| Africatime
Samedi 22 Novembre 2014
(AFP 21/11/14)
Michel Kafando, désigné président intérimaire du Burkina Faso, entrera officiellement en fonction vendredi, lors d'une cérémonie de transfert des pouvoirs avec le lieutenant-colonel Isaac Zida, qu'il a nommé Premier ministre, devant une demi-douzaine de chefs d'Etat africains. La solennité de l'instant, trois semaines après la chute de Blaise Compaoré, aux affaires pendant 27 ans, ne masquera pas une question primordiale: de quelle marge de manoeuvre disposera ensuite M. Kafando avec un tel bras droit ? Le militaire, homme fort du pays depuis la démission de M. Compaoré le 31 octobre, dont les pairs ont soutenu la candidature de Michel Kafando pour le poste de président, pourrait rester officieusement aux manettes, estiment plusieurs proches du dossier...
(AFP 21/11/14)
Le président sénégalais Macky Sall a appelé vendredi à Paris à "accompagner" la transition politique au Burkina Faso, soulignant que l'armée, très impliquée dans le processus, y faisait "partie du décor". "Dès lors que cette armée a négocié avec les civils et est arrivée à un compromis (...), je crois que c'est un processus qui peut être accompagné", a affirmé M. Sall. Le président sénégalais était à Paris pour rencontrer son compatriote Abdou Diouf, secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). "Notre rôle est d'accompagner ce processus, d'accompagner le Burkina dans cette année de transition et de lui...
(RFI 21/11/14)
Au Burkina Faso, alors que le gouvernement est toujours attendu, une grande cérémonie officielle est organisée ce vendredi à 18 heures au Palais des sports de Ouagadougou. Une cérémonie symbolique, en présence de nombreux chefs d’État de la sous-région, qui marquera véritablement l’arrivée de Michel Kafando au palais présidentiel de Kossyam. Pour les responsables de la transition, cette cérémonie est symbolique. « Depuis son investiture, le président Michel Kafando a les rênes du pays, la signature notamment pour les décrets...
(RFI 21/11/14)
L'actualité au Burkina Faso a été abordée ce vendredi matin lors de la remise du prix de la Fondation Chirac pour la prévention des conflits à Paris. Le président François Hollande, présent à la cérémonie, a tenu à rappeler le point de vue de la France aux chefs d’Etat qui souhaitent se maintenir au pouvoir. Ce vendredi matin, le président français a d’abord évoqué à la tribune les liens qui unissent son pays au continent africain : « L’Afrique, elle...
(La Presse Canadienne 21/11/14)
Trois semaines après la chute de Blaise Compaoré, le président désigné pour mener la transition, Michel Kafando, se verra remettre symboliquement les pouvoirs aujourd'hui à Ouagadougou, la capitale. Sans traîner en longueur et surtout sans effusion de sang, le Burkina Faso s'est retroussé les manches pour préparer l'après-Compaoré. Maturité politique Même si Blaise Compaoré a eu la mainmise sur le Burkina Faso pendant près de 30 ans, «c'est un pays qui a continué constamment à avancer», affirme Carine Guidicelli, directrice...
(AFP 21/11/14)
Le président déchu du Burkina Faso, Blaise Compaoré, est arrivé jeudi soir à Casablanca, au Maroc, en provenance de Côte d'Ivoire, où il se trouvait en exil depuis sa démission le 31 octobre, a annoncé le ministère marocain des Affaires étrangères (Maec). M. Compaoré est "accompagné de cinq personnes" pour ce "séjour à durée déterminée", a précisé le Maec dans un communiqué publié peu avant 0h30 GMT par l'agence officielle MAP.
(RFI 21/11/14)
Au Burkina Faso, les militaires ont-ils vraiment rendu le pouvoir aux civils ? Certes, le nouveau président de transition, Michel Kafando, est un civil, mais son Premier ministre, le lieutenant-colonel Zida, n’est autre que l’homme fort qui a dirigé le pays ces trois dernières semaines. Jusqu’à l’an dernier, le général Emmanuel Beth était ambassadeur de France à Ouagadougou. Aujourd’hui, il travaille dans un gros cabinet privé de veille stratégique, ESL Network, qui conseille les plus grosses entreprises du CAC 40...
(Afrik.com 21/11/14)
Le lieutenant-colonel Zida apparaît comme le nouvel homme fort de la transition au Burkina Faso. Après avoir été à la tête du pays suite au départ du Président démissionnaire Blaise Compaoré, il a été nommé, mercredi, Premier ministre de la transition. Il devrait annoncer son gouvernement dans les trois jours. Le nouveau Premier ministre de la transition, Yacouba Isaac Zida, apparaît comme l’homme fort de la transition burkinabè. Certains dans le pays critiquent l’omniprésence de ce lieutenant-colonel, ex-numéro deux de...
(Burkina24 21/11/14)
Le président de la transition, Michel Kafando, estime qu’il faut réformer l’armée burkinabè. Il l’a dit lors de l’interview simultanée qu’il a donnée à la télévision Africable et à la Radio Oméga. L’interview a été diffusée à 21h, ce 20 novembre 2014, en simultané sur la Chaine Africable et la Radio Oméga. Michel Kafando y a réaffirmé sa volonté de lutter contre l’impunité, la corruption et les crimes économiques. L’homme s’est montré comme ayant la tête sur les épaules, rappelant...
(Le Pays 21/11/14)
Depuis le départ de Blaise Compaoré du pouvoir, les langues commencent à se délier. Les déclarations se succèdent et se ressemblent les unes et les autres. Tout le monde est unanime que pour construire un Burkina prospère et uni, il faut nécessairement aller vers une réconciliation nationale. C’est la substance de la déclaration ci-dessous. Lisez donc ! La volonté de modification de l’article 37 en son aspect limitant des mandats présidentiels successifs a constitué l’élément déclencheur de la révolution d’octobre...
