Mardi 23 Janvier 2018

Dans le monde

(AFP)

Les affrontements se poursuivaient mardi entre forces turques et combattants kurdes au quatrième jour d'une offensive contre l'enclave d'Afrine (nord-ouest de la Syrie), avec notamment des frappes aériennes d'Ankara, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Cette offensive, lancée samedi par l'armée turque avec des rebelles syriens pro-Ankara, vise la milice kurde syrienne des Unités de protection du peuple (YPG), considérée par la Turquie comme "terroriste" mais fer de lance de la lutte antijihadistes en Syrie.

(AFP)

Le ministre espagnol de l'Intérieur a assuré mardi que les forces de l'ordre étaient sur le qui-vive "partout" dans le pays pour empêcher que l'indépendantiste catalan Carles Puigdemont rentre incognito "en hélicoptère, ULM ou bateau" voire "dans le coffre d'une voiture".

Carles Puigdemont, exilé en Belgique depuis fin octobre, brigue à nouveau la présidence de sa région mais risque d'être arrêté et placé en détention provisoire pour "rébellion", "sédition" et "malversation de fonds" s'il rentre en Espagne.

(AFP)

La plupart des avions d'Air Algérie volaient à nouveau mardi, au lendemain d'une journée de grève ayant cloué au sol l'essentiel de la flotte de la compagnie nationale algérienne, mais stewards et hôtesses ont annoncé un nouveau préavis de grève.

Tous les vols - intérieurs et internationaux - d'Air Algérie au départ d'Alger avaient été annulés lundi, après le déclenchement à l'aube d'une grève, qualifiée de "surprise" par la compagnie.

(AFP)

Un puissant séisme, de magnitude 8,2, a été enregistré mardi au large de la côte sud de l'Alaska, déclenchant des alertes au tsunami pour cet Etat ainsi que pour la côte ouest du Canada, selon les services sismologiques américains (USGS).

Le séisme s'est produit à 09H31 GMT à dix kilomètres de profondeur dans le Golfe d'Alaska, à 280 km au sud-est de la ville de Kodiak, a précisé l'USGS.

(AFP)

Les 28 ministres des Finances de l'Union Européenne ont retiré huit pays de leur liste noire des paradis fiscaux, dont le Panama, lors d'une réunion mardi à Bruxelles.

"Huit pays (le Panama, la Corée du Sud, les Emirats Arabes Unis, la Tunisie, la Mongolie, Macao, Grenade et Barbade) ont été retirés de la liste noire (...) après s'être engagés à remédier aux inquiétudes de l'UE", a annoncé le Conseil des ministres des Finances de l'Union dans un communiqué.

(AFP)

Quelque 1.500 personnes ont été évacuées d'un hôtel et d'une boîte de nuit dans la nuit de lundi à mardi dans le centre de Londres et deux gares ont été fermées à la suite d'une fuite de gaz, ont annoncé les pompiers.

"La rupture d'une conduite de gaz a été découverte et une forte teneur en gaz naturel a été détectée dans l'air", a déclaré un porte-parole des pompiers.

"Par précaution, 1.450 personnes ont été évacués. Ils étaient dans un hôtel et une boîte de nuit", a-t-il ajouté.

(AFP)

Le militant prodémocratie Joshua Wong a été libéré sous caution mardi à Hong Kong, après avoir fait appel de sa condamnation à une peine de prison pour son rôle dans la "Révolte des parapluies" en 2014.

Condamné à trois mois de prison pour ne pas avoir respecté une ordonnance judiciaire exigeant l'évacuation d'un campement érigé durant les manifestations, M. Wong avait été emprisonné mercredi dernier, renforçant les craintes d'une emprise croissante de Pékin sur l'ex-colonie britannique.

(AFP)

Un président sortant hostile aux migrants et son rival appelant à la solidarité avec ceux qui en ont besoin et dénonçant "l'intolérance": l'affrontement sur la migration est au centre du second tour de la présidentielle tchèque, vendredi et samedi.

Ce sera un "thème très important voire primordial" de la phase finale de la campagne, estime l'analyste Jiri Pehe. "On peut s'attendre à une série d'attaques et de contre-attaques".

(AFP)

L'ex-ministre sud-coréenne de la Culture Cho Yoon-Sun a été condamnée mardi en appel à deux ans de prison pour son rôle dans l'établissement d'une "liste noire" de près de 10.000 artistes critiques envers la présidente Park Geun-Hye, désormais destituée.

