Jeudi 18 Janvier 2018
(Agence Ecofin 03/11/17)
Au Bénin, le recensement administratif à vocation d'identification de la population (RAVIP) a été lancé, ce mercredi 1er novembre 2017, à Akpakpa, un quartier de la capitale économique, Cotonou. Initié par le gouvernement, le Ravip est un projet qui ambitionne de doter le pays d’un fichier numérique national comportant l’identité de tous les citoyens. Aussi, devrait-il permettre aux autorités à divers niveaux de disposer des registres communaux des personnes physiques qui serviront de base de données à la production de documents tels que la carte d’identité nationale numérique, le passeport, et le permis de conduire. Ainsi, le Ravip dotera chaque Béninois, enfant comme adulte, d’un numéro d’identification unique. Selon le professeur Joseph Djogbenou, ministre de la Justice et président de...
(Agence Ecofin 03/11/17)
Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, a espéré que le projet de monnaie unique de la CEDEAO, l’Eco, se mette en place rapidement, à l’occasion du sommet des chefs d’Etat de cette sous-région, qui s’y est récemment tenu à Niamey. Volontariste, le chef de l’Etat nigérien a proposé la mise en circulation de l’Eco à partir de 2020 au sein des pays qui sont « techniquement prêts », suivant processus européen qui a conduit à l'Euro. L'adhésion des autres Etats se ferait alors progressivement. Une proposition reprise dans le communiqué final, traduisant ainsi, de nouveau, une volonté d’aboutissement du projet. Mais une chose que le président du Niger n’a pas expliqué clairement, c’est ce qu’il entendait par « Pays techniquement...
(Agence Ecofin 03/11/17)
Il y a quelques semaines, le Commonwealth Development Corporation, le fonds britannique de financement du développement, annonçait son intérêt particulier pour l’Afrique de l'Ouest, notamment la Côte d'Ivoire et le Sénégal, qui sont les moteurs de l'écononomie dans la zone UEMOA. L'annonce, cette fois, vient du Norfund, le fonds norvégien de financement du développement via des investissements directs non-boursiers. Selon des propos rapportés par Reuters, citant le directeur général de l'institution, qui intervenait en marge d'une conférence, le Norfund envisage de renforcer son ancrage en Afrique de l'ouest avec une base opérationnelle au Ghana. Dans la foulée, on apprend aussi que le Norfund prévoit d'investir 1 milliard $ dans le secteur bancaire en Afrique subsaharienne, sans qu'on ne puisse confirmer...
(Xinhua 03/11/17)
Le Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) est en train d'élaborer de nouvelles stratégies pour aider à transformer l'agriculture du continent, a déclaré jeudi un haut responsable de l'organisation. Diran Makinde, Conseiller principal du NEPAD pour l'industrialisation, la science, la technologie et l'innovation, a déclaré que les stratégies visent à répondre aux défis de développement auxquels fait face le secteur agricole en Afrique subsaharienne. "Les stratégies devraient contribuer à l'amélioration de la science, la technologie et l'innovation commerciale pour la transformation agricole rurale", a déclaré Makinde jeudi à Xinhua lors d'un symposium sur la bioéconomie régionale à Kigali. Il a ajouté que le NEPAD prévoit la promotion d'une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs en fournissant un environnement de...
(Agence Ecofin 03/11/17)
Au terme des 9 premiers mois de 2017, la zone de l’UEMOA, a conforté sa place de premier marché d'Ecobank en terme de prêts et créances nets à la clientèle, a pu constater l'Agence Ecofin de la publication de ses performances financières sur la BRVM, où le groupe est coté. Au 30 septembre 2017, l'encours global des avances accordées par Ecobank à l'ensemble des économies de cette sous-région, était de 3,4 milliards $. Cela représente désormais 36,9% des prêts totaux du groupe, dont l'encours à cette période de référence était de 9,6 milliards $ Le Nigéria, jusqu'à une date récente, était de loin le plus important marché du groupe. Mais l'encours des prêts et créances nets y a affiché une...
(APA 02/11/17)
APA -Cotonou (Bénin) - Les opérations d’enrôlement pour le compte du Recensement administratif initial à vocation d’identification de la population (RAVIP) ont été officiellement lancées ce mercredi à Cotonou. « Le RAVIP a comme objectif à terme d’avoir deux registres fondamentaux, le registre national et le registre communal des personnes » a dit le Préfet du Littoral, Modeste Toboula. Procédant au lancement officiel du recensement, le ministre de la sécurité publique, Sacca Lafia a appelé les citoyens à ne pas boycotter cette opération qui aboutira à la délivrance d’une carte qui permettra de rendre d’énormes services surtout au plan administratif. Il a fait savoir qu’ « avec cet instrument, c’est la fin de l’incertitude et du tâtonnement pour reconnaître un...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Attendu depuis plusieurs mois, le remaniement ministériel intervenu le 27 octobre suscite des commentaires contradictoires à Cotonou. Si le camp présidentiel s'en félicite, l'opposition, elle, considère que « la montagne a accouché d’une souris »... Pour ses partisans, le président Patrice Talon vient de former « une équipe de combat » destinée à conduire les réformes et autres grands travaux engagés dans le cadre de son programme d’action. Antonin Sèhou, membre d’une coalition de jeunes qui soutient le régime, salue le rajeunissement du nouveau gouvernement ainsi que l’augmentation symbolique du nombre de femmes (qui passe de 14% à 18%). « C’est un savant dosage entre les politiques et les techniciens », fait observer Euloge Fandégla, du Parti social démocrate (PSD),...
