| Africatime
(AFP 27/04/15)
Des milliers de personnes ont manifesté samedi à Ouagadougou en faveur du nouveau code électoral, qui exclut des prochaines élections d'octobre les partisans de l'ancien président Blaise Compaoré, a constaté un journaliste l'AFP. A l'appel de l'ex-opposition au président déchu et de la société civile burkinabè, des manifestants, la plupart des jeunes, se sont rassemblés place de la Révolution à Ouagadougou pour un "meeting de soutien". Étaient présents plusieurs membres du gouvernement avec à leur tête le ministre de l'Administration territoriale et de la Sécurité, Auguste Denise Barry. "Défendons le code électoral voté (...) pour le bien du Burkina", "Défendons et protégeons les acquis de l'insurrection populaire des 30 et 31 octobre" ou encore "justice...
(Jeune Afrique 27/04/15)
Le président de transition burkinabè, Michel Kafando, doit effectuer sa première visite en France dans les prochains jours. Il sera reçu à l’Élysée par François Hollande. Michel Kafando, le président du Burkina Faso, doit rencontrer le président français François Hollande lors d'une visite à Paris, dans la semaine du 4 au 8 mai. Les deux chefs d’État doivent notamment faire le point sur la transition au Burkina Faso, qui a débuté après la chute de Blaise Compaoré, en octobre 2014. Celle-ci est à mi-parcours : elle doit s'achever par des élections présidentielles et législatives le 11 octobre 2015. Les deux présidents s'étaient déjà rencontrés lors du Sommet de la Francophonie à Dakar, en décembre dernier. C'est à cette occasion que...
(Le Pays 27/04/15)
Un meeting de soutien au nouveau Code électoral contesté s’est tenu le 25 avril 2015, à Ouagadougou. A la mythique place de la Révolution, les membres du gouvernement et du Conseil national de transition (CNT), les leaders politiques de l’ex-opposition et de la société civile, les autorités morales, les représentants des forces de défense et de sécurité et des milliers de personnes se sont retrouvés pour réitérer leur soutien indéfectible au processus de la transition, et particulièrement au nouveau Code...
(RFI 27/04/15)
Au Burkina Faso, des milliers de personnes ont participé samedi 25 avril, sur la place de la révolution, à un grand rassemblement de soutien au nouveau code électoral. Ce code adopté par les députés de la transition le 7 avril dernier rend inéligibles pour les prochaines élections – qui mettent fin à la transition — toutes les personnes qui ont soutenu le projet de modification de la Constitution sous le régime de Blaise Compaoré. Les acteurs se sont multipliés samedi...
(Jeune Afrique 27/04/15)
Le secteur minier burkinabè a vu sa contribution au budget de l'État dégringoler de 12 % à 168 milliards de F CFA en 2014. Un léger coup de mou qui n'empêche pas de nouveaux projets de voir le jour. Le secteur minier burkinabè subit de plein fouet les contre-coups de la baisse des prix internationaux de l’or. Le Burkina a vu sa production d'or grimper de 32 à 36,5 tonnes d'or en 2014 . Mais, le secteur a généré moins...
(Agence Ecofin 27/04/15)
Alecto Minerals plc, compagnie minière active en Afrique l’ouest et de l’est, a rendu publique le 27 avril une mise à jour sur son projet Kerboulé, nouvellement acquis, qui renfermerait 6,2 Mt de ressources à 1,16g/t d’or pour 230 758 onces d’or. L’évaluation indépendante a été effectuée par Wardell Armstrong International et fonde l’étape prochaine des travaux à entreprendre pour déterminer la continuité de la minéralisation entre les zones modélisées qui s’étendent sur plus de 3 km dans le projet,...
(Le Pays 27/04/15)
Les femmes de la Nouvelle alliance du Faso (NAFA), jugent le nouveau Code électoral dangereux pour la cohésion sociale et demandent la libération d’une des leurs, Sita Ouattara, interpellée le 8 avril dernier, puis incarcérée à la Maison d’arrêt et de correction de Bobo-Dioulasso. Elles l’ont fait savoir lors du point de presse qu’elles ont animé le 23 avril 2015, au siège de leur parti sis aux 1200 Logements, à Ouagadougou. Prendre l’opinion nationale et internationale à témoin sur le...
(Le Quotidien (Bf) 27/04/15)
La place de la Révolution a abrité, le samedi 25 avril 2015 le meeting de soutien à la Transition et au code électoral. Partis politiques, OSC, autorités de la Transition, élèves et étudiants, n’ont pas marchandé leur participation à cette grande messe. « Justice n’est pas exclusion », «Défendons le code électoral révisé, voté le 7 avril, et promulgué le 9 avril 2015’ », ‘ « On ne veut pas de général brouette’ ». Tels étaient les messages inscrits sur...
(Burkina24 27/04/15)
Le Mouvement Patriotique pour l’Alternance (MOPA) a tenu son tout premier congrès sur le thème « rôle du citoyen burkinabè dans la mise en place d’un pouvoir démocratique ». C’était le samedi 25 avril 2015 au sein de Centre Abel Sanou (CAS) de Bobo-Dioulasso. Lors de son tout premier congrès, le MOPA a lancé un appel à l’ensemble des forces vives du Burkina Faso à jouer balle à terre pour aller dans le sens de la construction du pays. Balle...
(Burkina24 27/04/15)
La coalition des organisations de la société civile dans le secteur des mines a organisé une conférence vendredi 24 avril 2015 dans le cadre de la campagne internationale de plaidoyer pour l’adoption du code minier au Burkina Faso. Engagées pour une exploitation minière qui prenne en compte les préoccupations de développement local et national du pays, les organisations de la société civile veulent voir un code minier soucieux de l’avenir du Burkina. La conférence a commencé par une présentation de...
