Mardi 27 Juin 2017
(La Tribune 15/06/17)
Les tribunaux sont déserts, les établissements pénitentiaires sont fermés à la visite des détenus et aucun document émanant d’une cour de justice ne peut être délivré. Depuis ce lundi 13 juin, le secteur judiciaire au Burkina est paralysé par une grève des hommes en robes noires qui dénoncent l’insécurité dans les lieux affectés à la justice. C'est une bruyante clameur que les prétoires et les bagnes ont poussé. Un cri de colère contre l'insécurité dans l'exercice de leurs fonctions...
(Le Faso 15/06/17)
Le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD), avec l’accompagnement de l’ONG Diakonia, a organisé du 15 au 25 mai 2017 sur l’ensemble du territoire national, une enquête sur les perceptions des populations dans la mise en œuvre des politiques publiques. Ce travail de suivi citoyen des politiques publiques s’inscrit dans la plateforme « Présimètre » ( http://www.presimetre.bf/ ). Les résultats de ce sondage ont été rendus publics le vendredi, 9 juin 2017 à Ouagadougou. Le sondage a porté sur un échantillon d’environ 1 600 citoyens, âgés de 18 ans et plus. Il s’est déployé à travers deux grands axes. Il s’agit, d’une part de l’avis des citoyens sur la manière dont sont gérées certaines questions nationales et, d’autre part de...
(Le Faso 15/06/17)
Dans l’après-midi du mardi 13 juin 2017, le ministre des ressources animales et halieutiques, Sommanogo Koutou, était face à la presse, à Ouagadougou. Il s’est agi pour le ministre de faire le bilan des actions entreprises par son département. Cette rencontre avec la presse a été une occasion pour l’organisateur d’annoncer la cérémonie de remise officielle de prix nationaux aux meilleurs producteurs de fourrage 2016-2017 et le lancement de la campagne de production fourragère 2017-2018. Tirant leçons des insatisfactions constatées çà et là, le ministère des ressources animales et halieutiques entend poursuivre les efforts nécessaires afin que l’élevage continue de jouer son rôle de levier dans l’amélioration des performances économiques du Burkina Faso. C’est ainsi, qu’il a été organisé une...
(Xinhua 15/06/17)
Le Burkina Faso est sur ses gardes contre la grippe aviaire qui avait décimé en 2015 plusieurs dizaines de milliers de volailles, a-t-on appris auprès du ministère des Ressources animales et halieutiques. "Nous faisons la surveillance active qui consiste à faire des prélèvements dans toutes les régions et aller analyser pour être sûr, qu'effectivement, nous ne craignons plus cette maladie sur notre territoire", a déclaré mardi à Ouagadougou, le ministre en charge des Ressources animales, Sommanogo Koutou. Cependant M. Koutou a appelé ses services à plus de vigilance, car "nos frontières sont tellement poreuses que si nous ne faisons pas attention, très rapidement nous pouvons importer la maladie dans notre pays". En 2015, le ministère avait mis en marche un...
(Le Faso 15/06/17)
Ceci est une déclaration de la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER) sur la récente décision du Conseil constitutionnel sur le procès en cours du dernier gouvernement de Luc Adolphe Tiao. Le 9 juin 2017, le Conseil constitutionnel a rendu la Décision n°2017-013/CC aux termes de laquelle il a déclaré non conformes à la Constitution les articles 21 et 33 de la loi n°20-95/ADP du 16 mai 1995 portant composition et fonctionnement de la Haute Cour de Justice et procédure applicable devant elle, modifiée par la loi n°17-2015/CNT du 21 Mai 2015. La CODER se réjouit de cette victoire du droit. En effet, même si cette décision ne répond pas à toutes les questions en débat, elle...
(Le Faso 15/06/17)
Ceci est une déclaration des acteurs judiciaires sur leur arrêt de travail de 72 heures entamé lundi dernier. N’ayant pas obtenu satisfaction, ceux-ci ont reconduit leur mouvement. Cette fois-ci jusqu’à ce que leurs conditions soient réunies. Dans une déclaration datée du 10 juin 2017, les syndicats soussignés, après avoir condamné des violences commises contre les acteurs du palais de justice de Manga et leurs locaux, et apporté leur soutien auxdits acteurs, avaient : - exigé la tenue sans délai d’une rencontre avec le Ministre de la justice des droits humains et de la promotion civique, le ministre d’Etat, ministre de la sécurité, le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, afin d’échanger sans faux fuyant sur la situation de...
(Le Faso 15/06/17)
Comme un couperet, la décision tant attendue du Conseil constitutionnel dans l’affaire du procès de l’ancien gouvernement de Blaise Compaoré, est tombée le 12 juin dernier. Les sages ont jugé les articles 21 et 33 de la loi organique portant composition et fonctionnement de la Haute Cour de justice, contraires à la Constitution. Décision curieuse selon Me Bénéwendé Stanislas Sankara qui rappelle qu’en 1995 et en 2015, la même juridiction supérieure n’avait rien trouvé d’anticonstitutionnel dans la loi organique. Mais l’avocat se réjouit de ce que la loi n’a pas été remise en cause, et de ce que les réaménagements à faire permettront enfin d’aller sereinement dans le fond du dossier. Mais n’est-ce pas là une victoire d’étape pour l’accusation...