(La Tribune 31/10/17)
Les autorités béninoises viennent d'interdire le transport de l'essence frelaté dans les rues de Cotonou, capitale économique béninoise. Une décision qui n'affectera que très peu les commerçants de ces produits qui ont fini par imposer leur loi sur le marché parallèle, malgré les diverses tentatives de réorganiser le secteur ou de le dissoudre de manière définitive. Le transport de produits pétroliers frelatés dans les rues de Cotonou est désormais interdit. Dans une correspondance adressée au directeur départemental de la police nationale du Littoral, le préfet de ce département, Modeste Toboula, a demandé aux forces de sécurité de prendre les dispositions afin «de mettre en fourrière tout camion et moto transportant de l'essence frelatée sur les axes routiers de la commune...
(Agence Ecofin 31/10/17)
Au Bénin, depuis trois semaines, une station pirate empêche la radio privée Soleil FM d’être reçue à Cotonou et environs. Le parasitage des ondes de cette radio qui, à ses débuts, durait quelques heures, a aujourd’hui atteint des proportions telles que la chaîne-parasite diffuse son programme exclusivement musical, entre 8 heures et 22 heures. « Au début, nos fréquences étaient brouillées quelques heures, mais les pirates ont intensifié le parasitage au fil des jours et aujourd’hui nous ne pouvons quasiment plus être reçus à Cotonou.», nous a révélé Vahid Codjia, producteur et animateur radio chez Soleil FM. Si parfois, la radio arrive à diffuser, dans la métropole béninoise quelques programmes, aux heures de grande écoute, le brouillage est quasi systématique...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Dans son dernier rapport sur les perspectives régionales de l'économie de l'Afrique subsaharienne, le Fonds monétaire international confirme la reprise économique dans la zone, mais s'inquiète de voir dans certains pays le revenu par habitant se dégrader et l'endettement augmenter. C’est un tableau en demi-teinte que dresse le Fonds monétaire international (FMI) de l’économie de l’Afrique subsaharienne en cette fin d’année. Dans ses Perspectives régionales intitulées « Ajustement budgétaire et diversification économique » publiées le 30 octobre, le Fonds confirme que la zone est en cours de rétablissement. Son taux de croissance annuel se raffermit de 1,4% en 2016, à 2,6% en 2017 et à 3,4% en 2018. Si l’on exclut les deux géants malades que sont le Nigeria et...
(Xinhua 31/10/17)
Le Fonds monétaire international (FMI) appelle les huit pays de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) à accélérer la diversification de leurs économies afin d'accroître leurs croissances, a indiqué lundi, sa représentante résidente au Sénégal, Cemile Sanack, lors de la publication d'un rapport de son institution sur les perspectives économiques régionales. Les perspectives de croissance dans la zone UEMOA (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo) sont "favorables", selon Cemile Sancak. Ainsi, la croissance est attendue au-dessus de 6% en moyenne. "Pour maintenir cet élan à moyen terme, les efforts doivent rester étendus pour promouvoir le développement des PME, mobiliser l'investissement direct étranger. Toutefois, il serait important d'accélérer la diversification des économies de la zone pour consolider...
(APA 30/10/17)
APA Cotonou (Bénin) _ Le président béninois Patrice Talon, a procédé vendredi à un remaniement gouvernemental, marqué notamment par dix entrants. Fort de 22 membres, contre 21 dans le précédent, le nouveau gouvernement béninois, longtemps annoncé, compte quatre femmes. Patrice Talon a décidé de procéder au remaniement après avoir requis l'avis consultatif du parlement, selon les dispositions de la constitution du 11 décembre 1990. Ainsi, l'annonce a été faite au cours du journal télévisé du soir, avec obligation faite aux ministres sortant de procéder à la passation de service dans la journée du lundi 30 octobre prochain. Le premier conseil des ministres de ce gouvernement étant prévu pour le mardi 31 octobre. Ce remaniement ministériel intervient alors que le ministère...
(Jeune Afrique 30/10/17)
Dix-huit mois après la formation de son premier gouvernement, le président Patrice Talon a procédé vendredi 27 octobre à son premier remaniement ministériel. Le décret présidentiel pris après consultation du bureau du Parlement, consacre une équipe de 23 membres dont 4 femmes et un ministre d’État. Dans la foulée, le président a signé un second décret confirmant Pascal Koupaki au poste de secrétaire général de la présidence avec rang de ministre d’État. Les ministres du Développement, de la Justice, des Affaires étrangères, de l’Intérieur, de l’Économie et des Finances, ainsi que nombre d’autres ministres ont gardé leurs fonctions au gouvernement.
