| Africatime
Samedi 30 Avril 2016
(RFI 30/04/16)
Au Burkina Faso, les réactions ne se sont pas fait attendre après l'annonce jeudi soir 28 avril de l'annulation par la Cour de cassation des mandats d'arrêt de la justice militaire émis entre décembre 2015 et janvier dernier. Ces mandats visaient, entre autres, l'ancien président Blaise Compaoré dans le dossier sur l'assassinat de Thomas Sankara, et le président de l'Assemblée nationale burkinabè Guillaume Soro dans le dossier du putsch avorté de septembre 2015. Ils ont été annulés pour vice de forme. Alors que la société civile a dénoncé des manipulations politiques, le parquet militaire a voulu assurer la population de son...
(APA 30/04/16)
Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a déclaré vendredi, en marge de la célébration à Tenkodogo (centre est du burkina) de la journée nationale du paysan « qu’il n’y a pas de quoi avoir peur », suite à l’annulation jeudi, des mandats d’arrêt contre Guillaume Soro et Blaise Compaoré. «J’ai foi en la justice parce qu’ils savent très bien que ce qui a amené Blaise Compaoré à quitter le pays et à se faire naturaliser Ivoirien. Il reste des problèmes, qu’il lui faut plutôt répondre au Burkina Faso et là, il n’a pas le choix. C’est la base même de l’insurrection populaire. Je pense qu’il n’y a pas de quoi avoir peur. Les choses vont rentrer dans...
(Sidwaya 30/04/16)
Le président du Conseil Economique et Social (CES), Moïse Napon, entouré de ses plus proches collaborateurs, a reçu les responsables du Collectif citoyen pour l’agro écologie. Cette visite à la fois de courtoisie s’est révélée une séance de travail entre les deux parties. Les membres du Collectif, conduit par Christian Legay, ont exposé leur vision sur les Organismes génétiquement modifiés (OGM) et ont souhaité un accompagnement du CES dans leur croisade contre les OGM. D’emblée les responsables du Collectif ont...
(Fasozine 30/04/16)
Le centre de documentation et de diffusion multimédia et culturelle, L’œil des jeunes, tient ce vendredi 29 et samedi 30 avril 2016 à Ouagadougou, la première édition des journées de valorisation du Fasodanfani (JVF). Placées sous le thème « Fasodanfani : Etats des lieux », ces journées promotionnelles du pagne tissé traditionnel ont été placées sous le patronage du ministre en charge de la Culture, Tahirou Barry. Le cérémonial d’ouverture de l’événement est intervenu ce vendredi dans la salle de...
(Agence Ecofin 30/04/16)
La société minière Vital Metals a lancé, à son gisement aurifère Kollo, une étude de cadrage afin d’évaluer la faisabilité et la viabilité du projet. L’étude entraînera, en premier lieu, un programme de forage de définition et d’extension, une modélisation des ressources, suivis d'une évaluation des méthodes de traitement et d’exploitation minière, de l'infrastructure, de la gestion des déchets et des exigences environnementales. La société espère achever cette phase, au plus tard, à la fin du mois d’août. La société...
(African Manager 30/04/16)
Le marché de construction et de bitumage de la route Dédougou-Tougan au centre-ouest du Burkina Faso a été remporté par le groupe tunisien Soroubat, spécialisé dans le secteur du bâtiment et des travaux publics, annonce le ministère burkinabé ministère en charge des infrastructures cité par apanews. Son offre suite à l’appel d’offres international est de 23,6 milliards de FCFA (environ 82 millions de dinars). Le reliquat du financement est assuré par le budget national. Pour financer cette route longue de...
(AIB 30/04/16)
Tenkodogo - 70 acteurs du monde rural ont été distingués par les autorités Burkinabè à la 19è édition de la journée nationale du paysan qui a débuté officiellement ce vendredi à Tenkodogo (Centre-est), lors d’une cérémonie présidée par Roch Marc Christian Kaboré, a constaté sur place l’AIB. Parmi les récipiendaires, 58 ont été faits chevaliers de l’ordre du mérite avec agrafe agriculture, 11 dans le domaine de l’élevage et une personne dans celui de la pêche. Les représentants des 13...
