Lundi 29 Mai 2017
(AFP 29/05/17)
Plusieurs organisations de la société civile burkinabè ont annoncé, dimanche à Ouagadougou, la création d'une coalition contre la "mal gouvernance" dont elles accusent le régime du président Roch Marc Christian Kaboré, appelant à "sauvegarder l’esprit de l’insurrection populaire" anti-Compaoré. "Cette élection de Roch Marc Christian Kaboré qui a suscité l’espoir au sein de la jeunesse et des femmes est en train de se traduire en désespoir", a fustigé la porte-parole de la coalition Safiatou Lopez Zongo. L'ex président Blaise Compaoré a été chassé le 31 octobre 2014 par une révolte populaire contre un projet de révision de la Constitution qui lui aurait permis de briguer un nouveau mandat après 27 ans au pouvoir. L’élection présidentielle,...
(La Régionale 29/05/17)
Le Trésor public du Burkina Faso qui avait procédé le jeudi 10 octobre 2013 au lancement de l’émission de l’emprunt obligataire 2013 dénommé « Trésor public du Burkina Faso 6,5 % 2013-2020 » sur un montant de 55 milliards de FCFA procédera au paiement des intérêts semestriels et au remboursement partiel des dettes contractées. Lors de cette émission, l’objectif était de miser sur la contribution du public au programme d’investissement du pays. Le paiement des intérêts s’élèvait à un montant net d’impôts de 15 312 600 000 FCFA. Pour le directeur du Trésor public burkinabé, l’émission de l’emprunt obligataire visait la mobilisation des ressources complémentaires au financement des projets porteurs de croissance et de développement économique et social inscrits dans...
(Jeune Afrique 29/05/17)
Prise à partie par un groupe de jeunes qui la soupçonnaient de vol de bébé, la musicienne Adja Diessongo alias Adja Divine se retrouve au cœur d'une affaire qui suscite une vague d'indignation et de solidarité dans le pays. Quelques centaines de manifestants ont battu le pavé samedi à Ouagadougou, sous le slogan "Plus jamais ça !". Samedi 27 mai, quelques centaines de personnes ont marché pacifiquement en présence de la musicienne Adja Diessongo sur l’avenue de l’Insurrection, jusqu’à l’endroit...
(Xinhua 29/05/17)
Des individus armés ont tué dans la nuit de samedi à dimanche un habitant à Djibo à l'extrême nord du Burkina Faso, ont rapporté dimanche plusieurs témoins qui ont aussi annoncé la mort d'un suspect par les forces de sécurité. Longtemps épargné par les attaques terroristes, le Burkina Faso qui partage une large frontière avec le Mali et le Niger est depuis 2015 régulièrement la cible d'attaques djihadistes ou d'enlèvement. Les actes terroristes se sont multipliés notamment dans la partie...
(RFI 29/05/17)
Une nouvelle coalition de plusieurs organisations de la société civile a vu le jour au Burkina Faso. Composée d'organisations qui ont pris part à l'insurrection populaire d'octobre 2014, elle se donne pour mission de maintenir la veille citoyenne et d’interpeller les dirigeants burkinabè qu'il y a lieu de prendre des mesures contre les actes de violence et contre les mauvaises conditions de vie. Selon ses premiers responsables, elle veut amener les dirigeants à regarder dans le sens des aspirations du...
(Le Monde 29/05/17)
Six personnes sont mortes lors d’un affrontement entre la population et les « koglweogo », des groupes théoriquement intégrés aux forces de sécurité locales. Par Morgane Le Cam (contributrice Le Monde Afrique, Goundi, envoyée spéciale) Dans le fief de l’association koglweogo du secteur 6 de Koudougou, une vingtaine de membres se sont réunis. Ils pleurent la perte de quatre de leurs hommes. La terre de la tombe est encore fraîche. « On l’a abattu devant nous, nous n’avons rien pu...
