| Africatime
Samedi 29 Novembre 2014
(AFP 28/11/14)
Le président de la transition au Burkina Faso Michel Kafando a quitté vendredi Ouagadougou pour Dakar où il prendra part au 15è sommet de la Francophonie, a-t-on appris de source officielle. M. Kafando qui a quitté Ouagadougou à bord de l'avion présidentiel devrait arriver à Dakar à 12h45 (GMT et locales), a indiqué à l'AFP le tout nouveau directeur général du protocole d'Etat, le colonel Gilles Séraphin Bayala qui accompagne le président. Il s'agit de son premier voyage officiel depuis sa désignation, le 17 novembre, par un collège de 23 membres formé de représentants de partis politiques, de la société civile, de l'armée, de religieux et coutumiers. A Dakar, M. Kafando devrait notamment rencontrer le...
(RFI 28/11/14)
Le Burkina Faso pourrait « rouvrir » le dossier de l'assassinat de Thomas Sankara en 1987. Le Premier ministre de transition assure que, si une plainte est déposée, il compte demander aux autorités marocaines d'extrader Blaise Compaoré. La famille de Thomas Sankara se réjouit des déclarations du Premier ministre de la transition. L'espoir de voir enfin éclater la vérité sur la mort de son mari anime la veuve du chef d'Etat défunt, même si Mariam Sankara se veut prudente. Elle attend surtout que des actes soient posés. « Ce sont des discours, c’est une bonne chose, le fait de dire...
(Jeune Afrique 28/11/14)
Le Burkina Faso compte procéder à un ré-examen des permis d'exploration minière concédés sous la présidence de Blaise Compaoré. Le gouvernement de transition burkinabè entend faire le ménage dans le secteur minier au "pays des hommes intègres" et compte ré-examiner certains permis accordés durant la présidence de Blaise Compaoré. C'est l'annonce faite cette semaine par le colonel Boubacar Ba, le tout nouveau ministre des Mines et de l'Énergie du gouvernement conduit par le lieutenant-colonel Isaac Zida. Permis revendus "C'est un...
(AFP 28/11/14)
Le Burkina va demander au Maroc l'extradition du président déchu Blaise Compaoré, a annoncé jeudi le Premier ministre intérimaire Isaac Zida, alors que les autorités de transition ont déjà menacé à plusieurs reprises l'ancien régime de sanctions. "Si au niveau de la justice, une plainte est déposée contre le président Compaoré, je pense que nous allons demander au Maroc, bien qu'il n'y ait pas d'accord de justice (...) de mettre le président Compaoré à la disposition de la justice burkinabé",...
(AFP 28/11/14)
Un journaliste burkinabè a été élu président de l'Assemblée intérimaire de son pays à l'issue de sa première session jeudi à Ouagadougou, a constaté un journaliste de l'AFP. Patron du journal Bendré, Cheriff Sy, 54 ans, a obtenu 71 voix contre 14 à Ibrahima Koné, un responsable d'un parti politique, lors du vote des 90 conseillers que compte cette nouvelle institution appelée "Conseil national de transition" (CNT). Juste après son élection, M. Cheriff a assuré qu'il allait donner le "meilleur...
(Le Figaro 28/11/14)
À la veille d'un voyage en Guinée puis à Dakar pour le sommet de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), François Hollande est revenu dans une interview accordée à RFI et France 24 sur les secousses africaines. La chute du président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, le 31 octobre dernier, montre selon le président français «que l'Afrique est attachée à la démocratie et à l'ordre constitutionnel. (….) Cela doit servir de leçon à beaucoup de chefs d'État et pas seulement...
(RFI 28/11/14)
Au Burkina Faso, le Premier ministre de transition Isaac Zida a affirmé jeudi que le dossier Sankara – le père de la révolution burkinabè, assassiné en 1987 dans des circonstances jamais élucidées – serait « entièrement réouvert », et que le Burkina Faso allait demander au Maroc l’extradition du président déchu Blaise Compaoré. Pendant une heure et demie jeudi, le Premier ministre de transition, le lieutenant-colonel Isaac Zida, a passé en revue face à la presse nationale toutes les questions...
(Agence Ecofin 28/11/14)
(Agence Ecofin) - Le gouvernement de transition, à peine en place, veut passer à la loupe les contrats miniers signés et les permis d’exploration qui seraient octroyés dans l’opacité sous le défunt régime de Blaise Compaoré, selon le ministre des mines Colonel Boubacar Ba , rapporte Reuters. Selon le nouvel homme fort des mines, le secteur minier a manqué de transparence et les contrats précédemment signés seront revisités. Mercredi, le ministre-Colonel Ba a dénoncé la spéculation au niveau de certains...
(Burkina24 28/11/14)
Première sortie officielle du nouveau président du Burkina hors des frontières du pays. Michel Kafando se rend en effet du 28 au 30 novembre 2014 au 15e sommet de la Francophonie à Dakar au Sénégal, informe le service de communication de la Présidence du Faso. Le Burkina renoue ainsi avec la scène internationale, après y avoir été privé pendant près d’un mois, suite à l’insurrection populaire. Michel Kafando participera non seulement à l’élection du nouveau Secrétaire général de l’Organisation internationale...
(Xinhua 28/11/14)
OUAGADOUGOU (Xinhua) -- Cherif Maumina Sy, l'un des candidats malheureux à la présidence de la transition du Burkina Faso, après la chute de Blaise Compaoré, a été élu jeudi président du Comité national de transition (CNT), organe devant faire office d'Assemblée nationale jusqu'en 2015. Cherif Maumina Sy, fondateur de l'hebdomadaire "Bendré" et réputé être très critique de l'ancien régime, a été porté à la tête du CNT avec 71 voix contre 14 pour son rival. Les 90 membres du CNT,...
