Dimanche 25 Juin 2017
(APA 23/06/17)
Nestorine Sangaré, ministre de la Promotion de la femme et du genre dans le dernier gouvernement de Blaise Compaoré, a dédicacé, mercredi à Ouagadougou, son premier album musical intitulé ‘’Un père fidèle‘’. «Dans cette nouvelle carrière, Nestorine s’inspire de la vie et l’œuvre de grandes chanteuses d’ici et d’ailleurs comme Mme Zidouemba Germaine, Tina Terner, Nina Simone, Barbara Kanam …», peut-on lire dans le dossier remis à la presse lors de cérémonie de dédicace. Chanté en français et en mooré (langue nationale parlée par les mossi, ethnie majoritaire au Burkina Faso), l’album comporte dix titres à travers lesquels l’auteur prône l’amour du prochain et la réconciliation nationale. Entre autres titres, on peut citer ‘’Manni Sougri’’...
(Sidwaya 21/06/17)
Le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme, a organisé, le mardi 20 juin 2017 à Ouagadougou, la 5e édition de la Journée de promotion des industries culturelles et créatives (JPICC). A la veille de la célébration de la fête de la musique, le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme a organisé la 5e édition de la Journée de promotion des industries culturelles et créatives (JPICC) autour du thème « La musique burkinabè à l’ère du numérique : quel modèle économique pour la filière ? ». C’était le mardi 20 juin 2017 à Ouagadougou. L’objectif de cette 5e édition est de donner plus de visibilité aux différents créateurs à travers la promotion de leurs œuvres...
(Jeune Afrique 21/06/17)
Jamais diffusé sur Canal+ Horizons, qui fait pourtant partie de ses producteurs, jamais sélectionné pour le Fespaco, "Bayiri, la patrie" fait figure de film maudit. S’il n’a pas été victime, semble-t‑il, de véritable censure, il est vrai que le 6e long-métrage de S. Pierre Yameogo aborde un sujet très sensible en Côte d’Ivoire comme au Burkina. Il raconte en effet, à travers l’histoire d’une jeune femme victime de racket et de viol, ce qu’ont vécu les familles de planteurs burkinabè...
(APA 19/06/17)
L’ancienne ministre burkinabè Nestorine Sangaré/Compaoré, qui avait en charge le département de la Promotion de la femme et du genre dans le dernier gouvernement de Blaise Compaoré, vient de sortir un album musical, a-t-on appris dimanche de source médiatique. La nouvelle est divulguée dans plusieurs médias burkinabè mais aussi sur les réseaux sociaux: «l’ancienne ministre Sangaré est devenue chanteuse». Selon le journal en ligne, Burkina24, «discrète depuis la chute du gouvernement de Blaise Compaoré en octobre 2014, elle (Nestorine Sangaré)...
(RFI 14/06/17)
La musique pour changer le monde, c’est l’objectif du mouvement «—Playing For Change—», un mouvement créé pour inspirer et connecter le monde au travers de la musique. Le projet est né avec la conviction que la musique a le pouvoir de défaire les frontières et de transcender la distance entre les gens. Depuis 2002, les fondateurs organisent des rencontres autour de la musique. Pour cette année ils parcourent le monde pour le tournage d’une vidéo autour de la chanson «...
(Le Monde 14/06/17)
Le drame des Burkinabés chassés de Côte d’Ivoire inspire à S. Pierre Yameogo un film habité par une juste colère. Aussi confidentielle que soit sa sortie, six ans après son tournage, aussi imparfaite que soit sa forme, Bayiri, la patrie mérite d’être vu. La réalité que S. Pierre Yameogo met en scène est sous notre nez, depuis des décennies. Des populations chassées par le nettoyage ethnique, l’exode qui laisse vulnérable face aux prédateurs, l’arrivée dans un pays qui voudrait bien...
