Lundi 29 Mai 2017
(24 heures au Bénin 28/04/17)
Des chefs d’entreprise et des membres du Rassemblement des arbitres médiateurs et conciliateurs (Ramac) du Bénin ont pris part, ce jeudi 27 avril 2017, à une séance d’échanges sur le règlement des conflits dans le cadre professionnel. Il s’agit d’une rencontre organisée par la Confédération nationale des employeurs du Bénin (Coneb), à l’occasion de la 4ème édition de “Jeudi du patronat”. “Les modes alternatifs de règlement des conflits commerciaux”. C’est le thème retenu par le Patronat béninois pour cette 4ème édition. Les opérateurs économiques nationaux qui ont pris part à cette rencontre sont imprégnés des outils susceptibles de favoriser la sécurisation des investissements. Selon Alban Feliho, président de la Confédération nationale des employeurs du Bénin (Coneb), le ‘’Jeudi du patronat”...
(Xinhua 28/04/17)
Le gouvernement béninois a annoncé mercredi des réformes dans le sous-secteur de l'hydraulique urbaine, en vue d'atteindre à l'horizon 2021, un taux de desserte en eau potable de 100% contre 67,6% en 2015. Selon un communiqué gouvernemental publié ce même jour dans la capitale économique béninoise à l'issue de la réunion hebdomadaire des membres du gouvernement, l'exécutif béninois a approuvé la feuille de route pour la mise en œuvre de la réforme du sous-secteur de l'hydraulique urbaine au Bénin En effet, souligne la même source, le sous-secteur de l'approvisionnement en eau potable (AEP) en milieu urbain au Bénin est caractérisé par certaines difficultés qui influencent négativement l'objectif d'un accès universel à l'eau potable en 2021. Il s'agit, explique le gouvernemental,...
(Belga 28/04/17)
Les 29 entreprises belges en mission économique au Togo et au Bénin cette semaine ont bénéficié d'un accès privilégié aux dirigeants des pays, appuyés par la secrétaire d'Etat bruxelloise en charge du Commerce extérieur, Cécile Jodogne. Une manière d'accélérer les démarches pour les investisseurs belges à la recherche d'opportunités sur place. En quelques jours, la secrétaire d'Etat a ainsi rencontré une multitude de ministres et de hauts responsables du Togo et du Bénin, souvent accompagnée de représentants des entreprises belges. "La présence d'un officiel belge nous offre une visibilité et facilite l'accès à des ministres ou aux instances de régulation. Cela fait fortement la différence dans cette région", a confié Clémentine Fournier, directrice commerciale Afrique de la société Bics, spécialisée...
(Le Matinal 28/04/17)
La liste des gros contributeurs du Bénin en matière d’impôts est connue. Sur 50, le premier contributeur autoproclamé du Bénin se retrouve à la 26ème place. On n’en parle pas assez, mais les gros contributeurs du Bénin méritent la palme. Ces principaux créateurs de richesses sur qui repose le support financier de ce pays ont été identifiés dans une revue publiée par la Direction générale des impôts et domaines (Dgid). Dans sa livraison, la revue de la structure nationale dénommée le messager des Impôts a essayé de mesurer les performances de ces groupes en termes de contribution à l’assiette fiscale. En peloton de tête, Mtn Bénin. Ce grand groupe est identifié comme le premier contributeur du Bénin avec un total...
(24 heures au Bénin 28/04/17)
Martin Rodriguez acquit pour la mise en œuvre effective du PAG du gouvernement. Connaissant la force de l’homme sur le plan économique et politique, le régime du Nouveau Départ incarné par le Président Patrice Talon a vu juste de faire taire les querelles politiques et économiques liées à leurs intérêts personnels. Les probables attentes du gouvernement surtout de cet opérateur sont énormes sur plusieurs plans. Sur le plan économique, l’homme d’affaires doit reprendre ses activités sur toute l’étendue du territoire en ouvrant ses usines afin de donner de l’emploi à la jeunesse d’une part .Et d’autre part, il fera en sorte que le gouvernement profite de ses relations pour attirer d’autres opérateurs économiques expatriés pétris d’expérience dans le domaine d’investissements...
(24 heures au Bénin 28/04/17)
La société SPACETEL BENIN SA (MTN) est désormais l’un des plus gros contributeurs au budget national du Bénin. C’est l’une des informations que livre le magazine trimestriel d’informations de la Direction Générale des Impôts (N° 24) couvrant la période d’avril à juin 2017, disponible depuis ce 26 avril. Ce magazine dresse la liste des 50 plus grands contributeurs au budget national. Ce classement a été fait en fonction de la somme que ces entreprises versent à l’Etat sous forme d’impôts, de payement de la Taxe sur Valeur Ajoutée (Tva) ou de l’impôt sur les sociétés. Ainsi, la société SPACETEL BENIN SA (MTN), a versé selon le magazine d’information de la Direction Générale des Impôts, une somme de 9.712.641.614 FCFA pour...
