Mercredi 18 Octobre 2017
(APA 06/09/17)
APA- Cotonou (Bénin) – Le gouvernement béninois va instaurer dans les écoles, dés la rentrée scolaire prévue le 18 septembre prochain, la pratique d’activités sportives et culturelles chaque mercredi et vendredi soir, a annoncé le ministre de la Jeunesse et des Sports. Oswald Homeky qui avait à ses côtés son collègue des Enseignements secondaires, Lucien Kokou, s’adressait mardi à Cotonou à la presse locale, au terme d'une séance de travail avec les acteurs du monde sportif scolaire et les cadres du ministère de l'Enseignement secondaire. Qualifiant cette décision d’une des réformes phares du Programme d'actions du gouvernement dans le secteur de l'éducation, le ministre des Sports a expliqué qu’’’Il s’agira d’instituer au Bénin, 80 classes sportives reparties sur l’ensemble du...
(BBC 06/09/17)
Il s'agit notamment des directeurs d'écoles primaires ayant fait zéro pourcent de taux d'admission au CEP 2017 et de ceux dont les résultats ne se sont pas améliorés sur les trois dernières années. La liste des directeurs d'écoles ciblés n'est pas encore rendue publique, mais ils dépasseraient la centaine selon un cadre du ministère de l'enseignement maternel et primaire qui a requis l'anonymat. Ce n'est pas la première fois que le ministère béninois de l'enseignement maternel et primaire sanctionne des responsables d'établissements publics pour avoir obtenu de mauvais résultats.
(RFI 06/09/17)
La décision sans précédent de la Cour suprême du Kenya, qu’en pense le grand juriste béninois Robert Dossou ? Avocat au barreau de Cotonou et ancien professeur à l’université Panthéon-Sorbonne à Paris, maître Dossou a présidé la Cour constitutionnelle du Bénin et est aujourd’hui le président d’honneur de la Conférence des juridictions constitutionnelles africaines. Il répond aux questions de Christophe Boisbouvier. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170906-kenya-grand-juriste-beninois-robert-...
(Angola Press 06/09/17)
ABUJA - Le Chef de l’Etat béninois, Patrice Talon, a adressé un message de félicitations au Mouvement Populaire de Libération de l’Angola (MPLA), potentiel vainqueur des élections générales du 23 août dernier. Dans un message parvenu, mardi, à l’ambassade d’Angola à Abuja (Nigeria), le président du Bénin écrit que « le peuple angolais, en rénovant sa confiance au MPLA, au cours des élections générales du 23 aout, a démontré l’adhésion au projet de la société basée, entre autres, sur les idées de bonne gouvernance, de lutte contre la corruption et de la croissance économique. Le Chef de l’Etat béninois assure « son entière disponibilité » pour travailler avec le futur président élu de l’Angola, « dans la dynamisation des relations...
(Jeune Afrique 05/09/17)
L'ancien Premier ministre béninois, président de la Fondation AfricaFrance, s'en est vertement pris aux « activistes qui ne s'intéressent pas à la stabilité monétaire des États », lundi lors de la conférence de présentation des rencontres «Africa 2017», dans une allusion évidente à l'activiste franco-béninois Kémi Séba, qui avait brûlé publiquement un billet de 5 000 F FCA à Dakar, puis avait été arrêté avant d'être relaxé. Si les positions de Lionel Zinsou en faveur du franc CFA sont connues, l’ancien Premier ministre béninois s’en est donné à cœur joie, ce lundi, en marge de la présentation des rencontres Africa 2017, la manifestation de promotion des relations économiques entre la France et l’Afrique mise sur pied l’an dernier par le...
(Jeune Afrique 05/09/17)
À Cotonou, la composition du nouveau gouvernement de Patrice Talon devrait être annoncée avant le Conseil des ministres du 13 septembre. Les ministres d’État Abdoulaye Bio Tchané (chargé du Plan) et Pascal Koupaki (secrétaire général de la présidence) devraient conserver leurs postes, de même que Joseph Djogbénou (Justice), Romuald Wadagni (Finances), Aurélien Agbénonci (Affaires étrangères), Jean-Claude Houssou (Mines et Énergie). Recadré à plusieurs reprises par le chef de l’État en raison des accusations de conflit d’intérêts portées contre lui, Lazare Sehouéto, le ministre du Commerce, devrait néanmoins rester en place, contrairement aux proches de Sébastien Ajavon (Agriculture, Enseignement secondaire, Économie numérique), et à Sacca Lafia (Intérieur) et Alassane Seidou (Santé).
(L'Evènement Précis 05/09/17)
L’Etat du Bénin a collecté, mercredi, 27,500 milliards FCFA (environ 44 millions de dollars) sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) à l’issue de ses émissions simultanées d’Obligations assimilable du trésor (OAT), a-t-on appris, ce jeudi auprès de l’agence UMOA-Titres basée à Dakar au Sénégal. Le Bénin vient de collecter plus de 27 milliards FCFA sur le marché financier de l’UEMOA. A la recherche de 25 milliards, via son trésor public, la barre est montée jusqu’à 27, 500 milliards de FCFA. . Ce taux correspond à une couverture du montant mis en adjudication de 166,31%.Pour les OAT de trois ans, 2,404 milliards FCFA ont été retenus (sur 15,257 milliards de soumissions globales) par le trésor...
