Lundi 23 Octobre 2017

Burkina : plafonnement des prix de certains produits de grande consommation

Burkina : plafonnement des prix de certains produits de grande consommation
(Burkina24 17/03/17)
Le ministre du Commerce de l'industrie et de l'artisanat, Stéphane Wenceslas Sanou.

Le ministère burkinabè en charge du Commerce et les acteurs ont annoncé jeudi le plafonnement des prix de certains produits de grande consommation.

Selon les conclusions de la 9e session du Cadre de concertation Tripartite (CCT) qui s'est tenue depuis mardi à Ouagadougou, publiées par le ministère, jeudi, les acteurs ont invité la Société nationale de gestion des stocks (SONAGESS) à poursuivre et à intensifier la vente du maïs et du sorgho blancs à prix social de 6.000 francs CFA le sac de 50 kg dans les boutiques témoins sur toute l'étendue du territoire national.

Le document souligne que quant au maïs et au sorgho blanc sur le marché, il a été convenu qu'ils n'excèdent pas 15 500 francs CFA le sac de 100 kg comme en 2016.

Il en est de même pour le petit mil dont le prix plafond a été maintenu à 19.000 francs CFA le sac de 100 kg.

Le prix de vente maximum aux consommateurs du riz 25% brisure a été fixé à 16.000 francs CFA comme l'année dernière.

Pour les huiles alimentaires, le prix plafond retenu est de 16.500 francs CFA le bidon de 20 litres et de 825 francs CFA le litre au détail.

Le prix du sucre granulé SN SOSUCO ne doit pas excéder 600 francs CFA le kg ; quant au sucre en morceaux, son prix est fixé à 750 francs CFA le kg.

Le savon SN CITEC n°1 sera vendu à 260 francs CFA maximum au consommateur et le Savon n°2 à 365 francs CFA.

Pour le ciment CPJ, le CCT a obtenu le prix plafond de 5000 francs CFA le sac de 50 kg au consommateur final, soit 100.000 francs CFA la tonne.

Le texte rappelle que le prix du pain fait l'objet d'une concertation élargie en commission. Il sera communiqué dès que la commission aura rendu ses conclusions dans une semaine.

Commentaires facebook