(APA 21/11/14)
La compagnie minière Alecto Minerals, vient d’enrichir son portefeuille d’actifs aurifères en Afrique de l’ouest avec l’acquisition du projet aurifère de Kerboulé, au nord du Burkina Faso, a appris APA auprès des responsables de la société. Cette acquisition est le fruit d’un accord scellé avec la compagnie canadienne Kaizen Discovery pour la possession à 100% de Kerboulé. Le site de Kerboulé couvrant 399,5 km2 est constitué de deux permis d’exploration. L’ambition d’Alecto Minerals, également présente au Mali, en Mauritanie et...
(Le Pays 21/11/14)
Dans cette déclaration, le Syndicat burkinabè des magistrats (SBM) salue la mémoire des disparus suite à la répression lors des manifestations des 30 et 31 octobre derniers. Le syndicat déplore également l’incendie du palais de Justice de Bobo-Dioulasso et appelle les nouvelles autorités à mettre en place une assemblée constituante qui aura pour mandat de doter le Burkina Faso d’une nouvelle Constitution à la hauteur des aspirations du peuple. Depuis la tenue du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre...
(RFI 21/11/14)
Blaise Compaoré, sa femme et des membres de sa famille sont arrivés au Maroc, a annoncé le ministère marocain des Affaires étrangères. L'ex-président burkinabè était réfugié en Côte d'Ivoire, à Yamoussoukro, depuis le 31 octobre, jour de sa démission. Blaise Compaoré n’est pas le seul dignitaire africain à avoir trouvé refuge dans le royaume. Un minimum de détails a été donné par les autorités de Côte d’Ivoire sur les conditions et les raisons de ce voyage, si ce n’est que...
(Burkina24 21/11/14)
Le Premier ministre, le lieutenant-colonel Isaac Zida, a rencontré ce jeudi 20 novembre 2014 le personnel de la Primature, notamment les chefs des services centraux et rattachés du Premier ministère. Il les a exhortés à se mettre au travail. « Je suis là en mission pour travailler avec vous. Je sais compter sur chacun de vous. Il faut qu’on se serre les coudes parce que cette mission, soit nous la réussirons ensemble, soit nous échouerons ensemble ». Ce sont les...
(Le Faso 21/11/14)
La volonté de modification de l’article 37 en son aspect limitant des mandats présidentiels successifs a constitué l’élément déclencheur de la révolution d’octobre 2014. Nous disons révolution d’octobre 2014 car s’il est vrai que tout s’est dénoué le 30 octobre, il convient de souligner que c’est l’entièreté de ce mois qui a vu grandir le sentiment de mécontentement des populations. Parmi les différents éléments de la situation que vit le Burkina Faso actuellement, nous venant à l’esprit la fierté est...
(AFP 21/11/14)
Les experts de dix pays d'Afrique du Nord et de l'Ouest et la France vont lancer une revue électronique spécialisée sur le "terrorisme et le crime organisé", a-t-on appris jeudi au terme d'une réunion de trois jours à Nouakchott. Les experts des 11 pays (Algérie, Burkina Faso, Cameroun, Côte d'Ivoire, France, Maroc, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tunisie) qui ont discuté du "terrorisme et du trafic de la drogue" dans cette région, ont décidé de "créer un bulletin d'information intitulé...
(Xinhua 21/11/14)
Le programme de développement culturel de l'Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA) va démarrer en 2015 pour favoriser le développement d'un marché régional des biens et services culturels, a annoncé jeudi à Cotonou Mme Béatrice Kinga, experte de l'institution sous- régionale. D'un coût estimatif de plus de 41 milliards de FCFA (82 millions USD), ce programme de développement culturel de l'UEMOA devrait contribuer à valoriser la culture comme source de création de richesse et de rayonnement de l'espace communautaire...
(AFP 20/11/14)
Blaise Compaoré, le président déchu du Burkina Faso, a quitté jeudi la Côte d'Ivoire, où il était arrivé le jour de sa démission le 31 octobre, pour rejoindre le Maroc, a-t-on appris auprès de la présidence ivoirienne. M. Compaoré, sa femme et des membres de sa famille ont quitté dans l'après-midi Yamoussoukro, la capitale politique ivoirienne, où ils se trouvaient depuis trois semaines, a indiqué cette source. Le départ de l'ancien chef de l'Etat burkinabè n'est pas définitif, Blaise Compaoré...
(AFP 20/11/14)
Des "appétits voraces" ralentissent la formation du gouvernement, que le Premier ministre Isaac Zida doit annoncer d'ici samedi et qui siègera jusqu'à la fin de la transition politique en septembre 2015, a critiqué jeudi un militaire proche du Premier ministre. "Ca n'avance pas, ça recule", a pesté cet officier, l'un des plus proches collaborateurs de M. Zida, en dénonçant les "appétits voraces" des civils, prompts à retarder tout le processus de transition. "Depuis (jeudi) matin, la société civile nous a...
(RFI 20/11/14)
Au Burkina Faso, lundi dernier, les militaires ont bien rendu la présidence du pays aux civils en confiant les rênes de la transition à Michel Kafando. Mais l’armée reste bien présente au plus haut niveau de l’Etat en la personne du lieutenant-colonel Zida nommé Premier ministre. En quelques jours, Isaac Zida s’est clairement imposé comme un homme d’Etat. Reste à savoir si maintenant il saura incarner la fonction de Premier ministre. Devenir Premier ministre est un exercice complexe pour ce...

Pages