| Africatime
Dimanche 26 Février 2017
(RFI 26/02/17)
Au Burkina Faso, la capitale, Ouagadougou, est sous haute sécurité depuis quelques semaines. Pour permettre au festival panafricain de cinéma et de la télévision de bien se dérouler, les forces de Défense et de sécurité se sont déployées sur les principaux axes routiers. Les patrouilles sillonnent régulièrement les quartiers périphériques et les forces spéciales sont pré-positionnées, prêtes à intervenir en cas de besoin. « Ouagadougou n'est pas en état de siège », lance tout sourire le commissaire Marcel Paré, chargé de la sécurité du Fespaco, mais le constat est là : des forces de sécurité sont visibles à plusieurs coins de rue, devant les hôtels et les tous les lieux publics. Sur les principaux axes...
(AFP 26/02/17)
ROCK OU ROCH - Lors de son concert à la cérémonie inaugurale du Fespaco, le chanteur ivoirien Alpha Bondy a dédié une chanson au président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré: "Rock à Ouaga" dont le refrain était "Rocking time in Ouagadougou". Auparavant, fier de l'artiste de son pays, le ministre de la culture ivoirien Maurice Kakou Bandama avait assuré qu'Alpha Blondy allait "enjailler les Bramôgôs" (faire plaisir aux amis), soulevant l'ovation des spectateurs ravis de cette salve en argot. SANKARA - Plusieurs intervenants lors de la cérémonie d'ouverture du Fespaco ont salué la mémoire du président Thomas Sankara, "père de la révolution" burkinabè, assassiné en octobre 1987 lors d'un coup qui porta au pouvoir Blaise Compaoré. Le sujet était tabou...
(RFI 26/02/17)
Alpha Blondy avait promis de chanter «Norbert Zongo» et «Thomas Sankara» et finalement toute la cérémonie d’ouverture du plus grand festival de cinéma africain avait des allures révolutionnaires et burkinabè. L’actuel président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a donné samedi 25 février à Ouagadougou le traditionnel immense clap d’ouverture du Fespaco. Et chaque mention du nom de Thomas Sankara par les artistes et les politiques a déclenché l’enthousiasme du public venu nombreux au stade municipal d’Ouagadougou. Parmi les spectateurs dans...
(Xinhua 25/02/17)
Le Conseil régional de l'Ordre des Médecins de Ouagadougou (CROM) a déclaré avoir constaté une quinzaine de cas de pratiques illégales de la médecine au Burkina, dont plusieurs "faux médecins", entre 2014 et 2017. Le président du Conseil régional de l'Ordre des médecins de Ouagadougou, Charlemagne Ouédraogo a expliqué que les 15 cas décelés, 7 d'entre eux qui officiaient, notamment avec de faux diplômes, ont été traduits en justice, a rapporté vendredi la presse locale Le président a souligné que "la lutte du CROM vise à protéger la population...
(APA 25/02/17)
Le gouvernement burkinabé envisage de construire 40.000 logements d’ici 2020, pour rendre « le logement accessible à toutes les bourses », à travers le Programme national de construction de logements. Les deux composantes du programme qui portent sur l’amélioration du cadre règlementaire et institutionnel, l’amélioration de l’environnement et l’assistance des ménages à faibles revenus, devront permettre la construction de 5000 logements dans les grandes villes, la promotion de la construction du logement locatif privé, de l’assistance à l’auto construction et...
(APA 25/02/17)
La capitale burkinabè abrite désormais le premier centre de sevrage tabagique de la sous-région ouest-africaine, a constaté APA vendredi à l’occasion de l’inauguration de l’infrastructure. «Ce centre va permettre à ceux qui veulent arrêter de fumer d'être orientés et suivis», a déclaré le secrétaire général du ministère de la Santé, Jean-Claude Marie Lucien Kargougou, qui a présidé la cérémonie d’inauguration. Le tabac constitue un grand problème de santé publique au Burkina Faso, a-t-il dit expliquant que "dans le dispositif de...
(BBC 25/02/17)
La 25 ème édition du FESPACO, le festival panafricain du cinéma de Ouagadougou s'ouvre samedi. Pendant 8 jours le Burkina Faso abritera la plus grande compétions de films africains avec à la clé le prestigieux étalon d'or du Yennenga. Les réalisateurs expérimentés vont croiser les jeunes talents et les débutants plein d'espoir. Le FESPACO c'est d'abord des rencontres des échanges et des formations. La complétion reste un temps fort du festival. Les récompenses sont d'autant plus prisées que les places...
(RFI 25/02/17)
Qui remportera l’Étalon d’or de Yennenga, le plus prestigieux trophée du cinéma africain, à la 25e édition du Fespaco ? À partir de ce samedi 25 février, à Ouagadougou, au Burkina Faso, 20 films de fiction sont en compétition pour succéder à «Fièvres», du Marocain Hicham Ayouch. 950 films ont été inscrits pour la sélection et pendant les huit jours du plus grand événement cinématographique de cinéma et de télévision en Afrique, 150 films seront projetés en quatre compétitions. À...
(RFI 25/02/17)
L'Afrique en marche s’est rendue à Niamey, au Niger, où la première édition du forum SahelInnov s'est tenue cette semaine. Une rencontre destinée à promouvoir l'innovation et les start-ups dans la région sahélienne. A cette occasion, la présidence du Niger a remis un prix de la meilleure innovation. C'est l'entreprise burkinabè, FasoPro qui a remporté la récompense de 5 millions de francs CFA, soit plus de 7 500 euros. FasoPro est une petite agro-industrie qui a vu le jour en...
