Dimanche 22 Avril 2018

Extradition de François Compaoré : la justice française se prononcera le 13 juin

Extradition de François Compaoré : la justice française se prononcera le 13 juin
(Jeune Afrique 29/03/18)
François Compaoré

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris dira le 13 juin si elle accède ou non à la demande d’extradition de François Compaoré formulée par les autorités du Burkina Faso, qui souhaitent l’entendre dans l’affaire de l'assassinat du journaliste d’investigation Norbert Zongo, en 1998.

C’est d’une voix presque inaudible que François Compaoré lance aux juges parisiens : « Je refuse d’être remis aux autorités burkinabè. » Dans une salle d’audience surchauffée, ce mercredi 28 mars, figurent en nombre des proches de celui qu’on surnomme le « petit président » et des cadres de son parti politique, le CDP, venus le soutenir, mais il y a aussi des membres du Balai citoyen qui espèrent qu’un procès se tiendra prochainement au Burkina.

François Compaoré a été arrêté à l’aéroport parisien de Roissy fin octobre 2017, en raison d’un mandat d’arrêt émis le 5 mai de la même année et placé sous contrôle judiciaire. Il avait été entendu le 13 décembre, 19 ans jour pour jour après l’assassinat de Norbert Zongo et de ses trois compagnons, affaire pour laquelle la justice burkinabè souhaite son extradition, souhaitant l’entendre pour des faits « d’incitation à assassinats ». Son dossier avait d’abord été renvoyé au 7 mars, après un premier refus d’être renvoyé à Ouagadougou.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/546667/societe/extradition-de-francois-compa...

Commentaires facebook