| Africatime
Jeudi 30 Mars 2017
(Agence Ecofin 28/03/17)
Le Conseil régional de formation des institutions supérieures de contrôle des finances publiques de l’Afrique francophone subsaharienne (Crefiaf) basé au Cameroun depuis 1997, vient de recevoir un don de 500 000 dollars (près de 300 millions de FCFA) de la Banque mondiale en vue de financer un projet relatif à la surveillance des industries extractives dans les pays membres dudit Conseil. Piloté par le Comité régional de renforcement institutionnel, organe exécutif du Crefiaf, l'initiative concerne huit institutions supérieures de contrôle avec un ancrage sur Gabon, la Guinée, le Niger et de la République démocratique du Congo. C’est dans le prolongement du Projet d’amélioration de la surveillance de l’industrie extractive en Afrique francophone subsaharienne (Pasie), financé actuellement par Affaires Mondiale Canada...
(APA 27/03/17)
Le procès de l’attaque en janvier 2016, du dépôt d’armes et de minutions de Yimdi (périphérie ouest de Ouagadougou), s’ouvre mardi au Tribunal militaire de Ouagadougou, a-t-on appris auprès des médias locaux. Selon le journal en ligne Burkina24.Com citant le ministère de la Défense, le «Sergent Sanou Aly et ses présumés complices comparaîtront devant le tribunal militaire le 28 mars 2017 à Ouagadougou». Le média rappelle que les inculpés sont poursuivis pour, entre autres, faits de complot militaire, désertion à l’étranger en temps de paix, détention et port illégal d’armes et de minutions de guerre. Les faits remontent au 22 janvier 2016, quand le dépôt d’armes et de munitions situé à Yimdi a été attaqué par un groupe de militaires...
(Burkina24 27/03/17)
Il est malaisé de se réjouir de la mort d’un être humain. Mais certains « enfants de Dieu » se comportent souvent comme s’ils n’en étaient plus uns. Difficile dans ce cas de ne pas sentir ce petit frisson de contentement dans le coin du cœur à l’annonce de la fin de certaines façons de vivre. Les forces armées nationales burkinabè ont démontré la semaine dernière qu’elles étaient là. Qu’elles sont là. Bien présentes. Un terroriste a été « neutralisé ». Près d’une vingtaine de présumés complices ou auteurs des larmes qui ont coulé sur le cœur meurtri des Burkinabè ont été mis aux arrêts. Le ministre de la sécurité Simon Compaoré est resté silencieux sur ces résultats atteints pour...
(Le Faso 27/03/17)
Peu après son arrivée à Khartoum dans l’après-midi du 26 mars 2017, le Président du Faso et la délégation qui l’accompagne ont eu une séance de travail avec les autorités soudanaises. Après leur premier tête à tête, les Présidents Roch Marc Christian KABORE et Omar El BECHIR se sont retrouvés autour de leur délégation respective pour une séance de travail au palais présidentiel à Khartoum. Après avoir souhaité la bienvenue au Président du Faso dans son « deuxième pays » qu’est le Soudan et lui exprimer toute sa joie d’avoir accepté son invitation à la tête d’une « forte délégation », le Président Omar El BECHIR a réaffirmé la « disponibilité de son pays à accompagner le Burkina Faso dans...
(APA 27/03/17)
Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), ex-parti au pouvoir au Burkina Faso, a engagé sa mue afin de se positionner comme «une force importante de l’opposition politique républicaine», selon Léonce Koné, l’un des responsables dudit parti. M. Koné, par ailleurs président de la commission ad hoc chargée de la réorganisation et de la relance du CDP, s’est exprimé à l’occasion de la première réunion plénière de ladite commission, samedi à Ouagadougou. «L’objectif de la rencontre est de réunir les coordonnateurs provinciaux qui sont chargés, avec d’autres camarades à Ouagadougou, de conduire à la relance du parti et le renouvellement de ses structures territoriales», a-t-il dit. Selon lui, cette première réunion plénière devrait permettre de s’entendre sur les...
