Mardi 17 Octobre 2017

Affaires : le sulfureux Salif Ouédraogo prêt à reconquérir le Burkina

Affaires : le sulfureux Salif Ouédraogo prêt à reconquérir le Burkina
(Jeune Afrique 18/05/17)
Salif Ouédraogo.

Au bout de neuf années de poursuites judiciaires et d’exil au Bénin, ce golden boy est autorisé à rentrer dans son pays. À la tête d’API Holding, il compte bien y relancer ses affaires.

«L’heure a sonné pour que je retourne chez moi, mon honneur est enfin lavé ! » lance, visiblement soulagé, Salif Ouédraogo.

Le 11 janvier, la cour d’appel de Ouagadougou, statuant en dernier ressort, a annulé les poursuites dont faisait l’objet, depuis près de neuf ans, ce sulfureux homme d’affaires burkinabè pour « complicité de tentative d’assassinat ». Celles-ci avaient été engagées à la suite des plaintes d’un cadre de British American Tobacco (BAT) qui lui disputait le marché de la distribution de tabac dans son pays.

Une réputation de golden boy sans états d’âme

L’histoire remonte à 2008. Le 1er août, Salif Ouédraogo, alors étoile montante du capitalisme burkinabè, perd le contrat de distribution le liant à BAT via son entreprise Nesko. Deux mois plus tard, Travaly Bandyan, alors représentant du groupe britannique dans le pays, se fait violemment agresser. Salif Ouédraogo est accusé par l’entreprise d’avoir organisé une tentative d’assassinat.

Les soupçons à l’égard de l’homme d’affaires, dont les méthodes parfois brutales lui ont valu une réputation de golden boy sans états d’âme, sont d’autant plus lourds que cette dernière affaire ressemble étrangement à une autre l’ayant impliqué deux ans plus tôt. En 2006, Nestlé, dont Nesko était le distributeur exclusif dans le pays, met un terme à leur partenariat pour non-paiement de factures. Dans la foulée, le représentant du géant suisse au Burkina Faso est victime d’une agression.

En octobre 2008, Salif Ouédraogo est incarcéré pendant une dizaine de jours avant d’être inculpé. Sentant l’étau judiciaire se resserrer autour de lui, ce natif de Kossouka, localité située dans la province de Yatenga, dans le nord du pays, s’exile au Bénin. Il est alors âgé de 36 ans.

Commentaires facebook