(24 heures au Bénin 27/04/17)
Le président de la République a reçu en audience ce lundi 24 avril sa Majesté Chabi Naïna III, roi de Nikki. Patrice Talon s’est dit honoré et content de recevoir la délégation royale, car il attendait cette rencontre depuis longtemps. ’’J’ai entrepris de faire de notre culture une valeur touristique avant de la commercialiser. Tenir compte de notre passé (esclavage) pour servir le tourisme. J’ai annoncé la réhabilitation des palais royaux d’Abomey, Porto-Novo, la réhabilitation de Ouidah, pour tenir compte de leur appartenance à la route de l’esclavage. En plus de cela, tout ...
(Le Matinal 27/04/17)
Le Bénin ne peut se construire qu’avec le concours de tous ses fils. Quand la patrie appelle, les considérations personnelles et politiciennes tombent. Martin Rodriguez, le premier opposant déclaré du régime du Nouveau départ l’a compris. Il donne la main à Patrice Talon pour créer la richesse. Belle inspiration. Il n’y a pas meilleure voie pour un peuple dont les principaux artisans sont divisés. Lorsqu’on a la capacité de travailler pour le développement du pays, on ne se fait pas prier pour apporter son concours. Martin Rodriguez en a fait sa chapelle. En dépit de ses prises de position acétiques contre l’actuel président, l’homme d’affaires a accepté de travailler pour le pays. Il s’est engagé à fédérer les énergies avec...
(Jeune Afrique 26/04/17)
Lors de son investiture, le 6 avril 2016, le président béninois Patrice Talon promettait un nouveau départ. Son programme, qui a suscité autant d’enthousiasme que de perplexité, soulève aujourd’hui des interrogations au sein même de la majorité. Pendant dix ans, le style de Thomas Boni Yayi aura façonné le rapport des Béninois à la politique. Patrice Talon, qu’ils ont confortablement élu en mars 2016, est un chef d’État totalement différent tant dans ses méthodes que par son caractère. Et c’est peu ...
(Jeune Afrique 26/04/17)
Le Ministre des Infrastructures et des Transports béninois, Hervé Héhomey, présente les projets d'infrastructures béninois, important volet du nouveau Programmes d'actions du gouvernement (PAG). Jeune Afrique : Qu’est-ce qui a présidé à la sélection de ces huit projets d’infrastructures dans le Programme d’actions du gouvernement (PAG) ? Hervé Héhomey : L’objectif global du PAG est de relancer de façon durable le développement économique et social du pays. Pour ce faire, le secteur des transports a un rôle majeur à jouer. Nous voulons en donner une nouvelle vision et faire en sorte que le Bénin, aujourd’hui pays de transit, devienne une véritable plateforme logistique et de transports. Certains qualifient ce volet du PAG de « déraisonnable », estimant qu’il voit trop grand, trop vite...
(Jeune Afrique 26/04/17)
Évincé au premier tour de la présidentielle béninoise, il a ensuite soutenu la candidature de Patrice Talon. Devenu son ministre du Plan, Abdoulaye Bio Tchané défend un projet social qu’il estime être le plus ambitieux de l’histoire du pays. Tous ceux qui le côtoient s’accordent à dire qu’Abdoulaye Bio Tchané, 64 ans, est un perfectionniste. Fils d’un instituteur devenu député puis ministre des Finances, celui que l’on surnomme ABT – qui est aussi l’acronyme de son mouvement, l’Alliance pour un Bénin triomphant – aime d’ailleurs rappeler que son père lui a enseigné « le goût des choses bien faites ». Ministre des Finances de Mathieu Kérékou (1998-2002), directeur Afrique du FMI (2002-2008) puis président de la Banque ouest-africaine de développement...
(Xinhua 26/04/17)
Le Bénin occupe la 16ème position avec un taux d'électrification de 38,40% parmi les 24 pays africains ayant les meilleurs taux d'électrification, annonce le rapport 2017 "Global Energy Architecture Performance" du Forum économique mondial. Selon le ministère béninois de l'Energie, de l'Eau et des Mines, cette performance obtenue par le Bénin, témoigne des efforts fournis par le gouvernement béninois dans la fourniture de l'énergie électrique à la population béninoise. Cependant, souligne la même source, l'exécutif béninois dans son programme quinquennal envisage non seulement d'améliorer la qualité de l'énergie électrique, mais ...