Mme Cho avait été relaxée en juillet en première instance, écopant seulement d'une peine d'emprisonnement avec sursis pour des infractions moins graves. Ce qui avait poussé le parquet à faire appel.

(AFP)

Le vice-président américain Mike Pence achève mardi sa tournée au Proche-Orient par d'ultimes marques de déférence envers Israël et l'âme juive, tandis que les Palestiniens étaient appelés à faire grève et à manifester.

M. Pence comblera à nouveau d'aise les Israéliens en se rendant au mémorial de la Shoah, puis au mur des Lamentations, au lendemain de ce que la presse nationale présente comme le discours peut-être le plus pro-israélien jamais prononcé par un dirigeant étranger devant le parlement.

(AFP)

Des centaines de milliers d'employés de l'administration fédérale américaine se préparaient mardi à reprendre le travail au lendemain d'un compromis budgétaire temporaire au Congrès, salué comme une grande victoire par le président Donald Trump, pour mettre fin à trois jours de "shutdown".

(AFP)

Deux mairies, une mosquée, une église et l'ONU: bienvenue à Pyla, rare localité mixte de Chypre. A l'approche de la présidentielle, les communautés chypriotes grecque et turque veulent voir leur cohabitation comme un facteur d'espoir pour la réunification de l'île, contre vents et marées.

Niché dans la baie de Larnaca (sud-est), ce village de 1.800 âmes sous administration grecque et surveillance des Casques bleus est situé en pleine "zone tampon", secteur neutre qui scinde l'île méditerranéenne en deux depuis près de 44 ans.

(AFP)

Bombe de peinture à la main, Neequaye Dreph Dsane parachève le portrait d'un artiste britanno-marocain sur un mur de Shoreditch, le quartier du street art à Londres, dernier tableau en date d'une série qui entend célébrer les aspects positifs de l'immigration.

"Je ne crois pas que nous entendons suffisamment parler des gens qui viennent de différentes parties du monde et qui ont fait des choses absolument étonnantes pour leurs communautés", dit à l'AFP cet artiste britanno-ghanéen de 43 ans, connu sous le nom de Dreph.

(AFP)

La France a gelé mardi des avoirs de 25 entités et responsables d'entreprises syriens mais aussi français, libanais ou chinois soupçonnés "d'alimenter le programme syrien de conception et réalisation d'armes chimiques", selon deux arrêtés diffusés au Journal officiel.

Ces sanctions interviennent alors que Paris doit réunir le même jour une trentaine de pays, en présence du chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson, afin de poursuivre les responsables d'attaques chimiques en Syrie et de riposter ainsi à un veto russe à l'ONU.

(AFP)

Une délégation sud-coréenne est entrée mardi au Nord pour la première fois en près de deux ans dans le cadre des préparatifs liés aux jeux Olympiques, alors que Pyongyang demande à Séoul des excuses après une manifestation hostile au Sud.

Les JO de Pyeongchang (9-25 février), en Corée du Sud, ont permis un spectaculaire rapprochement entre les deux frères ennemis après deux années de crispation en raison de l'accélération des programmes balistique et nucléaire de Pyongyang.

(AFP)

Sauter en parachute, c'est "une manière de prouver que les femmes sont aussi capables que les hommes", lance Bahareh Sassani. Pour cette Iranienne, c'est un petit pas en vue d'une évolution de la société mais aussi une façon de prendre de la hauteur par rapport au quotidien.

A 35 ans, cette comptable petite et frêle ne pratique le parachutisme que depuis mars 2016 mais affirme compter déjà 220 sauts à son actif.

(AFP)

Des centaines de personnes se sont précipitées mardi hors d'immeubles et de gratte-ciel dans le centre de Jakarta à la suite d'un fort séisme dans l'ouest de Java, ressenti dans la capitale indonésienne, qui a fait plusieurs blessés graves.

Le tremblement de terre de magnitude 6 s'est produit à une profondeur de 43 km au large de l'île de Java, a précisé l'Institut américain de géophysique (USGS). L'épicentre était situé au sud-ouest de la province de Banten -- à environ 130 km au sud-ouest de Jakarta --, a indiqué de son côté l'agence indonésienne de géophysique (BMKG).

