Mardi 23 Janvier 2018
(APA 30/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Le Burkina Faso vient de bénéficier d’un financement de 75 millions de dollars de la Banque mondiale pour appuyer le secteur énergétique, a appris APA vendredi auprès du ministère de l’énergie. Selon le ministère, ce montant sera destiné à réduire le déséquilibre ente l’offre et la demande énergétique, à travers l’amélioration de la situation financière du secteur énergétique national, le renforcement des politiques d’investissement dans le secteur et l’accroissement des recettes intérieures et de la transparence dans la gestion des ressources. La Banque mondiale s’est engagée aux côtés du gouvernement burkinabè pour améliorer l’accès des populations à l’électricité à travers ce projet dont l’objectif global, à terme, est de procurer de l’énergie à moindre coût aux...
(APA 30/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Le Groupe minier turc Avesoro Resources a finalisé l'acquisition définitive des gisements aurifères de Youga et de Balogo, à l’Est du Burkina Faso, pour 69,5 millions de dollars, a appris APA vendredi auprès de ses responsables. La transaction de 69,5 millions de dollars est «transformationnelle» pour l’entreprise et lui permet d’ajouter deux mines en production, à son portefeuille. L’acquisition s’est faite via le rachat de MNG Gold Burkina, Cayman Burkina Mines, MNG Gold Exploration, AAA Exploration et Jersey Netiana Mining, les propriétaires des projets. Selon les termes énoncés, 51 millions de dollars du montant total seront payés par émission d’actions et 18,5 millions de dollars en espèces. Déjà présente au Libéria, Avesoro Resources renforce ainsi sa...
(AFP 29/12/17)
Poursuivi pour son implication présumée dans le putsch manqué au Burkina Faso en septembre 2015, Eddie Constance Komboïgo, président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), le parti de l’ex-président burkinabè Blaise Compaoré, a été "totalement blanchi", a-t-on appris vendredi auprès de ses avocats à l’issue d’une audience à huis clos. "Aujourd’hui c’est un jour nouveau, un jour heureux pour nous parce que notre client M. Eddie Komboigo a été totalement blanchi dans l’affaire du coup d’Etat de septembre 2015", a déclaré un de ses avocats, Me Issouf Kabré. "On a essayé par tous les moyens de le mettre dans cette affaire, il a été totalement blanchi et il y a plus rien à attendre", a-t-il ajouté, appelant...
(AFP 29/12/17)
Le Burkina Faso dispose depuis vendredi de la télévision numérique terrestre (TNT) devenant le premier pays d'Afrique de l'Ouest à basculer vers cette technologie qui permet de diffuser plusieurs chaines en qualité numérique sur une seule fréquence. Plusieurs fois annoncé puis reporté, le lancement de la TNT, a nécessité 45 milliards de FCFA (70 millions euros) d'investissements, concerne une quinzaine de chaines pour le moment. "Ce lancement est historique pour le Burkina Faso. Nous constituons le peloton de tête des pays qui ont fait le grand saut dans l’univers de la TNT", a indiqué à l’AFP le représentant les éditeurs de services de télévision, Issoufou Saré, également directeur général de la télévision BF1.
(Jeune Afrique 29/12/17)
Le Burkina Faso a lancé officiellement, jeudi 28 décembre, le passage à la télévision numérique terrestre (TNT). La mise en service de cette infrastructure ouvre la voie à plusieurs privés locaux. Lancée sous Blaise Compaoré et validée sous la Transition puis sous Roch Marc Christian Kabore, la télévision numérique est enfin une réalité au Burkina. Le projet a été mis en service par Shérif Sy, le Haut représentant du chef de l’État, ce jeudi 28 décembre à Ouagadougou. Il représente un investissement de 45 milliards de francs CFA (69 millions d’euros), dont la moitié a été apportée par un pool bancaire
(RFI 29/12/17)
Au Burkina Faso, l'avant-projet de la nouvelle Constitution présenté le 27 décembre limite à deux dans le temps le nombre de mandats présidentiels que ce soit de façon continue ou discontinue. L'esprit mossi, l'ethnie majoritaire au Burkina Faso, planait sur la salle de conférence de Ouaga 2000, le quartier chic de la capitale burkinabè. Remis au président, le projet de Constitution a été adopté par consensus. Un article spécifique, le numéro 197, stipule clairement que Roch Marc Christian Kaboré pourra certes se présenter en 2020 mais sa carrière de président du Burkina Faso s'arrêtera là.
(APA 29/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Pour le moment, quatorze (14) chaînes de télévisions nationales sont concernées par la Télévision numérique de terre (TNT) officiellement lancée, ce jeudi après-midi, au Burkina Faso, a-t-on constaté. Selon la Société burkinabè de télédiffusion (SBT, l’opérateur de diffusion de la TNT au Burkina Faso), le bouquet comprend bien attendu la chaîne nationale, à savoir la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB) et 13 autres chaines privées. Il s’agit notamment de nouvelles chaines privées mais aussi d’anciennes connues telles que Bf1, Canal3, impact TV, Burkina Info, etc. D’autres chaines de télévisions viendront compléter la liste de chaines de télévision. A en croire le ministère en charge de la communication, la TNT offre plusieurs avantages. L’un des avantages est...
