| Africatime
Jeudi 30 Mars 2017
(Xinhua 22/03/17)
La deuxième édition de la Semaine des Energies et Energies Renouvelables d'Afrique (SEERA) se tiendra à Ouagadougou du 2 au 7 mai 2017, sous le thème "Promotion du mix énergétique et de l'efficacité énergétique pour un accès durable à l'énergie pour tous", a-t-on appris mardi auprès des organisateurs. Placé sous le patronage du Premier ministre burkinabè, Paul Kaba Thiéba, et la présidence du ministre de l'Energie, Alfa Oumar Dissa, cette manifestation a pour objectif général de faire la promotion de toutes les sources d'énergies avec un accent particulier sur les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique. Selon les organisateurs, la manifestation comportera essentiellement des conférences, des communications, des tables rondes et des ateliers d'information, de sensibilisation et de formation sur l'énergie,...
(Le Faso 22/03/17)
Crée en novembre 2016, le groupe municipal UPC (Union pour le progrès et le changement), a organisé une conférence de presse, le 21 mars 2017 pour présenter officiellement la structure. Ce fut également l’occasion de faire le bilan de ses activités depuis l’installation des exécutifs municipaux. Au cours de cette rencontre, les membres du groupe municipal UPC ont dénoncé la gestion actuelle de la commune de Ouagadougou par le Mouvement du peuple pour le progrès. Le groupe municipal UPC compte 77 conseillers municipaux parmi lesquels 05 maires d’arrondissements, un adjoint au maire central, un vice-président au Conseil régional du Centre. Il est dirigé par un bureau de 07 membres présidé par Jean Léonard Bouda. Cette structure s’est fixée pour objectifs...
(Le Faso 22/03/17)
En visite officielle à Berlin, le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, était l’hôte de marque le 21 mars 2017 du 3è Forum économique de Berlin sur l’Afrique, organisé par l’Association économique germano-africaine. L’objectif de ce Forum est d’inciter les investisseurs allemands à saisir les opportunités d’affaires qu’offrent les pays africains. Devant les hommes d’affaires, le Président du Faso a salué la tenue du Forum qui selon lui, est « une excellente opportunité pour réfléchir ensemble et échanger nos vues sur les perspectives d’émergence de nouveaux partenariats féconds entre l’Afrique et ses partenaires, notamment européens, afin de trouver les solutions idoines à nos préoccupations communes ». Les pays africains aujourd’hui présentent des garanties aux investisseurs malgré...
(Le Faso 22/03/17)
L’Ambassadeur Alain Francis Ilboudo a rencontré, ce mercredi 15 mars au 159, Boulevard Haussmann, les Consuls honoraires de la juridiction. Il s’agissait, pour le chef de la représentation du Burkina Faso auprès de la République française, du Royaume d’Espagne, du Portugal et de la Principauté de Monaco, d’échanger avec les relais que constituent les Consuls honoraires, afin de préciser les attentes du gouvernement du Burkina Faso, et de recueillir leurs préoccupations. S’appuyant sur l’évolution récente du Burkina Faso, et le contexte sociopolitique et sécuritaire régional, Alain Francis Gustave Ilboudo, qui était accompagné de ses plus proches collaborateurs, a rappelé aux Consuls honoraires l’enjeu crucial que constitue le Plan national de Développement économique et social (PNDES). Dans ce sens, chaque Consul...
(Le Faso 22/03/17)
La consommation de la drogue en milieu scolaire est une réalité inquiétante ; d’où les appels pressants de nombreuses organisations de la société civile à l’ensemble de la communauté à une implication dans la lutte contre le phénomène. C’est dans cette dynamique de lutte et de sensibilisation, que plus de 500 élèves de 22 établissements se sont mobilisés, le samedi, 18 mars dans l’arrondissement N°3 de la ville de Ouagadougou, pour un cross populaire. Après un circuit fermé d’environ trois kilomètres, les élèves ont tenu à faire des recommandations aux autorités. Cette activité entre dans le cadre de la mise en œuvre de la campagne de sensibilisation sur la consommation des drogues intitulé, « Actions de prévention sur la consommation...