(Commod Africa 13/06/17)
Les stylistes Pathé’O -Burkinabè d'origine et Ivoirien d'adoption et Sidahmed Alphadi -Nigérien, créateurs de mode de renommée internationale, ont plaidé mercredi la cause du coton africain. Dans le cadre de ses 52è assemblées annuelles, la Banque africaine de développement (BAD) avait dédié une session au secteur africain du textile-habillement, session intitulée "Fashionomics". Le secteur représenterait un marché de $ 31 milliards en Afrique subsaharienne. C’est le deuxième secteur le plus important en terme d’emplois dans les pays en développement, après...
(Agence Ecofin 08/06/17)
La salle des banquets de ‘’Ouaga 2000’’ servira de cadre pour la soirée de récompense des meilleurs journalistes du Burkina Faso, le vendredi 9 juin 2017. Dénommée « Nuit des Galian », les journalistes issus des médias publics et privés, seront primés pour leurs œuvres. La célébration des «Prix Galian» est l’expression de la volonté du gouvernement burkinabé, à travers le département en charge de la communication, de professionnaliser, d’accompagner les médias et de permettre aux journalistes de jouer pleinement...
(Sidwaya 23/05/17)
Artiste-musicienne, religieuse et pharmacienne, Sœur Anne Marie Kaboré, deux fois Kundé du meilleur artiste de musique religieuse en 2014 et 2017, a plus d’une corde à son arc. Elle a trois albums à ce jour. Dans cet entretien, elle parle de sa passion pour la musique, évoque son cursus universitaire et dévoile sa stratégie pour concilier vie religieuse et ses diverses activités. Sidwaya (S.) : Vous êtes de la congrégation des sœurs de l’Immaculée conception de Ouagadougou, pouvez-vous la présenter?...
(Jeune Afrique 18/05/17)
Le Fespaco demeure, depuis 1969, le plus important festival consacré au septième art en Afrique. Mais les Burkinabè n’attendent pas sa tenue, tous les deux ans, pour remplir les salles. Deux heures durant, avant la cérémonie, un orchestre a joué devant les centaines d’invités qui se pressaient sur les gradins érigés pour l’occasion face au bâtiment flambant neuf. Puis un groupe de danseurs est arrivé, précédant le cortège du chef de l’État burkinabè. Roch Marc Christian Kaboré venait-il inaugurer à...
(Jeune Afrique 11/05/17)
Pour le meilleur ou pour le pire, les murs sont à la mode. Au Moyen-Orient ou en Amérique, de nouveaux remparts obstruent l’horizon des nomades. Au cœur du Sahel, Marto, lui, maquille les briques ouagalaises comme si le trompe-l’œil lézardait joyeusement les murailles Dans un environnement à l’architecture minimaliste ou improbable, farci de monuments kitsch et lissé par la patine brune de la latérite, les vrais paysages ont toujours été les foules, aussi multicolores que fugaces. Le peintre urbain, Marto,...
(Burkina24 04/05/17)
Y a-t-il eu détournement de plus de 230 millions de F CFA dans les caisses du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) ? Le bimensuel d’enquête « Le Reporter » a levé le lièvre. Et le gouvernement burkinabè s’est mis à sa poursuite. Selon les résultats des investigations de nos confrères du « Reporter », publiés dans la parution n°213 du 1er mai 2017, basés sur les conclusions d’une mission de l’Inspection générale des finances (IGF), 230 742 014...
(Sidwaya 03/05/17)
Le ministre en charge de la communication, Remis Fulgance Dandjinou a animé une conférence de presse, le mardi 2 mai 2017, sur les prix Galian. Les innovations de cette 20e édition et les différents genres en compétition ont été au cœur des échanges. Depuis 1997, le ministère de la Communication récompense les meilleures productions journalistiques à travers un concours dénommé «Prix Galian». Pour l’édition 2017, le comité d’organisation a décidé de marquer d’une pierre blanche les 20 ans des Galian...