(APA 29/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - La compagnie minière anglaise Avocet Mining vient de céder la mine d’or d’ Inata (centre-nord) au groupe indien Balaji Group basé au Ghana, a appris APA auprès de ses responsables à Ouagadougou. Avocet Mining a conclu avec Balaji Group un accord pour lui vendre tous ses actifs au Burkina Faso, y compris la mine d’or d’Inata. Balaji Group, qui détient déjà au Burkina Faso, la mine de Kalsaka(Nord), paiera 2,5 millions de dollars à la clôture de la transaction prévue pour le 11 janvier 2018. Le reste du montant de vente, 2,5 millions de dollars, sera versé en paiements différés. Balaji Group envisage d’investir 26 millions de dollars pour ramener la mine Inata en pleine production...
(AFP 29/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - L’élection du président du Conseil national du patronat Burkinabè (CNPB), initialement prévue ce vendredi, pourrait être reportée, à cause de l’absence de l’un des candidats en lice, actuellement hors du pays, a appris APA auprès des responsables du conseil. Cette élection devrait opposer Apollinaire Compaoré et Elie Ouédraogo, Le président sortant Birahima Nacoulima ne se représentera pas. Les milieux d’affaires espéraient la candidature d’Idrissa Nassa, le patron de Coris Bank international, mais il s’est désisté. Candidat malheureux à la présidence de la Chambre de commerce et d’industrie, Apollinaire Compaoré vise désormais le patronat. A la tête du Holding Planor Afrique, il est présent dans les secteurs des banques, assurances, des hydrocarbures, des télécommunications. Il s’apprête à...
(APA 29/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - L’entraineur des Etalons locaux du Burkina Faso Idrissa Malo Traoré dit Saboteur a dévoilé vendredi à Ouagadougou, une liste de 25 joueurs pour préparer le Championnat d’Afrique des nations (CHAN) de football, Maroc 2018, marquée surtout par les absences de plusieurs joueurs en forme du moment comme Dramane Salou (meilleur joueur AJSB du mois de novembre), Narcisse Bambara (EFO) ou Elisée To (RCK). « Ces joueurs ne m’ont pas donné satisfaction. Je ne peux pas casser mon groupe parce qu’il y a un joueur qui s’est révélé sur 3 ou 4 journées du championnat » se défend-t-il. Saboteur a pour objectif à ce CHAN « d’aller le plus loin possible. En battant le Ghana sur leurs...
(APA 29/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - L’Office national des télécommunications (ONATEL-SA) du Burkina Faso a signé jeudi à Ouagadougou, une convention avec la Fédération burkinabè de football (FBF) pour trois saisons à hauteur de 250 millions de FCFA pour accompagner le championnat national de football D1, a-t-on constaté. C’est un renouvellement de confiance entre la FBF et l’ONATEL-SA. En 2014, les deux structures avaient déjà signé une convention d’un montant de 210 millions pour accompagner le Fasofoot. Cette fois la cagnotte a augmenté pour les trois années à venir (2017-2020). Cet accompagnement de l’Onatel à hauteur de 250 millions « vise à rehausser le niveau du Fasofoot ». La FBF fera la promotion de la nationale des télécommunications pendant que l’ONATEL accompagnera...
(AFP 28/12/17)
L'avant-projet de la nouvelle constitution burkinabé promise par le président Roch Marc Christian Kaboré lors de la campagne pour son élection, doit donner naissance à un "régime semi-présidentiel" avec une limitation à deux du nombre de mandats. Dans le texte présenté mercredi, "le président reste la figure marquante du régime mais il ne peut plus prétendre à plus de deux mandats continus ou discontinus" a déclaré le rapporteur général de la commission constitutionnelle, le Pr Luc Marius Ibriga, qui a parlé d'un "régime semi présidentiel". "Si vous avez été président pendant dix ans, que ce soit de façon continue ou discontinue, vous ne pourrez briguer la magistrature suprême", a-t-il insisté...
(APA 28/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - La Direction générale des transports terrestres et maritimes (DGTTM) a lancé officiellement mercredi à Ouagadougou, la production de nouveaux permis de conduire et de cartes grises au Burkina Faso. Selon les initiateurs, l’opération vise à produire dans cinq ans 3 millions 300 milles permis de conduire et cartes grises en vue de lutter contre la contrefaçon de ces documents au Burkina Faso. «Le projet de modernisation et de sécurisation des titres de transports vise à miniaturiser les titres de transports au Burkina Faso», a expliqué le Directeur général (DG) de la DGTTM, le lieutenant-colonel, Mamadou Boukouma. Il s’exprimait mercredi à Ouagadougou à l’occasion du lancement officiel du projet de modernisation et de sécurisation des titres de...
