Dimanche 25 Juin 2017
(Angola Press 15/03/16)
Les représentants de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC), en réunion depuis le 05 dernier à Gaborone (Botswana), pour préparer la réunion des ministres prévue le, 14 mars vont renforcer les canaux informations envers le public. Selon la proposition de la stratégie de communication de la SADC, la sensibilisation pour parvenir à l'intégration, renforcer la prise de décision et des structures nationales promouvant la diffusion...
(Angola Press 14/03/16)
Gaborone - Le ministre angolais des Relations Extérieures de l’Angola, Georges Chikoti qui est arrivé dimanche à Gaborone (Botswana) pour assister à la réunion du Conseil des ministres de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC), a appelé à une meilleure gestion les ressources financières de l'organisation. Se confiant à la presse, à Gaborone, le diplomate a déclaré que sur les contributions des Etats membres près de deux millions de dollars américains sont dépensés pour la sécurité de chacun des fonctionnaires, ce qui considéré comme une violation des statuts de l'organisation. Le ministre a dit qu'il était important de rationaliser les ressources financières de l'organisation pour atteindre l'un des objectifs fondamentaux de la SADC, centré sur l'industrialisation de la...
(APA 14/03/16)
Le Secrétaire exécutif de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), Stergomena Lawrence Tax, a déclaré lundi que le budget 2016/17 du bloc régional continuerait de se concentrer sur la mise en œuvre des principales priorités du Plan indicatif stratégique de développement régional (RISDP), l’élargissement de la stratégie d’industrialisation et la consolidation de la paix et de la sécurité dans la région. S'adressant à des journalistes à Gaborone, Tax a affirmé que depuis la dernière réunion du Conseil des ministres tenue en août 2015, la SADC a observé les élections générales et présidentielles en Tanzanie et aux Seychelles. « La région reste pacifique et politiquement stable, avec toutefois quelques difficultés dans certains des Etats membres. Je remercie l'Organe pour...
(Angola Press 12/03/16)
Les Etats membres de la Communauté de Développement de l'Afrique Australe (SADC), réunis depuis samedi dernier, à Gaborone, la capitale du Botswana, analyse vendredi, l'entrée du Burundi et des Îles Comores dans cette organisation. L'information a été fournie le même jour à l'ANGOP, en marge de ces assises, par le directeur national du Cabinet de la SADC du Ministère des Relations Extérieures, Sandro Agostinho Oliveira. Selon le responsable, l'adhésion de ces deux pays dans la région devrait respecter un certain nombre de critères, notamment, respecter les idéaux de l'organisation, avoir de bons antécédents et démontrer la capacité d'exécuter les compromis. Pour leur entrée, a-t-il ajouté, il sera pris en compte leurs indicateurs macro-économique, car ils doivent être en conformité avec...
(APA 09/03/16)
L’organisation de défense des droits de l’Homme « Survival International » a lancé mardi un appel exigeant qu’un terme soit mis au système ayant déchiré des familles de Bushmen en leur refusant l’accès à leurs terres. Le Directeur de Survival International, Stephen Corry a accusé le gouvernement botswanais de « persécution brutale des Bushmen pendant des décennies, en les expulsant de force de leurs terres ancestrales et leur imposant un système de permis de visite aux membres de leurs familles. » Il a mis en lumière l’ironie d’un pays qui se réclame modèle de démocratie en Afrique, tout en refusant d’appliquer une décision de son propre tribunal de mettre fin à la restriction des droits des Bushmen, ayant fait l’objet...
(Agence Ecofin 08/03/16)
L’industrie minière botswanaise connaîtra d’autres suppressions d’emplois, après celles effectuées par African Cooper et Moolman Mining en fin 2015, en raison de la récession économique mondiale sur les matières premières. Le plus grand producteur de cuivre du pays, BCL, a estimé qu’il licenciera 2000 de ses 6000 travailleurs, puisqu’il simplifie ses opérations minières en raison de la chute du prix du cuivre, qui a atteint son plus bas niveau sur les six dernières années. La société de diamants Gem Diamonds quant à elle prévoit une chute de plus de moitié de sa production de diamants à la mine Ghaghoo, au centre du pays à cause de la baisse de la demande de diamants à l’échelle mondiale. Pour faire face à...
(APA 08/03/16)
Largement victorieux de l’Ile Maurice (7-0), le Botswana a déjà un pied au prochain tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football féminin, au terme de la manche aller du 1er tour éliminatoire disputée le week-end. Avec un tel résultat, l’entraîneur Gaolethoo Nkutlwisang peut envisager la suite des évènements avec sérénité. Le Zimbabwe a également réalisé une bonne affaire en allant s’imposer en Tanzanie sur le score de 2 buts 1. Dans les autres matches, sanctionnés par un score de parité ou des scores étriqués, tout reste à faire lors de la manche retour prévue dans deux semaines. Le Kenya a déjà composté son ticket pour le 2e tour éliminatoire à la suite du forfait de...