(Le Monde 30/10/17)
Expulsé du Sénégal en septembre, le militant franco-béninois veut poursuivre de Cotonou sa lutte contre la « monnaie coloniale » avec Urgences panafricanistes. Kémi Séba, de son vrai nom Stellio Capo Chichi est arrivé, dimanche 22 octobre, à Cotonou, capitale économique du Bénin, dans la peau d’un enfant du pays, prêt à être célébré par une partie de la jeunesse en résonance avec son discours contre le franc CFA, la « monnaie coloniale ». Quatre jours plus tard, lors d’une conférence de presse tenue dans la même ville, le militant franco-béninois de 35 ans a révélé une partie de ses sources de financement et annoncé les grandes lignes de son combat à venir. Footballeurs amis A la question de savoir...
(Xinhua 30/10/17)
Le préfet du Département administratif du Littoral, Modeste Toboula, a interdit le transport des produits pétroliers frelatés dans les rues de Cotonou, capitale économique béninoise, a appris vendredi Xinhua de source officielle dans la métropole béninoise. "Il m'a été donné de constater que des camions branlants, chargés de bidons remplis d'essence frelatée ou des motocyclistes transportant près d'une dizaine de gourdes contenant ce produit, circulent en violation de toutes les prescriptions sur les artères de la ville", indique une correspondance du préfet du Littoral au directeur département de la Police nationale. De ce fait, explique la même source, les usagers de la route sont exposés aux risques d'accident et d'incendie où des pertes en vie humaine sont parfois déplorées. "Pour...
(Xinhua 30/10/17)
La croissance de l'activité économique béninoise ressortirait en 2018 à 6% du Produit Intérieur Brut (PIB) réel, supérieure à celle attendue à fin 2017 qui est de 5,4%, a appris vendredi Xinhua de source officielle à Cotonou. Selon cette source proche de la direction générale du budget au ministère béninois des Finances et de l'Economie, cette accélération attendue de la croissance sera portée, entre autres par, la réduction de la vulnérabilité de l'économie aux chocs exogènes et l'amélioration du potentiel fiscal de l'économie ; le renforcement de la modernisation des régies financières à travers l'informatisation et l'interconnexion de tous les services et la dématérialisation des procédures. Cette prévision de la croissance économique, explique la même source, sera également soutenue par...
(APA 30/10/17)
APA-Cotonou (Bénin) - Si dans beaucoup de pays africains le port du bonnet est un signe d’élégance voire d’appartenance religieuse ou confrérique, comme au Sénégal, il en est autrement du Bénin où le couvre-chef permet à son propriétaire de dialoguer avec la communauté. Dénommé ‘’Gobi’’, le bonnet béninois a la particularité d’être conique pour bien épouser la tête et surtout d’avoir un bout effilé qui telle une languette peut être rabattu suivant les circonstances. Et pas n’importe comment dans la mesure où le message à transmettre dépend de la position du bout du bonnet. Ce faisant, il complète souvent la tenue traditionnelle du ‘’Boomba’’ ou du ‘’Djarabou’’ qu’on arbore à l’occasion des mariages, des anniversaire, des cérémonies de remise de...
(APA 28/10/17)
APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) - Plus de 5% de la croissance économique «ne bénéfice pas à l’ensemble de la population» au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Togo, selon un rapport de la Banque mondiale (BM) sur les disparités spatiales du développement économique dans ces pays de la sous-région ouest-africaine, rendu public vendredi. Plus de 5% de la croissance économique «ne bénéfice pas à l’ensemble de la population» au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Togo, selon un rapport de la Banque mondiale (BM) sur les disparités spatiales du développement économique dans ces pays de la sous-région ouest-africaine, rendu public vendredi. Dans ce rapport intitulé Géographie du bien-être au Bénin, au Burkina Faso, en Côte...
(Xinhua 28/10/17)
L'Union africaine (UA) et ZTE, une entreprise chinoise spécialisée dans le secteur de l'information et des télécommunications, ont lancé jeudi un projet de système de surveillance de la santé intelligente au siège de l'UA à Addis-Abeba. Les deux parties avaient signé l'année dernière l'accord sur le projet, pour renforcer la coopération dans le domaine des TIC et de la transformation numérique intelligente, et fournir à la Commission de l'UA un centre de surveillance de la santé intelligente. Le Centre de surveillance de la santé intelligente offre une plate-forme opportune pour contribuer aux efforts de développer une solution de soins de santé durable, a déclaré Albert M. Muchanga, Commissaire à l'Industrie et au Commerce de l'UA, à la cérémonie d'inauguration. Le...
(Xinhua 27/10/17)
Les Evêques béninois appellent, dans un communiqué publié jeudi à Cotonou, le gouvernement du président Patrice Talon et les organisations syndicales à renouer avec le dialogue social en vue de régler la tension sociale qui secoue le Bénin depuis ces dernières semaines. "Tout au long de leurs travaux, les Evêques du Bénin ont longuement réfléchi sur la situation sociopolitique de notre pays, marquée par des tensions qui conduisent déjà à des mouvements sociaux et des grèves", souligne le communiqué, qui a sanctionné les travaux de la première session ordinaire ....

Pages