| Africatime
Jeudi 03 Septembre 2015
(Le Pays 03/09/15)
L’équipe d’experts de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), conduite par le général Siaka Sangaré, a présenté les conclusions de son audit du fichier électoral de 2015. C’était au cours d’un atelier tenu dans la salle de conférences du ministère des Affaires étrangères et de la coopération régionale, le 2 septembre 2015 à Ouagadougou, en présence des membres du Conseil national de la Transition (CNT), de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et des professionnels des médias. Le Burkina peut organiser ses scrutins présidentiel, législatifs et municipaux prochains sans quiproquo. En tout cas, la fiabilité du fichier électoral 2015 a été établie. En effet, ce fichier électoral comportant 5 511 219 électeurs a été déclaré...
(Xinhua 03/09/15)
Une caravane nationale sur le thème "Médias et élections" se déroulera du 1er au 15 septembre au Burkina Faso, à moins de deux mois du double scrutin crucial devant permettre le retour de l'ordre constitutionnel. La caravane, organisée par le Groupe d'Etudes et de Recherches en Sciences et Techniques de l'Information et de la Communication (GERSTIC), se déploiera essentiellement à travers des formations sur le thème central "Rôle et responsabilités des médias dans le processus électoral au Burkina Faso" et un dialogue direct entre médias, hommes politiques et acteurs de la société civile, ont écrit les organisateurs, dans un communiqué. Le Burkina Faso tiendra les élections présidentielle et législatives, le 11 octobre prochain, afin de rétablir l'ordre constitutionnel interrompu après...
(Le Faso 03/09/15)
Après une dizaine de jours de travail sur l’audit du fichier électoral de la CENI, la mission de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a rendu ses conclusions ce mercredi, 2 septembre 2015 à Ouagadougou. Au bout de ce travail de diagnostic, la mission a fait des recommandations à l’institution de Me Barthélémy Kéré en vue de renforcer la qualité du travail déjà abattu. C’est un « travail sans complaisance » de diagnostic qui a été fait par l’équipe du général Siaka Sangaré, chef de ladite mission, au bout d’une dizaine...
(Le Monde 03/09/15)
L’ancien premier ministre Michel Rocard reçoit dans son bureau enfumé, au 6e étage d’un immeuble haussmannien, non loin de l’Arc de Triomphe à Paris. « Je suis déclaré guéri du cancer depuis un mois. Épargnez-moi vos commisérations, mais j’ai trois mois de retard dans mon travail, donc je bosse », lâche d’emblée l’ancien premier ministre âgé de 85 ans, qui revient aussi d’une croisière dans l’Arctique. Parmi les dossiers qui s’accumulent sur son bureau boisé, la question des pôles, le canal Seine-Nord, et un autre qu’il chérit et pilote depuis une vingtaine...
(Agence Ecofin 03/09/15)
Les souscriptions à de nouveaux bons du trésor du gouvernement du Burkina Faso seront ouvertes le 10 septembre prochain, selon un avis d'appel d'offre publié sur le site UEMOA-Titres. Au total 30 milliards de FCFA seront sollicités par ce pays, sur le marché des capitaux de l'Union Monétaire Ouest Africain. Depuis le début de l'année, le Burkina Faso a déjà eu recours à ce mécanisme de financement, pour mobiliser près de 130 milliards de FCFA. Des prêts de court terme...
(APA 03/09/15)
Le gouvernement burkinabè a repris son cycle de Conseil des ministres délocalisé en se réunissant ce mercredi à Fada N’Gourma, capitale de la Région de l’Est du Burkina Faso, a-t-on appris de source officielle. Selon un communiqué du Service d’information du gouvernement (SIG) parvenu à APA, cette délocalisation s’inscrit dans la volonté du gouvernement de communier avec les populations des cinq provinces de la région de l’Est. ‘’Il s’agit pour le gouvernement de toucher du doigt les réalités socio-économiques de...
(Le Parisien 03/09/15)
 
00:00
Nous avons suivi le chantier pharaonique de la Blueline, une immense voie ferrée de 3 000 km qui relie cinq pays de l'Afrique de l'ouest.Un chantier au budget de 2 milliards et demi d'euros sur dix ans, entièrement financé par le groupe Bolloré. Et un espoir de développement économique sans précédent pour des centaines de millions d'Africains...
(Agence Ecofin 03/09/15)
Au Burkina Faso ce 1er septembre 2015, débute la caravane nationale baptisée « médias et élections ». Dans chaque ville où elle passera, la caravane réunira 10 journalistes, 5 politiciens et 5 représentants d’Organisations de la société civile (Osc) pour un atelier de 2 jours. Chaque fois, la formation portera sur le thème central « Rôle et responsabilités des médias dans le processus électoral au Burkina Faso ». Il s’agit d’instaurer un dialogue entre les médias, les politiques et la...
(APA 02/09/15)
Le Nigéria vient d’offrir vingt véhicules flambants neufs à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) du Burkina Faso pour l’organisation des futures élections au Burkina Faso, a constaté APA, mardi à Ouagadougou. Les clefs des véhicules ont été remis de façon symbolique par Bulus Z. Lolo, envoyé spécial du président du Nigéria, Muhammadu Buhari au ministre burkinabè de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Youssouf Ouattara. La cérémonie s’est déroulée mardi en fin de matinée, en présence du président de...
(L'Observateur Paalga 02/09/15)
Comment réagissent les candidats à la présidentielle dont les dossiers ont été invalidés ou validés ? Nous avons tenté vainement de joindre certains d’entre eux. Si Gilbert Noël Ouédraogo de l’ADF/RDA dit avoir pris acte de la décision du Conseil constitutionnel, « soucieux de la paix pour notre pays », comme il l’a écrit sur Twitter et sa page Facebook, Ablassé Ouédraogo de Le Faso Autrement envisage, lui, de déposer des recours contre les « concepteurs, inspirateurs, initiateurs et exécutants de la modification de l’article 37 de la Constitution ». Quels sont vos sentiments après la...
