Vendredi 15 Décembre 2017

Les migrations s’invitent à la 13e édition du Festival Ciné Droit Libre à Ouagadougou

Les migrations s’invitent à la 13e édition du Festival Ciné Droit Libre à Ouagadougou
(APA 06/12/17)

APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Le thème des migrations sera abordé lors de la 13e édition du Festival culturel Ciné droit Libre (CDL), qui débute samedi à Ouagadougou, a-t-on appris auprès du comité d’organisation de la manifestation.

Face à la presse les organisateurs ont indiqué que le Festival va se tenir du 9 au 16 décembre sous le thème : «Migrations: loin de chez moi ?».

Selon le coordinateur du Festival CDL, Abdoulaye Diallo, il s’agira de mener la réflexion autour du triptyque migrations-immigrations clandestines-réfugiés.

Il a expliqué que «cette question nous interroge sur les enjeux des flux migratoires aussi bien sur les migrants que sur leurs pays d’origine et de destination».

M. Diallo a regretté que la quête d’un avenir meilleur se transforme parfois malheureusement en un cauchemar pour ces migrants, loin de leurs frontières. La migration, qu’elle soit volontaire ou forcée, aboutit souvent à la violation de la dignité humaine des personnes qui tentent cette aventure périlleuse, a-t-il dit.

«Certains survivants, arrivent meurtris et dépouillés de leurs biens dans les pays de transit où ils sont soumis au travail clandestin et à l’exploitation. D’autres tombent dans le trafic d’êtres humains à l’issue duquel ils sont vendus, réduits à l’esclavage et aux traitements cruels et inhumains», a soutenu Abdoulaye Diallo.

Au programme du festival Ciné Droit libre 2017, il est prévu, entre autres activités, des projections cinématographiques, des prestations artistiques et des séances de formations.

50 000 participants sont attendus, composés de cinéastes, d’artistes, de militants des droits humains, de cinéphiles.

L’édition est placée sous le parrainage de l’ancien footballeur international français Lilian Thuram, connu pour ses prises de position sur les sujets liés à l’égalité, à l’immigration et au racisme.

Par ailleurs, l’artiste musicien reggaeman Tiken Jah Fakoly, est attendu à la cérémonie d’ouverture.

Commentaires facebook