| Africatime
Mardi 25 Avril 2017
(Jeune Afrique 22/04/17)
Si la production d’or blanc explose en Afrique de l'Ouest, la transformation est à la peine. Face au déficit énergétique ou à la concurrence asiatique, de nombreuses usines ont fermé. En Afrique de l’Ouest, le secteur du coton-textile tourne à deux vitesses. D’un côté, la production a connu depuis 2010 une forte progression. La campagne 2016-2017 s’est achevée fin mars sur des niveaux record portés par des conditions climatiques exceptionnelles : 750 000 tonnes de coton-graine pour le Burkina Faso (+ 25 %) et 645 000 pour le Mali (+ 26 %), les deux premiers producteurs de la région et du continent. De l’autre côté, la transformation n’a pas réussi à suivre la même tendance. Bien au contraire...
(APA 20/04/17)
Le Burkina Faso table sur une production totale d'or de 45 tonnes pour l'année 2017, a appris APA auprès du ministère en charge des Mines qui fonde ses prévisions sur l'entrée en production de deux nouvelles mines d'or portant à dix le nombre de mines industrielles en exploitation. La production de zinc devrait rester à sa tendance historique de 130.000 tonnes, souligne la même source qui rappelle que pour la seule année 2016, les recettes de l'exploitation minière s'élèvent à 189,9 milliards de F CFA, soit une hausse de 12,8% par rapport à 2015. Le Burkina Faso projette, grâce à ses réformes dans le domaine des mines, de faire passer la contribution dudit secteur au PIB de 7,9% en 2015...
(Média Terre 19/04/17)
L'atelier technique de la 5e Mission Conjointe de Suivi (MCS-5) du Programme de Développement stratégique de l'éducation de base (PDSEB), s'est ouvert ce mardi 18 avril 2017 à Bobo Dioulasso, localité située à environ 365 km de Ouagadougou dans l'ouest du pays. Les travaux sont dirigés par le Secrétaire Général du ministère de l'Education nationale et de l'alphabétisation, le Dr Yombo Paul DIABOUGA. Le rendez-vous annuel de suivi du PDSEB réunit cette année encore les responsables des structures du ministère...
(Agence Ecofin 19/04/17)
Le Groupe bancaire Oragroup a lancé la deuxième tranche d’une émission de billets de trésorerie d’un montant total de 35 milliards de francs CFA (53,3 millions d’euros) par appel public à l’épargne sur le marché financier régional de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). À l’issue de la première tranche de l’émission, entamée le 1er septembre 2016, Oragroup avait levé 21,2 milliards de francs CFA (32,3 millions d’euros), soit une sursouscription de 6 %. Oragroup entend utiliser ces nouvelles marges...
(Burkina24 18/04/17)
Le groupe Ciments de l’Afrique (CIMAF) a organisé à Bobo-Dioulasso une conférence de presse ce vendredi 14 avril 2017. Il a été question de présenter le projet d’implantation d’une nouvelle usine de cimenterie à Bobo-Dioulasso. Capitale économique du Burkina Faso, Bobo-Dioulasso est la deuxième ville après Ouagadougou, que le groupe CIMAF a choisie pour implanter une usine de cimenterie. Sa construction se justifie par la volonté du groupe d’étendre rapidement sa présence sur le continent à d’autres pays et accroitre...
(Agence Ecofin 18/04/17)
Des petits porteurs ayant pris position dans l'actionnariat de Coris Bank International au moment de son introduction en bourse, ne sont pas satisfaits de la répartition des actions proposée dans le cadre de l’augmentation de capital prévu pour septembre 2017. Dans la publication de ses résultats de l'exercice 2016 sur la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières d'Abidjan, la banque a indiqué qu'elle proposait pour adoption, au cours de son Assemblée Générale prévue le 28 avril, une résolution qui permettra de...
(Burkina24 18/04/17)
Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba face aux Parlementaires le vendredi 14 avril 2017 a présenté un visage luisant du développement au Burkina. Pour preuve, indique-t-il, la croissance économique est repartie à la hausse en 2016 avec un taux de progression du PIB réel de 6,2% contre 4% en 2014 et 2015. « Je peux donc vous affirmer que notre pays redémarre (…). Le Burkina Faso est en marche », insiste le Premier ministre. Ce samedi 15 avril 2017, des...
(AFP 15/04/17)
La lutte contre le blanchiment d'argent et le terrorisme ralentissent l'interchangeabilité des billets entre les deux grandes zones utilisant le franc CFA, ont expliqué les gouverneurs des deux banques centrales concernées vendredi à Abidjan. Lié à l'euro par un système de parité fixe, le franc CFA est la monnaie de 14 pays francophones d'Afrique de l'Ouest et centrale, totalisant 155 millions d'habitants: huit appartenant à l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et six à la Communauté économique d'Afrique centrale (Cémac). UEMOA et Cémac sont dotées chacune d'une banque centrale...
(APA 14/04/17)
Le Burkina Faso a réalisé un taux de 47,2 % pour l’émission d’obligations du Trésor d’un montant de 40 milliards de FCFA lancée le 12 avril dernier, a appris APA auprès du ministère de l’Economie et des Finances. Dix-neuf soumissionnaires des huit pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ont été enregistrés, pour un montant global de 18,9 milliards de FCFA. L’échéance est de trente-six mois, pour un taux d’intérêt unique de 6%, pour une valeur nominale unitaire de 10 000 FCFA. Le remboursement de ...
