Mardi 23 Mai 2017
(Burkina24 19/05/17)
 
00:00
Le Cadre de concertation nationale des organisations de la société civile (CCNOSC), une Organisation de la société civile, a rendu sa copie sur la gestion du pouvoir par le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Porté par sa présidente Safiatou Lopez/Zongo, le CCNOSC a conclu que « l’espoir suscité par cette élection (du président Roch Kaboré) est devenu un leurre ». Plus d’une année après l’avènement du Président Roch Kaboré au pouvoir, le Cadre de concertation nationale des organisations de la société civile (CCNOSC) a décidé de faire le point de son diagnostic sur cette gestion le jeudi 18 mai 2017. Et à en croire sa présidente, Safiatou Lopez/Zongo, « tout est pire qu’avant » en indexant comme «...
(Burkina24 19/05/17)
Les responsables d’Orange ont inauguré, le mardi 16 mai 2017 à Ouagadougou, leurs premières liaisons en fibre optique au Burkina Faso. La cérémonie, présidée par le Premier ministre représenté par la ministre des TIC, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon, a été également marquée par le lancement des travaux de construction de la fibre optique Ouagadougou-Frontière avec la Côte d’Ivoire. L’opérateur Télécoms, installé officiellement au Burkina il y a deux mois, poursuit son engagement dans le déploiement des réseaux très haut débit. Le 16 mai 2017, le groupe a procédé à l’inauguration des fibres optiques qui desservent la capitale burkinabè et celles reliant le pays à la frontière avec le Ghana. Le réseau métropolitain optique de Ouagadougou, d’une longueur de 139 km, est...
(Burkina24 19/05/17)
Le Groupe de réflexion et d’actions pour le développement économique et social (GRADES), en collaboration avec certaines organisations sœurs de la société civile bobolaise, envisage de revivifier la flamme du contrôle citoyen dans la ville de Sya. A cet effet, ces associations organisent du 20 mai au 12 août 2017, une série de forums publics dans différents quartiers de la ville. Ce pour échanger autour des problèmes communs de développement, de droits humains et de gouvernance. Appelé Da sago sou (la nuit de la parole libre), le projet a été présenté aux journalistes de Bobo dans la matinée du jeudi 18 mai 2017. Après leur fort engagement et leur mobilisation à l’insurrection populaire de 2014 ainsi qu’aux différentes luttes qui...
(AIB 19/05/17)
Le sieur Glelé Prince Pacôme a été condamné hier mercredi par le Tribunal de grande instance de Fada N’Gourma, à cinq ans de prison ferme, pour escroquerie et pour s’être fait passer pour un avocat international, un procureur général, un juge et un expert-comptable. Le prévenu Glélé Prince Pacôme, de nationalité étrangère est décidé à vivre de l’escroquerie. Après avoir été libéré seulement le 22 mars 2017, après un an d’incarcération pour escroquerie, il a encore comparu à la barre le mercredi 17 mai 2017, pour les mêmes faits. Devant le tribunal, le frigoriste qui s’est attribué plusieurs titres pour arnaquer ses victimes a reconnu toutes les charges retenues contre lui et son complice Alassane Lompo, autrefois son codétenu à...
(Burkina24 19/05/17)
L’Association des tradipraticiens de santé de Sanenmatenga, en partenariat avec l’Institut de recherche en sciences de la santé (IRSS), a organisé du 12 au 18 mai 2017 à Kaya la foire provinciale des tradipraticiens de santé. Une occasion pour valoriser les produits de la médecine traditionnelle de la province. Le directeur adjoint de l’Institut de recherche en sciences de la santé (IRSS), Dr Marius Lompo, a affirmé que « près de 80% de la population a, en premier recours, à la médecine traditionnelle au Burkina ». L’IRSS de par son statut, œuvrant à la résolution des problèmes de santé des populations, dispose d’un département pour la promotion de la médecine traditionnelle. C’est dans cette optique qu’il a décidé d’accompagner la...
(Burkina24 19/05/17)
Dans la nuit du lundi 15 au mardi 16 mai 2017, un nouvel assassinat s’est produit dans la commune de Saaba, plus précisément dans la Cité relais de Nioko I, à quelques encablures du Lycée Gabriel Taborin. En effet, une famille a été la cible d’un individu, probablement le tueur mystérieux qui depuis maintenant plus de trois mois, sème la terreur dans la zone. Une dame a été grièvement blessée tandis que son fils de 14 ans, lui, a trouvé la mort. Cela fait maintenant environ trois mois que le spectre du tueur en série plane sur Saaba. Dans les quartiers appelés non-lotis, la psychose y règne. La peur de prolonger la liste macabre du tueur mystérieux du jour au...