(Le Monde 03/03/16)
Au Botswana, l’application Modisar permet à des éleveurs d’analyser statistiquement leurs troupeaux et de recevoir des alertes pour mieux les gérer sanitairement. A l’est de la réserve de Kalahari, au cœur du Botswana, Tshiamo Toteng n’a pas accès à Internet. Ce qui n’empêche pas ce jeune fermier de 21 ans de vouloir faire rentrer la ferme familiale dans le XXIe siècle numérique. Tshiamo a déjà inscrit 200 des 600 vaches de l’élevage fondé par son grand-père sur la base de données que propose la société Modisar. Et il entend bien utiliser ce nouvel outil numérique pour gérer, à terme, l’ensemble de l’Amaoo Cattle Ranch qui s’affiche déjà, depuis février 2015, sur une page Facebook. « C’est en lisant la presse,...
(Agence Ecofin 01/03/16)
Kimberley Diamonds a obtenu un prêt de fonds de roulements de 2,8 millions de dollars pour mettre en production sa mine de Lerala en production. La compagnie a annoncé à ses actionnaires vendredi, qu'elle avait conclu un accord de vente et marketing ainsi qu'un accord de pré-commercialisation avec la maison de vente aux enchères belge DDA trading BBVA. Selon les termes de l'accord de vente, la facilité de prêt serait fournie entre avril et septembre, avec un taux de 10% d'intérêt par an et serait garantie par les diamants produits par la mine de Lerala. DDA fera office d'agent de vente et marketing exclusif pour les diamants de la mine pendant une période de 3 ans. Pour ce qui est...
(APA 27/02/16)
Le gouverneur de la Banque du Botswana, Linah Mohohlo a déclaré jeudi que l’activité économique du pays continuer toujours de pâtir des délestages d’électricité, des pénuries d’eau, de la faible demande mondiale et des bas prix des produits de base. Lors de sa présentation de la Déclaration de politique monétaire, Mme Mohohlo a indiqué qu’il était prévu une hausse de 3,8% du Produit Intérieur Brut (PIB), ce qui ne laissait qu’une place limitée pour davantage d’incitations fiscales. L’économie du Botswana devrait croître de 4,2% cette année, ce qui constitue une nette amélioration par rapport au taux de 1% enregistré l’an dernier. Elle a indiqué que la plus récente Enquête sur les attentes des milieux d’affaires indiquait une fragilité de la...
(Agence Ecofin 18/02/16)
Lundi, La compagnie minière australienne Lucapa a annoncé : « la découverte d’un spectaculaire diamant de 404,2 carats provenant du site de Lulo, dans la province de Lunda Norte (nord) en Angola ». Bien qu’il ne s’agisse que du 27ième plus gros diamant au monde, selon le classement de Wikipédia, il permet à la compagnie de battre un record. En effet, le diamant a le statut de la plus grosse gemme jamais découverte en Angola. Il est long de 7 centimètres et sa valeur potentielle est de 12,8 millions d’euros. Le CEO de Lucapa, Stephen Wetherall s’est dit « très fier » de cette découverte. Selon lui, elle confirme que la société a eu raison de parier sur cette mine...
(Angola Press 17/02/16)
Lundi, La compagnie minière australienne Lucapa a annoncé : « la découverte d’un spectaculaire diamant de 404,2 carats provenant du site de Lulo, dans la province de Lunda Norte (nord) en Angola ». Bien qu’il ne s’agisse que du 27ième plus gros diamant au monde, selon le classement de Wikipédia, il permet à la compagnie de battre un record. En effet, le diamant a le statut de la plus grosse gemme jamais découverte en Angola. Il est long de 7 centimètres et sa valeur potentielle est de 12,8 millions d’euros. Le CEO de Lucapa, Stephen Wetherall s’est dit « très fier » de cette découverte.
(Agence Ecofin 12/02/16)
Lesedi La Rona, tel est le nom du plus gros diamant découvert au Botswana et deuxième plus gros diamant au monde. Signifiant ‘Notre Lumière’, ce nom a été choisi au terme d’un concours lancé par Lucara Diamond Corp, la compagnie minière ayant découvert la pierre. Ayant connu la participation de plus de 11 000 personnes, cette compétition a été remportée par Thembani Moitlhobogi, qui a reçu une prime d’environ 35 000$. La compagnie d’audit Ernst &Young a été engagée pour assurer la transparence et l’indépendance du choix du nom. « La fierté nationale et le patriotisme dont ont fait preuve les participants était incroyable. L’industrie du diamant joue un rôle important dans le développement du pays et Lesedi La Rona...
