| Africatime
Lundi 28 Juillet 2014
(AFP 28/07/14)
Les boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé au Mali, faisant 118 morts dont 54 Français, sont arrivées lundi matin en France, a-t-on appris auprès du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) chargé de les décrypter. "Je confirme que les deux enregistreurs de vol (de l'avion) MD-83 accidenté au Mali sont arrivés ce matin dans les locaux du BEA", a déclaré la porte-parole à l'AFP. "Les enquêteurs travaillent à l'exploitation des boîtes noires", a-t-elle ajouté, sans plus de précision, rappelant que la direction de l'enquête technique, qui doit déterminer les causes de l'accident sans présager des responsabilités pénales, relevait des autorités maliennes. L'une des deux boîtes noires serait extérieurement très endommagée, selon une source...
(AFP 27/07/14)
Les experts enquêtant sur le crash d'un avion d'Air Algérie dans le nord du Mali poursuivaient dimanche leur travail dans une zone d'accès difficile où l'appareil s'est désintégré en s'écrasant, laissant aux familles des 118 morts peu d'espoir de récupérer le corps des leurs. La seconde boîte noire de l'avion, retrouvée samedi par des experts de la mission de l'ONU au Mali (Minusma) sur le site de la catastrophe dans la zone de Gossi, est arrivée le même jour à Gao, la plus grande ville du nord du pays, a indiqué dimanche à l'AFP la porte-parole de la Minusma, Radia...
(AFP 26/07/14)
Le président François Hollande a promis samedi que tous les corps des victimes du crash de l'avion Air Algérie dans le nord du Mali seraient ramenés en France et que les familles françaises qui le souhaiteront seront accompagnées sur place. "J'ai décidé de faire en sorte que les équipes qui sont sur place puissent, le temps nécessaire, faire le travail de regroupement des corps et d'identification et, lorsque ce sera possible, tous les corps seront ramenés en France. Je dis...
(AFP 26/07/14)
Trois représentants des communautés française, burkinabé et libanaise ont quitté Ouagadougou samedi matin pour le site, dans le nord du Mali, du crash d'un avion d'Air Algérie ayant fait 118 morts, a appris l'AFP auprès de la cellule de crise au Burkina Faso. "La première rotation qui doit conduire les représentants des familles des victimes est partie ce (samedi) matin à 09H10 (locales et GMT) pour le site du crash dans la région de Gao", a affirmé un responsable de la cellule de crise. Selon lui, il y avait un représentant de la communauté française, un de la communauté libanaise et un des familles burkinabé dans l'hélicoptère qui a décollé de la base aérienne de Ouagadougou. Leurs identités n'ont pas été précisées. "Une deuxième rotation est prévue" dans la journée de samedi à une heure non encore déterminée, a-t-il indiqué.
(AFP 26/07/14)
Il sera "très difficile" de récupérer les corps des victimes du crash dans le nord du Mali d'un avion loué par Air Algérie, a affirmé vendredi soir à Ouagadougou le chef d'état-major particulier à la présidence burkinabè, de retour du site de l'accident. Le général Gilbert Diendiéré a accompagné vendredi après-midi le président burkinabè Blaise Compaoré dans la zone de Gossi, à environ 100 km de Gao, la plus grande ville du nord du Mali, où l'avion s'est écrasé jeudi,...
(RFI 26/07/14)
Au lendemain du crash du vol Air Algérie dans le nord du Mali, jeudi, avec 118 passagers à son bord, le président burkinabè s’est rendu sur le site du crash. Le général Gilbert Diendjéré, chef d’état-major burkinabè, décrit un site sur lequel il sera « difficile de récupérer quoi que ce soit ». Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta s’est, lui, rendu à Gao. Les familles des victimes doivent se rendre sur les lieux, ce samedi. « Les débris étaient...
(Xinhua 26/07/14)
OUAGADOUGOU (Xinhua) -- L'avion d'Air Algérie reliant Ouagadougou-Alger "s'est écrasé et éparpillé en mille morceaux", a confirmé vendredi le Premier ministre burkinabé Luc Adolphe Tiao au sortir d'une rencontre avec les familles des victimes à l'aéroport international de Ouagadougou. Sur le vol AH5017, il y avait 118 personnes dont 28 Burkinabé. "J'ai le très profond regret de vous annoncer que l'avion s'est écrasé et s'est éparpillé en mille morceaux. Il n'y a pas donc à ce stade de possibilité de...
(Sidwaya 26/07/14)
Le Président du Faso, Blaise Compaoré a reçu en audience la sécrétaire d’Etat français des français de l’étranger, Fleur Pellerin, le vendredi 25 juillet 2014. Ils ont échangé sur la collaboration à mettre en place par les deux pays pour déterminer les causes du crash de l’avion d’Air Algérie survenu le jeudi 24 juillet en territoire malien. Suite au crash de l’avion de la compagnie, Air Algérie ayant provoqué la mort de 118 personnes (112 passagers et 6 membres d’équipage),...
(Xinhua 26/07/14)
OUAGADOUGOU (Xinhua) – Le ministre algérien des Transports Amar Ghoul est attendu samedi à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, où il aura un entretien avec le président burkinabé Blaise Compaoré avant de se rendre sur le lieu du crash de l'avion algérien, à Gossi, localité malienne à une cinquantaine de kilomètres de la frontière du Burkina Faso. "Le ministre algérien est attendu demain à Ouagadougou. Il aura un entretien avec le chef de l'Etat avant de se rendre sur le...