(Jeune Afrique 28/12/17)
Depuis 2006, le Centre de recherche panafricain en management pour le développement (Cerpamad) propose des cours du soir aux professionnels qui veulent obtenir un diplôme professionnel de l’enseignement supérieur. Et 2018 marque un tournant pour l’établissement qui lance des licences et masters professionnels en formule intensive. Moumouni Serré n’a pas besoin d’aller chercher très loin sa bonne résolution de 2018. Ce sera de continuer à accueillir des professionnels venus de toute l’Afrique afin qu’ils puissent se former et augmenter leurs compétences sur les métiers juridiques, de la gestion ou encore de la comptabilité. Dans son Centre de recherche panafricain en management pour le développement (Cerpamad), créé en 2003 à Ouagadougou et transformé en école en 2006, le directeur général et...
(RFI 28/12/17)
Au Burkina Faso, la Commission constitutionnelle a fini son travail et remis le projet de Constitution au président Roch Marc Christian Kaboré. Selon les explications du président de la Commission, aucun président de la République ne pourra désormais faire plus de dix ans au pouvoir et les droits sociaux des populations ont été inscrits dans ce projet de Constitution, en attendant son adoption. Dans le projet de Constitution, la limitation du nombre de mandats du président est clairement précisée, assure Luc Marius Ibriga, rapporteur général de la Commission constitutionnelle. « Le président reste la figure marquante du régime mais, très clairement, il est précisé qu’il ne peut pas prétendre à plus de deux mandats, continus ou discontinus. Donc si vous...
(APA 27/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - La Télévision numérique terrestre (TNT) sera officiellement lancé au Burkina Faso, jeudi prochain, a appris APA, auprès du ministre en charge de la Communication Maintes fois annoncé et autant de fois reporté, le lancement officiel de la TNT au Burkina aura finalement lieu dans l’après-midi du jeudi 28 décembre 2017 à Ouagadougou. L’annonce a été faite par le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, Rémis Fulgance Dandjinou, en marge du Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM), tenu jeudi dernier, dans la capitale Les participants au CASEM ont examiné l’état du projet de mise en œuvre de la TNT.
(APA 27/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - La visite de l’Emir du Qatar, son altesse Tamin Ben Hamad Al Thani, le 21 décembre, est assurément un des évènements qui ont marqué l’année diplomatique 2017 au Burkin Faso. Au cours de cette courte visite, l’Emir Tamin Ben Hamad Al Thani s’est dit disposé à accompagner le Burkina Faso à relever les défis sécuritaires, à lutter contre le terrorisme et à conforter les relations économiques entre les deux nations. Le Qatar et le Burkina Faso vont désormais renforcer leurs relations économiques, notamment les liens entre secteurs privés, à travers la signature d’accords commerciaux entre les hommes d’affaire des deux pays. Avant de quitter Ouagadougou, l’Emir a fait don d’un centre de radiothérapie d’une valeur de...
(APA 26/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Le principal parti de l’opposition politique burkinabè, l’Union pour le progrès et le changement (UPC), va continuer à jouer son rôle de veille pour préserver les intérêts des populations, a indiqué samedi à Ouagadougou, le président du groupe parlementaire UPC, Nicolas Koumbaterssour Dah. «Nous ne disons pas que nous jouons notre rôle de façon parfaite, mais nous sommes quand même au-dessus de la moyenne», a affirmé Nicolas Dah qui s’exprimait samedi à Ouagadougou, à l’occasion d’une conférence de presse sur le bilan annuel de la fin de la deuxième session ordinaire de l’année 2017 de l’Assemblée nationale. Il a expliqué que l’hémicycle burkinabè ayant clos ses travaux, la veille, vendredi 22 décembre, il est de devoir...
(APA 26/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - La visite du président français Emmanuel Macron, à Ouagadougou, courant fin novembre dernier, est l’un des évènements politiques majeurs ayant marqué l’année 2017 qui s’achève au Burkina Faso. Le chef de l’Etat français a choisi le Burkina Faso pour s’adresser à la jeunesse africaine. Ce grand rendez-vous a eu lieu le mardi 28 novembre 2017, sur le site de l’Université Ouaga 1 Pr Joseph Ki-Zerbo. Durant une heure 45 heures minutes, Emmanuelle Macron s’est adressé à la jeunesse d’Afrique, à travers celle du Burkina Faso, représentée par un millier d’étudiants. Ce fut dans une ambiance à la fois décontractée et conviviale.
(Apa 26/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Les attaques terroristes récurrentes au Burkina Faso ont assombri la vie sociale et sécuritaire au pays, durant l’année 2017 qui s’achève. En termes de fréquence, la partie septentrionale du pays (Région du Sahel) est la zone la plus touchée par ces attaques terroristes dont la plupart ne sont pas revendiquées. Dans le Sahel burkinabè, la province du Soum dont le chef-lieu est Djibo pourrait être considérée comme la zone de prédilection des assaillants. Cette province frontalière avec le Mali, a enregistré le nombre d’attaque le plus élevé. Les cibles sont aussi bien les Forces de défense et de sécurité (FDS) que des civiles. Il ne se passe pratiquement pas de semaine sans que l’on apprenne, à...

Pages