| Africatime
Samedi 25 Février 2017
(Autre média 24/12/16)
C’est un paradis pour la vie sauvage. Mais aussi une démocratie solide et pacifique, à la croissance économique insolente. Depuis son indépendance, il y a cinquante ans, ce pays discret qu'est le Botswana est un modèle de réussite. Enquête sur la «Suisse de l’Afrique». C’est un carrefour où les passeports collectionnent les tampons. Au poste frontière de Kazungula, la rivière Chobe prête ses berges à quatre nations : à l’ouest, la Namibie et ses plaines inondées ; au nord, la Zambie et ses herbes jaune soufre ; à l’est, le Zimbabwe et ses forêts de tamariniers ; au sud, une savane infinie où se répand l’odeur sucrée des fleurs d’acajou : le Botswana. Ignorant les frontières et les contingences de...
(Angola Press 19/12/16)
Luanda - Le Botswana va accueillir en 2018 la huitième édition des Jeux de la région 5 de l'Union Africaine. Cette annonce a été faite dimanche dans la capitale angolaise à la cérémonie de clôture de cette épreuve continentale. Au classement des médailles, signale-t-on, l’Afrique du Sud a terminé en tête de la 7 e édition, suivie du Botswana et du Zimbabwe.
(Agence Ecofin 09/12/16)
Lucara Diamond, compagnie de diamant triplement cotée, a franchi la barre d’1 milliard de dollars de diamants vendus, depuis le début de la production à sa mine Karowe, au Botswana. La société a vendu au total 1,8 million de carats, générant des revenus de 1,02 milliard $, soit une moyenne de prix de vente de 566 $/ct. «Atteindre 1 milliard $ de ventes est une étape importante pour l’entreprise et une reconnaissance de notre forte clientèle et de la qualité des diamants récupérés à la mine Karowe.», a commenté le PDG, William Lamb. Pour le compte de l’année 2016, les revenus de vente totaux enregistrés par la compagnie, en incluant le quatrième appel d’offres régulier, ont été estimés à 295...
(Agence Ecofin 06/12/16)
Plus de 2.000 avocats ont manifesté mardi à Tunis contre les nouvelles dispositions fiscales qui leur ont été imposées dans le projet de budget 2017, actuellement examiné par le Parlement, ont constaté des journalistes de l'AFP. "Avec notre âme, avec notre sang nous défendrons le métier d'avocat", ont crié les manifestants en robe noire devant le siège du gouvernement à la Kasbah, dans le centre de Tunis, après une marche silencieuse de quelques centaines de mètres. "Les avocats sont en colère!", "Nous n'allons pas financer votre corruption", pouvait-on lire...
(Agence Ecofin 03/12/16)
Botswana Diamonds, compagnie britannique détenant des actifs miniers au Botswana, a nommé James Campbell au poste de directeur général, avec effet immédiat. L’intéressé travaillera principalement à Johannesburg et collaborera avec le russe Alrosa sur les licences Orapa et Gope de la coentreprise des deux sociétés. James Campbell possède plus de 30 ans d’expérience dans le domaine de l’exploration minière, du développement et de la production. Il a auparavant travaillé avec les directeurs de Botswana Diamonds, à African Diamonds, où il a joué un rôle clé dans la découverte...
(APA 26/11/16)
Le président du Botswana, Ian Khama, a déclaré vendredi que mettre la mine de cuivre BCL en liquidation provisoire était une décision douloureuse mais nécessaire pour son gouvernement parce qu’elle était devenue non viable et coûteuse à gérér. S’adressant aux membres du Comité consultatif de haut niveau (HLCC) à Gaborone, le président Khama a déclaré que la mine épuisait les ressources du gouvernement. "Une décision douloureuse que nous devions prendre était la mise en liquidation provisoire de BCL...
(Agence Ecofin 29/10/16)
La compagnie minière Giyani Gold a conclu une lettre d’intention non contraignante pour acquérir une participation de 88,95% dans diverses licences de prospection au Botswana, pays extrêmement pour le développement du manganèse. D’une superficie de 13 281,1 km2, l’ensemble de ces licences comprend une demande pour la mine de manganèse Kgwakgwe Hill. Selon les termes de l’accord, signé avec Arnoldus Brand, directeur et propriétaire des sociétés Matsamo Gold, Menzi Battery Metals et Qakaza Diamond, Giyani Gold devra, pour l’acquisition, effectuer des paiements en espèces de 550 000...