(Burkina24 28/11/14)
Les 90 membres du Conseil national de la transition (voir la liste) ont été installés dans l’après-midi du 27 novembre 2014, en présence des membres du gouvernement, du Premier ministre Isaac Zida et du corps diplomatique, lors de sa première session. Ceux qui tiennent lieu de députés pour les 12 prochains à venir, ont élu leur président, en la personne de Cheriff Sy. Dans le mini-hémicycle de l’Hôtel de député (une version miniature de l’Assemblée nationale incendiée le 30 octobre...
(Burkina24 28/11/14)
Le Général Honoré Traoré, qui était jusqu’alors le Chef d’état-major général des armées, a été nommé ce 27 novembre 2014, conseiller spécial du président de la transition Michel Kafando. Il a été remplacé à son poste par le Général de brigade Pingrnoma Zagré. Un autre décret a nommé Gilles Séraphin Bayala comme ambassadeur et Directeur général du protocole d’Etat. Plus tôt dans la journée, trois décrets ont mis fin aux fonctions de Chef d’état-major particulier de la Présidence du Faso...
(RFI 28/11/14)
Au Burkina Faso, le Conseil national de transition (CNT), qui fera office d’Assemblée nationale, a été installé jeudi. Le journaliste Cherif Moumina Sy a été nommé à sa tête. Le Conseil national de transition est le troisième et dernier organe prévu par la charte de transition. C’est par acclamation que ses 90 membres ont été installés, jeudi. Le journaliste Cherif Moumina Sy a été élu président de cette assemblée. Connu dans le domaine de la presse pour ses prises de...
(Burkina24 28/11/14)
Dans le sillage de la transition, le Syndicat autonome des magistrats du Burkina (SAMAB) demande des réformes urgentes pour le secteur de la justice. Dans une déclaration adressée aux médias, le SAMAB considère que la volonté de changement du peuple burkinabè, manifesté le 30 octobre 2014, ne doit pas se limiter seulement au départ de Blaise Compaoré, mais devrait être le « le ferment d’une justice au service du peuple ». Le message lancé par le peuple burkinabè le 30...
(L'Observateur Paalga 28/11/14)
L’attente aura duré quatre jours ; car nommé Premier ministre du gouvernement de transition le 19 novembre 2014 par le président Michel Kafando, c’est dans la soirée du dimanche 23 novembre que le lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida a, enfin, décliné la composition de sa nouvelle équipe, forte de 26 membres, soit 21 hommes et 5 femmes. Autres observations dignes d’intérêt, cher cousin, si Michel Kafando, cumulativement avec ses fonctions de président du Faso, garde sous sa coupe le porte-feuille des...
(Burkina24 28/11/14)
Les élèves professeurs de l’Institut des Sciences (IDS) à Ouagadougou, ont déserté les salles de cours et amphithéâtres le matin de ce 26 novembre 2014 pour demander la démission de leur directeur général, Bonou Lucien et la justice pour un de leurs camarades. Regroupés à la devanture de l’institut, les élèves réclament la démission pure et simple du directeur général des lieux. Comme raison évoquée, «il y a trop de désordre à l’IDS », tel le fait de suivre des...
(Le Pays 28/11/14)
Depuis le départ précipité de Blaise Compaoré du pouvoir, le 31 octobre dernier, le Burkina vit une nouvelle ère de son histoire. Pour marquer cette rupture avec ce proche passé, une phrase revient sans cesse dans la bouche de tous les Burkinabè : « Plus rien ne sera comme avant ». Des autorités en charge de la transition au citoyen lambda, tout le monde ressasse à loisir cette phrase. Si, pour les uns, cela ressemble à un engagement pour être...
(Le Faso 28/11/14)
« Le plus important c’est d’amener les bénéficiaires et les acteurs qui ont été formés, à pérenniser les acquis ». L’atteinte des objectifs du millénaire dans le sous-secteur de l’assainissement sera une gageure au Burkina Faso en 2015, tant la réalité en ville et surtout en campagne le démontre. Plan Burkina avec l’appui de l’Union européenne met en œuvre depuis 2010, le Projet d’amélioration de l’accès aux services d’assainissement durable (PAASAD). Presqu’à terme, le projet, inclusif, a permis de réaliser...
(L'Observateur Paalga 28/11/14)
Moumina Sheriff Sy est le président du Conseil national de la transition (CNT). Il a été élu hier par l’assemblée du CNT à l’issue d’une cérémonie qui a eu lieu dans les locaux de l’Hôtel du député, sis à Baoghin au secteur 7, arrondissement n°2 de Ouagadougou. C’était en présence du Premier ministre, chef du gouvernement, le lieutenant-colonel Isaac Yacouba Zida. Les 90 membres du Conseil national de transition (CNT) issus de la société civile, des partis politiques et de...
(Xinhua 28/11/14)
LAGOS (Xinhua) -- La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) déploie une stratégie axée sur la prévention, l'endiguement et l'éradication pour répondre à l'épidémie d'Ebola dans la région, a déclaré mercredi le président de commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo. Ces trois axes stratégiques ont été définis pour répondre aux divers aspects de l'épidémie, qui a déjà tué 5 444 personnes dans trois Etats membres, a indiqué le président à l'occasion du démarrage d'un atelier de...

Pages