Lundi 23 Octobre 2017
(AFP 07/10/17)
L'audience de mise en accusation de 107 personnes, dont deux généraux, poursuivis dans le cadre du putsch manqué de septembre 2015, a de nouveau été reportée au 25 octobre, a-t-on appris vendredi auprès d'un avocat de la défense. "Le dossier n'était pas complet. Il y a des pièces que détient le procureur militaire et qui ne faisaient pas partie du lot mis à notre disposition", a déclaré à l'AFP Me Arnaud Sampebré, un des avocats de la défense, justifiant "le report de de l'audience au 25 octobre prochain", à l'issue de l'audience à huis clos. Ces pièces sont "relatives au travail d'un expert sur les (téléphones) portables qui ont été saisis...
(RFI 07/10/17)
L'audience de confirmation des charges dans la procédure judiciaire du coup d'Etat de septembre 2015 au Burkina Faso a été à nouveau reportée au 25 octobre prochain. Les avocats de la défense dénoncent toujours l'absence de certaines pièces du dossier mis à leur disposition, notamment les rapports d'expertise sur les écoutes téléphoniques et des messages extraits des téléphones. Faux, retoque le procureur militaire qui accuse les avocats d'user de méthodes dilatoires pour éviter la tenue de l'audience et du procès. Après quelques heures de discussions vendredi, l'audience a été suspendue, puis une nouvelle fois reportée au 25 octobre prochain. Les avocats de la défense dénoncent toujours l'absence des rapports d'expertise sur les documents d'écoutes téléphoniques entre Guillaume Soro et Djibrill...
(RFI 07/10/17)
L’affaire commence en 1999 à Koudougou, chef-lieu de la région du centre-ouest au Burkina Faso. A cette date, un groupe d’amis, qui n’ont rien à voir avec l’apiculture, décide de se lancer dans la récolte de miel. Avec une dizaine de paysans, ils créent alors l’association Wend Puiré. Le nombre de paysans associés va rapidement augmenter. Très rapidement, il était devenu évident pour tous que les pratiques traditionnelles ne faisaient pas l’affaire. En effet, pour récolter son miel produit dans une ruche traditionnelle, l’apiculteur devait se servir de la fumée d’une torche en paille. Résultat : on tuait le couvain, et on gâtait les qualités gustatives du miel. Ainsi fait, le producteur devait, chaque saison, attendre que la nature renouvelle...
(Jeune Afrique 06/10/17)
Tout-puissant du temps où son frère était au pouvoir, celui que Ouaga avait surnommé « petit président » a pris la route de l’exil en octobre 2014. Pour la première fois, il se confie sur ses relations avec son aîné, sur les événements qui ont précipité sa chute et sur les dossiers sensibles dans lesquels est cité le nom des Compaoré. La ressemblance est frappante, presque troublante. Mêmes traits, même ­courtoisie, même diction lente, même apparente timidité… Tout chez François Compaoré rappelle Blaise, ce frère aimé et respecté dont il a été l’influent conseiller durant près de trois décennies. Au cours de ces longues années passées dans l’antichambre du pouvoir, François a toujours eu soin de rester en retrait, fuyant...
(Agence Ecofin 06/10/17)
La compagnie minière Nexus Gold a publié jeudi de nouveaux résultats de forage qui montrent d’importantes intersections de minéralisation aurifère sur ses concessions Bouboulou et Niangouela, au Burkina Faso. Parmi les intersections marquantes, notons celle de 8,15 m à une teneur d’or de 4,41 g/t dont 1m à 23 g/t réalisée à Bouboulou. Sur cette concession, la société a également intercepté 3,05 m à une teneur d’or de 5,21 g/t. A Niangouela, Nexus a réussi à trouver une minéralisation de 1,23 g/t d’or sur 9m. «Nous sommes ravis des résultats enregistrés à Bouboulou et Niangouela, ils constituent une avancée importante pour nos activités d’exploration», commente le CEO, Peter Berdusco. Nexus Gold prévoit de continuer les activités d’exploration dans le but...