(La Voix de l'Amérique 30/04/16)
La justice burkinabè va relancer les mandats d'arrêt internationaux contre Blaise Compaoré et Guillaume Soro, après leur annulation la veille par la Cour de cassation pour vice de forme, a déclaré vendredi le commissaire du gouvernement. "Les juges d'instruction vont reprendre les mandats. Si c'est pour des raisons de procédure, de forme, que la requête en annulation a été introduite (et acceptée, ndlr), il n'y a pas de raison que ces mandats ne soient pas repris", a déclaré à l'AFP...
(AIB 30/04/16)
Ouagadougou - En prélude à la fête du travail célébrée dimanche, la Confédération syndicale burkinabè (CSB) a lancé vendredi, à Ouagadougou, les activités du « week-end du travailleur », et ce, jusqu’au 2 mai prochain, a constaté l’AIB. Cette activité qui se déroule dans le cadre de la commémoration de la fête du travail le 1er mai 2016, se penche sur le thème : « Quelles relations entre partenaires dans le contexte actuel du Burkina Faso ». Pour le secrétaire...
(AFP 29/04/16)
La justice burkinabè va relancer les mandats d'arrêt internationaux contre Blaise Compaoré et Guillaume Soro, après leur annulation la veille par la Cour de cassation pour vice de forme, a déclaré vendredi le commissaire du gouvernement (procureur militaire). "Les juges d'instruction vont reprendre les mandats. Si c'est pour des raisons de procédure, de forme, que la requête en annulation a été introduite (et acceptée, ndlr), il n'y a pas de raison que ces mandats ne soient pas repris", a déclaré à l'AFP le procureur militaire de Ouagadougou, le colonel Norbert Koudougou. "Nous avions introduit la requête pour corriger...
(Afrik.com 29/04/16)
Le blanchiment des 86 milliards F CFA constaté après des investigations « ne relève pas de la Transition », a soutenu, mardi, le chef de l’Etat burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, lors d’un dialogue direct avec la population, dénommé "Dialogue citoyen", retransmis à la télévision nationale. A Ouagadougou, La corruption a été le premier plat servi par les deux journalistes à leur invité. Le récent rapport de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE/LC) sur...
(RFI 29/04/16)
Au Burkina Faso, la Cour de cassation a annulé ce jeudi 28 avril tous les mandats d’arrêt lancés par la justice militaire dans le cadre du dossier du putsch du 16 septembre 2015 et du dossier Thomas Sankara pour vice de forme. Parmi les personnalités politiques concernées figurent Blaise Compaoré, l'ancien président burkinabè, et Guillaume Soro, le président de l'Assemblée nationale ivoirienne. La Cour de cassation vient d’annuler tous les mandats d’arrêt internationaux émis sous la transition dans le cadre du putsch du 16 septembre dernier. Saisie par le commissaire du gouvernement, la Cour de cassation estime qu’il aurait fallu une « réquisition » du procureur du tribunal militaire
(APA 29/04/16)
Le seuil relatif au délit d’apparence au Burkina Faso est fixé à ‘’5% des revenus licites » d’un individu, a-t-on appris jeudi, de source gouvernementale.Selon cette source, la réunion gouvernementale, tenue mercredi à Ouagadougou, a adopté un décret portant fixation du seuil du délit d’apparence. Ce décret vise à instituer le seuil au-delà duquel, l’impossibilité de justifier l’augmentation de son train de vie par ses revenus licites, est constitutive du délit d’apparence. Ce seuil est fixé à 5% des revenus...