(L'Observateur Paalga 02/09/15)
A moins d’un mois du début de la campagne électorale pour la présidentielle, l’Association des journalistes et communicateurs pour les énergies et le développement (JED) appelle les candidats à prendre en compte les énergies renouvelables dans leurs programmes de société. A cet effet, elle compte tenir du 10 au 13 septembre 2015 à Ouagadougou ses deuxièmes journées. Elle était face à la presse le mardi 1er septembre 2015. Ces dernières années, le Burkina Faso a connu une crise en énergie...
(Jeune Afrique 02/09/15)
Dans ce dossier, tour d'horizon de huit PME africaines qui rêvent de conquérir l'Amérique grâce à l'AGOA, accord de libre-échange avec les États-Unis reconduit jusqu'en 2025. Pour le groupe Velegda, le leader burkinabè de l’agrobusiness, actif dans la transformation du beurre de karité et le commerce du sésame ou de l’anacarde, l’accès préférentiel au marché américain promis par l’Agoa s’est révélé être un mirage. Il y a quelques années, quand ce groupe créé en 1980 par Mamounata Velegda tenta d’exporter...
(Le Faso 02/09/15)
La coopération sud-sud est en marche. En témoigne le don fait au Burkina Faso par le Nigeria. En effet, un envoyé spécial du président Nigérian a remis ce mardi 1er septembre 2015 les clés de 20 véhicules tout neufs à la Commission nationale électorale indépendante (CENI) pour l’organisation des élections couplées du 11 octobre prochain et de janvier 2016. La cérémonie s’est déroulée en présence du Ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, Youssouf Ouattara. Le Nigeria aussi rêve...
(Agence Ecofin 02/09/15)
West African Resources Ltd, en pleine offensive pour produire début 2016 le premier lingot d’or dans le projet Mankarga 5 au Burkina Faso, a décidé de réduire ses dépenses opérationnelles dans la mise en valeur de son vaste projet sur l’or Tanlouka, à la lecture des conditions du marché international. Mark Connelly, président de la compagnie listée sur ASX et TSXV, a dévoilé le 31 août cette mesure qui est à l’origine de la démission, rendue publique le même jour,...
(Afrique ITNews 02/09/15)
« ICivil », un système d’enregistrement des naissances par SMS, vient de voir le jour au Burkina Faso. Il aura pour objectif principal de limiter les défaillances de l’état-civil sur le continent, où près de 50 % de la population n’est pas répertoriée. Lors d’une interview rapportée par Le Point Afrique, Adama Sawadogo, l’auteur de cette solution novatrice explique que les informations de chaque nouveau-né seront transférées par SMS depuis le portable d’un agent de santé. Ces informations seront jumelées...
(L'Observateur Paalga 02/09/15)
Il ne reste plus que 5 jours aux candidats sur la liste provisoire publiée par le Conseil Constitutionnel pour poser leurs recours contre tout autre candidat. Pour le candidat de l’UNIR/PS, il n’y pas de doute que son parti suivra la voix du peuple qui s’est soulevé les 30 et 31 octobre 2014. Dans cette interview qu’il nous a accordée hier lundi 31 aout 2015 dans l’après-midi, Me Bénéwendé Stanislas Sankara apprécie le travail effectué déjà par les grands juges...
(APA 02/09/15)
Le match qui oppose le Botswana au Burkina Faso le 5 septembre prochain, dans le cadre la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2017, a été délocalisé dans une ville secondaire située à 400 km de Gaborone, la capitale botswanaise, a-t-on appris mardi auprès de la Fédération burkinabè de football. Initialement programmée à Gaborone, la rencontre a été à l’initiative des Botswanais délocalisé sur le terrain de Francistown, nouvellement homologué par la CAF. ‘’On doit s’adapter, puisque le règlement leur permet, 10 jours avant le match, de changer de lieu de rencontre. Ils l’ont fait au dernier moment.
(AFP 01/09/15)
À Ouagadougou, un duo d'ingénieurs vient d'accoucher d'une idée révolutionnaire : un système d'enregistrement des naissances par SMS. Baptisé « ICivil », il aura pour mission de pallier les carences de l'état civil en Afrique, où près de 50 % de la population n'est pas répertoriée. Adama Sawadogo, le Burkinabè de 37 ans à l'origine de cette innovation, en a détaillé le fonctionnement à Francis Bourrières, son homologue français : après couplage à un authentifiant unique et infalsifiable, les données...
(Sidwaya 01/09/15)
Le chef de la délégation de l’Union européenne (UE), l’ambassadeur Alain Holleville, a été reçu en audience par le Président du Faso, Michel Kafando. En fin de mission au Burkina Faso, l’ambassadeur a échangé avec le locataire de Kosyam sur la conduite de la Transition et bien d’autres questions. Après quatre années passées au Burkina Faso, l’ambassadeur de l’Union européenne (UE), Alain Holleville, est en fin de mission. Le vendredi 28 août 2015, il est allé faire le point de...
(Agence Ecofin 01/09/15)
Au Burkina Faso, il n’y a presque pas d’entreprise de presse qui puisse survivre après avoir payé une amende de 10 à 15 millions de FCfa pour un délit de presse. Ce sera la mort assurée. La sonnette d’alarme est tirée par plusieurs organisations professionnelles des médias parmi lesquelles l’Association des journalistes du Burkina Faso (Ajb). Elles ont publié un communiqué conjoint pour réagir au projet du gouvernement qui abroge l’emprisonnement des journalistes pour délit de presse, mais alourdit les...

Pages