(Le Faso 22/03/17)
La salle de conférence de la Chambre de commerce et d’industrie de Bobo-Dioulasso a abrité, le vendredi 02 décembre 2016, la cérémonie de clôture des formations pour le renforcement des capacités des cadres/agents des ONG et des associations de droit privé membres du Secrétariat permanent des ONG (SPONG). Le Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (FAFPA) dans sa mission principale qui est de contribuer à la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de formation professionnelle continue et par apprentissage a organisé du 28 novembre au 02 décembre 2016 un atelier de formation au profit des cadres/agents des ONG et associations du SPONG. Dans le cadre de la mise en œuvre des activités du...
(Courrier International 22/03/17)
La candidate du Front national est au Tchad pendant deux jours pour visiter la force française Barkhane. Mais, pour cet éditorialiste burkinabé, elle cherche une dimension internationale pour sa campagne. Les discours enflammés de l’énergique présidente du Front national, qui tancent et taclent sans vergogne l’immigration et l’étranger, retentissent de ce côté-ci de l’Afrique, avec des notes de racisme. On se remémore encore les mots prononcés par la fille Le Pen sur le plateau du grand débat qui a réuni [lundi 20 mars] les candidats à la présidentielle française. Droite sur ses talons, elle a réaffirmé ses idées de rejet de l’immigration. Autant d’odes à la xénophobie et au rejet de l’altérité qui ont fait grincer des dents du côté...
(Le Faso 22/03/17)
La Commission de défense et de sécurité (CODES) tient un atelier de formation sur la prise en compte du genre dans le contrôle parlementaire du secteur de la sécurité, les 21 et 22 mars 2017, à Ouagadougou. A l’issue de deux jours de travaux, les membres de la CODES et leurs assistants parlementaires vont se familiariser avec les concepts liés au genre, afin de mieux percevoir les liens et les enjeux entre le genre et la sécurité. Toute chose qui leur permettra d’œuvrer pour la prise en compte du genre dans le secteur de la sécurité et ainsi intégrer le genre dans le contrôle parlementaire du secteur de la sécurité. Dans la panoplie d’actes d’exclusion sociale de la femme, le...
(APA 22/03/17)
L’entraîneur ivoirien Hubert Zougho, titulaire de la Licence A de la Confédération africaine de football (CAF), s’est engagé avec l’Union sportive de la Comoé de Banfora, club de l’intérieur du Burkina Faso, pour la suite du championnat national de D1, a annoncé mardi la Ligue de football professionnelle. Agé de 47 ans, il s’est forgé au Stade Bréton (2002-2003) avant de prendre ses marques dans son pays d’origine, notamment à Espoir de Koumassi (division d’honneur, 2007-2008), puis Issia Wazi (1re division 2008-2009), Stade d’ Abidjan (1re division) et Athletico FC de Port-Bouet: en division d’honneur. Celui qui a pour mission de sauver le club de Banfora de la relégation, officiera son premier match le 29 mars prochain à Ouagadougou contre...
(APA 21/03/17)
Les dossiers de candidatures pour les élections municipales du 28 mai prochain au Burkina Faso, seront validés le mardi 28 mars, a annoncé un communiqué de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Dans son communiqué parvenu à APA mardi, la CENI informe que la réception des dossiers de candidature aux élections municipales partielles et complémentaires du 28 mai s’est achevée le 19 mars à minuit. «Aucun incident n’a été constaté dans aucune des 19 collectivités territoriales concernées par ce scrutin», renseigne la structure en charge d’organiser les élections au Burkina Faso. L’instance se réjouit de l’esprit ...
