Jeudi 20 Juillet 2017

Conseil conjoint de gouvernement à Ouagadougou pour adopter les travaux des experts burkinabè et ivoiriens

Conseil conjoint de gouvernement à Ouagadougou pour adopter les travaux des experts burkinabè et ivoiriens
(APA 17/07/17)

Un conseil conjoint de gouvernement se tient ce lundi à Ouagadougou pour adopter les conclusions des travaux d’experts ivoiriens et burkinabè, tenus dans le cadre des travaux préparatoires du cadre du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.

Les membres des gouvernements burkinabè et ivoirien, avec à leurs têtes, les Premiers ministres Paul Kaba Thiéba du Burkina Faso et Amadou Gon Coulibaly de la Côte d’Ivoire, vont apprécier les résultats du conclave des experts, tenu du 13 au 15 juillet 2017 dans la capitale burkinabè.

Selon les informations parvenues à APA, au sortir de ce conclave, les experts des deux pays ont arrêté un ensemble de textes finalisés qui seront soumis à l’appréciation du conseil conjoint de gouvernement.

Les principaux projets dans le cadre du TAC concernent, entre autres, l’interconnexion électrique entre les deux pays, la construction de l’autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou et du chemin de fer Abidjan-Ouagadougou-Niger.

A cela il faut ajouter, par exemple, la création de deux fonds pour soutenir la jeunesse, d’une part, et encourager l’entrepreneuriat féminin, d’autre part.

Le président ivoirien est attendu ce lundi après-midi, dans la capitale burkinabè où il assistera, demain mardi, à la clôture de la 6e conférence au sommet du TAC, en compagnie de son homologue burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré.

Le Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso est un cadre de concertation né depuis 2008 et qui rassemble annuellement les exécutifs des deux pays.

Il a vu le jour sous l’impulsion des ex-présidents ivoirien Laurent Koudou Gbagbo et burkinabè Blaise Compaoré qui avaient voulu par cet acte, renforcer l’axe Ouagadougou-Yamoussoukro.

Les réunions se tiennent alternativement dans les capitales politiques des deux Etats et permettent d’évoquer des sujets de développement concernant les deux pays.

Ainsi, les travaux du 5e TAC se sont déroulés les 28 et 29 juillet 2016 à Yamoussoukro, dans la capitale ivoirienne.

Commentaires facebook