(RFI 27/10/16)
Après l’annonce des retraits burundais, sud-africain et gambien de la Cour pénale internationale (CPI), nombreux sont ceux qui craignent un « effet domino ». Pourtant, les plus virulents pourfendeurs du tribunal de La Haye ne sont pas nécessairement les premiers à se retirer du traité de Rome. Le cas du Kenya, longtemps fer de lance de la contestation anti-CPI, est le plus flagrant. « Nous déciderons en temps voulu », a tout récemment rétorqué le gouvernement kényan, quant à un éventuel retrait de la CPI. « C’est au Parlement de décider », a dit quant à lui le président en avril dernier. Les députés se sont pourtant déjà prononcés deux fois en faveur du retrait. Le premier vote remonte à...
(Agence Ecofin 27/10/16)
Le ministre botswanais des Finances, Kenneth Matambo, a déclaré mercredi que son pays n’avait pas atteint certains des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) en raison du non respect de la réglementation en matière de santé par les femmes enceintes, des installations médicales limitées et de l’absence d’autres politiques éclairées. Lors d’une session extraordinaire du Parlement convoquée pour discuter d’un projet de Plan national de développement (NDP), M. Matambo a indiqué qu’il était nécessaire d’améliorer la santé maternelle, développer un partenariat mondial pour le développement et assurer la durabilité environnementale. Il a précisé que ces points seraient abordés dans le cadre de la mise en œuvre des Objectifs des Nations Unies pour le développement durable (ODD) dans le cadre...
(Jeune Afrique 27/10/16)
Les cinq postulants à la présidence de la Commission de l’Union africaine – la Somalie ayant retiré la candidature de Fowsiyo Yusuf Haji Adan – ont profité du sommet extraordinaire de l’UA sur la sécurité maritime, le 15 octobre à Lomé, pour faire campagne. Présents en leur qualité de ministre des Affaires étrangères, le Tchadien Moussa Faki Mahamat, la Kényane Amina Mohamed, la Botswanaise Pelonomi Venson-Moitoi et l’Équato-Guinéen Agapito Mba Mokuy ont multiplié les apartés. Ce dernier, appuyé par son président, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, a cherché à s’attirer les faveurs du chef de l’État togolais, Faure Gnassingbé, tandis que son adversaire tchadien faisait circuler un courrier présentant son profil. Le Sénégalais Abdoulaye Bathily s’était, lui, muni d’une plaquette de...
(Agence Ecofin 22/10/16)
Le fournisseur de connectivité par fibre optique Liquid Telecom, filiale du groupe Zimbabwéen Econet Wireless, a signé un accord de partenariat avec la Botswana Power Corporation (BPC), la société nationale chargée de la distribution de l’énergie électrique. Les deux sociétés ont formé une joint-venture dénommée Liquid Telecom Bostwana, rapporte le site d’information Itnewsafrica. La nouvelle entité se donne pour ambition d’offrir à un plus grand nombre de Botswanais un accès à l’Internet haut débit. Au-delà de fournir aux consommateurs une meilleure connectivité, la société Liquid Telecom Botswana permettra à Botswana Power Corporation de rentabiliser...
(Agence Ecofin 21/10/16)
L’assureur sud-africain Liberty Holdings a annoncé, dans un communiqué rendu public le 19 octobre, qu’il allait acquérir deux compagnies spécialisées dans l’assurance à court terme au Botswana et au Malawi. Liberty Holdings a indiqué qu’il allait acquérir la totalité du capital de la compagnie botswanaise Prefsure Limited et prendre une participation majoritaire dans la société malawite Charter Insurance Company Ltd, sans dévoiler les détails financiers relatifs à ces transactions. Ces nouvelles acquisitions...
(APA 14/10/16)
Le Botswana pourrait devenir un pays à revenu élevé d’ici l’an 2036, avec une économie portée par les exportations et s’appuyant sur une croissance, inclusive et durable diversifiée, a indiqué un rapport publié jeudi. Ce rapport rédigé par le Groupe de travail présidentiel 2036 est composée de membres nommés par le Président Ian Khama. Le rapport indique que les niveaux élevés de productivité permettraient au pays d’être une économie orientée vers l’exportation. Il ajoute qu’en tant que marché limité, le Botswana aura une forte orientation externe et donc le principal marché sera à l’extérieur de ses frontières. “L’économie du Botswana sera diversifié et portée par le secteur privé, avec des possibilités durables et viables. Notre situation géographique, associée à un...
(Agence Ecofin 13/10/16)
Le Botswana a décidé de se rétracter quant à l’acquisition d’une participation de 50% dans la mine de nickel Nkomati gérée par Norilsk Nickel, en Afrique du Sud, car il « ne peut pas se permettre de s’acquitter du prix de la transaction » estimé à 279 millions $. « Notre principale préoccupation est d’où viendra l’argent », a déclaré Khaulani Fichani, le président de la BCL, compagnie minière appartenant à l’Etat. En 2014, la BCL a accepté d’acheter 50% de la mine de nickel Nkomati et 85% de Tati Nickel Mining situé au Botswana et également propriété de Norilsk, le plus grand producteur mondial du métal, pour une somme totale de 337 millions $. La société a déclaré en...