(APA 21/03/17)
Le Syndicat des agents des impôts et des domaines (SNAID) a déclenché, à partir de ce lundi, une grève de cinq jours pour la satisfaction de sa plateforme revendicative, a-t-on appris de source syndicale. De l’avis des responsables syndicaux du SYNAID, cette grève est une reconduite de celle qui avait été suspendue en décembre dernier. En effet, le 19 décembre 2016, les agents des impôts devaient aller en grève pour 120 heures, mais le mouvement avait été suspendu le 18 décembre suite à l’attaque terroriste de Nassoumbou qui a coûté la vie à 12 soldats burkinabè. Selon le secrétaire général adjoint du syndicat, Zakaria Bayiré, contacté par le journal en ligne Burkina24.com, ce temps de suspension devait permettre au gouvernement...
(APA 21/03/17)
Le Burkina Faso se classe au 8e rang des pays africains et 48e au niveau mondial par rapport à l’attractivité du secteur minier, selon le classement 2016 établi par Fraser Institute (Canada). En 2015, le Burkina Faso était pourtant logé à la 2e place des pays africains et 29e au plan mondial. Le pays perd ainsi six places dans le classement africain de 2016. Les dix pays africains les plus attractifs sont la Côte d’Ivoire (17e à l’échelle mondiale), Botswana (19e), Ghana (22e), RD Congo (29e), Zambie (30e), Erythrée (33e), Mali (42e)...
(Burkina24 21/03/17)
Le Syndicat des agents des impôts et des domaines (SNAID) a décidé de reconduire à partir de ce 20 mars 2017, le mot d’ordre de grève de 120 heures qui avait été suspendu le 19 décembre 2016. Le SNAID a tenu un point de presse ce mardi 21 mars 2017 à Ouagadougou Le 19 décembre 2016, les agents des impôts devaient aller en grève pour 120 heures. Mais il a été suspendu le 18 décembre suite à l’attaque terroriste de Nassoumbou qui a coûté la vie à une douzaine de soldats burkinabè. Selon le secrétaire général du syndicat, Nongo Grégoire Traoré, c’était pour témoigner de la solidarité des travailleurs des impôts au peuple burkinabè suite aux attaques terroristes de Nassoumbou...
(Burkina24 21/03/17)
La Coalition nationale des organisations de la société civile (CNOSC) fait un diagnostic morose de l’économie burkinabè. Pour elle, les « hommes d’affaires de l’ère Compaoré » n’y sont pas étrangers, de même que la gestion des nouvelles autorités. A en croire le porte-parole de la CNOSC, Steeve Zampaligré, l’économie burkinabè n’avait jamais autant été en piteux état. A contrario, selon la déclaration liminaire lue au cours d’une conférence de presse ce 20 mars 2017, il n’y a pas de signaux encourageants du côté des décideurs. Pourtant, selon le CNOSC, il y a des solutions. Steeve Zampaligré propose de jeter un œil du côté des institutions, des personnalités étatiques et des opérateurs économiques qui « doivent des milliards de F...
(Burkina24 21/03/17)
Le détachement militaire burkinabè situé à Nassoumbou a essuyé une attaque d’individus le 20 mars 2017. Il est noté un blessé léger du côté des forces armées nationales. Egalement, dans la nuit du 19 au 20 mars toujours, un gendarme burkinabè a été blessé lors d’une embuscade à Petega, à 25 km de Djibo. La vie des deux éléments des FDS, selon le ministre de la sécurité, Simon Compaoré, n’est pas en danger. Le Burkina Faso a subi deux attaques le 20 mars dernier dans la région du Sahel. La première était contre une Unité de l’Armée installée à Nassoumbou, à environ 25 km de la frontière malienne et à 45 km de Djibo. La deuxième attaque a visé une...