(RFI 06/10/17)
La mort de trois soldats américains tués dans une embuscade au Niger a révélé au grand jour la présence de forces armées américaines dans une région en proie à d'innombrables attaques jihadistes et qui bénéficie d'une forte coopération militaire avec les Occidentaux. C'est la première fois qu'une présence opérationnelle de soldats américains est reconnue dans la zone sahélo-saharienne. Les activités américaines y sont pourtant nombreuses depuis le début des années 2000 : l'initiative Pan Sahel Initiative (PSI) de lutte contre le terrorisme lancée en 2002, renommée en 2004 Trans-Sahara Counter Terrorism Initiative (TSCTI). Des programmes de formations, d'entraînement et d'équipement... Et, chaque année, le très conséquent et médiatisé exercice Flintock qui s'est d'ailleurs déroulé à plusieurs reprises au Niger. Voilà...
(RFI 06/10/17)
La seconde réunion semestrielle de l’année des ministres des Finances, des gouverneurs des Banques centrales et des présidents des institutions régionales de la zone franc s’est tenue ce jeudi à Paris. La situation générale de la zone est marquée par un réendettement rapide. Le débat soulevé par les Africains, qui appellent à remplacer le franc CFA par une monnaie qui n’est pas arrimée à l’euro, n’a pas été officiellement évoqué. Réduction des déficits publics, diversification des économies et augmentation des recettes, en faisant notamment rentrer le secteur informel dans le système fiscal, ce sont des pistes évoquées par les ministres des Finances de la zone franc ce jeudi à Paris pour baisser le taux d’endettement. Quant à une éventuelle réforme...
(APA 06/10/17)
La communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) fait partie des institutions nominées pour le prix Nobel de la paix, pour son rôle dans la résolution de la crise politique en Gambie sans effusion de sang en début de cette année. Le comité du Nobel dévoilera le récipiendaire du prestigieux prix ce vendredi. Le prix Nobel de la paix est l'une des plus prestigieuses distinctions au monde qui récompense les contributions individuelles ou collectives pour un monde plus pacifique. La Cedeao a été fortement impliquée dans la résolution de la crise politique en Gambie, lorsque l’ex-président Yahya Jammeh a refusé de céder le pouvoir après avoir perdu la présidentielle de décembre 2016 devant l’actuel chef d’Etat, Adama Barrow...
(Jeune Afrique 06/10/17)
Au sortir de la réunion des ministres des Finances de la zone franc, qui s'est tenue à Paris ce 5 octobre, la France et les autres pays membres ont répondu en filigrane aux critiques visant la devise. « La France est, via le franc CFA, un filet de sécurité régional des pays africains de la zone » affirme une source au ministère de Bercy, évoquant notamment la fixité de la parité entre le franc CFA et l’euro, et la convertibilité libre et illimitée entre les deux monnaies, qui donne droit aux pays de la zone, en cas d’épuisement de leurs réserves de change, à un découvert autorisé illimité sur leur compte en euros auprès du trésor français. « Si chaque...
(Afrik.com 05/10/17)
Le meeting de protestation et de veille citoyenne du Cadre d’expression démocratique (CED), une organisation de la société civile qui devait se tenir le 7 octobre prochain à Ouagadougou à la Place de la Nation est annulé par décision municipale, au regard des "risques de trouble à l’ordre public". Tel en ont décidé les autorités municipales de la capitale du Burkina Faso. 10000 personnes environ étaient attendues lors de ce meeting dont l’objectif était de dénoncer la mal gouvernance démocratique, les détentions arbitraires et les attaques terroristes. Le courrier de la Mairie annulant le meeting est reproduit en bas de cet article. Signe de fébrilité des autorités burkinabè face à une situation politique et sociale qui reste extrêmement tendue ?...
