Dimanche 22 Octobre 2017

Burkina : une manifestation contre la libération provisoire du général Djibril Bassolé dispersée par la police à Ouagadougou

Burkina : une manifestation contre la libération provisoire du général Djibril Bassolé dispersée par la police à Ouagadougou
(Xinhua 12/10/17)
Image d'illustration.

Une marche des militants des organisations de la société civile dans la capitale burkinabè a été dispersée, mercredi dans la matinée, par les forces de défense et de sécurité qui avaient quadrillé les alentours du tribunal militaire, ont constaté des correspondants de Xinhua.

En petits groupuscules à la Place de la Nation, les militants des organisations de la société civile qui étaient prêts à en découdre avec les forces de l'ordre, attendaient pour pouvoir manifester devant la justice militaire.

"Nous ne comprenons pas la justice qui a libéré le général Bassolé alors qu'il est impliqué dans le coup d'Etat de 2015 qui a fait des morts", a martelé un membre du Mouvement Plus rien ne sera comme avant (MPRESCA), Hamado Ouédraogo.

M. Ouédraogo a dit que les organisations de la société civile vont manifester, vaille que vaille, dans les jours à venir pour exprimer leur désapprobation face à cette décision de la justice en marchant sur le tribunal militaire.

Les manifestants qui avaient envahi le tribunal militaire, mardi dans la nuit, à l'annonce de la libération de Djibril Bassolé, ont été dispersés par les forces de défense et de sécurité.

Le général de gendarmerie et ancien chef de la diplomatie du Burkina Faso, Djibril Bassolé, incarcéré depuis 2015 dans le cadre des enquêtes du coup d'Etat contre le régime de la Transition, a bénéficié, mardi soir, d'une liberté provisoire.

M. Bassolé est soupçonné par la justice militaire d'avoir communiqué avec le président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, Guillaume Soro, sur la planification du coup d'Etat.

Actuellement, le général Gilbert Diendéré, cerveau du putsch, et une centaine de militaires sont incarcérés pour leur implication présumée dans cette tentative de putsch. Leur audience de mise en accusation a été reportée au 25 octobre prochain.

Commentaires facebook