(Jeune Afrique 29/05/17)
Leïla Chettaoui, la présidente de la commission parlementaire tunisienne chargée d'enquêter sur les filières jihadistes, a appris son limogeage il y a deux semaines. Une décision qu’elle explique par la découverte d’informations « dérangeantes pour certaines parties ». À l’origine de la création d’une commission d’enquête parlementaire sur les filières de recrutement de Tunisiens au profit d’organisations jihadistes, Leïla Chettaoui en est devenue la présidente en janvier 2017. Alors députée de Nidaa Tounes et en plein débat national sur le...
(Burkina24 29/05/17)
Le Directeur régional de l’UNFPA pour la région Afrique de l’Ouest et du Centre (WCARO), Mabingué Ngom, est en visite officielle au Burkina Faso dans le cadre du Forum africain sur les Start-ups. Ce samedi 27 mai 2017, il a visité une maternité pilote de la plateforme burkinabè d’enregistrement des naissances, iCivil, à Schiphra. « Je peux dire que j’ai été impressionné par ce que j’ai vu ici ce matin », a-t-il laissé entendre. « Avec cette technologie, on peut...
(Burkina24 29/05/17)
Les bureaux de votes restent ouverts ce dimanche 28 mai 2017 jusqu’à 18h. L’heure est aux élections municipales partielles et complémentaires dans les zones concernées. La CENI annonce les résultats pour le lendemain 29 mai à partir de 10h. Les partis politiques auront 72 heures pour contester ou non les résultats. En attendant, une équipe de Burkina24 a fait un tour à la Mairie d’Arrondissement de Nongr-Massom (Arrondissement 4) de la Commune de Ouagadougou, la seule zone de la Capitale...
(Burkina24 29/05/17)
Les agents des péages seront à nouveau en grève et ce, pour 7 jours. La Coordination nationale des comités CGT-B des péages observera une grève de 7 jours du 8 juin à 8h au 15 juin 2017 à 8h sur toute l’étendue du territoire burkinabè. L’information a été notifiée le 24 mai 2017 au Président du Faso via un préavis dont une copie est parvenue à Burkina24. La coordination dit attendre toujours une décision du gouvernement sur les conclusions du...
(Burkina24 29/05/17)
« À l’instar des vagues entières de chinois et d’indiens de la diaspora qui sont retournés dans leurs pays d’origine dans les années 1990 pour fonder des entreprises qui, à leur tour, ont attirées davantage de talents et de capitaux de l’extérieur, plusieurs signes indiquent que les diasporas africaines qui entreprennent, aideront à transformer le continent. ». (« Africa is becoming the new China and India », Newsweek, 18 février 2010, traduction de l’auteur) Ce constat pose la question, en...
(RFI 28/05/17)
Au Burkina Faso, plusieurs centaines de personnes étaient dans les rues samedi 27 mai à l'appel de l'Association burkinabè des femmes artistes et musiciennes. Les manifestantes protestaient contre le lynchage, mardi dernier, de l'artiste Adja Divine, accusée de vol d'enfants alors qu'il n'en était rien. Les manifestants demandent que la lumière soit faite sur cette agression et les autres cas de violations des droits des femmes. « Plus jamais ça ! Plus jamais ça ! » Les artistes étaient à la tête de la marche pour dénoncer l'agression de leur homologue Adja Divine et dire « non » à la justice
(RFI 27/05/17)
L’Observatoire de la démocratie et des droits de l’homme s’inquiète de la montée en puissance d’actes, d’attitude et de comportements qui tendent à nier, violer et bafouer la dignité humaine au Burkina Faso. Et dans son rapport, l’Observatoire de la démocratie et des droits de l’homme tire la sonnette d’alarme, vu le danger que court le pays de se retrouver dans une situation de violations graves et massives des droits de l’homme. Le rapport de l’Observatoire de la démocratie et des droits de l’homme (ODDH) ne fait aucune concession. Dans...