(La Voix de l'Amérique 15/06/17)
Les Burkinabè font face depuis de longs mois maintenant à des délestages continus dans l’offre de la Société nationale burkinabè de l’électricité (Sonabel). Des interruptions récurrentes qui plombent les affaires et exaspèrent la majorité des populations. Déjà faible en temps normal, l’offre énergétique de la Sonabel devient caduque pour les Burkinabè. Aucune partie du pays n’est épargnée, pas même la capitale, Ouagadougou, où les délestages durent avec des effets néfastes autant pour le confort du citoyen que pour les affaires. "Cette situation commence à être intenable", lâche à VOA Afrique Abdoul Rahim qui vend du poisson frais. "Nous souffrons ici. Comme on vend le poisson, c’est un peu compliqué. Donc, s’il y a coupure de courant, le poisson se gâte...
(BBC 15/06/17)
Toutes les audiences ont été suspendues au Palais de justice et à la Cour d'appel de Ouagadougou, tandis que les visites aux personnes détenues ont été suspendues. Jeudi, des habitants de Manga dans le sud du pays ont saccagé le Palais de justice, exigeant la libération d'un individu placé sous mandat de dépôt après une altercation avec un garde de sécurité pénitentiaire. Selon Antoine Kaboré secrétaire général du Syndicat Autonome des Magistrats du Burkina, les syndicats de magistrats, de greffiers et de garde de sécurité pénitentiaire ont décidé d'un arrêt de travail de 72h à compter de lundi en signe de solidarité. Ils souhaitent une rencontre avec le ministre de la justice, de l'administration territoriale afin de lui présenter la...
(Agence Ecofin 15/06/17)
Rémis Fulgance Dandjinou (photo), ministre chargé de la Communication au Burkina Faso a annoncé lundi dernier qu’une opération d’assainissement sera effectuée en vue de démasquer et d’exclure les journalistes fictifs du rang des médias publics. Cette opération permettra à l’Etat de conserver ses ressources à des fins utiles et de savoir quels sont les journalistes qui sont encore en activité, informe le communiqué du ministère de la communication. « Cette situation permettra de rendre fiable la base de données pour un meilleur cadrage du personnel de la communication et de suspendre les salaires des agents qui sont en situation irrégulière.», a expliqué le ministre. Toutefois, M. Dandjinou a révélé qu’après les enquêtes et les échanges, il en ressort que beaucoup...
(Le Pays 15/06/17)
Combien de personnes au Burkina connaissent les notions de bonnes pratiques alimentaires de la mère et de l’enfant ? Sûrement, elles se comptent sur les bouts des doigts. Cette nouvelle rubrique sur la nutrition créée par « Le Pays », s’intéresse à cette question en interviewant une des nutritionnistes à la Direction de la nutrition, Adeline Ouattara/Oubda. Lisez plutôt ! Qu’est-ce que la fenêtre d’opportunité ? La fenêtre d’opportunité est une période allant de la conception à l’âge de 2 ans. Elle constitue une période cruciale dans le développement d’un individu tant sur le plan physique que sur le plan psychique. Si, au cours de cette période, l’enfant ne bénéficie pas d’une alimentation adéquate, cela peut avoir des répercussions néfastes...
(Le Pays 15/06/17)
Dans la déclaration ci-dessous, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) réagit au verdict du Conseil constitutionnel sur le procès de Blaise Compaoré et de son dernier gouvernement. Le parti prend note et en appelle à la suppression pure et simple de la Haute Cour de justice. Lisez plutôt ! Le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) a pris note, avec une relative satisfaction, de la décision rendue par le Conseil constitutionnel, reconnaissant le caractère anti-constitutionnel de certaines dispositions substantielles qui régissent la procédure ouverte devant la Haute Cour de Justice contre les anciens membres du Gouvernement du Premier Ministre Luc Adolphe TIAO. Cette décision de la juridiction suprême constitue un pas notable dans le sens...
(Le Faso 15/06/17)
L’un des sujets d’actualité qui défraie la chronique, c’est le rapport d’activités de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE/LC). Plus d’un observateur aura remarqué que ce rapport qui porte sur l’année 2015 a été déposé en ce mois de juin 2017 et crée de la confusion sur la période concernée par ses conclusions. Si le président de l’ASCE/LC, Luc Marius Ibriga, s’est dépêché de dire lors d’une conférence de presse que le président de la transition n’est pas concerné par les manquements décrits dans le rapport, ce n’est pas le cas pour certains autres présidents d’institutions pendant la transition, notamment celle du Conseil supérieur de la communication(CSC), Mme Nathalie Somé. Pourquoi cette politique du...
