Lundi 29 Mai 2017
(La Régionale 29/05/17)
Le Trésor public du Burkina Faso qui avait procédé le jeudi 10 octobre 2013 au lancement de l’émission de l’emprunt obligataire 2013 dénommé « Trésor public du Burkina Faso 6,5 % 2013-2020 » sur un montant de 55 milliards de FCFA procédera au paiement des intérêts semestriels et au remboursement partiel des dettes contractées. Lors de cette émission, l’objectif était de miser sur la contribution du public au programme d’investissement du pays. Le paiement des intérêts s’élèvait à un montant net d’impôts de 15 312 600 000 FCFA. Pour le directeur du Trésor public burkinabé, l’émission de l’emprunt obligataire visait la mobilisation des ressources complémentaires au financement des projets porteurs de croissance et de développement...
(APA 26/05/17)
Avec deux nouvelles découvertes aurifères de son programme d’exploration à Golden Hill (sud-ouest) et le processus de développement du projet Banfora (Ouest), Teranga Gold a le vent en poupe au Burkina Faso. La découverte des teneurs remarquables à Ma et Nahiri (sur un total de dix prospects ciblés) sur le gisement de Golden Hill, indiquent des résultats d’analyse encourageants pour un début du programme d’exploration. En joint-venture avec Boss Resources dans ledit site, Teranga Gold devra détenir jusqu’à 80% sous réserve d’une étude de faisabilité et le versement de 2,5 millions de dollars canadiens à Golden Hill. La compagnie devrait injecter entre 12 et 15 millions de dollars dans le programme d’exploration de l’année 2017. Quant au gisement Banfora acquis...
(APA 26/05/17)
L’encours de la dette publique du Bukina Faso s’élève à 2346,5 milliards de FCFA à la date de fin septembre 2016 contre 2302,4 milliards de FCFA à fin août 2016, a appris APA auprès du ministère de l’Economie et des Finances. Cette hausse de 44,5 milliards de FCFA (1,9%) s’explique par les augmentations de la dette intérieure et extérieure. Ces deux composantes sont respectivement passées de 0,4% et 5,9% par rapport à fin août. Cette évaluation la plus récente de...
(Agence Ecofin 26/05/17)
Mi Nafa, une fintech basé au Burkina Faso, est la seule start-up d'Afrique francophone au sud du Sahara, qui figure parmi les 20 entreprises présélectionnées par le groupe bancaire panafricain Ecobank, dans le cadre de son concours fintech lancé début 2017. L'autre fintech francophone retenue dans ce cadre est l'algérienne Payvite. Sans grande surprise, les projets nigérians ont été les plus nombreux (8 au total), suivis des projets venus du Kenya (5), du Ghana (4) de l'Afrique du sud (1)...
(AFP 25/05/17)
Le richissime homme d’affaires burkinabè Inoussa Kanazoé, magnat de la cimenterie et vice-président de la chambre de Commerce, inculpé notamment pour "blanchiment de capitaux", a été libéré mardi sous caution, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. "Le juge chargé du dossier a accordé à M. Inoussa Kanazoé une liberté provisoire sous caution de 700 millions de francs CFA (environ 1,06 million d’euros)", a déclaré une source judiciaire sous couvert d'anonymat, précisant que "les poursuites (n'étaient) pas abandonnées". M. Kanazoé est...
(La Tribune 24/05/17)
L’arlésienne la plus célèbre de la zone ouest-africaine reste l’Eco, la monnaie unique de la zone CEDEAO. Rondement préparées et organisées, les vertus attachées aux monnaies uniques sont nombreuses. Parmi elles, la consolidation économique commune ou encore la facilitation des échanges commerciaux. Cependant, l’examen de certains paramètres économiques révèle un anachronisme structurel dans la conduite de ce projet. Voyons plutôt. Le 24 avril dernier, le directeur des douanes de la commission de la CEDEAO (Communauté Économique des États de l'Afrique...
(Agence Ecofin 24/05/17)
La ministre du développement de l’économie numérique et des postes du Burkina Faso, Hadja Fatimata Ouattara Sanon (photo), a dévoilé le désir du gouvernement burkinabé d’améliorer sa connectivité nationale en collaborant avec le Ghana. Actuellement à Genève, en Suisse, où elle prend part depuis, le 15 mai 2017, au Conseil de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), la ministre a déclaré avoir « rencontré ici, la ministre des TIC du Ghana, nous avons parlé des infrastructures, notamment de la pose de...
(APA 23/05/17)
La Banque arabe pour le développement de l’Afrique (BADEA) a décidé d’octroyer une ligne de financement de 15 millions de dollars à Coris Bank International (CBI), a appris APA auprès de ses responsables. Cet appui sera dédié au soutien des Petites et moyennes entreprises (PME). Le holding bancaire basé à Ouagadougou a fait du soutien aux PME un de ses challenges. Ces deux dernières années, il avait bénéficié de 38 millions d'euros de la Banque africaine de développement (BAD), 10...
(Xinhua 23/05/17)
Un projet de construction d'infrastructure internet entre le Burkina Faso et le Ghana sera bientôt lancé, ont annoncé les autorités burkinabè. La ministre burkinabè en charge de l'Economie numérique Hadja Fatimata Ouattara/Sanon, en marge d'une rencontre de l'Union internationale des télécommunications (UIT), débutée le 15 mai dernier à Genève, a affirmé avoir rencontré la ministre des TIC du Ghana et parlé des infrastructures, notamment de la pose de la fibre optique entre le Burkina Faso et le Ghana qui a...
