| Africatime
Jeudi 18 Septembre 2014
(Afrique 7 17/09/14)
La machine est enclenchée, celle de la candidature du président Blaise Compaoré à sa propre succession, et rien ne semble l’arrêter. Ainsi, les parlementaires du Parti au pouvoir ont invité le chef de l’Etat à « user de ses prérogatives pour la tenue d’un référendum » en vue de lever le verrou de la limitation des mandats présidentiels. Cette idée avait déjà été émise par celui-ci en décembre dernier. Arrivé à la tête du pays par coup d’Etat, il y a 27 ans, le numéro UN du Burkina avait évoqué l’organisation d’une consultation populaire pour son maintien. Alors que l’opposition dénonce la mise en œuvre d’un complot constitutionnel, le...
(Sidwaya 17/09/14)
Le président du Faso, Blaise Compaoré, a reçu en audience, le 16 septembre 2014, au palais présidentiel, à Ouagadougou, le coordonnateur humanitaire des Nations unies pour le Sahel, Robert Piper. L’Organisation des Nations unies va apporter une riposte conséquente aux besoins d’urgence au Burkina Faso. Son coordonnateur humanitaire pour le Sahel, Robert Piper, a annoncé un plan humanitaire d’urgence de 90 millions de dollars pour le «Pays des Hommes intègres» pour l’année 2014, à sa sortie d’audience, le 16 septembre dernier, chez le président du Faso. Selon le coordonnateur onusien, le Burkina Faso, tout comme les autres pays du Sahel,...
(APA 17/09/14)
Le Burkina Faso vient de lancer le programme dénommé ‘’Filets sociaux au Burkina Faso », financé par la Banque mondiale à hauteur de 25 milliards de francs CFA, a appris APA auprès du ministère en charge de l’Action sociale. D’une durée de cinq ans, le projet concernera dans sa phase pilote 40 mille ménages répartis dans trois régions du Burkina (Nord, Centre-est et Est) qui, selon une étude, ont les niveaux de pauvreté et de malnutrition infantiles les plus élevés...
(Sidwaya 17/09/14)
Dans le cadre du renforcement des relations d’amitié et de coopération entre le Burkina Faso et la République Arabe d’Egypte, le chef de la diplomatie burkinabè a effectué du 9 au 12 septembre 2014, une visite de travail au Caire. Le lundi 10 septembre, il a été reçu en audience par le président de la République, à l’issue d’une séance de travail avec son homologue égyptien. Les relations entre le Burkina Faso et l’Egypte, vieilles de plus de cinq décennies...
(Agence Ecofin 17/09/14)
(Agence Ecofin) - West African Resources Ltd, compagnie de mise en valeur très implantée sur le potentiel aurifère du Burkina Faso, a découvert une nouvelle minéralisation de sulfure à haute teneur d’or dans la zone centrale de son gisement de Mankarga 5 contenu dans le permis Tanlouka. Les résultats partiels, suite aux forages au diamant en cours, publiés le 16 septembre, ont montré 28,17g/t sur 2m à partir de 56 m, 3,30g/t sur 11m à partir de 80m incluant 4,27g/t...
(Fasozine 17/09/14)
Le Syndicat autonome des contrôleurs et inspecteurs du travail (Synacit) observe 48 heures de grève à compter de ce mardi 16 septembre 2014. Un mouvement qui vise à exiger du gouvernement burkinabè, des réponses aux revendications des travailleurs. Après leur sit-in des 25 et 26 juin dernier, le Synacit dit être décidé à en découdre avec le gouvernement si rien n’est fait pour satisfaire les revendications des contrôleurs et inspecteurs du travail. Et pour se faire entendre, Hamidou Bélem, secrétaire...
(Présidence 17/09/14)
Le Président du Faso, Blaise Compaoré a reçu en audience, le coordonnateur humanitaire régional des Nations Unies pour le Sahel, Robert PIPER, au palais présidentiel de Ouagadougou, le 16 septembre 2014. A sa sortie d’audience M. PIPER a déclaré être venu remercier le Président du Faso et le gouvernement burkinabè pour « le partenariat très étroit et la solidarité extraordinaire » manifestés à l’égard des 33 000 réfugiés maliens vivant au Burkina. Le coordonnateur humanitaire régional de l’ONU a par...
(L'Observateur Paalga 17/09/14)
Le débat sur la révision de l’article 37 de la Constitution par référendum dont on ne sait toujours pas si celui-ci va se tenir ou pas, se poursuit de plus belle. On est inquiet même à mesure que le temps passe, nous rapprochant d’une probable date, au regard des tensions du landernau politique au Pays des hommes intègres. Kayaba Gomsé Roger, à travers l’écrit qui suit, exprime déjà son « empathie pour Blaise Compaoré » qu’il croyait « différent du...
(Sidwaya 17/09/14)
Le ministre de l’Aménagement du territoire et de la Décentralisation, Toussaint Abel Coulibaly, a procédé à l'inauguration du complexe communal réalisé par le Millennium challenge account-Burkina (MCA-B) au profit des populations de Kongoussi. C’était le vendredi, 4 septembre 2014, sous le parrainage du ministre de l’Administration territoriale et de la Sécurité, Dr Jérôme Bougma et a connu la présence du vice-président du conseil d’orientation et de suivi, Charles Zango, du représentant du MCC, Christopher Davis et des invités. Kongoussi a...
(Agence Ecofin 17/09/14)
(Agence Ecofin) - C’est une première au Burkina Faso. La justice prononce une condamnation à la prison ferme pour diffamation sur Facebook. Les protagonistes du procès sont deux hommes politiques bien connus pour leur activisme sur les réseaux sociaux. Le nommé Tasséré Sawadogo, dit Tass-Tass, avait porté plainte pour diffamation contre le nommé Alassane Traoré, dit Roga-Roga. L’accusé a été condamné à 2 mois d’emprisonnement par le tribunal de grande instance d’Ouahigouya. Voici le message publié sur Facebook qui a...