(Burkina24 27/03/17)
L’Union pour le progrès et le changement (UPC) a décidé d’attraire la Commission électorale nationale indépendante (CENI) devant le Conseil d’Etat. Cette action judiciaire fait suite à la décision de la CENI d’ouvrir les élections complémentaires du 28 mai 2017 dans les Communes de Bouroum Bouroum, Zogoré et Beguedo. Le 15 mai 2017, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) annonçait que les élections complémentaires du 28 mai 2017 seront ouvertes à tous les partis politiques et regroupements d’indépendants. Au cours d’un entretien à Burkina 24 le samedi 25 mars 2017, le président de la CENI, Newton Ahmed Barry informe que l’Union pour le progrès et le changement (UPC) s’est insurgée contre cette décision. « L’UPC considère, explique Newton Ahmed Barry,...
(RFI 27/03/17)
Les Mossi constituent le principal groupe ethnique du Burkina Faso. La société mossi est organisée en plusieurs royaumes, au sein du pays. Plus présents lors des moments de crise, les rois et les dignitaires Mossi exercent aussi leur influence au quotidien sur les questions politiques et sociales. Benoît Beucher, docteur en histoire et en sciences politiques à l'université Paris-Sorbonne, chercheur affilié à l'IMAF, Institut des mondes africains, est l'invité de RFI. Il vient de publier « Manger le pouvoir au Burkina Faso ». La noblesse mossi à l’épreuve de l’Histoire. RFI: Quand vous parlez de la royauté, de la société mossie, vous refusez de la qualifier de traditionnelle. Pourquoi ? Benoît Beucher: Je le fais parce que le mot «...
(Les Affaires 27/03/17)
La société nationale d’assurances et de réassurance (SONAR) composé de SONAR-IARD et de SONAR VIE a présentée son nouveau plan stratégique intitulé « SONAR vision 2020 » à l’ensemble du personnel et des partenaires, ce vendredi 24 mars 2017 à Ouagadougou. Ce nouveau référentiel de la compagnie d’assurance couvre la période 2016-2020. Le plan stratégique est la feuille de route que se donne une organisation pour réaliser sa vision à moyen et à long terme. Le Groupe de la société nationale d’assurances et de réassurance (SONAR) à présenter sa vison, pour la période de 2016 à 2020 à l’ensemble du personnel et des partenaires, dénommé « SONAR vision 2020 ». Ce nouveau référentiel de la compagnie d’assurance sera le guide...
(Le Faso 27/03/17)
Le Congrès pour la démocratie et le Progrès (CDP), ex-parti au pouvoir, a lancé, ce samedi, 25 mars 2017 à son siège national, les « opérations de renouvellement de ses structures géographiques ». Occasion pour ses responsables, de jeter un regard sur la vie du parti et afficher les ambitions. Pour le président de la commission ad hoc chargée de la réorganisation et de la relance des activités du parti, Léonce Koné, le CDP ne peut se relever durablement et affronter l’avenir avec confiance que s’il est solide sur des fondations, qui sont constituées par les organes qui lui donnent vie à l’échelon provincial, communal, dans les villages comme dans les arrondissements et les secteurs des villes. Il campe le...
(Le Faso 27/03/17)
La Société burkinabè de droit constitutionnel (SBDC), a tenu sa 6ème assemblée générale ordinaire le samedi 25 mars 2017 à Ouagadougou. La présentation du programme d’activité et du budget de l’année 2017, la remise du prix du meilleur mémoire de droit constitutionnel et l’installation des bureaux renouvelés, ont entre autres, figuré à l’ordre du jour. Cette rencontre annuelle à surtout servi de cadre à l’organisation de défense des droits fondamentaux garantis dans la constitution, pour se prononcer sur les questions essentielles de la nation. L’élaboration de la nouvelle constitution en vue d’un passage à la cinquième république, la menace et la perpétration d’actes terroristes, ou encore la question du haut représentant du chef de l’Etat. Ce sont les points sur...