(24 heures au Bénin 05/09/17)
Le ministre Lucien KOKOU des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle et son collègue Karimou SALIMANE des Enseignements Maternel et Primaire, ont animé dans l’après-midi de ce lundi 4 septembre 2017, une conférence de presse conjointe. Les deux autorités en charge de l’enseignement ont fait le point des différentes actions que leurs départements ministériels ont eu à mener en vue d’une année académique sans mouvements de débrayage. Selon les conférenciers, des actions ont été menées tant sur le plan de la construction d’infrastructures, de paiement des primes aux acteurs du secteur éducatif que sur le plan des négociations avec les partenaires sociaux. Ils ont évoqué la concertation avec les partenaires sociaux au sujet des actes d’avancement, de reclassement...
(24 heures au Bénin 05/09/17)
Les prestations offertes aux abonnés par les opérateurs Gsm installés au Bénin ne sont pas du goût de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la Poste. Au cours d’une rencontre entre les membres de cette instance de régulation et l’association des consommateurs ce lundi 04 septembre 2017 à Cotonou, les opérateurs de téléphonie mobile sont appelés à revoir la qualité des services fournis aux populations. Selon Flavien Bachabi, président du Conseil de régulation de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste du Bénin (Arcep-Bénin), les plaintes des abonnés sont de plus en plus fréquentes du fait de la qualité défectueuse des services des réseaux Gsm. Selon lui, l’objectif de l’Arcep est de veiller à la...
(La Tribune 04/09/17)
Si les résultats de la campagne 2017-2018 sont confirmés, ils seront exceptionnels. Estimée à plusieurs centaines de milliers tonnes de coton, la récolte attendue par le bénin est partie pour battre un record. La production de l'or blanc béninois n'avait plus connu pareille ascension depuis très longtemps. Estimée à quelques 450.000 tonnes l'année dernière, le Bénin attend une production cotonnière de plus de 500.000 tonnes pour la campagne agricole 2017-2018, selon les chiffres de l'Association interprofessionnelle du Coton (AIC), à Cotonou. « Après seulement quatre mois du lancement de la campagne agricole 2017-2018, les producteurs béninois de coton ont déjà emblavé plus de 530.000 hectares...
(La Tribune 04/09/17)
En juin dernier, le banquier d'affaires et ancien Premier ministre béninois Lionel Zinsou, est nommé président de Terra Nova. Avec son arrivée, le think-tank français prend un virage à l'international. Si ce proche d'Emmanuel Macron occupe de nouvelles fonctions à Paris, il n'abandonne pas pour autant toute velléité politique au Bénin... La Tribune Afrique - Vous avez récemment été nommé président de Terra Nova : quelles étaient vos relations avec le think-tank avant cette nomination? Lionel Zinsou - J'avais d'abord participé à des travaux avec l'économiste Jacques Mistral au moment où la crise financière battait son plein. Puis, j'ai assisté à une réunion d'experts financiers en 2010. Je connaissais très bien le président Thierry Pech et Marc-Olivier Panis. Ma nomination...
(Xinhua 04/09/17)
Le Bénin attend une production cotonnière de plus de 500.000 tonnes pour la campagne agricole 2017-2018, contre une production de 451.000 pour la campagne précédente, a appris samedi Xinhua auprès de l'Association interprofessionnelle du Coton (AIC), à Cotonou. "Après seulement quatre mois du lancement de la campagne agricole 2017-2018, les producteurs béninois de coton ont déjà emblavé plus de 530.000 hectares de champs cotonniers contre environ 450.000 hectares pour la campagne précédente", note l'AIC. Selon cette même source, cet engouement constaté au niveau des producteurs du coton, est lié aux mesures prises par le gouvernement béninois pour le bon démarrage de la campagne cotonnière 2017-2018. Ainsi, au nombre de ses mesures, figurent entre autres, la réfection des pistes rurales pour...
(Xinhua 04/09/17)
COTONOU, (Xinhua) -- La communauté musulmane du Bénin a célébré ce vendredi dans la ferveur et la joie, la Tabaski ou Aïd-el-kébir, une fête placée sous le signe du "Partage et de la Tolérance", selon El Hadj Boukari Malick Moutawakil, Imam de la mosquée centrale Médine II d'Abomey Calavi. Parés de leurs plus beaux habits, notamment en boubou Bazin bien brodé, des milliers de fidèles musulmans du Bénin, ont envahi ce vendredi, journée déclarée fériée, chômée et payée sur toute l'étendue du territoire béninois, les Places "IDI" pour célébrer la fête d'Aïd-el-Kébir communément appelé la Tabaski, au cours de laquelle tout fidèle...