(Sidwaya 17/09/14)
Quatre-vingt-cinq leaders marocains dans les domaines de l’électricité, de l’électronique et des énergies renouvelables arrivent au Burkina Faso pour partager leur savoir-faire avec leurs homologues du « pays des Hommes intègres». Entre rencontres B to B, symposium, ateliers sectoriels et signature de conventions, le 22 septembre 2014 Burkinabè et Marocains devront focaliser leurs échanges sur des solutions innovantes pour une bonne gestion des ressources énergétiques. Le Royaume du Maroc veut partager avec les autres pays d’Afrique son expérience dans les...
(Sidwaya 17/09/14)
Le ministre de l’Action sociale et de la solidarité nationale, Dr Alain Zoubga, a officiellement lancé le projet-pilote de soutien aux ménages vulnérables, le 16 septembre 2014, à Gourcy, dans le Zondoma. Dénommé « Filets sociaux », ce projet-pilote, financé par la Banque mondiale, vise la réduction de la pauvreté chronique et la malnutrition sévère dans les régions du Nord, du Centre-Est et de l’Est. Le projet « Filets sociaux », financé à hauteur de vingt-cinq milliards de franc CFA...
(Sidwaya 17/09/14)
La Direction de la communication et des relations publiques de la police nationale (DCRPN) a présenté aux hommes des médias, des billets de banque tachetés d’encre indélébile, le mardi 16 septembre 2014, à Ouagadougou. Ces billets d’origine douteuse, ont été saisis des mains de deux individus, tous de nationalité burkinabè. La rumeur selon laquelle des billets de banque tachetés d’encre indélébile circuleraient sur le marché ne fait plus l’objet de doute désormais. En effet, le mardi 16 septembre 2014, des...
(Xinhua 17/09/14)
L'Union africaine a investi mardi les nouveaux membres de son Groupe des Sages au siège de l'UA à Addis Ababa, capitale de l'Ethiopie. Etabli par le Conseil de Paix et de Sécurité de l'UA (PSC) en 2007, le groupe de cinq membres a pour mandat de soutenir les efforts du Conseil et du président de la Commission de l'UA, notamment dans le domaine de la prévention des conflits. Les nouveaux membres du 3ème groupe sont Lakhdar Brahimi d'Algérie, Edem Kodjo...
(Courrier International 16/09/14)
Les députés du parti au pouvoir au Burkina Faso ont demandé la convocation d'un référendum pour réviser la Constitution et ainsi permettre à Blaise Compaoré, à la tête du pays depuis 27 ans, de se représenter à la présidentielle de 2015. La presse burkinabé s'inquiète. On le craignait, on le supputait, dans tout le pays. C’est désormais quasi inéluctable. Blaise Compaoré, arrivé au pouvoir par un coup d’Etat en 1987, se présenterait bien à l’élection présidentielle de 2015 malgré la...
(Le Pays 16/09/14)
Les bureaux des différentes sections de l’Association « le Burkina nouveau pour la paix, la réconciliation et le progrès » de la province du Kadiogo peuvent désormais déballer leurs programmes d’activités. Au nombre de 4, ces bureaux ont reçu leur OK le samedi 13 septembre dernier, à la Maison du peuple au cours d’une cérémonie d’installation placée sous le co-parrainage du cardinal Philipe Ouédraogo, du grand imam de Ouagadougou, El Hadji Aboubacar Sana, et du pasteur Samuel Yaméogo, président de...
(AIB 16/09/14)
Ouagadougou, Les infrastructures à réaliser dans la cadre de la célébration tournante de la fête de l’indépendance prévue le 11 décembre, accusent un taux d’avancement de près de 50%, a constaté samedi, le Premier ministre Luc Adolphe Tiao à Dédougou (Nord-Ouest). « Plus d’une centaine de villas sont en phase de finition. Quant aux travaux de la voirie, de la construction de la salle polyvalente et de l’aérodrome, le taux de réalisation sont estimé à 50%. Pour la connexion au...
(L'Observateur Paalga 16/09/14)
«L’Afrique n’a pas besoin d’hommes forts mais d’institutions fortes ». Cette assertion du président américain, Barack Obama, lancée alors qu’il était en visite à Accra au Ghana en 2009, est un sujet qui passionne au point de devenir objet de thèses et autres dissertations littéraires, philosophiques. En tout cas, disséquée et passée au crible par le Dr Mélégué Traoré, cette phrase historique prend l’allure d’un cours magistral de sciences politiques. Ainsi donc, cinquante-quatre ans après les indépendances, voici venu le...
(AIB 16/09/14)
Ouagadougou - Le processus de «décantation et de purification» au sein du Mouvement pour le progrès du peuple, a permis la mise à l’écart «d’opportunistes et de chercheurs de postes», a réagit Emile Paré face à la série de démissions qu’enregistre l’aile dissidente du parti présidentiel depuis le début du mois. «A tout changement qualitatif, il accourt tout un tas de monde et c’est dans le processus qu’il y a la décantation et la purification», a déclaré le secrétaire à...
(APA 16/09/14)
Le Burkina Faso a reçu de la Banque africaine de développement (BAD) un don de 500 000 dollars en vue du financement de la préparation du Projet de gestion participative des forêts classées pour la REDD+ (Pgfc/REDD+), a appris APA lundi auprès du ministère en charge de l’Environnement. Le principal objectif du projet est de contribuer à la promotion d’une croissance verte et inclusive au Burkina Faso, à travers l’augmentation de la capacité de séquestration de carbone des forêts classées...

Pages