| Africatime
Samedi 23 Juillet 2016
(APA 23/07/16)
La Côte d’Ivoire et le Burkina Faso viennent de rétablir leurs relations diplomatiques à travers la nomination réciproque d’ambassadeurs qui ont présenté respectivement, à Abidjan et à Ouagadougou, leurs lettres de créance, a constaté APA. Le nouvel ambassadeur du Burkina Faso en Côte d’Ivoire, Mahamadou Zongo a présenté au président ivoirien Alassane Ouattara, ses lettres de créances, hier jeudi à Abidjan. Presqu’au même moment, le nouvel ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Burkina Faso, Kapieletien Soro, présentait, à Ouagadougou, ses lettres de créances au président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré. Ainsi, les...
(AIB 23/07/16)
Après près de deux années de relations diplomatiques «brouillées» par des tractations politico-juridiques consécutives à la chute de l’ancien président Blaise Compaoré, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire viennent de «normaliser» leur coopération par la nomination d’ambassadeurs de part et d’autre. Nommé en conseil des ministres du 20 juillet 2016 comme Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire près la République de Côte d’Ivoire, Monsieur Mahamadou Zongo, Maître de conférences en sociologie a présenté jeudi ses lettres de créance au président ivoirien, Alassane Ouattara, indique un communiqué du Service de Presse de l’ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire. Le même jour à Ouagadougou, c’est l'ambassadeur ivoirien accrédité au Burkina Faso, Kapieletien Soro, qui a présenté ses lettres de créance au président...
(Présidence 23/07/16)
Les nouveaux ambassadeurs de l’Angola, de l’Indonésie, de l’Australie, de la Tunisie et de la Côte- d’Ivoire accrédités au Burkina Faso ont remis leurs lettres de créance au Président du Faso, le 21 juillet 2016 à Ouagadougou. Honneurs militaires, introduction dans la salle d’audience par le Directeur général du protocole d’Etat, prononciation de la formule de présentation des lettres de créance, remise des lettres de créance a S.E.M. le Président du Faso, Président du Conseil des ministres. C’est le rituel...
(AIB 23/07/16)
Ouagadougou Au moins quatre personnes ont trouvé la mort dans des inondations à Ouagadougou, ayant également sinistré près de 2000 ménages, a indiqué jeudi à la presse le maire de la capitale burkinabè, Armand Pierre Roland Béouindé. Le maire de Ouagadougou,Armand Pierre Roland Béouindé, dressant le bilan de ces fortes précipitations dans les colonnes du quotidien privé l’Observateur Paalga, a précisé que de nombreux dégâts matériels ont été enregistrés. Selon le journal, les différentes réunions de la "cellule de crise",...
(AFP 22/07/16)
Des prélèvements sur les restes présumés de l'ancien président burkinabè Thomas Sankara, tué le 15 octobre 1987 lors d'un coup d'Etat avec douze de ses collaborateurs, ont été envoyés vendredi en Espagne pour une deuxième expertise, a indiqué la justice militaire qui enquête sur sa mort. "Les prélèvements ont été faits sur le reste des dépouilles (...) la semaine dernière et ces prélèvements sont partis ce matin-même en Espagne pour une deuxième expertise, une contre-expertise", a déclaré le commissaire du gouvernement (parquet militaire), le colonel Alioune Zanré, lors d'une conférence de presse.
(AFP 22/07/16)
Une odeur nauséabonde flotte sur Balolé, petite localité du Burkina où pourrissent des dizaines de cadavres d'ânes, témoins gênants d'un commerce en plein boom: l'exportation vers l'Asie de viande et de peaux d'ânes. Excédés par les odeurs et la pollution, des dizaines d'habitants ont saccagé le 11 juillet l'abattoir local et interdisent depuis, gourdins à la main, toute nouvelle mise à mort dans le village situé à 25 km à l'ouest de Ouagadougou. L'abattage des ânes n'est pas nouveau au...
(France 24 22/07/16)
Des habitants de Balolé, dans le centre du Burkina Faso, ont saccagé, lundi 11 juillet, un abattoir d’ânes. Ils dénoncent un abattage massif de cet animal, essentiel pour l’agriculture locale, mais dont la peau est de plus en plus prisée en Asie, et fait désormais l’objet d’un commerce juteux qui s’appuie fortement sur des importations d’Afrique. Un établissement spécialisé dans l’abattage d’ânes est devenu la cible des habitants de Balolé début juillet. L’abattoir faisait polémique depuis plusieurs jours car de...
(Sidwaya 22/07/16)
Le ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité intérieure(MATDSI) organise les 21 et 22 juillet 2016 à Ouagadougou, la 6e assemblée générale de la Commission nationale de la coopération décentralisée(CONACOD). Après 18 mois de gestions des communes (urbaines ou rurales) par les délégations spéciales, les élus locaux sont enfin à leurs postes. C’est à eux désormais de mettre en place des projets de développement des communes. Et cela ne peut se faire que par la coopération...
(Sidwaya 22/07/16)
Le document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (2017-2019) a été présenté, le jeudi 21 juillet 2016 aux élus nationaux au cours de la première session extraordinaire de l’Assemblée nationale qui se tient du 11 au 25 du mois. L’exercice, présidé par le président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo, prépare les députés à l’examen du projet de budget de l’Etat gestion 2017 qui sera bientôt soumis à la représentation nationale. L’examen du document de Programmation budgétaire et pluriannuel (DPBEP) est...
(Le Faso 22/07/16)
Le 7 juillet 2016, le parti politique Burkina Yirwa a eu un an. Pour commémorer cet anniversaire, les responsables du parti ont animé une conférence de presse ce jeudi 21 juillet 2016 au siège du parti. Le bilan politique du parti, le passage à cinquième république, la sécurité, ont été entre autres, les questions abordées avec la presse. « Pour juger un régime, j’aurais souhaité que les gens attendent au moins la moitié du mandat. A mi- mandant, on ne...