(APA 27/03/17)
La desserte en eau à Ouagadougou devrait connaître une amélioration à partir du 1er avril prochain, a-t-on appris auprès des responsables de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA). «L’ONEA annonce à la population de la ville de Ouagadougou que l’engagement pris de démarrer la nouvelle station de Ziga le 15 mars est tenu et assure à la population qu’à partir de cette date la station est fonctionnelle et que l’eau potable est disponible», a déclaré le directeur général de l’ONEA, Arba Jules Ouédraogo. C’était lors d’une conférence de presse au cours de laquelle le directeur a annoncé que Ziga II (station de pompage située à l’Est de Ouagadougou, Ndlr) coulerait dans les robinets le 1er avril 2017. Le...
(Média Terre 27/03/17)
La Direction des activités sportives, culturelles et des loisirs de l’éducation (DASCLE) du Ministère de l'Education Nationale et de l'Alphabétisation (MENA), a organisé du 21 au 24 mars 2017 à Dori, une session de formation des enseignants de 50 Ecoles de Qualité des Amis de l’enfant (EQAmE) du Sahel. La cérémonie d’ouverture a été présidée par madame la Directrice régionale de l’Education nationale et de l’Alphabétisation en présence de Monsieur Kassoum Compaoré, directeur des activités sportives culturelles et des loisirs de l'éducation. Renforcer les compétences des enseignants de 50 EQAmE du Sahel en culture, sport et gestion de bibliothèque tel est l’objectif poursuivi par cette formation qui a regroupé 150 participants venus des quatre provinces du Sahel. Convaincu que l’éducation...
(APA 27/03/17)
Les quotidiens burkinabè reçus à APA ce lundi matin, ont évoqué plusieurs sujets avec un intérêt particulier accordé à la conférence de presse animée vendredi dernier par le ministre de la Sécurité, Simon Compaoré, à propos du terrorisme au Burkina Faso. « Attaques terroristes au Burkina : 70 victimes, plusieurs suspects arrêtés», arbore en sa manchette le journal privé Aujourd’hui au Faso, informant que le ministre d’Etat, ministre de la Sécurité, Simon Compaoré, entouré de collaborateurs, a animé le vendredi 24 mars 2017 à Ouagadougou, un point de presse à Ouagadougou. Selon le journal, à l’occasion de la rencontre avec les journalistes, le ministre Compaoré a évoqué la situation sécuritaire au Burkina Faso, marquée par des attaques terroristes à répétition...
(Le Faso 27/03/17)
La 15ème édition de la fête de la pomme de terre de Titao dans la province du Loroum a eu lieu ce samedi 25 mars 2017 en présence des populations, de plusieurs autorités et personnalités. Comment s’organiser pour faire face aux défis du marché était entre autres au centre des préoccupations des acteurs de la filière. Depuis 2003, année d’institution de la fête de la pomme de terre, les braves producteurs du Loroum s’évertuent à produire sur les espaces aménagés une quantité non négligeable de pomme de terre au grand bonheur des consommateurs de notre pays. Cette production est en plein essor au regard de la quantité de tubercules (3525 Tonnes) produite cette saison à en croire les responsables de...
(Jeune Afrique 27/03/17)
À la tête de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) depuis début 2016, l’ancien ministre béninois du Développement estime que le Maroc et la Tunisie peuvent être des partenaires privilégiés de cette zone sans en devenir pour autant membres à part entière. Jeune Afrique : Confirmez-vous que, comme le Maroc, la Tunisie a fait une demande d’adhésion à la Cedeao ? Marcel Alain de Souza : Oui. C’est d’abord le ministre tunisien de la Coopération internationale qui a émis ce souhait lors de la conférence Arab-Africa Trade Bridges, fin février à Rabat. J’ai ensuite reçu quelques jours plus tard, à Abuja, l’ambassadeur de Tunisie au Nigeria, qui m’a confirmé la volonté de son pays d’adhérer à...
