| Africatime
Jeudi 27 Avril 2017
(RFI 28/03/17)
Candide Azannaï l’a annoncé hier sur son compte Facebook, en faisant référence « aux derniers développements de l’actualité politique ». Pas de commentaires du palais de la Marina, à Cotonou ; pas plus d’explications non plus de la part de l’intéressé. 24hau Bénin en propose une : « l’urgence est tout sauf la révision de la Constitution ». Le site se réfère à une déclaration du député suppléant du désormais ex ministre de la Défense, Guy Dossou Mitokpé qui affirme que le Bénin a « des urgences sur les questions de l’emploi des jeunes, de la qualité de l’eau, sur le campus... » « Un acte de très grande bravoure, avance pour sa part La Nouvelle tribune, dans un pays...
(AFP 27/03/17)
Le ministre béninois de la Défense, fort soutien du président Patrice Talon au sein du gouvernement, a annoncé lundi avoir remis sa lettre de démission, créant la surprise dans un contexte politique tendu en raison de la volonté du président de réformer la Constitution. "Face aux derniers développements de l’actualité politique dans notre pays, j’ai décidé de remettre ma démission du gouvernement", a écrit le ministre Candide Armand-Marie Azannai sur sa page Facebook. Le président Talon a convoqué l'Assemblée en session extraordinaire pour voter un projet de réforme constitutionnelle qui prévoit notamment un mandat présidentiel unique et fait polémique. La lettre a été présentée au président de la République Patrice Talon, tôt ce lundi, explique le ministre: "J’ai prié Monsieur...
(RFI 27/03/17)
La grogne autour du projet de nouvelle Constitution au Bénin se poursuit. Ce lundi, ce sont les magistrats qui sont dans la rue. Ils dénoncent un texte très inquiétant en l’état qui pourrait marquer « la fin de la magistrature », selon eux. Le premier point de crispation, c'est la question de la mobilité des magistrats. Pour l'instant, ils sont inamovibles. C'est inscrit dans la Constitution actuelle, mais le nouveau projet instaure un délai : une durée au-delà de laquelle les magistrats pourront être mutés « sans leur consentement », précise le président du Syndicat de la magistrature. Selon lui, cette mesure porte atteinte à l'indépendance des juges. Un autre amendement incommode les magistrats : celui qui porte sur les...
(24 heures au Bénin 27/03/17)
Pendant que le débat sur la révision de la Constitution du 11 décembre 1990 déchaîne les passions au Bénin et que les avis sont divergents sur le projet de loi transmis à l’Assemblée nationale, l’ancien Premier ministre Lionel Zinsou, bien loin de ses origines béninoises, se prononce sur le sujet. Le deuxième de l’élection présidentielle de mars 2016 au cours d’une interview accordée à nos confères de Rfi a fait savoir qu’il est pour le mandat unique, qui selon lui, est une expérimentation. Lionel Zinsou indique que cette expérimentation ne soit écartée d’office. Ci-dessous, un extrait de ses propos...
(L'Evènement Précis 27/03/17)
Le Président de la République, Patrice Talon a reçu en audience, dans la matinée de ce vendredi 24 mars 2017, Claude Bartolone, Président de l’Assemblée nationale française et une forte délégation de parlementaires français. M. Bartolone a été introduit par le Président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbedji. Les discussions entre le Chef de l’Etat béninois et le Président de l’Assemblée nationale française ont tourné autour des questions de renforcement des liens de coopération entre les deux pays et des relations entre le continent africain et l’Union Européenne. D’autres questions comme le renforcement des actions en direction de l’éducation, la formation professionnelle des femmes, des hommes, des jeunes filles et des jeunes garçons ont été abordées. Entre autres, les échanges...
(RFI 27/03/17)
Les magistrats béninois sont vent debout contre le projet de révision de la Constitution, initié par le président Patrice Talon. Leur syndicat, l'Union des magistrats du Bénin, a décidé de marcher sur l'Assemblée nationale demain lundi pour protester contre un projet «très inquiétant» qui devrait consacrer «la fin de l'indépendance de la magistrature», s'il était adopté dans l'état, selon son président Michel Adjaka. L'ancien Premier ministre du Bénin, Lionel Zinsou, lui est plutôt favorable au projet. Michel Adjaka, président de l'Union des magistrats du Bénin, joint par RFI, explicite les critiques de son syndicat sur le projet de révision. « Dans le texte actuellement applicable de la Constitution du 11 décembre 1990, il est clairement dit que le magistrat du...