(Afrique sur 7 18/05/17)
Le président Roch Kaboré du Burkina Faso aurait fait savoir qu’il ne milite pas pour Laurent Gbagbo. Selon Jeune Afrique, il estime que ses compatriotes étaient maltraités en Côte d’Ivoire sous le régime de la Refondation. De ce fait, il est impensable pour lui de militer pour sa libération. Récemment, Jeune Afrique, a fait cas d’une démarche de dirigeants africains pour faire libérer Laurent Gbagbo. Ce collectif de chefs d’État a à sa tête Alpha Condé. Ces dirigeants africains auraient approché François Hollande pour lui demander de faire pression sur la CPI pour obtenir la libération de l’ancien président ivoirien. Le nom du Burkinabé Roch Marc Christian Kaboré avait été cité sur la liste des chefs d’État africains pro-Gbagbo. Le...
(Jeune Afrique 18/05/17)
Au bout de neuf années de poursuites judiciaires et d’exil au Bénin, ce golden boy est autorisé à rentrer dans son pays. À la tête d’API Holding, il compte bien y relancer ses affaires. «L’heure a sonné pour que je retourne chez moi, mon honneur est enfin lavé ! » lance, visiblement soulagé, Salif Ouédraogo. Le 11 janvier, la cour d’appel de Ouagadougou, statuant en dernier ressort, a annulé les poursuites dont faisait l’objet, depuis près de neuf ans, ce sulfureux homme...
(APA 18/05/17)
La Banque islamique de développement (BID) a décidé d‘allouer au Burkina Faso un financement de 450 millions de dollars pour l’accord-cadre de coopération 2017-2019, a appris APA jeudi auprès du ministère de l’Economie, des Finances. A travers cet accord-cadre, la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC), filiale du Groupe de la BID, s’engage à mettre à la disposition du Burkina Faso, sur une période de trois ans, une enveloppe financière de 150 millions de dollars par an. Ce financement matérialise l'engagement pris par la BID en décembre dernier à Paris lors de la Conférence des partenaires du Burkina Faso pour le financement du Plan national de développement économique et social (PNDES). La Banque islamique avait promis de participer...
(Le Faso 18/05/17)
Le Syndicat autonome des agents du trésor du Burkina (SATB) a tenu ce mercredi 17 mai 2017 une conférence de presse. Objectif, faire le point de l’état d’avancement des négociations avec le gouvernement sur sa plateforme revendicative. Le 8 mai 2017, le Syndicat national des agents du trésor du Burkina (SATB) a débuté une grève de deux semaines qui doit s’achever le 19 mai 2017. Deux jours après le début de la grève, soit le 10 mai 2017, le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou a annoncé que les négociations entreprises avec le syndicat avaient permis d’aboutir à 16 points d’accord sur les 19 que compte la plateforme revendicative du SATB. Une sortie médiatique qui n’est...
(Présidence 18/05/17)
Arrivé à Doha le mardi 16 mai 2017 pour une visite officielle au Qatar, le Président du Faso a été reçu ce mercredi 17 mai 2017 au palais par l’Emir Tamin Ben Hamad Al THANI. L’Emir qatari et son hôte se sont entretenus sur des sujets relatifs à la cooperation entre les deux pays.L’Emir Tamin Ben Hamad Al THANI a manifesté sa volonté de renforcer les relations déjà bonnes entre son pays et le Burkina Faso. Les deux pays ont des sujets d’intérêt commun et le Qatar, à en croire l’Emir, est prêt à soutenir fortement le Burkina, principalement dans trois projets structurants: l’autoroute Ouagadougou-Yamoussoukro; le centre de cancérologie et le Sommet de l’organisation de la conférence islamique des femmes...
(Burkina24 18/05/17)
Le Collectif pour un peuple uni (CPPU), organisation de la société civile burkinabè, dénonce une « traque aux opérateurs économiques » de la part des autorités burkinabè, alors que l’arrestation de l’opérateur économique Inoussa Kanazoé, patron du groupe Kanis international, accusé de fraude fiscale et l’affaire du riz en plastique fait polémique actuellement au pays. Le collectif a organisé une conférence de presse à cet effet à Bobo- Dioulasso dans la matinée du mercredi 17 mai 2017. D’entrée de jeu, le coordonnateur du CPPU, Aziz Ouattara, a déclaré à cette conférence de presse ceci : « depuis quelque temps, l’on assiste à une véritable traque à nos opérateurs économiques, surtout ceux qui ont toujours eu confiance au pays et qui...
(Actu Burkina 18/05/17)
Le 16 mai 2017, le comité international pour le Mémorial Thomas Sankara a porté à la connaissance de l’opinion nationale et internationale les résultats des premières contributions pour le projet. La somme de 346 020 F CFA a été récoltée. Le comité international pour le Mémorial Thomas Sankara, qui a initié « les tirelires témoins » depuis le 02 octobre passé, a porté à la connaissance de la population, les résultats des premières contributions. C’est pour évaluer la portée de la réalisation du mémorial Thomas Sankara, que le comité international, a élaboré un test. « Des tirelires témoins » ont donc été mises sur la place pour récolter les contributions des uns et des autres. A la date du 16...