(Le Pays 27/04/15)
Suite à la sortie du capitaine Issa Paré, Commandant de la compagnie de gendarmerie du Kadiogo, le 14 avril 2015, dénonçant la libération de présumés délinquants dans l’affaire de la piraterie des compagnies de téléphonie mobile, le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou, Désiré Pinguédewindé Sawadogo, a animé une conférence de presse le vendredi 24 avril 2015 pour donner sa version des faits. C’était dans la salle de conférences du ministère de l’Industrie, du...
(Le Pays 27/04/15)
L’Union nationale des administrateurs civils du Burkina Faso (UNABF) a organisé une conférence de presse, le 16 avril 2015 au Centre national de presse Nobert Zongo à Ouagadougou. L’objectif de cette conférence était de donner la substance du rapport diagnostic sur le thème : « Rôle de l’administrateur civil et restauration de l’autorité de l’Etat : état des lieux et perspectives ». « Pour que l’autorité de l’Etat soit respectée, il faut un renforcement des capacités de l’appareil d’Etat, dont...
(Le Point 27/04/15)
Le Burkina Faso est passé de 9 024 décès en 2010 à 5 386 décès en 2014, soit 40 % de mieux. Mieux qu'encourageant, ce résultat est inspirant notamment pour un pays comme le Congo qui vient de lancer par la Fondation Ecair, liée à la compagnie aérienne nationale, une vaste campagne dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme célébrée le 25 avril de chaque année. Congo : une situation délicate Il faut savoir que...
(Burkina24 27/04/15)
La journée du dimanche 26 avril 2015 a été chargée pour le bureau national de l’Union pour le progrès et le changement (UPC). La visite de trois communes rurales du Bulkiemdé en est la cause. Pour le résident, Zéphirin Diabré, il s’agissait de faire une revue des troupes, de remercier les populations pour leurs contributions au changement qui s’est opéré en octobre dernier et surtout faire connaitre la vision et la démarche du parti. Poa, Nandiala et Kokologho sont les...
(Le Pays 27/04/15)
Pour l’édition 2015 de la cérémonie de récompense des artistes-musiciens burkinabè, on retiendra le sacre du reggae man Sana Bob. Le verdict est tombé dans la soirée du vendredi 24 avril, dans la Salle des banquets de Ouaga 2000 au cours d’une cérémonie qui a été riche en couleurs, en son, en lumière et en spectacle. Sana Bob, l’homme au mégaphone, vient de voir son nom ajouté à la short-list des artistes burkinabè qui ont remporté le Kundé d’or. Un...
(RFI 27/04/15)
Appareil photo en bandoulière, il s'est intéressé aux pestiférées de la société au Burkina Faso, celles qu'on appelle là-bas « les dévoreuses d'âmes », chassées de chez elles, et de leurs villages... Le photographe burkinabè Nyaba Léon Ouedraogo leur offre un instant de fierté retrouvée dans une série de diptyques présentés jusqu'au 26 septembre à la Fondation Blachère à Apt (Sud de la France), dans le cadre de l'exposition « Visibles, Invisibles, l'Afrique urbaine et ses marges ».
(AFP 25/04/15)
Plus de 600 soldats radiés en 2011 de l'armée du Burkina Faso pour leur participation à des mutineries ont demandé vendredi, par la voix de leur porte-parole, à être réintégrés par le gouvernement installé après la chute de Blaise Compaoré fin 2014. "Nous demandons au gouvernement et aux autorités militaires de nous rappeler à nos postes respectifs", a lancé le porte-parole de ces ex-militaires, Hervé Tapsoba, lors d'une conférence de presse, dénonçant des "punitions unilatérales". De mars à juin 2011, la quasi-totalité des casernes, y compris le Régiment de sécurité présidentielle (RSP), la garde prétorienne du président Blaise Compaoré, s'étaient soulevées, ébranlant son régime...
(Jeune Afrique 25/04/15)
Annick Girardin, la secrétaire d’Etat française au Développement et à la Francophonie arrive ce samedi le 25 avril à Abidjan, première étape d’une tournée en Afrique de l’Ouest. Elle va notamment s’attarder sur le sol burkinabé, qu’elle sera la première membre du gouvernement français à fouler depuis la chute de Blaise Compaoré. Annick Girardin a beau n'être "que" secrétaire d’État, elle devrait être reçue en grande pompe, ces prochains jours, par deux chefs d’État : Michel Kafando, au Burkina Faso,...
(Fasozine 25/04/15)
Le 14 avril dernier lors d’une conférence de presse, le Capitaine Issa Paré, commandant la Brigade ville de Gendarmerie du Kadiogo s’est dit choqué que des prévenus déposés au Parquet pour jugement aient été libérés sans avoir été entendus. C’était dans l’affaire dite de piraterie des réseaux téléphoniques. Il n’a alors pas manqué de fustiger ce qui s’apparente à une complaisance du Parquet, une pratique qui réduirait à néant les efforts faits en amont par les forces de sécurité. Le...
(Le Quotidien (Bf) 25/04/15)
L’aile Alexandre Kaba Diakité récemment expulsé du mouvement Balai citoyen portera plainte contre Me Guy Hervé Kam et autres leaders dudit mouvement à Ouaga, pour mensonges, détournements, diffamation. La division est claire et le « balayage » se poursuit désormais au sein même de ceux qui hier s’étaient ligués pour nettoyer le Burkina Faso du système Compaoré. Le jeudi 23 avril 2015, en effet, Diakité animait une conférence de presse à Bobo- Dioulasso pour, d’une part présenter sa nouvelle organisation,...

Pages