», l’événement prévoit à son programme diverses activités dont un meeting prévu vendredi. Après avoir rencontré les paysans, le président du Faso procèdera à l’ouverture solennelle de la foire agro-sylvo-pastorale. «L’entretien direct entre le Chef de l’Etat et les acteurs du monde rural, dans la matinée du samedi 13 mai 2017, marquera le clou de l’évènement. A ce propos, les acteurs vont effectuer, conformément au thème de...
(Jeune Afrique 10/05/17)
Symbole de la rupture avec l’ère Compaoré, la nouvelle Constitution doit être soumise à référendum avant la fin de l’année. « Je vous assure que vous ne serez pas déçus de nos propositions », déclarait mi-mars Me Halidou Ouédraogo, le président de la commission constitutionnelle, à la veille de la présentation de l’avant-projet de Constitution dans les treize régions du pays. Représentant l’exécutif, les partis politiques, l’armée, les autorités religieuses et coutumières, les organisations de la société civile, les opérateurs économiques ou encore les Burkinabè de l’extérieur, les 92 membres de la commission ont planché de fin septembre à fin décembre 2016 sur une première ébauche de nouvelle loi fondamentale, qui a été rendue publique en janvier. Du 16 au...
(Jeune Afrique 10/05/17)
Élu en novembre 2016 à la tête de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, Mahamadi Savadogo, surnommé « Kadhafi » parce qu’il a fait des études en Libye, veut que l’institution, les grands groupes et les PME participent tous pleinement à la relance. C’est finalement le PDG du groupe Savadogo Mahamadi et frères (Smaf) qui a été élu fin novembre 2016 à la présidence de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) pour succéder à Alizéta Ouédraogo, qui avait pris la fuite à la suite de l’insurrection populaire d’octobre 2014. L’organisme consulaire avait depuis été placé sous délégation spéciale du patron des patrons, Birahima Nacoulma, chargé d’en réformer les statuts et de gérer la...
(Jeune Afrique 10/05/17)
Fondée par le Burkinabè Zakaria Daboné (36 ans), la plateforme Bifasor se développe pour le moment depuis Paris et aspire à devenir l’Uber des logisticiens africains. La jeune société, Bifasor veut révolutionner la filière de la logistique en mettant en relation les clients et les différents intervenants (commissionnaires, transitaires, transporteurs ou même mécaniciens et garages). Une manière d’éviter de passer par les courtiers informels, aux tarifs souvent élevés. Le service doit permettre à ses utilisateurs de trouver et de contacter en quelques clics, depuis un ordinateur, un smartphone ou une tablette, des partenaires ou clients, qu’il s’agisse de trouver des marchandises, de les stocker ou de les livrer. « Une manière de rationaliser les opérations, en trouvant le bon service...
(Le Faso 10/05/17)
Alors que l’année scolaire 2016-2017 tire à sa fin, l’éditorialiste-écrivain, chargé de cours de journalisme, interpelle le ministre de l’éducation nationale et de l’Alphabétisation , Jean Martin Coulibaly, sur les fléaux qui minent l’enseignement secondaire, mettant en péril l’avenir des élèves. Lisez plutôt cette lettre à travers laquelle l’homme de culture appelle le gouvernement à assainir le milieu scolaire, en synergie avec les partenaires sociaux. Monsieur le ministre, Notre école court à sa perte. Elle apparait avec des élèves handicapés en exubérance, des enseignants éprouvés en déshérence et une administration sclérosée, en souffrance. Le constat est amer, mais il ne semble pas déranger outre mesure. Et tout se passe comme tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes...
(Jeune Afrique 10/05/17)
Adama Sawadogo, 39 ans, révolutionne l’enregistrement des naissances. Ce consultant en sécurité documentaire a mis au point, avec l’aide du Français Francis Bourrières, une application qui commence à faire ses preuves. En 2015 et après trois ans et demi de recherche et développement, les deux ingénieurs ont lancé Icivil, une solution technologique fondée sur une application mobile qui permet d’enregistrer les naissances sans avoir à se déplacer. Pour signaler l’arrivée d’un nouveau-né, les agents de santé doivent scanner un QR code et entrer les informations relatives à l’enfant sur une interface mobile (une connexion internet n’est pas nécessaire). Un SMS crypté est alors envoyé sur le serveur du centre national d’état civil, générant automatiquement un acte de naissance authentique et...