(AIB 23/05/17)
Ouagadougou - A partir de 2018, le Salon international de l’énergie, des mines et des carrières (SEMICA) va se fondre dans la Semaine des activités minières d’Afrique de l’ouest (SAMAO), a annoncé Innocent Belemtougri, promoteur «Nous avons répondu à l’appel du gouvernement de tenir le SEMICA dans le cadre harmonisé de de la SAMAO. C’est pourquoi à partir de l’année prochaine, l’on retrouvera le SEMICA dans l’organisation de la SAMAO», a expliqué M. Bélemtougri qui animait, lundi matin, une conférence...
(La Tribune 22/05/17)
Les députés de l’Assemblée nationale Burkinabé sifflent la fin de la pagaille qui minait jusque-là l’exploitation, la vente et l’achat de l’or au Burkina Faso. Les parlementaires ont voté ce jeudi à l’unanimité une nouvelle loi réglementant la commercialisation du métal précieux. Le projet de loi n'a pas traîné à l'assemblée nationale. Soumis aux députés ce jeudi 18 mai, le texte a été adopté à l'unanimité par les représentants du peuple à l'hémicycle. Cette réglementation qui donne naissance à l'Agence...
(APA 22/05/17)
Investisseurs & Partenaires (I&P) et l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) envisagent de lever 5 millions d’euros pour un programme innovant d’accélération à destination de jeunes entreprises situées au Niger, au Burkina Faso et au Sénégal, a appris APA auprès de la représentation à Ouagadougou. Près de 5 millions d’euros devraient être levés en dette et en capital auprès de fonds, banques et business angels sur la période au bénéfice de jeunes PME dont les besoins sont compris...
(Agence Ecofin 20/05/17)
La société de téléphonie mobile Orange Burkina Faso a entamé, le 16 mai 2017, les travaux de déploiement de 580 km de fibre optique, depuis la capitale Ouagadougou jusqu’à la frontière avec la Côte d’Ivoire. Une opération inaugurée par la ministre du Développement de l'Economie numérique et des Postes, Hadja Fatimata Ouattara Sanon, accompagnée de Stéphane Richard, le président-directeur général du groupe Orange, en visite de 48 heures dans le pays. A terme, le chantier de fibre optique engagé viendra...
(APA 19/05/17)
L’Union européenne vient de confirmer sa disponibilité à appuyer le Plan national de développement économique et social (PNDES) à hauteur de 800 millions d’euros (524 milliards de F CFA) sur les cinq prochaines années, a confié à APA le chef de la Délégation de l’UE à Ouagadougou, Jean Lamy. La contribution de l’Union européenne dans l’aide extérieure reçue par le Burkina Faso représente bon an mal an « plus de 40% du total de l’aide extérieure », ce qui fait...
(APA 19/05/17)
L’Etat du Burkina a collecté ce jeudi avec succès 40 milliards FCFA (environ 64 millions de dollars) sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) à l’issue de son émission simultanée par adjudication de bons assimilables du Trésor (BAT) et d’obligations assimilables du Trésor (OAT), a appris APA mercredi auprès de l’agence UMOA-Titres basée à Dakar. Selon l’agence UMOA-Titres, le montant global des soumissions reçues s’est établi à 49,226 milliards FCFA (alors que l’Etat burkinabé sollicitait...
(Burkina24 19/05/17)
Les responsables d’Orange ont inauguré, le mardi 16 mai 2017 à Ouagadougou, leurs premières liaisons en fibre optique au Burkina Faso. La cérémonie, présidée par le Premier ministre représenté par la ministre des TIC, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon, a été également marquée par le lancement des travaux de construction de la fibre optique Ouagadougou-Frontière avec la Côte d’Ivoire. L’opérateur Télécoms, installé officiellement au Burkina il y a deux mois, poursuit son engagement dans le déploiement des réseaux très haut débit. Le...
(Jeune Afrique 18/05/17)
Au bout de neuf années de poursuites judiciaires et d’exil au Bénin, ce golden boy est autorisé à rentrer dans son pays. À la tête d’API Holding, il compte bien y relancer ses affaires. «L’heure a sonné pour que je retourne chez moi, mon honneur est enfin lavé ! » lance, visiblement soulagé, Salif Ouédraogo. Le 11 janvier, la cour d’appel de Ouagadougou, statuant en dernier ressort, a annulé les poursuites dont faisait l’objet, depuis près de neuf ans, ce sulfureux homme...
(APA 18/05/17)
La Banque islamique de développement (BID) a décidé d‘allouer au Burkina Faso un financement de 450 millions de dollars pour l’accord-cadre de coopération 2017-2019, a appris APA jeudi auprès du ministère de l’Economie, des Finances. A travers cet accord-cadre, la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC), filiale du Groupe de la BID, s’engage à mettre à la disposition du Burkina Faso, sur une période de trois ans, une enveloppe financière de 150 millions de dollars par an. Ce...
(APA 18/05/17)
La compagnie minière australienne ‘’Golden Rim’’ a renforcé sa présence au Burkina Faso, en prenant à 100% le contrôle du projet d’or Kouri (nord-est) et en renouvelant pour trois ans sa licence, a appris APA auprès de ses responsables. En prenant le contrôle du projet d’or Kouri, après avoir acquis les 10% d’intérêt restant que détenait Epsilon Gold Mines Ltd, ‘’Golden Rim’’ vise loin pour son projet-phare au Burkina Faso. Pour cette transaction, la compagnie a versé 115 000 dollars...
(APA 16/05/17)
La Banque islamique de développement (BID) vient d’accorder au Burkina Faso, un montant de 19,5 milliards de FCFA pour le financement du Programme de développement durable du pastoralisme dans le sahel – fonds de la vie et de subsistance », a appris APA lundi, auprès du ministère de l’économie et des finances. Ce financement entre dans le cadre de la politique nationale de développement du secteur de l’élevage (PNDEL) et du programme national du secteur rural (PNSR). Selon le Gouvernement...

Pages