| Africatime
Vendredi 19 Décembre 2014
(Xinhua 11/12/14)
Une député du Botswana a plaidé devant ses collègues du Parlement en faveur d'une légalisation de l'avortement et des bordels, ainsi que de la mise en place d'une pension de grossesse pour les femmes dans le besoin. Botlogile Tshireletso, député de la région de Mahalapye Est et secrétaire d'État au gouvernement local et au développement rural, a déclaré mardi qu'un nombre trop important d'avortements clandestins avait lieu à cause de l'illégalité de l'avortement, et qu'un grand nombre de personnes choisissant cette solution étaient des femmes pauvres qui meurent fréquemment dans cette opération. Présentant sa motion devant le Parlement, Mme Tshireletso a déclaré que légaliser l'avortement...
(Xinhua 10/12/14)
Le secrétaire permanent au Président botswanais, Carter Morupisi, a exhorté mardi les Botswanais à aider le gouvernement dans la lutte contre la corruption. S'exprimant lors de la commémoration de la Journée internationale des Nations Unies contre la corruption à Francistown, la deuxième plus grande ville du pays, située à environ 430 km au nord de la capitale Gaborone, M. Morupisi a indiqué que la lutte contre la corruption nécessite une approche à plusieurs volets. Dans le cadre de la lutte contre la corruption et les crimes économiques, le gouvernement botswanais a créé la Direction sur la corruption et le crime économique (CDCE) en 1994, qui est soutenue par d'autres institutions, telles que le ministère public, le Vérificateur général, le Botswana...
(Financial Afrik 10/12/14)
C’est un rapport assez exhaustif que vient de réaliser la Banque Africaine du Développement sur le trade finance. Pas moins de 276 banques établies dans 45 pays africains ont été interrogées sur leurs activités de financement du commerce en 2011 et en 2012. Les résultats obtenus sont édifiants. L’encours des financements commerciaux obtenus à travers les banques en Afrique s’élève entre 300 et 350 milliards de dollars. Ce chiffre représente le tiers des volumes commerciaux réalisés en Afrique. Le niveau...
(PANA 09/12/14)
Bien que fortement représentée par les délégations des différents pays, des membres de la Société civile et le Groupe des négociateurs africains (AGN), le continent africain sera célébré mercredi à la vingtième conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP20), démarrée depuis lundi à Lima, au Pérou. La journée de mercredi, deux jours avant la fin des travaux, sera dédiée au continent africain qui en profitera pour s’exprimer une fois encore sur ses priorités après les avoir déjà énoncées au sein des différents groupes de travail. Organisée par le programme 'ClimDev-Afrique', une initiative de l’Union africaine, de la Commission économique des Nations unies pour...
(Xinhua 08/12/14)
Les relations et la coopération sino-africaines ont connu un développement vigoureux depuis que les deux côtés ont élaboré conjointement en 2012 un plan de trois ans pour la coopération dans tous les domaines, a indiqué un officiel chinois lundi. Lin Songtian, secrétaire général du Comité de suivi chinois du Forum sur la coopération Chine-Afrique (FOCAC), a fait ces remarques à la veille de la 10e réunion des hauts fonctionnaires du Forum. Avec des efforts concertés, les échanges et la coopération...
(Financial Afrik 06/12/14)
Les banques centrales islamiques réunies (2200 tonnes d or) ne détiennent pas plus d’or qu’un simple pays européen comme la France ( 2435 T), l’Allemagne ( 3384 T) ou l’Italie ( 2450 T). De même que l’Afrique devrait arrêter de se vider de son Or. L’or africain n’appartient ni aux multinationales ni au gouvernement, mais aux enfants africains. Il appartient aux générations à venir. La solution existe : créer une commission pour la préservation de l’or africain. Il ne doit plus être vendu mais déposé à Dubai pour être utilisé en collatéral.Ne pas compter sur les gouvernements actuels. L’avenir de l’Afrique passe par la presse et les réseaux sociaux. Mobiliser la jeunesse africaine à se regrouper pour préserver les ressources minières qui représentent le sang du continent. C’est un comble qu’aucun pays africain ne constitue un stock d’or quelque part. La véritable décolonisation de l’Afrique passe par la réappropriation de ses richesses minières. Est ce utopique ?Non, internet a prouvé qu’on peut changer ce qui peut sembler impossible au premier abord. L’Afrique n’a pas besoin d’argent. Elle a juste besoin que ses enfants se réveillent, se donnent la main et décident de protéger le sacré.