(Burkina24 18/05/17)
Le Syndicat autonome des agents du trésor du Burkina (SATB) a tenu un point de presse ce mercredi 17 mai 2017 à Ouagadougou. Cette rencontre visait à donner des informations relatives à la lutte que mène actuellement les travailleurs de la direction générale du trésor et de la comptabilité publique. Depuis le 8 au mai 2017 le SATB est en grève. Le Syndicat, face à la presse ce mercredi 17 mai, a fait le point des négociations avec le gouvernement. « A ce jour, après plusieurs jours de négociation avec le gouvernement, nous notons des avancées sur certains points », a laissé entendre Seini Kouanda, secrétaire général du SATB. Cependant, il fait comprendre que « les propositions de réponses du...
(APA 18/05/17)
La compagnie minière australienne ‘’Golden Rim’’ a renforcé sa présence au Burkina Faso, en prenant à 100% le contrôle du projet d’or Kouri (nord-est) et en renouvelant pour trois ans sa licence, a appris APA auprès de ses responsables. En prenant le contrôle du projet d’or Kouri, après avoir acquis les 10% d’intérêt restant que détenait Epsilon Gold Mines Ltd, ‘’Golden Rim’’ vise loin pour son projet-phare au Burkina Faso. Pour cette transaction, la compagnie a versé 115 000 dollars à Epsilon Gold Mines. La licence sur le projet Kouri couvre environ 57 km2 et englobe la précédente zone de licence Korongou devant arriver à expiration en octobre prochain. Elle a une période de validité initiale de trois ans pouvant...
(Le Faso 18/05/17)
Une nouvelle institution a vu le jour : l’Académie nationale des sciences, des arts et des lettres du Burkina Faso (ANSAL-BF). Les responsables de la structure étaient face à la presse, ce mardi 16 mai 2017. Objectif : faire connaitre l’académie au public. L’académie nationale des sciences, des arts et des lettres du Burkina Faso était une association. Mais, grâce à la loi No021-2015/CNT promulguée par le décret No2015-878/PRES-TRANS du 16 juillet 2015, elle a été érigée en institution de l’Etat. Elle répond directement du chef de l’Etat. « L’académie est une société savante, apolitique, non confessionnelle, non syndicale, non lucrative », a dit le président de cette structure, le Pr Robert Guiguemdé. Les membres fondateurs sont au nombre de...
(La Croix 18/05/17)
LES ATOUTS DE LA FRANCE/PREMIÈRE SEMAINE : UNE FRANCE QUI INSPIRE (4/5) Tout au long de la semaine, « La Croix » présente des personnalités qui témoignent du rayonnement de la France au-delà de ses frontières. Fondé il y a 54 ans par des Français, le monastère bénédictin de Koubri a su allier héritage français et tradition locale, pour vivre une expérience de prière, de travail et d’accueil. Il faut s’échapper de Ouagadougou par le sud. Parcourir une trentaine de kilomètres et s’arrêter à Koubri, petite ville connue pour ses barrages, ses fromages et son monastère. Le domaine bénédictin, 230 hectares, est une institution, avec d’un côté les moines de Saint-Benoît et de l’autre les moniales de Notre-Dame. Entre les...
(Jeune Afrique 18/05/17)
Le Fespaco demeure, depuis 1969, le plus important festival consacré au septième art en Afrique. Mais les Burkinabè n’attendent pas sa tenue, tous les deux ans, pour remplir les salles. Deux heures durant, avant la cérémonie, un orchestre a joué devant les centaines d’invités qui se pressaient sur les gradins érigés pour l’occasion face au bâtiment flambant neuf. Puis un groupe de danseurs est arrivé, précédant le cortège du chef de l’État burkinabè. Roch Marc Christian Kaboré venait-il inaugurer à Ouaga 2000 le siège d’une organisation internationale ? Ou bien un monument à la gloire de la révolution qui a permis l’installation du nouveau régime ? Pas du tout : il s’agissait, en cette fin février 2017, de fêter la mise en service...
(APA 17/05/17)
Le Chef de l’Etat burkinabé Rock Marc Kaboré sera en visite officielle au Qatar et en Arabie Saoudite, à partir de ce mardi, a appris APA auprès de la Présidence du Faso. Rock Marc Kaboré se rendra à Doha, au Qatar, ce mardi 16 mai 2017 pour une visite d’amitié et de travail. Le renforcement de la coopération bilatérale sera au centre de cette visite au cours de laquelle plusieurs dossiers seront passés en revue. Au cours de son séjour, le Chef de l’Etat burkinabé aura des entretiens avec les plus hautes autorités du Qatar et ce déplacement à Doha va permettre d’impulser une dynamique particulière aux relations entre les deux pays. Qatar Mining s’est montré intéressée par le secteur...
(Xinhua 17/05/17)
Le ministère burkinabé de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique a annoncé que l’édition 2017 de la Journée mondiale de lutte contre la désertification se tiendra du 14 au 17 juin prochains à Ouagadougou. C’est ce que rapporte l’Agence de Presse africaine. Un rapport relatif à l’organisation de ladite journée a d’ores et déjà été adopté en conseil des ministres. Placée sous le thème «notre terre, notre maison, notre avenir», cette édition sera présidée par le chef de l’Etat burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré (photo). Comme...

Pages