(Commod Africa 04/09/17)
Le Bénin reprend ses exportations d'ananas en direction de l'Europe, après avoir adopté la technologie nucléaire pour vérifier la qualité de sa production. Le gouvernement béninois avait suspendu les exportations d'ananas le 15 décembre 2016, après que des contrôles à différents points d'entrée en Europe eurent révélé la présence d'une concentration d'éthéphon supérieure au volume autorisé. L’éthéphon est une substance chimique qui permet de réguler la croissance de certains fruits et légumes. Pour répondre aux exigences de leurs clients européens qui préfèrent des ananas à peau jaune, les producteurs béninois ont dû recourir à cet organophosphoré, autorisé en agriculture. Toutefois, soucieux de donner coûte que coûte cette coloration jaune à leurs fruits, certains agriculteurs en ont abusé. "Il y en...
(AFP 04/09/17)
APA – Cotonou (Bénin) – La consommation et l’importation du poisson tilapia ‘’par les voies terrestre, maritime, aérienne et fluviale’’ sont temporairement interdites au Bénin, selon une décision conjointement signée par les ministères de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche et de l’Industrie et du Commerce. La décision dont APA a reçue copie dimanche, souligne que les deux interdictions, en dehors du tilapia, portent également sur ce poisson ‘’vivant sous forme d’œufs, de larves, de juvéniles, de géniteurs ou de poisson tilapia mort sous forme congelée ou dérivée’’. Présentée comme une « mesure conservatoire’’ ayant pour ‘’but (…) la préservation des populations naturelles et d’élevage...
(La Tribune 04/09/17)
D'après l'ambassadeur de l'Afrique du Sud au Bénin, Noluthando Mayende-Sibiya, des hommes d'affaires et industriels sud-africains envisagent d'investir dans cinq secteurs de développement économique au Bénin, notamment dans le tourisme et les industries de transformation. Des hommes d'affaires et industriels sud-africains ont ciblé cinq secteurs de développement économique au Bénin dans lesquels ils envisagent d'investir. C'est ce qu'a confié l'ambassadeur de l'Afrique du Sud à Cotonou, Noluthando Mayende-Sibiya, dans une déclaration rapportée par à l'agence de presse Xinhua. La diplomate qui s'exprimait dans le cadre de la troisième session du comité conjoint en matière de commerce et d'investissement entre le Bénin et l'Afrique du Sud, le 30 août dernier, a expliqué qu'elle était accompagnée d'une forte délégation d'investisseurs de son...
(Le Monde 31/08/17)
Alors que le pays tente de récupérer les biens culturels conservés en France, l’accident, qui n’a pas affecté les collections, est du plus mauvais effet. Sur le sol noirci, quelques objets en cuivre ou en bronze, des bijoux calcinés, des morceaux de toiture dévorés par les flammes, des bouts de pagnes réduits en cendres... Dans la nuit du lundi 28 au mardi 29 août, un incendie a ravagé la partie ouest de la cour intérieure du Musée historique d’Abomey, situé dans l’enceinte des anciens palais construits par douze rois successifs entre le XVIIe et le XIXe siècle, au Bénin. Les collections du musée n’ont pas été touchées, mais treize des 28 stands d’exposition-vente et ateliers de produits artisanaux sont partis...
(Afrique sur 7 31/08/17)
Et l’Afrique embrase le CFA…A l’instar de Kémi Séba au Sénégal, des Béninois ont aussi brûlé des billets de francs CFA pour dire non au Colonialisme et soutenir entièrement le combat du couple Séba. La question du franc CFA crée de jour en jour la polémique en Afrique, et les panafricanistes ont décidé de bien en découdre avec. Comme une tache d’huile, l’affaire des francs CFA brûlés se répand dans toute l’Afrique à une vitesse inimaginable. D’abord, au Sénégal, l’activiste panafricaniste Kémi Séba, à la place de la République sénégalaise, avait brûlé un billet de 5000 francs CFA...
(Le Monde 31/08/17)
Les opposants à la monnaie partagée par quinze Etats africains, et garantie par le Trésor français, redoublent d’ardeur et de créativité depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Des photos de francs CFA mis à frire à la poêle ou glissés entre deux tranches de pain façon hot-dog… Les opposants à cette monnaie partagée par quinze Etats africains, et garantie par le Trésor français, redoublent d’ardeur et de créativité depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Ce sursaut d’acrimonie a été déclenché par les rebondissements judiciaires touchant l’un des contempteurs les plus virulents du système : le Franco-Béninois Kémi Séba. Mardi 29 août, ce militant radical de la cause noire a été relaxé par un tribunal de Dakar (Sénégal) où...
(RFI 31/08/17)
Bolloré se renforce dans la logistique et le transport portuaire en Afrique. Epaulé par un consortium de trois groupes internationaux, le groupe français a repris une partie des activités de l'un de ses concurrents en difficulté, le groupe Necotrans placé en redressement judiciaire il y a deux mois. Bolloré est donc davantage présent sur ses marchés traditionnels : Côte d'Ivoire, Bénin, Togo, Cameroun et Burkina Faso. En affaires plus qu'ailleurs, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Le groupe Bolloré vient de le démontrer en rachetant une grande partie des activités de son concurrent Necotrans sur le continent africain. Necotrans, groupe familial français, avait été placé en redressement judiciaire il y a deux mois, étranglé par sa dette...

Pages