(Jeune Afrique 22/07/16)
La justice burkinabé a lancé le 14 juillet un appel à témoignages dans une enquête portant sur des moustiquaires imprégnées non-conformes distribuées à grande échelle par deux sociétés privées en 2010. Les sociétés burkinabè Liz-Telecom/Azimo et Distribution générale du Faso (Disgefa) sont visées par une procédure judiciare. Le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Ouagadougou a annoncé le 14 juillet dernier avoir saisi un juge d’instruction pour l’ouverture d’une information judiciaire contre trois personnes. L’une...
(Xinhua 22/07/16)
Au total 8.366 personnes ont été secourues de mai au 15 juillet 2016 suite aux fortes précipitions dans sept régions du Burkina Faso par le Conseil national de secours d'urgence et de réhabilitation (CONASUR), a-t-on appris, jeudi, de source officielle. Les zones concernées par les inondations couvrent 7 régions sur les 13 que compte le Burkina Faso. La région de l'Est avec chef-lieu Bogandé (Gnagna) vient en tête avec 2.194 personnes secourues dans les départements de Bogandé, Liptougou, Mani et...
(Fasozine 22/07/16)
Le commissariat de police de l’arrondissement de Boulmiougou a présenté trois groupes de malfrats présumés voleurs à la presse, le jeudi 21 juillet 2016 à Ouagadougou. Le commissariat de police de l’arrondissement de Boulmiougou a mis le grappin sur trois groupes de malfrats présumés auteurs de vols à main armée avec effraction et de carburant. Ils ont été présentés à la presse, le jeudi 21 juillet 2016 à Ouagadougou. A en croire le chef de service régional de la police...
(Fasozine 22/07/16)
Ce mercredi 20 juillet 2016 dans la soirée, le Haut conseil pour la Réconciliation et l’Unité nationale (HCRUN), avec à sa tête son président, Benoit G. Kambou, s’est rendu au siège de la Fédération des Associations islamiques du Burkina (FAIB). Cette démarche avait pour ambition, selon son premier responsable, de présenter cette institution aux associations islamiques et à la communauté musulmane. Mais également de solliciter leur soutien dans l’accomplissement de la tâche qui leur a été confiée. Pour Benoit G...
(Xinhua 22/07/16)
Un groupe d'une dizaine de malfrats spécialisés dans le vol de carburant utilisé pour alimenter les groupes électrogènes des antennes relais des compagnies de téléphonie mobile, ont été arrêtés dans la capitale burkinabè par la police nationale. Selon le Service régional de la police judiciaire (SRPJ) de Ouagadougou ces individus qui ont été arrêtés avec en leur possession 260 litres de carburant et une arme de fabrication artisanale ont fait perdre de nos jours plus de 25 millions de F...
(Jeune Afrique 22/07/16)
Les populations burkinabè ont vécu sous des pluies diluviennes dans la nuit du mardi 19 au mercredi 20 juillet. Au total, cinq des 13 régions du pays ont été inondées, dont celle de la capitale Ouagadougou. Le bilan provisoire établi par le maire central de la ville Armand Béouindé fait état de quatre morts et plusieurs personnes sans abris recensées dans une douzaine d’arrondissements. L’édile a qualifié cette situation de dramatique devant la presse locale. Des écoles primaires ont été...
(Sidwaya 22/07/16)
Les ambassadeurs des Républiques d'Angola, d'Indonésie, d'Australie, de la Tunisie et de la Côte d'Ivoire ont présenté leurs lettres de créance au président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le jeudi 21 juillet 2016 à Ouagadougou. Cinq ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires ont été accrédités par leurs pays respectifs auprès du Burkina Faso. Il s'agit de la Côte d'Ivoire, de la Tunisie, de l'Angola, de l'Australie et de l'Indonésie. Comme à l'accoutumée, les diplomates nouvellement nommés ont présenté au chef de...
(AFP 22/07/16)
Des journalistes burkinabè ont accusé jeudi le gouvernement, en place depuis six mois, de vouloir "embrigader" les médias publics, en s'immisçant dans le traitement de l'information. Dans un communiqué publié à Ouagadougou, l'Association des journalistes du Burkina (AJB) et le Syndicat autonome des travailleurs de l'information et de la culture (SYNATIC) ont dénoncé "les tentatives d'embrigadement des médias publics par le pouvoir de Roch Marc Christian Kaboré", élu fin 2015 après le renversement du président Blaise Compaoré l'année précédente. Le...
(Xinhua 22/07/16)
Un groupe de passagers du vol Air Burkina 2J512 du 10 juillet 2016 reliant Ouaga à Bamako, ont demandé mardi une "réparation de souffrances" endurées durant leur voyage, marqué par des "décisions homicidaires" prises par la chaîne de gestion techniques. "Nous nous réservons le droit, sur le fondement du droit positif et de la jurisprudence, de demander une réparation des souffrances physiques ou morales endurées durant le vol, du fait de la négligence des structures impliquées dans la gestion de...
(AFP 21/07/16)
Un ancien ministre burkinabè, proche de l'ex-président Blaise Compaoré, incarcéré au lendemain du putsch manqué de septembre au Burkina, a bénéficié mercredi d'une liberté provisoire accordée par la justice militaire, a-t-on appris de sources judiciaires. "Monsieur Léonce Koné a bénéficié aujourd'hui même de la liberté provisoire après une audience de la Chambre de contrôle de l'instruction (équivalent de la chambre d'accusation dans la justice civile)", a déclaré à l'AFP un haut magistrat du tribunal militaire de Ouagadougou.

Pages