(La Tribune 27/03/17)
Les experts de la CEDEAO viennent de finaliser les travaux de structuration en partenariat public privé (PPP) ainsi que les mécanismes de garanties des projets prioritaires du Programme communautaire de développement (PCD). Il s’agit notamment de l’autoroute Lagos-Dakar, la boucle ferroviaire ouest-africaine et la création d’une nouvelle compagnie maritime régionale. La prochaine étape sera la mobilisation des financements à travers une table ronde des bailleurs de fonds pour accélérer la réalisation de ces projets stratégiques pour le renforcement de l’intégration sous-régionale. Le programme communautaire de développement (PCD) de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) avance bien. L'organisation sous-régionale entend accélérer la mise en œuvre de ses projets prioritaires et dans ce cadre. Les experts de la...
(BBC 27/03/17)
Un match amical qui devait avoir lieu lundi à Londres entre le Nigeria et le Burkina Faso a été annulé car certains joueurs burkinabés n'ont pas obtenu de visa pour rentrer au Royaume-Uni. D'après la fédération de football nigériane, sept joueurs burkinabés n'ont pas obtenu de visa. La fédération s'est dit « extrêmement déçue » que le match de lundi ait été annulé. La rencontre faisait partie de la préparation de l'équipe du Nigeria avant son match de qualification pour la Coupe d'Afrique des Nations de 2019 avec l'Afrique du Sud en juin et la rencontre qualificative pour la Coupe du monde contre le Cameroun plus tard cette année. Trois fois champions d'Afrique, les Super Aigles n'ont pourtant pas réussi...
(Jeune Afrique 25/03/17)
Fin septembre 2016, la justice militaire burkinabè avait demandé à l’expert allemand Hermann Künzel d’analyser les enregistrements téléphoniques présumés mettant en cause Djibrill Bassolé, l’ex-ministre de Blaise Compaoré, et Guillaume Soro, le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, dans la tentative de coup d’État de septembre 2015. D’après nos informations, une traduction du rapport de cet expert a été présentée aux avocats de Bassolé le 23 décembre dernier au tribunal militaire de Ouaga.
(RFI 25/03/17)
Selon les autorités du Burkina Faso, le commanditaire des attaques du 15 janvier 2016 à Ouagadougou serait le Malien Ould Nouiny, alias El Hassan, émir du groupe al-Mourabitoune de Mokhtar Belmokhtar. Son nom a été dévoilé par le chef d'état-major adjoint de la gendarmerie burkinabè au cours d'une conférence de presse vendredi 24 mars. Le chef des opérations, Mimi Ould Baba Cheickh, et le transporteur du matériel, Ibrahim Ould Mohamed, impliqué également dans l'attaque de Grand-Bassam, sont ...
(Afrique sur 7 25/03/17)
L’affaire de l’écoute téléphonique entre Soro et Bassolé revient à la une de l’actualité. La raison, les conclusions de l’expert allemand mandaté par la justice militaire burkinabé pour analyser les données captées entre Côte d’Ivoire – Burkina Faso vient de tomber. Une conversation téléphonique supposée du président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire, M. Soro Guillaume et l’ancien ministre burkinabé Djibril Bassolé avait créé des tensions entre Abidjan et Ouaga. Les deux interlocuteurs planifiaient le renversement des autorités de la transition au Burkina Faso avec un plan d’assassinat de plusieurs politiciens de ce même pays. Cette conversation n’avait jamais été assumée par les deux coaccusés, qui sont d’accord pour dire qu’ils n’ont jamais tenu certains propos de l’enregistrement. Il fallait...

Pages