(Xinhua 27/03/17)
Trois réceptifs hôteliers de grand standing poussent sur le Boulevard de la Marina, à quelques encablures de l'aéroport international Bernadin Gantin de Cotonou, en vue de renforcer la capacité hôtelière du pays, véritable levier de développement du tourisme. "Le Bénin ne peut que s'enorgueillir de la construction de ces trois grands réceptifs hôteliers qui d'ici quelques mois vont augmenter la capacité d'accueil des touristes et des visiteurs sur son territoire", s'est réjoui, Bernardin Tossa, un opérateur économique béninois. Selon les données recueillis à la direction du Tourisme et de l'hôtellerie, le Bénin compte en 2010, 580 établissements hôteliers, pour une capacité de près de 7.362 chambres et 14.704 lits, avec une forte concentration dans le sud du pays. Pour le...
(24 heures au Bénin 27/03/17)
C’est par un préavis de grève (adressé aux ministres des Enseignements Secondaire, celui de la Fonction Publique et celui de l’Economie et des Finances) dont notre rédaction a eu copie que ces enseignants réunis au sein de l’intersyndicale des enseignants contractuels du secondaire ont donné l’alerte. Ils ont décidé d’une grève d’avertissement de quarante-huit (48) heures pour compter du mercredi 29 mars 2017 à partir de zéro heure au jeudi 30 mars à minuit. A en croire le prévis de grève, ils exigent entre autres la prise sans délai des arrêtés d’application du décret 2015-592 du 21 novembre 2015 portant statuts particuliers des corps des personnels enseignants de l’enseignement du second degré et la revalorisation du taux horaire de vacation...
(Jeune Afrique 27/03/17)
Le 27 juillet dernier, le Conseil des ministres béninois a approuvé une demande officielle de restitution des œuvres d'art emportées par le général Dodds en 1892 et aujourd'hui conservées dans l'Hexagone. Une première, qui soulève une fois de plus la question du patrimoine africain exposé à l'étranger. C’est un sujet qui revient souvent sur le devant de la scène et charrie avec lui tout le limon d’une histoire complexe. Les anciennes puissances coloniales doivent-elles rendre aux pays qu’elles occupèrent les trésors emportés ou acquis dans des conditions troubles et qui, aujourd’hui, peuplent leurs musées ? La controverse la plus célèbre est sans doute celle concernant la frise du Parthénon, réclamée par l’État grec au British Museum (Royaume-Uni) depuis près de...
(Jeune Afrique 27/03/17)
À la tête de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) depuis début 2016, l’ancien ministre béninois du Développement estime que le Maroc et la Tunisie peuvent être des partenaires privilégiés de cette zone sans en devenir pour autant membres à part entière. Jeune Afrique : Confirmez-vous que, comme le Maroc, la Tunisie a fait une demande d’adhésion à la Cedeao ? Marcel Alain de Souza : Oui. C’est d’abord le ministre tunisien de la Coopération internationale qui a émis ce souhait lors de la conférence Arab-Africa Trade Bridges, fin février à Rabat. J’ai ensuite reçu quelques jours plus tard, à Abuja, l’ambassadeur de Tunisie au Nigeria, qui m’a confirmé la volonté de son pays d’adhérer à...
(La Tribune 27/03/17)
Les experts de la CEDEAO viennent de finaliser les travaux de structuration en partenariat public privé (PPP) ainsi que les mécanismes de garanties des projets prioritaires du Programme communautaire de développement (PCD). Il s’agit notamment de l’autoroute Lagos-Dakar, la boucle ferroviaire ouest-africaine et la création d’une nouvelle compagnie maritime régionale. La prochaine étape sera la mobilisation des financements à travers une table ronde des bailleurs de fonds pour accélérer la réalisation de ces projets stratégiques pour le renforcement de l’intégration sous-régionale. Le programme communautaire de développement (PCD) de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) avance bien. L'organisation sous-régionale entend accélérer la mise en œuvre de ses projets prioritaires et dans ce cadre. Les experts de la...
(RFI 25/03/17)
Au Bénin, les députés ne veulent pas étudier le projet de révision de la Constitution du président Patrice Talon dans la précipitation. A l'ouverture de la session extraordinaire consacrée au texte, vendredi 24 mars, ils ont rejeté à l'unanimité des 63 présents sa demande d'examen en procédure d'urgence. Il prévoit notamment un mandat unique de six ans pour le chef de l'Etat, la création d'une Cour des comptes, le financement public des partis et interdit aussi la détention provisoire et la garde à vue pour les ministres en fonction ainsi que pour le président en fonction ou pas. Les députés promettent d'aller sur le terrain consulter les Béninois. A l’unanimité, les 63 députés ont donc décidé de prendre leur temps...
(Xinhua 25/03/17)
Un atelier international sur le thème : "Dix Années d'expériences électorales au sein de la CEDEAO: défis et leçons apprises", se déroulera du lundi 27 au mercredi 29 mars prochain à Cotonou, annonce un communiqué de l'institution sous-régionale publié vendredi dans la capitale économique béninoise. Selon cette même source, cet atelier qui regroupera, outre les présidents des organes de gestion électorale issus des 15 Etats membres de la CEDEAO, le président de la commission de l'institution, les représentants des organisations internationales partenaires (ONU, UA, EISA, WANEP, IFES) et les experts électoraux ayant de l'expérience dans...