(Xinhua 26/07/14)
OUAGADOUGOU (Xinhua) -- Après avoir décrété un deuil national de deux jours suite au crash du vol AH-5017 d'Air Algérie, le président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, a adressé un message de condoléances aux familles et aux pays éplorés. "En ce moment de grande tristesse et de deuil, j'exprime, au nom du peuple burkinabé, ainsi qu'à mon nom personnel, ma profonde compassion et ma solidarité aux familles des personnes décédées, aux Nations dont des filles et fils se trouvaient à...
(AIB 26/07/14)
Le ministre algérien en charge des transports est attendu demain au Burkina Faso, où il aura un entretien avec le chef de l’Etat avant de se rendre sur le lieu du crash de l’avion algérien survenu le jeudi dernier au nord du mali, a annoncé vendredi les autorités burkinabé. «Le ministre algérien est attendu demain à Ouagadougou. Il aura un entretien avec le chef de l’Etat avant de se rendre sur le lieu du crash» a déclaré le ministre burkinabè...
(Burkina24 26/07/14)
La firme pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline Plc, qui contrôle des parts importantes de marché sur le continent africain, a annoncé ce jeudi 24 juillet 2014 dans un communiqué sur son site web, avoir déposé auprès de l’Agence européenne du médicament, une demande de régularisation de son protocole RTSS au titre de vaccin contre le paludisme. GlaxoSmithKline (GSK) a expliqué que cette étape était la première d’une série d’autres, au terme desquelles son produit pourra être référencé comme élément de prophylaxie contre...
(Gabon Review 26/07/14)
Le Premier ministre Daniel Ona Ondo a présenté aux autorités burkinabé, au nom du Gabon, les condoléances pour le décès de Gérard Kango Ouédraogo. Le Premier ministre a paraphé le 23 juillet 2014, au nom du Gabon, le livre de condoléances ouvert par le consulat général du Burkina Faso à Libreville suite du décès de Gérard Kango Ouédraogo, ancien président de l’Assemblée nationale et ancien Premier ministre de la Haute-Volta, actuel Burkina Faso, de 1971 à 1974. Dans son message...
(La Croix 26/07/14)
Moins de 24 heures après le crash d’un avion reliant Ouagadougou à Alger, jeudi 24 juillet, l’Église catholique prie pour les 118 victimes et leurs proches. « Nous avons invité tous les fidèles à porter les victimes dans leurs prières », explique le P. Joseph Kinda, porte-parole de la conférence épiscopale du Burkina Faso. Il affirme qu’une initiative nationale devrait être annoncée par les responsables catholiques du pays dans les prochains jours. « C’est la première fois que nous sommes...
(APA 26/07/14)
Le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara a adressé, vendredi, un message de compassion à ses homologues du Burkina Faso, de l’Algérie et de la France après le crash d’un avion algérien qui a fait la veille, plus d’une centaine de morts dont des Burkinabè, des Algériens et des Français. La compagnie Air Algérie a annoncé, très tôt jeudi matin, avoir perdu le contact avec son vol AH 5017, parti jeudi de Ouagadougou à destination d'Alger. Le vol qui a...
(AFP 25/07/14)
Les présidents malien Ibrahim Boubacar Keïta et burkinabè Blaise Compaoré se sont rendus vendredi dans le nord du Mali où 118 personnes ont péri dans le crash d’un avion d’Air Algérie, selon des sources officielles à Bamako et à Ouagadougou. La zone du crash est proche de Gossi, à environ 100 km de Gao, la plus grande ville du nord du Mali. M. Keïta est accompagné de ses ministres des Transports et de la Défense, a indiqué à l’AFP une...
(APA 25/07/14)
Le président du Faso, Blaise Compaoré, a décrété 48 heures de deuil national suite au crash de l’avion de la compagnie Air Algérie survenu jeudi près de la frontière entre le Mali et le Burkina Faso, faisant 116 morts dont 28 Burkinabè. Selon le décret dont APA a reçu copie, les 48 heures de deuil national prennent effet à compter de ce vendredi, à partir de 6 heures du matin. La compagnie Air Algérie a annoncé, très tôt jeudi matin,...
(AFP 25/07/14)
La zone où se trouve l'épave de l'avion d'Air Algérie, disparu avec 116 personnes à bord, dont une cinquantaine de Français, a été repérée grâce à un drone d'observation français Reaper, basé à Niamey (Niger), a-t-on appris vendredi matin auprès du ministère de la Défense. La présidence française avait annoncé auparavant que l'épave "désintégrée" avait été localisée durant la nuit dans la région de Gossi au Mali, "à proximité de la frontière du Burkina Faso". La zone a été survolée par le drone de nuit sur la base d'une information fournie par les autorités du Burkina, a précisé le ministère de la Défense. Des militaires français...
(Xinhua 25/07/14)
OUAGADOUGOU (Xinhua) -- Le ministre burkinabé en charge des Transports, Jean Bertin Ouédraogo, a confirmé jeudi après-midi, lors d'un point de presse, qu'il y avait 110 passagers et 6 membres d'équipage dans l'avion d'Air Algérie, qui a disparu jeudi matin 50 minutes après son décollage de Ouagadougou, capitale burkinabé. Selon une liste publié par le site internet de l'aéroport international de Ouagadougou, l'avion transportait 51 Français, 28 Burkinabé, 20 Libanais, 5 Canadiens, 4 Allemands, 1 Luxembourgois, 1 Suisse ainsi que...
(RFI 25/07/14)
Un deuil national de quarante-huit heures a été décrété au Burkina à la mémoire des 116 victimes du vol AH 5017 d’Air Algérie, parmi lesquels 28 Burkinabè. Alors que les hommes du général Gilbert Diendere, le président de la cellule de crise à Ouagadougou, poursuivent leurs investigations, les familles des passagers attendent que la lumière soit faite sur les « circonstances réelles » du crash. Pendant les quarante-huit heures du deuil national, les drapeaux sont mis en berne au Burkina...

Pages