Dimanche 25 Février 2018

La Namibie et le Botswana signent un pacte frontalier

La Namibie et le Botswana signent un pacte frontalier
(APA 07/02/18)
Le président namibien Hage Geingob (G) et son homologue homologue botswanais, Ian Khama (D)

APA-Windhoek (Namibie) - La Namibie et le Botswana ont signé un traité qui réaffirme leur engagement à respecter leur frontière commune et à coopérer sur les questions transfrontalières.

Le président Hage Geingob a signé le traité à la State House à Windhoek lundi dernier avec son homologue du Botswana, Ian Khama, en visite d'Etat de deux jours en Namibie. Les deux voisins d’Afrique australe partagent une frontière de 1.360 kilomètres.

M. Geingob a noté que l’accord était nécessaire "en tant que premier pas vers les efforts en cours pour intégrer le continent, renforcer son unité et promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité".

"Ce traité vise plutôt, entre autres, à gérer efficacement notre frontière commune, en facilitant la circulation des personnes vivant dans les deux pays, en particulier ceux qui vivent dans les zones frontalières", a-t-il dit.

"En outre ce traité vise également à promouvoir les activités culturelles et les interactions sociales existantes", a-t-il encore dit.

Geingob a indiqué que le traité servirait également de mécanisme "à travers lequel les maladies transfrontalières seraient combattues".

"Vous vous rappellerez que le gouvernement du Botswana, par l’intermédiaire du Botswana Vaccine Institute, a fourni des vaccins contre la fièvre aphteuse à la Namibie lors de l’épidémie de fièvre aphteuse dans le nord de notre pays en 2015. L’industrie du bétail et l’ensemble de l’économie de la Namibie ont été sauvegardées", a-t-il déclaré.

Pour sa part, Khama a indiqué que la signature du traité démontrait l’engagement sans faille des deux pays envers les principes de la bonne gouvernance.

"Il va sans dire que la résistance pacifique des nations amies fournit un environnement propice à l’approfondissement de la coopération et de la compréhension bilatérales", a déclaré Khama, qui effectue sa dernière visite en Namibie en tant que président.

En fait, Khama quitte ses fonctions de chef de l’Etat du Botswana à la fin du mois d’avril.

Il devrait remettre le pouvoir au vice-président Mokgweetsi Masisi qui dirigera le Botswana jusqu’à l’élection présidentielle prévue en 2019.

Commentaires facebook