Vendredi 24 Novembre 2017

Sommet des dirigeants du G5 Sahel et de l'UE le 14 décembre à Bruxelles

Sommet des dirigeants du G5 Sahel et de l'UE le 14 décembre à Bruxelles
(AFP 10/11/17)
Sommet des dirigeants du G5 Sahel et de l'UE le 14 décembre à Bruxelles

L'UE compte afficher son soutien au G5 Sahel, qui a mis sur pied une force antijihadiste dans la région, en invitant les dirigeants de cette coalition à une réunion avec leurs homologues européens à Bruxelles le 14 décembre, a appris l'AFP vendredi de sources concordantes.

Ce sommet "consacré au Sahel", selon un diplomate, devrait avoir lieu avant un conseil des 28 chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE qui doit s'ouvrir le 14 décembre dans l'après-midi.

Son objectif est de "continuer à soutenir financièrement et matériellement les besoins particulièrement importants de la force conjointe G5 Sahel, et de reposer la question de son financement au niveau européen", a expliqué ce diplomate.

Les financements actuellement promis ou déjà versés "ne suffisent pas pour répondre à l'ensemble des besoins exprimés par cette force", selon la même source.

La date de ce sommet, dont la tenue a été évoquée en début de semaine par la chef de la diplomatie de l'UE Federica Mogherini, devrait probablement être fixée au 14 décembre, a confirmé une source européenne à l'AFP.

Mme Mogherini avait décrit cette rencontre comme "une conférence internationale pour coordonner le soutien international aux pays du Sahel afin de mieux gérer leurs défis sécuritaires et particulièrement le crime organisé et les trafics (illégaux) dans la zone".

L'Union européenne a déboursé en septembre 50 millions d'euros pour aider la force conjointe mise sur pied par le Mali, le Niger, la Mauritanie, le Burkina Faso et le Tchad, qui a mené la semaine dernière sa première opération, une mission de reconnaissance, à Tessit, à 30 km du Niger et 40 km du Burkina.

Le budget de fonctionnement de la force G5 Sahel a été estimé à 423 millions d'euros, mais il pourrait être revu à la baisse (environ 240 millions d'euros).

Une grande partie des fonds manque encore à l'appel. Les cinq pays créateurs ont promis chacun 10 millions et la France 8 millions.

Les Etats-Unis se sont de leur côté engagés récemment à apporter jusqu'à 60 millions de dollars (51,5 millions d'euros).

Ce sommet à Bruxelles doit également permettre d'attirer des soutiens pour "l'Alliance pour le Sahel", une initiative prise par la France visant au développement de cette région du sud du Sahara, parallèlement à la lutte antijihadiste qui y est menée. La chancelière allemande Angela Merkel avait promis en juillet que son pays y participerait.

axr/agr/stb

Commentaires facebook