(Burkina24 10/05/17)
« Quelles mesures pour une contribution efficace du secteur privé à la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) ». C’est autour de ce thème que s’est tenue dans la Capitale économique, Bobo-Dioulasso, la 15e rencontre gouvernement/Secteur privé le lundi 8 mai 2017. La rencontre était placée sous la présidence du Premier ministre, Paul Kaba Thiéba. Après le rendez-vous manqué de 2016, la traditionnelle rencontre gouvernement/Secteur privé 2017 a été l’occasion pour les différents acteurs notamment d’examiner la ...
(Jeune Afrique 10/05/17)
Mariama Mamane, élève ingénieure de 26 ans développe actuellement un projet pour transformer la jacinthe d’eau, vermine des rivières et des lacs, en un engrais naturel et une source d'énergie. C’est après une licence en biodiversité et gestion de l’environnement à l’université de Niamey, sa ville natale, que Mariama Mamane a intégré l’Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement (2iE) de Ouagadougou, en 2013. Désormais en fin d’études, l’élève ingénieure de 26 ans consacre la plus grande partie de son temps à sa start-up, Jacigreen. En juin 2016, son projet a remporté le premier prix du concours Parcours entrepreneurs du 2iE, ce qui lui permet de développer sa petite entreprise au sein du Technopôle-2iE, l’incubateur de l’école. Son projet...
(Burkina24 10/05/17)
La campagne pour les élections municipales complémentaires va commencer le 13 mai et prendre fin le 26 mai. Pour ce faire, une remise symbolique des spécimens de bulletin aux partis politiques a eu lieu ce mardi 9 mai 2017 au siège de la CENI (Commission électorale nationale indépendante). Une étape du processus qui va conduire aux élections du 28 mai prochain a été franchie ce jour à la CENI. Il s’agit de la remise symbolique des spécimens du bulletin de vote aux partis politiques, quelques jours avant l’ouverture de la campagne politique ...
(Burkina24 10/05/17)
La police américaine a arrêté ce 9 mai 2017 un suspect impliqué dans l’agression du Burkinabè Souleymane Porgo dans une rue de New York le 3 mai 2017. Le suspect se nomme William Burgess. Il est âgé de 21 ans et serait celui qui a agressé Souleymane Porgo, 53 ans, après que ce dernier l’ai surpris en train d’essayer de voler un produit du vendeur burkinabè dans une rue de New York, le 3 mai 2017. William Burgess est accusé d’agression en gangs et a été arrêté par la police ce mardi, selon plusieurs médias américains. La vidéo de son arrestation a été postée sur les réseaux sociaux et est relayée. L’homme est connu de la police car il a...
(Burkina24 10/05/17)
Dans l’après- midi du lundi 8 mai 2017, l’accès à la SONABHY (Société nationale burkinabè d’hydrocarbures) de Bobo-Dioulasso a été bloqué par les chauffeurs de camions citernes. La Brigade anti criminalité a arraisonné le camion d’un marqueteur de carburant. Il pesait sur ce dernier des soupçons de fraudes. Le camion a été aussitôt conduit à la SONABHY qui devait analyser le carburant pour confirmer ou infirmer les soupçons de fraudes. Les chauffeurs de camions citernes convaincus que le conducteur du camion s’était approvisionné dans les locaux de la SONABHY dans la matinée, ont protesté contre ce qu’ils considèrent comme étant un harcèlement de la part de la police à leur encontre. Sortis en grand nombre, ils ont donc tout simplement...
(Burkina24 10/05/17)
Une centaine de personne composée d’étudiants et de professionnels a été convoyée par le ministère de l’Energie pour une immersion dans la zone industrielle de Kossodo à Ouagadougou. Celle-ci a consisté à visiter deux entreprises burkinabè qui se sont spécialisées l’une dans la production d’énergie, FasoBiogaz et l’autre dans la production de biocarburant, Belwet. C’était le samedi 6 mai 2017. Cette sortie sur le terrain entre dans le cadre de la deuxième édition de la Semaine des énergies renouvelables d’Afrique (SEERA) organisée du 2 au 6 mai 2017 par le ministère de l’Energie en collaboration avec ses partenaires. Cette deuxième édition avait pour thème : « Promotion du mix énergétique et de l’efficacité énergétique pour un accès durable à l’énergie...

Pages