(Xinhua 05/12/14)
La présidence du Botswana a déclaré dans un communiqué se réjouir d'annoncer que son pays avait été cité comme le moins corrompu d'Afrique pour la 19ème année d'affilée selon un indice mondial de perception de la corruption. L'organisation Transparency International (TI) a publié à Berlin son indice de la corruption perçue (ICP) pour l'année 2014. Le Botswana se classe à la 31ème place sur l'ensemble des 175 pays du monde, avec un score global de 63. Le communiqué de la...
(Agence Ecofin 04/12/14)
L’économiste français Nicolas Baverez a estimé, dans un entretien publié le 2 décembre par l’hebdomadaire économique Challenges, que l’Afrique est «à la veille de ses Trente Glorieuses», tout en invitant la France à saisir «l'opportunité historique» que représente le continent. «Aujourd'hui, il y a une formidable demande dans ce continent qui est à la veille de ses Trente Glorieuses mais si on ne fait pas l'effort d'aller vers lui, d'investir, d'autres iront à notre place», a-t-il déclaré. L’expression les Trente...
(Agence Ecofin 03/12/14)
Le producteur de sucre sud-africain Illovo Sugar veut réduire ses exportations en direction de l’Union européenne. La compagnie qui exporte annuellement 30% de sa production, soit 420 000 tonnes de sucre vers le vieux continent vise désormais 150 000 tonnes par an. Principale raison de cette décision, la législation sucrière européenne qui entrera en vigueur en 2017. En effet, Bruxelles entend mettre un terme aux quotas imposés aux producteurs de sucre européens sur les volumes qu’ils peuvent commercialiser. Cette option rendra la compétition sur ce marché plus difficile pour des acteurs comme Illovo. Déjà le producteur se...
(Jeune Afrique 02/12/14)
Tony Elumelu, l'une des premières fortunes du Nigeria et promoteur de l'Africapitalisme, a annoncé le 1er décembre à Lagos le lancement d'un programme sur dix ans afin de former, financer et accompagner "la nouvelle génération d'entrepreneurs" dans les 54 pays du continent. Tony Elumelu joint les actes à la parole. Au siège de son holding d'investissement Heirs Holdings, à Lagos, l'homme d'affaires nigérian promoteur de l'Africapitalisme a annoncé le 1er decembre le lancement du "Tony Elumelu Foundation Entrepreneurship Program (TEEP)". Ce programme pluri-annuel permettra de consacrer 100 millions de dollars pour former, financer et accompagner "10 000 startups et jeunes entreprises de toute...
(Agence Ecofin 01/12/14)
L’opération d’introduction en bourse de Botswana Telecommunication Corporation (BTC) pourrait, une fois de plus, être repoussée. Un énième report dans cette initiative dont la mise en œuvre dure déjà depuis 2011. Lors du dernier report du 7 novembre 2014 pour le 31 décembre, la principale raison avancée a été l’impréparation des travailleurs à bénéficier de l’opportunité de devenir actionnaires. Plusieurs d’entre eux auraient, selon les médias botswanais, posé des défis en termes de possibilités financières, d’aptitudes à investir, de délais...
(PANA 01/12/14)
Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP 20) - La Banque africaine de développement (BAD) qui prendra part à la vingtième session de la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP 20), prévue du 1er au 12 décembre prochain à Lima, au Pérou, va se faire le porte-voix du l’Afrique dans les négociations, afin de mieux faire entendre les points de vue du continent. Selon une note d’information de la BAD,...
(RFI 01/12/14)
L’urgence de la crise Ebola ne doit pas nous faire oublier d’autres urgences sanitaires comme celle du sida. A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, plusieurs rapports présentent des chiffres encourageants, dont celui de 15 millions, par exemple. Il s’agit du nombre de personnes qui pourraient bénéficier de traitement en 2015. Pour autant, la guerre contre le VIH est loin d’être gagnée. Si les chiffres montrent une réelle avancée dans la lutte contre le sida, ils...