(Jeune Afrique 05/10/17)
Selon une source sécuritaire, un gendarme a été blessé dans une nouvelle attaque perpétrée dans la nuit de mercredi à jeudi contre le poste de gendarmerie d'Inata près de la frontière avec le Mali. L’attaque du poste de gendarmerie d’Inata s’est produite, mercredi 4 octobre, aux environs de 23 h30, heure locale. Le bilan communiqué par la gendarmerie fait état d’un gendarme blessé. « Un de nos gendarmes a été blessé au cours de l’attaque. Des renforts sont déployés pour ratisser la zone », a déclaré à Jeune Afrique un gradé de la gendarmerie sous couvert de l’anonymat. Cette nouvelle attaque intervient seulement quelques jours après l’embuscade meurtrière contre un convoi de gendarmes qui escortait une citerne de carburant, propriété...
(RFI 05/10/17)
Au Burkina Faso, des policiers qui s'adonnaient au racket des populations ont été interpellés par des membres d'un groupe d'autodéfense appelés « Kogl Weogo ». Au nombre de trois, ces policiers ont été transmis à la gendarmerie et ils sont aux arrêts. Joint au téléphone, le service de communication de la police nationale affirme que les enquêtes sont toujours en cours pour déterminer les contours de cette affaire. Mais le ministre de la Sécurité en a fait cas au cours d'une conférence de presse. Sur place, dans la commune rurale de Saaba, située à la périphérie de la capitale, la population salue le geste des groupes d'autodéfense. Comme une traînée de poudre, l'arrestation de policiers soupçonnés de racket s'est répandue...
(Le Faso 05/10/17)
Un gendarme a été grièvement blessé dans la nuit de mercredi à jeudi à Inata, au cours d’une attaque terroriste qui a également enregistré de considérables dégâts matériels, a appris l’AIB de sources sécuritaires. Dans la nuit du mercredi 04 au jeudi 05 octobre 2017 aux environs de 21h, des hommes armés ont attaqué la caserne de gendarmerie de Inata. Un premier bilan fait état d’un gendarme grièvement blessé et de considérables dégâts matériels. Inata est un village de Tongomayel, commune située à une soixantaine de km au Nord-Est de Djibo. La localité qui abrite des sites d’orpaillages artisanaux et une mine industrielle, est régulièrement frappée. Le Nord du Burkina et particulièrement la province du Soum connait depuis une quinzaine...
(Le Monde 05/10/17)
Mali, Niger et Burkina Faso sont censés mener leur première opération militaire fin octobre, mais seul le contingent malien est opérationnel. Et l’argent manque encore. Des fils électriques désœuvrés s’échappent des murs en attendant d’être raccordés aux appareils de climatisation. Dans l’air chargé d’odeur de peinture fraîche, la voix grave de Jean-Yves Le Drian résonne dans le vide des salles. En visite au Niger, mardi 3 octobre, l’ex-ministre de la défense est venu évaluer l’état d’avancement des travaux de restauration de cet ancien centre d’instruction pour les blindés de l’armée nigérienne destiné à héberger l’état-major, pour la région Centre, de la « force conjointe G5 Sahel ». Pas besoin d’avoir été, comme l’actuel chef de la diplomatie française, ministre de...
(Financial Afrik 05/10/17)
Vingt-trois entreprises ont été exclues temporairement des marchés publics burkinabè pour manque de discipline. La révélation a été faite dans un rapport de l’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP) 2016 rendus publics le mardi 03 octobre 2017. Le document indique 785 affaires ont été traitées parmi lesquelles 622 concernent des plaintes de soumissionnaires dont 214 se sont révélées non fondées. D’après le secrétaire permanent de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP), Tahirou Sanou « au niveau de la gouvernance les plus hautes autorités tiennent à ce que tous ceux qui ont des comportements qui dévient par rapport à la loi, soient sanctionnés conformément à la loi». M. Sanou note qu’il y a un grand fossé entre la...