(AFP 24/02/17)
Une nouvelle salle de cinéma fonctionnant à l'énergie solaire a été inaugurée vendredi à la veille de l'ouverture du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) à un moment où les salles ont tendance à disparaître des villes africaines. Baptisée Canal Olympia Yennenga, cette salle qui sera la troisième plus grande de la capitale burkinabè est la propriété du groupe de télévision et de cinéma Canal Plus, appartenant au magnat français Vincent Bolloré. D'une capacité de...
(Burkina24 24/02/17)
Cela faisait maintenant six ans que le poste de ministre de la défense était cumulé au poste de Président du Faso par les locataires de Kossyam. La tradition a pris fin ce jeudi 23 février 2017 par l’installation du ministre Jean Claude Bouda nommé il y a trois jours en conseil des ministres par décret présidentiel. Comme son prédécesseur le Président du Faso et chef suprême des armées, il promet que la terreur changera de camp bientôt. Jean Claude Bouda...
(Burkina24 24/02/17)
Le groupe parlementaire de l’Union pour le Progrès et le Changement UPC, a tenu ce jeudi 23 février 2017 à Bobo-Dioulasso, ses premières journées parlementaires de l’année. Ces journées qui s’ouvrent avec l’arrivée d’un nouveau président à la tête du groupe étaient placées sous le thème: « comment donner à Bobo-Dioulasso son rôle de capitale économique ? Zoom sur les limites des politiques économiques actuelles ». La question de la relance économique de la ville de Bobo-Dioulasso à pendant longtemps...
(Le Parisien 24/02/17)
Environ 200 films et des milliers de projections souvent en plein air ou dans des lieux insolites: le 25e Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), la grande fête du 7e art africain, s'ouvre samedi avec en toile de fond des inquiétudes sur la sécurité. Quelque 164 films de tous formats sont en compétition, dont 20 longs métrages, pour la récompense suprême, l'Etalon d'or de Yennenga. Une cinquantaine de films seront aussi présentés hors compétition. Depuis...
(Burkina24 24/02/17)
 
00:00
La présidente du Groupe parlementaire Paix justice et réconciliation nationale, Marie Rose Romée Sawadogo/Ouédraogo, a eu les mots lourds à l’endroit de la justice burkinabè le jeudi 23 février 2017 lors des premières journées parlementaires de l’année 2017 du Groupe parlementaire Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). Ecoutez !
(Le Pays 24/02/17)
Le Conseil de l’Ordre national des médecins mène une lutte acharnée contre la pratique illégale de la médecine en vue de protéger les populations. Cette détermination a permis de déceler ces 3 dernières années près de 15 cas graves, dont 7 ont fait l’objet de poursuite judiciaire. Pour éclairer l’opinion publique sur ces cas et le sens de sa lutte, le Conseil régional de l’Ordre des médecins de Ouagadougou (CROM-Ouaga) a rencontré, le 23 février 2017, les Hommes de médias...
(Burkina24 24/02/17)
Le thème de la réconciliation nationale en vogue ces derniers mois est l’épicentre des premières journées parlementaires de l’année 2017 du Groupe parlementaire Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), parti d’opposition. A l’ouverture de ces journées le jeudi 23 février 2017, les groupes parlementaires présents (majorité et opposition) ont tour à tour rivalisé d’arguments dans la défense de leur thèse sur le thème. Après le Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) et la Coalition pour...
(Dw-World 24/02/17)
Le Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou s'ouvre le samedi 25 février à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. La police s'active, de son côté, pour prévenir le risque terroriste. "Nous sommes en alerte maximum" (Paré Marcel, commissaire de police) Le septième art africain sera à l’honneur au Burkina Faso, à compter de samedi. Le Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO) s’ouvre à travers parade de chevaux, prestation d’artistes et surtout,...
(APA 24/02/17)
Les quotidiens burkinabè évoquent, ce vendredi, des sujets liés à l’économie, avec la grève annoncée des agents des finances, à la politique, marquée par l’installation des nouveaux ministres, sans oublier l’actualité culturelle marquée par le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) qui s’ouvre demain dans la capitale burkinabè. Img : Cinéma, politique et économie en vedette dans les quotidiens burkinabè «Ouverture 25e FESPACO : demain au stade municipal», informe L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens...
(Le Faso 24/02/17)
Au cours d’un point de presse qu’il a organisé ce jeudi 23 février 2017, sur la pratique illégale de la médecine, le conseil régional de l’Ordre des médecins de Ouagadougou a indiqué la présence d’un faux cardiologue sur le territoire burkinabè. Vous souvenez-vous de l’affaire Dabo Mamadou Abdoulaye du nom de ce faussaire qui était tombé dans les filets des pandores alors qu’il pratiquait illégalement la médecine dans un établissement de la place ? Eh bien, il n’est pas le...
(Burkina24 24/02/17)
Le Syndicat national des agents des finances (SYNAFI) observe un sit-in depuis le 6 février 2017. Selon le Secrétaire général du SYNAFI, Mohamed Sawadogo, depuis le déclenchement de cette lutte jusqu’à l’heure actuelle, aucune rencontre n’a eu lieu entre le syndicat et le ministre de tutelle. Une situation qui conduira à une grève de 120 heures du 27 février au 3 mars 2017. C’est ce qui ressort de la conférence de presse animée par le SYNAFI ce 23 février à...

Pages