(RFI 25/03/17)
Depuis une dizaine d'années et le traumatisme de la crise alimentaire de 2008, le Bénin pousse ses agriculteurs à produire du riz. Le pays a bien des atouts, mais les obstacles à la production restent nombreux. La route vers l'autosuffisance est encore longue et l'enjeu pour ces petits producteurs, c'est aussi la qualité. Car il faut faire face à la concurrence du riz importé. Reportage auprès de riziculteurs du département du Couffo et de l'Ouémé, dans le sud du pays.
(RFI 25/03/17)
Les artistes béninois percent cette année un peu partout : à la foire « Art Paris » en passant par la grande exposition « Afriques Capitales » à La Villette, jusqu’au Parcours des Mondes et à la foire d’art contemporain africaine Akaa. Et Dominique Zinkpé y est pour beaucoup. Cet artiste contemporain béninois de 48 ans expose dans le monde entier, mais vit et travaille toujours au Bénin. Il y a deux ans, il a pris la direction du Centre Arts et Cultures de Lobozounpka, à Cotonou. Créé en 2014 par l’initiative du galeriste parisien Robert Vallois, le Centre est financé à hauteur de 200 000 euros par an par le Collectif des antiquaires de Saint-Germain-des-Près. Avec ses résidences artistiques...
(APA 25/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - La campagne agricole 2016 a été satisfaisante dans les pays membres du Comité permanent Inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS), a affirmé vendredi à Dakar, Mouhamadou Hamadoun, coordonnateur du Programme régional de sécurité alimentaire de cette organisation, soulignant que ce sont plus de 67 millions de tonnes qui ont été produites. "La campagne agricole a été satisfaisante. En novembre 2016, nous estimions la production céréalière à 66 millions de tonnes. Mais, le bilan définitif fait état de 67,2 millions de tonnes de céréales produites", a expliqué M. Hamadoun. Il s'adressait à la presse au terme d'une Concertation régionale sur la situation alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l'Ouest du CILSS...
(RFI 25/03/17)
Le Conseil représentatif des associations noires (Cran) a écrit une lettre à François Hollande pour qu'il accepte la restitution au Bénin des œuvres pillées durant la colonisation. Et notamment les objets et mobiliers royaux emportés par le général Alfred Dodds qui a conquis le Dahomey à la fin du XIXe siècle. Le Bénin a officiellement demandé cette restitution, et c'est le premier pays africain à l'avoir fait. Mais le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, s'y est opposé au nom de la loi qui protège les œuvres des musées français, tout en laissant la porte ouverte à la discussion. Mais le Cran affirme que de solutions existent déjà. Il suffit d'avoir la volonté de les appliquer. Pour le Cran,...
(AFP 24/03/17)
L’Assemblée nationale du Bénin se réunira vendredi en session extraordinaire pour statuer sur le projet de révision de la Constitution, qui prévoit notamment un mandat présidentiel unique, a annoncé le président de la république jeudi soir. S'adressant à la nation dans un discours télévisé, le président Patrice Talon a dit s'appuyer sur la Constitution pour saisir "l’Assemblée nationale pour son examen en session extraordinaire". Le nouveau projet de Constitution -l'un des arguments de campagne de Patrice Talon- prévoit "une discrimination positive en faveur des femmes" dans...
(RFI 24/03/17)
Au Bénin, les députés commencent ce vendredi 24 mars l'examen de la réforme de la Constitution. Un vaste projet de loi qui doit modifier 43 des 160 articles de la Constitution. Parmi les mesures emblématiques, le financement public des partis politiques et un mandat unique de six ans pour le président de la République. Décryptage. Dans une allocution diffusée par la télévision nationale, le président Patrice Talon a présenté son projet aux Béninois. « La présente loi constitutionnelle ne constitue pas l’établissement d’une nouvelle Constitution » et n’entraînera ...
(Xinhua 24/03/17)
Le président de l'Assemblée nationale française Claude Bartolone a entamé jeudi après-midi à Cotonou une visite officielle de 72 heures au Bénin. Au cours de son séjour, il s'entretiendra avec le chef de l'Etat béninois Patrice Talon, selon une source proche du protocole du président de l'Assemblée nationale du Bénin. M. Bartolone est également attendu au parlement béninois vendredi après-midi, où s'ouvre la troisième session extraordinaire de l'année 2017. Les relations bénino-françaises, qui avaient pris un coup pendant la période révolutionnaire, de 1972 à 1989, se sont nettement améliorées dans les années 90 après la tenue de la Conférence nationale des forces vives. La coopération franco-béninoise s'est intensifiée depuis 1995 et a été matérialisée par la signature entre 1996 et...

Pages