(Le Faso 05/10/17)
Dans cette déclaration, à l’occasion de sa rentrée politique, le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), parti au pouvoir, dénonce des manœuvres machiavéliques visant à remettre en cause les acquis fondamentaux du peuple burkinabè à travers l’insurrection et la résistance farouche contre le coup d’état scélérat du général félon Gilbert Diendjéré et de ses acolytes. Peuple du Burkina Faso Voici un mois et demi que notre parti a perdu un de ses grands camarades, le Dr Salifou Diallo, Président du parti, Président de l’Assemblée nationale. Cette disparition a été un coup dur pour le parti, la nation entière et l’Afrique. Puissent vos prières et vos bénédictions l’accompagner auprès du Seigneur. Nonobstant ce deuil cruel et les agressions externes de...
(Dw-World 05/10/17)
Face à la recrudescence des attaques terroristes, Ouagadougou est en train d'installer des caméras de surveillance dans certaines rues. Une opération menée dans la discrétion et bien accueillie par les populations. Renforcer la sécurité en dotant certains sites stratégiques de caméras de surveillance, est un vœu cher aux populations de Ouagadougou. C'est le cas d'Ousseni Kaboré. "On ne peut plus se passer de la vidéo-surveillance" estime le gérant d'un commerce situé sur l'avenue Kwame N'krumah, doublement frappée par des attaques terroristes. "Après le dernier attentat qui a eu lieu sur l'avenue Kwame N'Krumah, on n'a jusqu'ici que des portraits-robots dressés par la gendarmerie. Or s'il y avait au préalable des caméras installées le long de l'avenue, on aurait pu identifier...
(Fraternité Matin 05/10/17)
Le commissaire du gouvernement, Ange Bernard Kessy Kouamé qui avait à ses côtés pour la circonstance, le commissaire de Police, commandant de l’Unité de lutte contre le racket, Oura Kouamé Alain, a dit avoir pris bonne de leur plainte. Le commissaire du gouvernement, Ange Bernard Kessy Kouamé, a échangé hier, à l’Etat-major des Armées avec les responsables des Associations des transporteurs burkinabè en Côte d’Ivoire. Ces derniers, depuis quelques semaines ont saisi le commandant supérieur de la gendarmerie nationale, la direction des douanes et le commissaire du gouvernement face aux désagréments qu’ils subissent sur le tronçon Abidjan –Ouagadougou. En réalité, ces transporteurs dénoncent le racket des forces (Gendarmes, polices…) qu’ils subissent sur la route. Sur ce circuit, on note la...
(Jeune Afrique 04/10/17)
D'après Amnesty International, le Burkina Faso a l'un des taux les plus élevés de mariages précoces et forcés dans le monde. Dans certaines régions de ce pays, plus de la moitié des filles âgées de 15 à 17 ans sont déjà mariées. Blandine Thieba, gynécologue-obstétricien, présidente de la société des gynécologues et obstétriciens du Burkina Faso, dénonce une pratique qui vole l’innocence et l’enfance de millions d’enfants et adolescentes. De passage à Paris, à l’occasion de la conférence « Le droit de dire NON au mariage forcé ! » organisée le 10 septembre dernier par l’ONG Amnesty International, elle a accepté de répondre aux questions de Jeune Afrique. Jeune Afrique : Qu’est-ce que le mariage précoce et forcé ? Blandine...
(Xinhua 04/10/17)
Un civil a été tué et un autre blessé lundi soir quand une soute à minutions de l'armée burkinabè a explosé dans le camp Ouezzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso dans la deuxième ville à l'ouest du pays, ont rapporté les médias locaux. Des sources sécuritaires jointes ont expliqué que l'incident s'est produit lors des travaux de réparation effectués par l'armée et des techniciens d'une entreprise privée. Cet incident intervient au moment où le Burkina Faso, pays sahélien d'Afrique de l'Ouest, est la cible d'attaque terroriste notamment dans le nord du pays.

Pages