(APA 14/04/17)
Les actionnaires de l’Office national des télécommunications (ONATEL) Burkina Faso vont percevoir le premier juin 2017, au titre de l’exercice 2016, un dividende brut global de 24,055 milliards FCFA (environ 38,488 millions de dollars), a appris jeudi APA auprès de cette société de téléphonie basée à Ouagadougou. Cela correspond à un dividende brut par action de 707,5 FCFA pour chacune des 34 millions d’actions composant le capital social. C’est ce qui ressort, entre autres, des résolutions proposées par le conseil...
(APA 13/04/17)
La Direction générale du trésor et de la comptabilité publique du Burkina Faso a collecté mercredi sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) un montant de 40,507milliards FCFA (environ 64, 811 millions de dollars) à travers l’émission simultanée de bons et obligations du trésor en adjudication, a appris APA auprès de l’Agence UMOA-Titres basée à Dakar. [Img : Le Burkina Faso collecte plus de 40 milliards FCFA de bons et obligations du Trésor, mercredi] Le...
(Sidwaya 13/04/17)
La pomme de terre est beaucoup cultivée au Burkina Faso dans la région du Nord. Le tubercule jaune demeure l’un des produits le plus commercialisé de la région et prisé d’une manière générale par les populations burkinabè. Cependant, les acteurs déplorent les difficultés liées à sa conservation, sa commercialisation et même à la cherté des intrants pour sa production. Samedi 25 mars 2017 à Titao, chef-lieu de la province du Loroum dans la région du Nord. Un jour particulier pour...
(APA 12/04/17)
Le Canada a décidé d’allouer un financement de 8 milliards FCFA pour le Projet d’amélioration de la surveillance de l’industrie extractive en Afrique francophone subsaharienne (PASIE), a appris APA auprès du ministère des mines. Le Projet lancé à Ouagadougou, va permettre d’améliorer la capacité de l’institution de contrôle des finances publiques et des autres parties prenantes à auditer les industries extractives. Initiative d’une durée de cinq ans, le PASIE est est organisé par le Conseil régional de formation des institutions...
(Jeune Afrique 12/04/17)
Selon les informations de Jeune Afrique, l'exécutif burkinabè a entériné la création d'un fonds annuel de deux milliards de francs CFA sur cinq ans pour financer les start-up du pays. Il espère doper l'innovation et créer in fine environ 500 petites et moyennes entreprises. C’est un ballon d’essai que le gouvernement du Premier ministre Paul Kaba Thiéba lance et qui pourrait révolutionner l’accès des start-up aux ressources financières. Désormais, l’exécutif va consacrer deux milliards de francs CFA par an au...
(APA 12/04/17)
La Maison de l’Entreprise du Burkina Faso (MEBF) vient de lancer la Compétition des plans d’affaires (COPA) Destinée à identifier et appuyer des projets dignes d’intérêt, a appris APA lundi, auprès de ses responsables. La Compétition s’inscrit dans le cadre de la 12e édition des Journées de l’Entreprenariat Burkinabè (JEB) organisée par la MEBF et ses partenaires. La COPA, activité phare des JEB, vise plusieurs objectifs, dont la création d'un cadre d'émulation et de créativité pour les jeunes entrepreneurs et...
(Jeune Afrique 12/04/17)
Le géant français, arrivé dans le pays en 2016, ne compte pas se contenter d’une place de numéro deux. Il défie la filiale locale de Maroc Télécom sur les prix tout en multipliant les investissements. Après le rachat d’Airtel en juin 2016 pour 515 millions d’euros et son rebranding mi-mars, Orange Burkina Faso affiche désormais son ambition de jouer les premiers rôles au Pays des hommes intègres. Le nouvel arrivant se prépare à relancer dès cette année les investissements que...
(APA 12/04/17)
Le groupe bancaire panafricain Coris Bank International (CBI) basé à Ouagadougou, a réalisé un bénéfice net de 16,3 milliards FCFA pour l’exercice 2016, a appris APA mardi, auprès de ses responsables. Cette performance représente une hausse de d8,6% par rapport à 2015 (15 milliards de F CFA). Les intérêts et produits assimilés sur les créances que la banque possède sur sa clientèle sont estimés à 31,6 milliards de FCFA en 2016, contre 30,4 milliards en 2015. Les rendements de ses...
(Agence Ecofin 11/04/17)
Coris Bank Interntional qui est arrivée sur la cote de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières d'Abidjan le 23 décembre 2016, a annoncé avoir réalisé un bénéfice net de 16,38 milliards de FCFA (26,4 millions $). Cela représente une hausse de 8,6% sur les 15 milliards réalisés en 2015. Cette performance a été soutenue par une situation quasi stable des intérêts et produits assimilés sur les créances que la banque possède sur sa clientèle (31,6 milliards de FCFA en 2016,...
(RFI 11/04/17)
A Abidjan, se tenait ce lundi 10 avril un conseil extraordinaire des 8 pays de l'UEMOA qui ont le franc CFA comme monnaie commune. La population globale de l'Uemoa avoisine les 90 millions d'habitants. La politique d'échange et de développement de cette union économique et monétaire est dictée par les président des Etats membres et la Commission, qui siège à Ouagadougou, en est le maître d'œuvre. Hier lundi, à Abidjan, les huit chefs d'Etat se sont mis d'accord pour trouver...
(Xinhua 11/04/17)
Les défis en matière de développement, de sécurité et de paix pour la sous-région ouest-africaine, doivent interpeller tous les Parlements des pays de la sous-région en général et le Parlement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest en particulier, a estimé lundi à Porto-Novo, le président de l'Assemblée nationale du Burkina Faso, Salif Diallo. "Cela doit nous interpeller sur le fait que le développement tant souhaité et tant désiré, ne viendra finalement que de nous-mêmes, par nous-mêmes...

Pages