(Agence Ecofin 13/10/16)
Avant la fin de l’année 2016, le nouvel opérateur des télécommunications, Botswana Telecommunications Corporation (BTC), compte investir la somme de 90 millions de Pulas (8 127 000 dollars US) pour déployer 105 sites 4G, à travers le pays. Pour la société issue de la fusion de l’ancien opérateur historique BTCL avec sa branche mobile, Be Mobile, cette opération vise à moderniser et étendre son réseau télécoms pour gagner de nouveaux consommateurs et augmenter ses parts de marché. Actuellement, BTC a déjà réussi à déployer huit sites 4G à Gaborone, la capitale. Anthony Masunga (photo), le directeur général de BTC, a expliqué, qu’avec la 4G, la société télécoms va permettre à ses abonnés d’expérimenter le très haut débit mobile. L’investissement de...
(APA 11/10/16)
Le gouvernement du Botswana a confirmé lundi les informations faisant état de son projet de liquidation la mine de cuivre de la Botswana Concession Limited (BCL), située dans la ville septentrionale de Selebi Phikwe. Le ministre des Transports et des communications, Kitso Mokaila, a confirmé que les opérations avaient cessé et que la mine resterait fermée jusqu’à ce la fin du processus de liquidation. Selon Mokaila, la lettre d’intention de liquider la mine a été remise à la cour et un liquidateur sera engagé pour entreprendre le processus de liquidation. Le ministre Mokaila est membre d’un sous-comité du Cabinet auquel le président Ian Khama a demandé de se pencher sur les défis auxquels la mine BCL est confrontée et de...
(RFI 01/10/16)
Le Botswana a fêté hier, vendredi 30 septembre, les 50 ans de son indépendance. A partir de 1966, l’ancien protectorat britannique a mis en place un système politique démocratique. Le pays organise depuis des élections libres et multipartites. Quatre chefs d’Etat se sont succédé depuis l’indépendance. Ce « modèle démocratique botswanais » tant vanté est-il toujours d’actualité en 2016 ? Auteur du livre Le Botswana, paru aux éditions Karthala, Marie Lory répond à Anthony Lattier. « On a parlé du Botswana, parce que c’est un pays qui est parti pratiquement de rien en 1966 au moment de son indépendance. Il était un petit pays complètement ignoré et il est devenu, depuis 50 ans, un pays à revenus intermédiaires et surtout...
(RFI 01/10/16)
Le 30 septembre 1966, le Botswana accédait à l’indépendance. Pour Gaborone, le départ des Britanniques a coïncidé avec l’enrichissement de sa population grâce à la découverte des mines de diamants sur son territoire au cours des premières années de la décolonisation. En l’espace de 50 ans, ce pays est devenu l'un des plus remarquables exemples de la réussite économique en Afrique subsaharienne, principalement grâce à l'exploitation du diamant. Mais jusqu'à quand ? On a frôlé la guerre diplomatique entre Londres et Gaborone, avec l’annulation de dernière minute par la princesse Anne, fille de la reine Elizabeth II, de sa participation aux cérémonies du cinquantenaire de l’indépendance du Botswana ce vendredi 30 septembre. Tout est rentré dans l’ordre depuis, le frère...
(RFI 30/09/16)
Le 30 septembre 1966, le Botswana accédait à l’indépendance. Pour Gaborone, le départ des Britanniques a coïncidé avec l’enrichissement de sa population grâce à la découverte des mines de diamants sur son territoire au cours des premières années de la décolonisation. En l’espace de 50 ans, ce pays est devenu l'un des plus remarquables exemples de la réussite économique en Afrique subsaharienne. Mais les diamants ne sont pas éternels. On a frôlé la guerre diplomatique entre Londres et Gaborone, avec l’annulation de dernière minute par la princesse Anne, fille de la reine...
(Angola Press 30/09/16)
Luanda - (Angop) - Le Président angolais, José Eduardo dos Santos, a félicité le 30 septembre, Seretse Khama Ian Khama, Chef de l'Etat du Botswana, son peuple et gouvernement pour la célébration du 50ème anniversaire de l'indépendance nationale. Un communiqué de presse de la maison civile du Président de la République parvenu à l’Agence Angola Presse (Angop) souligne que dans son message, José Eduardo dos Santos considère la date de grande importance pour le Botswana, parce qu’elle marque le début d’une ère de liberté et de développement dans l’histoire de ce pays d’Afrique Australe. A cet effet, le Chef de l’Etat angolais formule les vœux de progrès et de prospérité, et réitère le souhait de renforcer, de plus en plus,...

Pages