Mercredi 25 Avril 2018

Le Botswana dénonce la décision des Etats-Unis de réautoriser l'importation de trophées d'éléphants

Le Botswana dénonce la décision des Etats-Unis de réautoriser l'importation de trophées d'éléphants
(La Tribune 21/03/18)

La décision des Etats-Unis d'autoriser l'importation de défenses (cornes) et de peaux d'éléphants en provenance de six pays africains est mal reçue. Au Botswana, un des pays concernés, on estime qu'en prenant cette décision, l'administration Donald Trump sape tous les efforts pour protéger les espèces en voie de disparition et encourage le braconnage.

Gaborone est actuellement très remonté contre les Etats-Unis. Le gouvernement botswanais ne comprend pas la décision de l'administration américaine d'autoriser l'importation de défenses et de peaux d'éléphants en provenance de six pays africains, notamment de l'Afrique du Sud, du Botswana, de la Namibie, de la Tanzanie, de la Zambie et du Zimbabwe.

Intervenant à l'occasion d'une conférence sur la conservation des éléphants d'Afrique dans son pays, le président botswanais, Ian Khama, a indiqué que cette décision était inacceptable et contraire aux les lois botswanaises qui interdisent la chasse aux éléphants.

«Je veux profiter de ce moment pour condamner dans les termes les plus fermes la décision prise par l'Administration Trump qui a publié le 1er mars un mémorandum avec effet immédiat, selon lequel le gouvernement américain envisagerait de délivrer des permis pour certains trophées d'éléphants provenant de six pays africains», a déclaré le chef de l'Etat botswanais.

Selon le dirigeant africain, en prenant la décision d'annuler l'interdiction d'importer des «trophées» de chasse sportive, le gouvernement américain est en train de mettre en danger les 415 000 éléphants que compte actuellement le continent africain (soit 111 000 de moins que durant la dernière décennie, selon l'Union internationale pour la conservation de la nature). «Je pense que cette administration sape nos efforts et encourage aussi le braconnage, car elle sait que nos lois interdisent la chasse au Botswana», le président botswanais.

Lire la suite sur: https://afrique.latribune.fr/politique/politique-publique/2018-03-20/le-...

Commentaires facebook