Lundi 21 Août 2017

Reprise du trafic ferroviaire entre la Côte d'Ivoire et le Burkina après l'affaissement d'un pont

Reprise du trafic ferroviaire entre la Côte d'Ivoire et le Burkina après l'affaissement d'un pont
(AFP 21/09/16)
Reprise du trafic ferroviaire entre la Côte d'Ivoire et le Burkina après l'affaissement d'un pont

Le trafic ferroviaire entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso interrompu depuis le 7 septembre après l'affaissement d'un pont de chemin de fer, a repris mardi, a annoncé la Sitarail (Société internationale de transport africain par rail).

"La Sitarail informe ses clients et partenaires de la reprise totale des circulations ferroviaires, sur l’ensemble de la ligne, d’Abidjan à Ouagadougou, depuis la matinée du mardi 20 septembre. Le retour à la normale des activités ferroviaires concerne aussi bien le transport de marchandises, que celui des voyageurs", selon un communiqué.

Enjambant le fleuve Nzi sur 250 mètres, le pont métallique datant de 1910 s'était écroulé le 7 septembre au passage d'un train de marchandises à Dimbokro (à 250 km au nord d'Abidjan) sans faire de mort. Le train, composé de deux locomotives et 20 wagons, transportait plus de mille tonnes de marchandises.

Exploitée depuis 1995 par le groupe français Bolloré après sa privatisation, la ligne de chemin de fer qui relie la Côte d'Ivoire au Burkina Faso doit être rénovée et prolongée dans les années à venir pour un coût de 400 millions d'euros. Elle est un axe majeur entre les deux pays dont les économies et les populations sont très imbriquées.

En août, un pont s'était déjà effondré près de Banfora, au Burkina Faso.

Commentaires facebook