Mercredi 25 Avril 2018

Burkina/procès du putsch: la régularité du tribunal militaire toujours contestée

Burkina/procès du putsch: la régularité du tribunal militaire toujours contestée
(APA 27/03/18)
Me Ana Ouattara/Sory l’une des avocats de la défense

APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Les avocats de la défense dans le procès du putsch manqué du 16 septembre 2015, ont dit, lundi à Ouagadougou, toujours contester la régularité du Tribunal militaire de Ouagadougou chargé de juger l’affaire.

«Il s’agit de faire observer qu’il y a une suspicion légitime quant à la composition de cette juridiction», a déclaré à la presse, Me Ana Ouattara/Sory l’une des avocats de la défense, lors de la reprise du procès.

Selon Me Ouattara, il y a une ordonnance qui a déjà été rendue par le même tribunal, par le même président du Tribunal militaire, à savoir Ouédraogo Seydou.

«Cette ordonnance consistait au dessaisissement du juge d’instruction du cabinet n°1 du Tribunal militaire. Or, au terme des dispositions de notre législation, il est indiqué que lorsqu’un juge a eu à poser un acte dans une affaire, il ne peut pas à nouveau connaître de la même affaire», a expliqué l’avocate.

Suffisant, a-t-elle souligné, pour que la défense rédige une requête en accusation.

Reprise ce lundi matin à 8 heures 30 minutes (GMT), l’audience, après deux suspensions dans la matinée, a repris dans l’après-midi, avant d’être de nouveau suspendue aux environs de 17 heures. Elle reprendra demain mardi 27 mars à 9 heures.

Les inculpés dans le dossier du putsch manqué sont au nombre de 84 dont 66 militaires et 18 civils. Les généraux Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé sont considérés comme les présumés cerveaux de ce coup d’Etat manqué.

Ils sont poursuivis pour «attentat à la sûreté de l’Etat, meurtre, coups et blessures volontaires, dégradation de biens appartenant à autrui, trahison, incitation à commettre des actes contraires au règlement et à la discipline, violence et voies de fait sur autrui, ou de complicité de ces infractions».

Commentaires facebook