(Afrik.com 29/04/16)
Au Burkina Faso, l’annulation des différents mandats d’arrêt internationaux contre Guillaume Soro, Blaise Compaoré et d’autres personnalités présumées a irrité le Balai Citoyen qui condamne avec la dernière énergie cette décision. A Ouagadougou, Dans une déclaration parue quelques heures après l’annulation des différents mandats d’arrêt internationaux contre Guillaume Soro, Blaise Compaoré et d’autres personnalités présumées avoir pris part au putsch de septembre 2015 au Burkina Faso, le Balai Citoyen, principal mouvement à la base de l’insurrection populaire en 2014, condamne...
(France 24 29/04/16)
La Cour de cassation du Burkina Faso a annulé jeudi pour vice de forme tous les mandats d’arrêt internationaux lancés par la justice militaire dans le cadre du coup d'État de septembre 2015 et de l'assassinat de Thomas Sankara. La Cour de cassation de Ouagadougou a annulé le mandat d'arrêt international lancé par la justice militaire contre l'ex-président burkinabè Blaise Compaoré et le président de l'assemblée nationale de Côte d'Ivoire Guillaume Soro, a-t-on appris jeudi 28 avril de source judiciaire...
(Xinhua 29/04/16)
Le Burkina Faso qui a voté une loi anti-corruption en 2015, a décidé mercredi de fixer le seuil du délit d'apparence des fonctionnaires à 5% de leurs revenus licites et de leur interdire d'accepter des cadeaux dont la valeur excède 35.000 francs CFA (53 euros), selon un communiqué du conseil des ministres publié jeudi. Selon le communiqué, ce décret vise à instituer le seuil (de 5%) au-delà duquel, l'impossibilité de justifier l'augmentation de son train de vie par ses revenus...
(Xinhua 29/04/16)
Le Syndicat des Avocats du Burkina Faso (SYNAF), et la Conférence internationale des barreaux de tradition juridique commune (CIB) regroupant les barreaux de 45 pays francophones, ont dénoncé l'incarcération, lundi dernier, de Maître Mamadou Traoré, ex-bâtonnier Burkinabè dans le cadre des enquêtes du coup d'Etat manqué de septembre dernier. "Notre indignation est d'autant plus grande que cette arrestation touche avant tout l'avocat, dont l'exercice libre et non entravé de ses missions est une condition sine qua non au respect de...
(La Voix de l'Amérique 29/04/16)
La cour de cassation du Burkina a annulé le mandat d’arrêt contre le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire et l'ancien président du Faso. La cour de cassation du Burkina Faso a annulé jeudi 28 avril, tous les mandats d'arrêt émis dans le cadre du putsch de septembre, dont celui lancé en janvier contre Guillaume Soro, le président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire pour vice de forme selon Ahma Ouédraogo, président de la dite cour joint par VOA...
(Jeune Afrique 29/04/16)
L'annulation des mandats d'arrêt internationaux qui visaient l'ancien chef d'État burkinabè et le président de l'Assemblée nationale ivoirienne ne signifie pas qu'ils en ont fini avec la justice militaire à Ouagadougou. Explications. Blaise Compaoré et Guillaume Soro ont probablement poussé un petit « ouf » de soulagement lorsqu’ils ont appris, jeudi 28 avril au soir, que la Cour de cassation de Ouagadougou avait annulé leurs mandats d’arrêt internationaux, lancés par la justice militaire burkinabè, pour vice de forme. Selon le...
(Le Faso 29/04/16)
« Le Syndicat des Avocats du Burkina Faso (SYNAF), au sujet du putsch de septembre 2015, a déclaré le 17 septembre 2015 qu’il : « le condamne avec la plus grande fermeté. Il appelle l’ensemble de ses militants à se joindre aux actions en cours en vue de restaurer sans condition l’ordre constitutionnel et l’Etat de droit. Il appelle l’ensemble des bonnes volontés à réunir et conserver toutes preuves de toutes infractions contre les biens et les personnes, exhorte les...

Pages