(Le Faso 15/06/17)
Débutées la veille, les soutenances publiques se sont poursuivies ce mercredi 14 juin 2017 à l’Académie de Police. Pour l’obtention de leur diplôme de commissaire de police, les élèves Ki Ernest et Bikienga Hamado ont respectivement choisi de mener la réflexion sur les « Emplois et compétences des ressources humaines de la Police nationale » et « La gestion du stress au sein de la Police nationale ». Après une spécialisation en Gestion des ressources humaines (GRH) à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM), Ki Ernest est affecté à la direction des personnels de la Police nationale, au service secrétariat. Un poste qui ne convenait pas selon lui à son emploi. C’est de là que s’est produit le déclic...
(Le Faso 15/06/17)
Mercredi 14 juin 2017, deuxième et dernier jour de grève « d’avertissement » du syndicat national du personnel d’appui à la recherche. L’ensemble du personnel administratif, technique, ouvrier et de soutien reprend le travail demain. Seulement deux jours d’arrêt de travail et pour le Délégué général du Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST), Dr Roger Nébié, l’impact est énorme même si ce n’est pas immédiatement perceptible. Fin de la grève d’avertissement du syndicat national du personnel d’appui à la recherche (SYNAPAR). L’ensemble du personnel ATOS (administratif, technique, ouvrier et de soutien) de la recherche sera à la tâche demain pour la reprise de travail en attendant toujours la satisfaction de sa plateforme revendicative relative à la mise...
(Le Pays 15/06/17)
Le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Kéita (IBK), séjourne au Burkina depuis hier. Il a été accueilli à l’aéroport international de Ouagadougou dans la soirée du 14 juin 2017, par son homologue burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré. Etaient également présents à l’aéroport, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba et plusieurs membres du gouvernement. Des présidents d’institutions, des responsables de représentations diplomatiques en poste au Burkina et une forte délégation de la communauté malienne vivant au Burkina étaient mobilisés pour réserver un accueil chaleureux au président malien, Ibrahim Boubacar Kéita.
(APA 15/06/17)
Le président malien Ibrahim Boubacar Kéita (IBK) est à Ouagadougou pour prendre part, ce jeudi, à la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la désertification 2017 qu’abrite le Burkina Faso. A sa descente d’avion, mercredi dans la soirée, le président IBK a été accueilli par son homologue burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré en compagnie du Premier ministre Paul Kaba Thiéba et de plusieurs membres de son gouvernement. Après l’accueil et un bref bain de foule, l’illustre hôte du président Kaboré a été reçu au salon d’honneur de l’aéroport. Aucune déclaration n’a été faite de la part des deux chefs d’Etat. Les journalistes ont été autorisés à prendre les images et de se contenter de cela. C’est de source...
(Jeune Afrique 15/06/17)
Les pays membres du G5 Sahel ont annoncé début juin qu'ils allaient doubler les effectifs de leur forces conjointe, les faisant passer de 5 000 à 10 000. Leurs partenaires occidentaux se demandent où ils comptent trouver les fonds nécessaires. Le 5 juin, à Bamako, les ministres des Affaires étrangères des pays membres du G5 Sahel ont annoncé que les effectifs de leur force conjointe passeraient de 5 000 à 10 000 hommes. Une annonce qui laisse leurs partenaires occidentaux circonspects. « Où vont-ils trouver ces 5 000 soldats supplémentaires ? Et, surtout, avec quels moyens ? » s’interroge un diplomate européen. Selon un ministre sahélien, le budget nécessaire est estimé à 400 millions d’euros. L’UE en a déjà promis 50. Pour le reste, les...
(AFP 14/06/17)
Les magistrats et le personnel judiciaire burkinabè observent une grève depuis lundi pour protester contre l’insécurité dans les tribunaux, a-t-on appris de source syndicale mardi. Toutes les audiences ont été suspendues au Palais de justice et à la Cour d'appel de Ouagadougou, tandis que les visites aux personnes détenues ont été suspendues, a constaté un journaliste de l'AFP. Jeudi dernier, des habitants de Manga (100 km, sud) ont saccagé le Palais de justice de la ville, exigeant la libération "immédiate et sans condition" d'un individu placé...
(Fasozine 14/06/17)
Le Réseau national de lutte anti-corruption (Ren-Lac) était face à la presse ce mardi 13 juin 2017 à Ouagadougou. Objectif : apporter leur lecture sur les cas de dénonciations de scandales de corruption et dénoncer les malversations révélées par le rapport 2015 de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) et l’impunité persistante des crimes économiques. C’est le Dr Claude Wetta, le secrétaire exécutif du Ren-lac, entouré de deux de ses collaborateurs qui a animé le point de presse. D’entrée de jeu, il a indiqué que les cas de dénonciation de la corruption et de mal gouvernance constatés ces derniers temps montrent que la situation est très inquiétante et préoccupante. «Le renforcement du dispositif juridique,...

Pages