(AFP)

Hollywood retenait son souffle mardi avant l'annonce des nominations aux Oscars, apogée de la saison des prix dans une industrie du cinéma sonnée par l'affaire Weinstein et en pleine introspection sur sa culture sexiste.

La romance fantastique "La forme de l'eau" du mexicain Guillermo del Toro et le drame acide "3 Billboards: Les panneaux de la vengeance" de Martin McDonagh partaient avec une longueur d'avance sur les autres prétendants aux prestigieuses statuettes.

(AFP)

Usine désertée, restaurants fermés, logements inoccupés: à la frontière nord-coréenne côté Chine, les sanctions de l'ONU contre le programme nucléaire de Pyongyang frappent durement l'économie locale, très dépendante des travailleurs venus de Corée du Nord.

Le phénomène est particulièrement sensible à Dandong (nord-est), la ville frontalière où transite la majeure partie du commerce bilatéral.

(AFP)

C'est dans une abondance de neige et d'optimisme que se rassemble à partir de mardi à Davos l'élite mondiale, grande gagnante d'une reprise économique qui laisse une bonne partie de la planète à l'écart.

Lundi soir, la principale préoccupation des organisateurs du Forum économique mondial n'avait rien à voir avec les risques géopolitiques, financiers, environnementaux au menu des débats de la semaine.

(AFP)

Une trentaine de pays vont lancer une initiative mardi à Paris, en présence du chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson, afin de poursuivre les responsables d'attaques chimiques en Syrie et riposter ainsi à un veto russe à l'ONU.

Cette conférence ouvrira une nouvelle séquence diplomatique sur la crise syrienne avant la reprise des pourparlers de l'ONU jeudi à Vienne et le Congrès de paix initié par la Russie le 30 janvier à Sotchi.

(AFP)

La zone euro a donné lundi son accord de principe au déboursement d'une nouvelle tranche d'aide à la Grèce et se dit maintenant prête à discuter d'un allègement de sa dette, à quelques mois de la fin du programme de soutien dont bénéficie Athènes depuis 2015.

"Les gens sont maintenant convaincus que les choses ont changé et commencent à parler de l'avenir et de la sortie du programme", s'est félicité le ministre grec des Finances, Euclid Tsakalotos, dont le pays est toujours sous le coup d'une dette colossale de 180% du PIB.

(AFP)

Les autorités turques ont arrêté lundi 24 personnes soupçonnées d'avoir fait de la "propagande terroriste" sur les réseaux sociaux contre l'offensive que mène Ankara contre une milice kurde en Syrie, a annoncé lundi le ministre de l'Intérieur turc tandis que Human Rights Watch (HRW) rapportait 30 arrestations.

Ces personnes ont été interpellées dans le cadre d'un coup de filet mené à travers la Turquie contre des internautes soupçonnés de vouloir ternir l'image de l'opération militaire, a rapporté l'agence de presse étatique Anadolu, citant le ministère de l'Intérieur.

(AFP)

Le représentant spécial de l'ONU au Yémen, Ismaïl Ould Cheikh Ahmed, va quitter en février ses fonctions de médiateur dans le conflit qui ravage ce pays, a annoncé lundi l'organisation internationale.

Dans son communiqué, l'ONU n'a pas précisé qui remplacera Cheikh Ahmed, nommé en avril 2015.

(AFP)

Les autorités soudanaises ont libéré lundi un journaliste de l'Agence France-Presse (AFP) et un autre de l'agence Reuters, arrêtés la semaine dernière alors qu'ils couvraient des protestations contre la hausse du prix du pain.

Abdelmoneim Abu Idris Ali, 51 ans, qui travaille pour l'AFP à Khartoum depuis près d'une décennie, couvrait une manifestation qui a été dispersée par la police anti-émeutes à Oumdurman, ville voisine de la capitale Khartoum, au moment de son arrestation le 17 janvier.

(AFP)

Alcoolique, dépressif et "obsédé" par les musulmans: c'est ainsi que le procureur a décrit le Gallois Darren Osborne, jugé depuis lundi pour avoir lancé son van en juin 2017 à Londres sur des fidèles devant une mosquée, tuant un homme et en blessant onze.

Osborne, 48 ans, père de quatre enfants, avait foncé devant la mosquée de Finsbury Park un soir de ramadan.

(AFP)

Le président américain Donald Trump a salué comme une grande victoire de son camp le compromis budgétaire temporaire conclu lundi au Congrès mettant fin à la fermeture partielle du gouvernement fédéral, qui menaçait de faire tourner le pays au ralenti.