(Burkina24 27/05/17)
Le Président de l’Assemblée nationale Salifou Diallo a annoncé que deux commissions d’enquête parlementaire vont bientôt se pencher sur les secteurs de la santé, de l’enseignement et des infrastructures publiques. Salifou Diallo, Président du parlement burkinabè, a annoncé au cours de la clôture de la première session parlementaire de l’année 2017 ce 26 mai 2017, que deux commissions d’enquête parlementaire ont été créées par résolution. La première va se pencher sur les secteurs de la santé et de l’enseignement. Concernant...
(Burkina24 27/05/17)
Le Président de l’Assemblée nationale Salifou Diallo a exhorté ce 26 mai 2017 le gouvernement « à faire preuve de fermeté » face aux nombreuses grèves au Burkina. Le chef du législatif burkinabè dit saluer la volonté de l’exécutif de privilégier le dialogue, mais à son avis, les citoyens « ne sauraient se soustraire à leurs obligations et se prévaloir uniquement de leurs droits». Salifou Diallo s’exprimait ainsi à l’occasion de la clôture de la première session parlementaire de l’année,...
(Burkina24 27/05/17)
A l’instar des musulmans du monde entier, ceux du Burkina Faso débutent le jeune du mois de ramadan, un des piliers de l’islam. Pendant 29 ou 30 jours, les musulmans vont ainsi observer ce devoir religieux qui exige le respect de certaines règles. Imam Alidou Ilboudo, promoteur du Centre culturel islamique du Burkina (CCIB), par ailleurs imam à l’Association des élèves et étudiants musulmans au Burkina Faso (AEEMB) et au Centre d’étude, de recherche et de formation islamique (CERFI) apporte...
(Xinhua 26/05/17)
Inoussa Kanazoé, grand opérateur économique burkinabè évoluant notamment dans le domaine de la cimenterie qui avait été inculpé en avril par la justice burkinabè pour "fraude fiscale et de surfacturation, estimées à des milliards de FCFA", a été libéré sous caution de 700 millions de FCFA, a-t-on appris de source concordantes. Le procureur reproche également à M. Kanozoé responsable de la société Cimenterie du Faso (Cimfaso), d'avoir "mis sur le marché du ciment avarié" ou "du ciment n'ayant pas été produit par la société mais...
(Fasozine 26/05/17)
L’Observatoire de la démocratie et des Droits de l’homme au Burkina Faso (ODDH) a rendu public ce jeudi 25 mai 2017 à Ouagadougou son rapport semestriel périodique sur la situation des droits humains au Burkina Faso. Le rapport de 19 pages couvre la période allant de novembre 2016 à avril 2017. Dans ledit document, premier du genre, l’ODDH tire la sonnette d’alarme car il a constaté au cours de ladite période « une régression en matière de respect et de...
(Le Pays 26/05/17)
L’Observatoire de la démocratie et des droits de l’Homme (ODDH) a, le 25 mai 2017 à Ouagadougou, présenté aux Hommes de médias, son premier rapport semestriel sur la situation des droits de l’Homme au Burkina Faso. Selon ce rapport, la situation des droits de l’Homme au Burkina Faso est loin d’être reluisante, eu égard aux manquements constatés et à la mise en cause de certains acquis dont la liberté d’expression. L’Observatoire de la démocratie et des droits de l’Homme (ODDH)...
(Jeune Afrique 26/05/17)
Inoussa Kanazoé, l’entrepreneur proche de François Compaoré, le frère de l’ancien président Blaise Compaoré, est accusé de diverses infractions et avait été placé en garde à vue le 19 avril. Écroué depuis plus d’un mois dans le cadre d’une enquête préliminaire de la Gendarmerie du Kadiogo saisie par le Tribunal de grande instance de Ouagadougou sur des surfacturations présumées de la société CimFaso (Cimenterie du Faso), l’homme d’affaires Inoussa Kanazoé bénéficie depuis ...

Pages