(Jeune Afrique 05/02/16)
Partenaire privilégié du pays, le diamantaire sud-africain a revu sa stratégie. Ses activités de tri et de négoce s'organisent désormais depuis la capitale, Gaborone. Et tout le monde y gagne. Au beau milieu du bush botswanais, le building moderne en verre teinté se dresse comme un mirage. Ce bâtiment ultrasécurisé, situé à deux kilomètres de l’aéroport de Gaborone, abrite la plus grande richesse du Botswana : ses diamants. En 2006, le pays a décidé de construire son propre centre de tri pour ces cristaux de carbone pur extraits de ses quatre mines alors en activité : Jwaneng (le gisement le plus riche au monde), Orapa (le plus vaste et le plus ancien du Botswana, exploité depuis 1971), ainsi que deux...
(Afriquinfos 03/02/16)
New York (Afriquinfos) - Selon l’indice de liberté économique 2016 publié le 1er février par le think-tank américain Heritage Foundation et le Wall Street Journal, l’Ile Maurice, le Botswana et le Cap Vert sont les économies les plus libres en Afrique. Le classement se fait selon des critères comme la protection des droits de propriété, la taille de l’Etat, la politique budgétaire et monétaire et la lutte contre la corruption. Il classe les 178 pays étudiés pour le compte de 2016 en cinq grandes catégories sur une échelle allant de 40 points (les moins libres) à 100 points (les plus libres): «libres» (80-100 points)...
(Agence Ecofin 29/01/16)
L'offre publique initiale de Botswana Telecomunication Corporation Limited, la société étatique botswanaise des télécommunications, est sans conteste le fait majeur du marché financier local (Botswana Stock Exchange) en ce début d'année 2016. L'engouement des investisseurs est tel que, lors de la première semaine, il a été enregistré 1000 souscripteurs par jour dans les agences de Barclays Botswana, l'arrangeur de l'opération. C’est un succès pour le gouvernement local qui souhaitait attirer un maximum d'investisseurs individuels. 49% de la société ont ainsi été offerts soit 462 millions d'actions au prix de 1 pula botswanais chacune.
(APA 27/01/16)
Le ministère de la santé du Botswana a alerté ses concitoyens mardi contre une possible épidémie de fièvre typhoïde, après que cette maladie a été signalée en Afrique du Sud voisine. Selon Doreen Motshegwa, porte-parole du ministère, la fièvre typhoïde est une maladie grave qui peut être mortelle. “Elle est causée par des bactéries appelées salmonelles et se transmet par la nourriture et l’eau contaminée par des matières fécales et l’urine. La fièvre typhoïde se manifeste avec plusieurs symptômes dont une forte fièvre, des maux de tête, des douleurs articulaires et musculaires, des douleurs abdominales, de la diarrhée, des nausées et des vomissements”, a déclaré Mme Motshegwa. Elle a indiqué que les structures du ministère étaient en état d’alerte pour...
(APA 26/01/16)
La coalition d’opposition au Botswana, le Umbrella for Democratic Change (UDC), a annoncé lundi que l’ancienne Présidente de l’Assemblée nationale et ex ministre, Margret Nasha, a rejoint ses rangs. Mme Nasha a eu une brillante carrière en tant que fonctionnaire, puis comme ministre dans différents gouvernements. Elle a été notamment ministre des Affaires présidentielles et de l’Administration publique, lorsqu’elle était membre du Parti démocratique du Botswana (BDP). Le vice-président de l’UDC, Ndaba Gaolathe, a expliqué que bien que Nasha avait demandé de rejoindre la parti en tant que membre ordinaire et militante, il a été décidé, compte tenu de son expérience, de lui...
(Autre média 21/01/16)
Le prix African Innovation Foundation au Botswana African Innovation Foundation (AIF) en collaboration avec le gouvernement du Botswana (GoB) représenté par le Ministère des Infrastructures, des Sciences et des Technologies, et le Botswana Innovation Hub (BIH), ont annoncé que la prochaine cérémonie de remise des prix de la 5ème édition du Prix de l’Innovation pour l’Afrique (PIA) ( http://www.InnovationPrizeforAfrica.org ) se tiendra à Gaborone, au Botswana au mois de Juin 2016. La décision d’accueillir le PIA au Botswana a reçu l’aval de son Excellence Seretse Khama Ian Khama, Lieutenant général et Président du Botswana. Le PIA est un programme clé de l’AIF, dont le but est d’accroître la prospérité des Africains en catalysant l’esprit d’innovation en Afrique. Le PIA célèbre...
(AFP 18/01/16)
Quatorze millions de personnes pourraient manquer de nourriture en 2016 en Afrique australe suite à la grave sécheresse qui affecte les récoltes de la région depuis plusieurs mois, selon un communiqué de l'ONU publié lundi. "Le nombre de personnes qui n'aura pas suffisamment de nourriture pourrait augmenter dans les prochains mois alors que la région va entrer dans la saison sèche et que les stocks de nourriture sont extraordinairement bas", affirme le Programme Alimentaire Mondial (PAM), une agence de l'ONU, dans ce texte. "Les petits fermiers qui comptent sur leur production pour subsister sont particulièrement vulnérables", souligne le PAM.

Pages