A l'issue d'intenses tractations, les leaders démocrates du Sénat ont accepté un texte assurant le financement de l'Etat jusqu'au 8 février, avec l'objectif affiché de trouver un accord sur le sort de centaines de milliers de clandestins arrivés jeunes aux Etats-Unis, connus sous le noms de "Dreamers" (Rêveurs).

(AFP)

Ce fut une soirée débridée à Washington, avec femmes en string, musique à fond et marijuana. Mais ce fut aussi un problème de droit d'une décennie, que la Cour suprême américaine a tranché lundi en faveur des policiers opposés aux fêtards.

Toute la question était de savoir si les agents avaient le droit d'interpeller tous les participants à cette fête, qui s'était tenue dans une maison vacante, sans l'autorisation du propriétaire.

Oui, a finalement jugé la plus haute juridiction des Etats-Unis.

(AFP)

Le parti au pouvoir en Afrique du Sud, le Congrès national africain (ANC), a confirmé lundi avoir "discuté" lors d'une réunion de sa direction du départ anticipé du controversé président Jacob Zuma, sans lui fixer cependant de "date butoir".

"Nous avons convenu que le sujet était entre les mains des responsables. Il y aura des discussions entre les responsables (du parti), le président Zuma et le président (du parti Cyril) Ramaphosa", a déclaré le secrétaire général du parti, Ace Magashule, lors d'une conférence de presse.

(AFP)

Au moins 21 cas de suffocation, concernant notamment des enfants, ont été rapportés lundi en Syrie dans une ville de la Ghouta orientale, enclave rebelle assiégée à l'est de Damas, une ONG accusant le régime d'avoir mené une nouvelle attaque chimique.

Neuf civils ont par ailleurs été tués dans des tirs d'obus rebelles sur un quartier de Damas, selon la télévision étatique syrienne.

(AFP)

Le pape François est rentré lundi d'Amérique latine après l'un des voyages les plus éprouvants de son pontificat, contraint de présenter des excuses pour avoir demandé des "preuves" aux victimes d'abus sexuels qui accusent un évêque au Chili.

Le 6ème voyage en Amérique latine de l'Argentin Jorge Bergoglio, premier pape latino-américain de l'Histoire, a été contrasté.

(AFP)

L'Arabie saoudite, critiquée pour son intervention militaire au Yémen, a annoncé lundi une "nouvelle aide humanitaire" de 1,5 milliard de dollars et une opération pour augmenter la capacité des ports du pays en guerre afin de faciliter les secours.

Dans un communiqué, la coalition sous commandement saoudien a également annoncé un pont aérien entre Ryad et la province de Marib, dans le centre du Yémen, avec des vols quotidiens d'avions C130 qui transporteront de l'aide humanitaire.

(AFP)

Des centaines de milliers d'employés sont restés chez eux lundi matin aux Etats-Unis, démocrates et républicains s'étant montrés incapables durant le week-end d'adopter un compromis budgétaire permettant de financer l'Etat fédéral.

Malgré des tractations incessantes, les sénateurs des deux bords n'ont pas pu surmonter leurs différends et permettre aux employés fédéraux de se rendre au travail lundi.

Le métro et les principales autoroutes menant à la capitale fédérale Washington étaient moins fréquentés que d'habitude.

(AFP)

L'indépendantiste catalan Carles Puigdemont a de nouveau sonné la charge lundi à Copenhague contre l'Union européenne qu'il accuse de ne pas défendre les droits fondamentaux en Catalogne.

Quittant pour la première fois Bruxelles depuis son exil volontaire le 30 octobre dans la capitale belge, M. Puigdemont a dénoncé devant des étudiants de l'université de Copenhague "les échecs" de l'UE face aux crises survenant en son sein ou à ses portes.

(AFP)

Des roquettes tirées par des rebelles Houthis ont tué lundi neuf personnes, dont un journaliste, une femme et un enfant, dans la province de Taëz, au sud-ouest du Yémen, a déclaré un responsable gouvernemental.

Un barrage de six roquettes s'est abattu lors de l'inauguration d'un complexe de sécurité, tuant quatre soldats en plus de cinq civils, a dit ce responsable à l'AFP.

Les roquettes sont tombées sur la localité de Nashma, près de la ville de Taëz, dans la province du même nom.