(Burkina24 21/03/17)
La deuxième édition du « Dan’Fani Fashion week », le salon international de design textile africain, se tiendra du 25 mars au 1er avril 2017 au Musée national de Ouagadougou. « La transformation du coton, un défi pour l’Afrique » est le thème sous lequel des décideurs et acteurs de la chaîne du textile de coton se réuniront pour des échanges et des opportunités d’affaires. Une semaine durant, Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, vivra au rythme de la fête du pagne tissé en coton communément appelé « Dan’fani ». L’évènement sera l’occasion pour plusieurs acteurs de plusieurs pays d’Afrique et d’ailleurs de se retrouver pour réfléchir sur l’avenir de cette matière première. Deux évènements sur le coton se tiendront...
(La Voix de l'Amérique 21/03/17)
Au Burkina Faso, la commission constitutionnelle entame la phase d’enrichissement de l‘avant-projet de nouvelle constitution. Des discussions se sont menées pour ajuster le document dont de nombreux points suscitent encore quelques débats. Les leaders de partis politiques d’OSC participent activement à l’enrichissement de l’avant-projet de nouvelle constitution pour le Burkina Faso. Le souci de l’équilibre des pouvoirs, la garantie de l’indépendance de la justice, ainsi que la stabilité et la transparence sont le leitmotiv exposé à travers les 15 titres de ce document de 50 pages. Les points saillants des débats restent les pouvoirs du président du Faso réduits dans le régime semi-présidentiel proposé, la situation des langues nationales, des personnes en situation de handicap, l’abrogation de la peine de...
(Fasozine 21/03/17)
L’Union police nationale (Unapol), structure syndicale de la police nationale, a tenu une conférence de presse ce lundi 20 mars 2017. Les sujets relatifs au service payé et à l’état d’avancement de leur plateforme revendicative étaient les deux questions à l’ordre du jour à l’occasion de ce rendez-vous face aux médias. Depuis quelques jours, une grogne, relayée par les réseaux sociaux, au sein des services. Pour les responsables de l’Unapol, cela ferait suite à la gestion «non rationnelle» du service payé, qui du moins comme l’ensemble des points constituant sa plateforme revendicative, a « été ignorée par l’autorité publique », fait remarquer le Commissaire Senou Wakilou, secrétaire général dudit syndicat. En référence aux propos de ce dernier, le conflit engendré...
(L'Observateur Paalga 21/03/17)
Pour enrayer les mouvements d’humeur au sein des services de police ces derniers temps, l’Etat, selon le syndicat national de Police, UNAPOL, doit sortir l’artillerie lourde qu’est le réexamen des montants des rétributions liées aux services effectués par les policiers au profit des particuliers. Si cela n’est pas fait, l’Union Police Nationale prévient qu’elle ne manque pas de plan B pour parvenir à ses fins. En somme, rien de rassurant. C’est la substance du point de presse organisé le 20 mars 2017 au Centre de presse Norbert Zongo. La mobilisation était au rendez-vous en cet après-midi torride d’une 3e décade de mars, sous l’appâtâmes du Centre de presse Norbert Zongo. La preuve, à cette rencontre organisée par les membres et...
(AIB 21/03/17)
Ouagadougou - ’’Des tirs de harcèlement’’ ont fait, lundi, un blessé léger au sein d’un détachement de l’Armée burkinabè à Nassoumbou (Sahel), où des assaillants avaient déjà tué en mi-décembre, douze militaires burkinabè. ’’Ce lundi 20 mars 2017 aux environs de 11h10mn, le détachement militaire de Nassoumbou, localité située à 45km au Nord de Djibo, a essuyé des tirs de harcèlement provenant d’individus non encore identifiés. Ces tirs qui sont tombés dans les environs du camp, ont légèrement blessé un soldat du détachement’’, indique un communiqué de l’Armée burkinabè. En rappel, le 16 décembre dernier, des terroristes avaient tué douze soldats burkinabè dans la même localité, près de la frontière malienne. Le Sahel burkinabè près de la frontière avec le...

Pages