(Agence Ecofin 29/11/14)
Le magazine bancaire du groupe Financial Times a délivré ses 15eme Awards, au niveau global, par région du monde et par pays. En Afrique, deux groupes bancaires se détachent nettement dans cette cuvée 2014 : United Bank of Africa emporte le prix de la meilleure banque du continent et de 4 pays : Côte d’Ivoire, Gabon, Sénégal et Sierra Leone. Alors que le groupe Ecobank rafle la mise dans 7 pays : Burkina Faso, Cameroun, Tchad, Guinée-Bissau, Mali, Niger et...
(Afrique Inside 28/11/14)
La TVA immobilière est encore en construction en Afrique. Une situation paradoxale dans un continent où les grands travaux sont en net essor. Voici quelques principes qui pourraient redynamiser la fiscalité de ce secteur. La TVA immobilière distingue le régime d´imposition des terrains à bâtir et celui des immeubles neufs. Une distinction de principe peut être faite entre les opérations réalisées dans le cadre d´une activité économique (par les assujettis) et les opérations réalisées en dehors d´une activité économique (par...
(Afrik.com 28/11/14)
Invités à assister à la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde des clubs, au Maroc, les pays membres de la COSAFA ont décliné l’invitation de la Fédération marocaine. Une décision prise en signe de "solidarité avec la Confédération africaine de football". Destitué de la CAN 2015 et dans l’attente des sanctions qui seront prises à son encontre par la CAF, le Maroc risque-t-il d’être mis à la lisière du football africain ? Une question qui se pose après le...
(Xinhua 27/11/14)
La Banque mondiale a déclaré lundi que les industries créatives et la renaissance culturelle en Afrique pourraient contribuer à la croissance économique et à la réduction de la pauvreté. La directrice au Kenya de la Banque mondiale, Diarietou Gaye, a déclaré lors d'un forum culturel à Nairobi que le potentiel des secteurs est immense mais reste en grande partie inexploité. "L'Afrique doit être en accord avec le monde moderne en se montrant plus innovante dans la façon de vendre sa...
(Jeune Afrique 26/11/14)
Dans un communiqué publié le 22 novembre, les fédérations d'Afrique australe expliquent qu'elles déclinent l'invitation de Rabat à venir assister, en décembre, à la Coupe du monde des clubs au Maroc. C'est une des premières répliques de l'"Ebolagate" qui a vu la Confédération africaine de football retirer l'organisation de la CAN 2015 au Maroc. Dans un communiqué publié le 22 novembre, les États membres du Conseil des associations de football de l'Afrique australe (Cosafa) déclinent l'invitation de la fédération marocaine à venir assister à la Coupe du monde des clubs qui doit se tenir dans le royaume chérifien du 10 au 20 décembre.
(Agence Ecofin 26/11/14)
La société allemande de gestion de bourse Deutsche Börse AG a débuté depuis le 24 novembre 2014, la diffusion des indices des placements à revenus fixes et les données sur les obligations souveraines émises dans les pays africains, suivies et mises à jour par Concerto African Bond Indices. L'initiative allemande s'appuie sur une série de facteurs, le premier étant la forte croissance que connait l'Afrique et qui pousse ses pays à emprunter surtout localement, afin de réduire les expositions aux...
(Jeune Afrique 26/11/14)
Les pays d'Afrique subsaharienne ont bénéficié de l'accroissement des liens commerciaux avec la Chine. Selon l'agence de notation Moody's, ils se retrouvent par conséquent plus exposés au ralentissement de la croissance chinoise. Le renforcement des liens entre la Chine et l'Afrique subsaharienne n'est pas sans risques pour les économies du sous-continent. C'est en substance ce que vient rappeler l'agence de notation Moody's dans une note publiée ce mardi 25 novembre. Si la relation entre l'empire du Milieu et les pays subsahariens fait l'objet d'une attention soutenue de la part des bailleurs de fonds, des ONG et des médias internationaux, celle-ci s'est le plus souvent concentrée...

Pages