Samedi 18 Novembre 2017

Les femmes rurales sont marginalisées dans l’accès aux terres agricoles, selon l’ONU

Les femmes rurales sont marginalisées dans l’accès aux terres agricoles, selon l’ONU
(Agence Ecofin 19/10/17)

ONU Femmes, l’entité des Nations Unies pour l’autonomisation des femmes et l’égalité des genres, a profité de la célébration de la Journée internationale de la femme rurale, ce 15 octobre 2017, pour rappeler les inégalités dont sont victimes les femmes dans l’accès aux terres agricoles, particulièrement dans les pays en développement.

« Les agricultrices sont tout aussi productives et entreprenantes que leurs homologues masculins, mais ne sont pas toujours en mesure d’obtenir des prix comparables pour leurs cultures. Elles n’ont pas non plus un accès égal à la terre, au crédit, aux intrants agricoles, aux marchés et aux chaînes agroalimentaires de grande valeur qui sont essentiels à leurs moyens de subsistance », dénonce notamment Phumzile Mlambo-Ngcuka, la directrice exécutive d’ONU Femmes.

Une situation qui interpelle d’autant plus que la moitié de la main-d’œuvre agricole dans les pays en développement est féminine. « Les femmes constituent une large part de la main d’œuvre agricole, formelle et informelle – près de la moitié de la main-d’œuvre agricole dans les pays en développement. Elles contribuent ainsi de manière significative à la production agricole, à la sécurité alimentaire et à la nutrition, à la gestion des terres et des ressources naturelles et au renforcement des capacités d’adaptation face aux changements climatiques », souligne le communiqué publié par l’institution onusienne, à cette occasion.

Afin d’apporter un début de solution à cette « injustice », ONU Femmes a placé l’édition 2017 de la Journée mondiale de la femme rurale sous le thème : « Une agriculture adaptable au climat pour l’égalité des genres et l’émancipation des femmes et des filles rurales ».

Commentaires facebook