Dimanche 10 Décembre 2017

Burkina Faso : les jeunes filles toujours exposées à des menaces dans les sites aurifères

Burkina Faso : les jeunes filles toujours exposées à des menaces dans les sites aurifères
(Xinhua 12/10/17)

Plusieurs jeunes filles sont toujours exposée à des menaces multiples dans des sites aurifères au Burkina Faso, a annoncé mercredi le ministère de la Femme, à l'occasion de la commémoration de la Journée internationale de la jeune fille.

"En dépit des efforts considérables consentis par l'Etat et ses partenaires, les jeunes filles sont toujours exposées à des menaces dans certains domaines particulièrement dans les sites aurifères", peut-on lire dans une déclaration du ministère de la Femme.

Le texte souligne que dans les sites aurifères, les jeunes filles sont victimes d'insécurité, d'exploitations et d'abus sexuels, des grossesses précoces, d'IST/sida, de pires formes de travail, de traumatismes psychologiques, etc.

Par conséquent, il convient, selon le ministère de la Femme de mener une réflexion prospective sur le niveau de protection des jeunes filles en général et en particulier celles travaillant dans les sites aurifères en vue de dégager des pistes d'actions porteuses, en leur faveur.

C'est pourquoi, dans le cadre de la commémoration de la journée internationale de la jeune fille 2017, le ministère de la Femme, a placé la célébration de cette journée sous le thème: "la mise en œuvre de la stratégie nationale de promotion et de protection de la jeune fille : les défis de la protection de la jeune fille dans les sites aurifères".

Le choix de ce thème, selon le ministère, traduit toute la volonté du gouvernement à assurer une protection et une promotion des droits des jeunes filles en général et celles dans les sites aurifères en particulier.

Pour ce faire, il s'agira à cette occasion de favoriser l'appropriation de la stratégie nationale de promotion et de protection de la jeune fille, de mener des échanges sur les défis de la protection de la jeune fille en général et celle dans les sites aurifères en particulier et de formuler des suggestions et des recommandations pour renforcer la protection des jeunes filles dans les sites aurifères.

Le phénomène de l'exploitation sauvage de l'or a pris de l'ampleur au Burkina Faso, qui a connu un boom minier ces dix dernières années. Selon les chiffres officiels, près de 1,2 million de personnes sont recensées sur les sites d'orpaillage et l'on constate chaque année la formation de nouveaux villages aux alentours de ces sites.

Commentaires facebook