(APA 02/05/17)
L’artiste musicien burkinabè Bonsa est le lauréat de la 11e édition des «Syli d’or de la musique du monde», tenue du 14 au 27 avril au Canada, a-t-on appris dimanche, de source médiatique. Selon le site d’information de Fasozine.com qui a livré l’information, les résultats de l’édition 2017 de cette compétition ont été proclamés vendredi à Montréal dans la capitale canadienne. Au total, 22 représentations, 36 groupes issus près 25 pays ont pris part à la compétition, selon Fasozine qui...
(Agence d'information d'afrique centrale 18/04/17)
L’Afrique regorge de belles et encourageantes initiatives culturelles, mais les difficultés financières auxquelles sont confrontées les initiateurs de ces projets sont monnaies courantes. Et il est souvent dommage de constater que face à l’indifférence des acteurs culturels, mais aussi faute de soutien et de moyen, ces projets à fort potentiel s’arrêtent au beau milieu du chemin. C’est le cas, aujourd’hui, de l’école de danse EDIT. Créé en 2009 par la danseuse, chorégraphe et actrice burkinabé, Irène Tassembédo, EDIT est un...
(RFI 12/04/17)
Notre invité est un photographe entièrement autodidacte qui s'intéresse à l'Histoire. Le Burkinabè Warren Saré présente son travail sur les tirailleurs sénégalais, ces combattants des colonies engagés dans l'armée française, dans le cadre de « L'Emoi Photographique », un festival à Angoulême, dans l'ouest de la France. Warren Saré n'a pas fait d'école - à part l'école coranique - et encore moins d'école de photo. Il a commencé comme vendeur ambulant sur les marchés. Warren Saré est l'invité de Sébastien...
(RFI 31/03/17)
On connaissait l’étalon d’or de Yennenga, 1er prix du FESPACO, le plus grand festival panafricain du cinéma. On pourra bientôt vivre, travailler, étudier, sortir et visiter la ville nouvelle de Yennenga. Elle sera construite à 15 km au sud de Ouagadougou. Un groupement de 5 cabinets d’architectes, 1 Burkinabè et 4 Français, vient de remporter le concours international pour la construction d’une partie de la ville nouvelle. C’est un projet qui bénéficie d’un partenariat public-privé, avec CGE Immobilier comme maître...
(BBC 27/03/17)
Sans Charles Kaboré, Alain Traoré, Bakary Koné, les Étalons se sont inclinés 2-0 face au Maroc qui jouait à domicile. L'équipe burkinabè a joué bas dans cette rencontre laissant les initiatives de jeu à l'équipe marocaine. Les étalons faisaient face à une équipe marocaine au complet . Le Burkinabès ont courbé l'échine à travers des réalisations de Faisal Fajr (35e) et Aziz Bouhaddouz (63e). Arrivé seulement ce vendredi, le gardien Hervé Kouakou Koffi a été remplacé dans les buts par...
(Burkina24 21/03/17)
La deuxième édition du « Dan’Fani Fashion week », le salon international de design textile africain, se tiendra du 25 mars au 1er avril 2017 au Musée national de Ouagadougou. « La transformation du coton, un défi pour l’Afrique » est le thème sous lequel des décideurs et acteurs de la chaîne du textile de coton se réuniront pour des échanges et des opportunités d’affaires. Une semaine durant, Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, vivra au rythme de la fête...
(APA 20/03/17)
Le promoteur de mode au Burkina Faso, Doris Dabiré, est décédé des suites d’un accident de la circulation à Ouagadougou, a-t-on appris dimanche auprès des médias locaux. Selon le média en ligne Afriyelba.net, Doris Dabiré, surnommé le «le capitaine de la mode burkinabè», est décédé à la suite d’un accident de la circulation survenu dans la nuit du 16 au 17 mars dernier, sur l’avenue France-Afrique, au sud de la capitale burkinabè. Transporté urgemment à l’hôpital de Tingandogo, encore appelé...

Pages