(Xinhua 26/04/17)
Le Bénin a enregistré un progrès notable dans la lutte contre le paludisme au cours de ces cinq dernières années, a déclaré mardi à Cotonou, le coordonnateur du programme national de lutte contre le paludisme Yémalin Tchévoédo. Au Bénin, l'incidence du paludisme est passé de 17 % en 2012 à 14,6% en 2016 ; alors que le taux de létalité due au paludisme a également baissé, passant de 1,4 pour 1000 en 2012 à 0,8 pour 1000 en 2016", s'est-il réjoui, au cours d'un entretien accordé à Xinhua. Pour ce responsable du programme national de lutte contre le paludisme au Bénin, ce progrès notable enregistré par le pays dans la lutte contre le paludisme est non seulement lié à la...
(Xinhua 26/04/17)
Après une courte formation d'environ six mois dans un centre d'incubation d'entreprise agricole, la majorité des jeunes béninois diplômés d'université, frappés par le chômage lié au gel des recrutements dans l'administration publique à partir de 1987 au titre des mesures de redressement de l'économie du pays, se convertissent depuis ces dernières années en entrepreneurs agricoles. "Après l'obtention de ma maîtrise en science économique en 2014 à l'Université d'Abomey Calavi, j'ai suivi une formation de six mois au projet Songhaï de Porto-Novo, où j'ai été spécialisé en production animale. A la suite de cette formation, j'ai pu bénéficié d'un accompagnement financier du projet gouvernemental de promotion de l'entreprenariat agricole qui m'a permis de m'installer", a raconté Bernadin Sossou, un jeune éleveur...
(Jeune Afrique 26/04/17)
En ne nommant pas de Premier ministre, Patrice Talon s’est posé d’emblée comme seule tête de l’exécutif. Il n’en délègue et n’en consulte pas moins, au sein du gouvernement et en dehors. Comme ce fut le cas lors d’une bonne partie du dernier mandat de Thomas Boni Yayi, le gouvernement formé par Patrice Talon le 6 avril 2016 n’a pas de Premier ministre. Au palais de la Marina, plusieurs hommes occupent le terrain. À commencer par deux financiers aguerris, tous deux candidats au premier tour de la présidentielle, qui ont tous deux soutenu Talon pour le second tour et ont tous deux accédé au rang de ministre d’État. L’ancien Premier ministre Pascal Irénée Koupaki (65 ans), secrétaire général à la...
(Xinhua 26/04/17)
Le projet d'appui au développement du maraîchage (PADMAR) visant à accroître durablement les revenus des exploitations maraîchères, tout en améliorant leur résilience au changement climatique, est officiellement entré dans sa phase opérationnelle, a appris lundi Xinhua auprès du ministère béninois de l'Agriculture, de l'Elevage et de la pêche. D'un coût total d'environ 28,7 milliards de FCFA, financé conjointement par le Fonds international de développement agricole (FIDA) à hauteur de 48,8%, d'un ensemble de partenaires au développement agricole du Bénin pour 33,5%, des communes bénéficiaires pour 7,8% et du gouvernement béninois pour 9,8% sur une période de sept ans, ce projet devra impacter 20.000 personnes dont 17.000 maraîchers et 3.000 emplois associés. Selon le ministre béninois de l'Agriculture, de l'Elevage et...
(Jeune Afrique 26/04/17)
Après avoir recadré les objectifs et les dépenses hors des frontières, le ministre des Affaires étrangères béninois, Aurélien Agbénonci explique comment il compte rééquilibrer les relations internationales du pays. D’humeur constante et d’un naturel souriant, aussi à l’aise à huis clos que lorsqu’il prend le micro pour s’adresser, tantôt en français, tantôt dans un anglais impeccable, au corps diplomatique qu’il réunit régulièrement, Aurélien Agbénonci, 58 ans, semble tout aussi rompu aux relations publiques qu’aux relations internationales. Normal. Après une année à la direction des programmes du Centre panafricain de prospective sociale (CPPS, créé par Albert Tévoédjrè), ce natif de Porto-Novo, juriste de formation, a passé la majeure partie de sa carrière au service des Nations unies. Il a été représentant...
(Jeune Afrique 26/04/17)
Comme son prédécesseur, Patrice Talon a été élu sans étiquette. Des personnalités venues de tous horizons l’ont rejoint. D’autres hésitent à s’afficher dans une opposition en pleine reconstruction. «L’opposition est un enfer, l’heure est aux rassemblements, pas aux alliances de circonstance », s’exclamait fin janvier Augustin Ahouanvoébla, représentant du Parti du renouveau démocratique (PRD), la formation d’Adrien Houngbédji, lors du congrès d’Alternative citoyenne, le parti du ministre de la Justice, Joseph Djogbénou, qui soutient Patrice Talon. Cette phrase lâchée par un ancien membre de l’alliance PRD-Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) pro-Zinsou finalement rallié au panache de Patrice Talon en dit long sur la recomposition de l’échiquier politique béninois. Situation inconfortable Faut-il s’afficher dans une opposition en totale reconstruction...
(Jeune Afrique 26/04/17)
La relance économique du Bénin repose en grande partie sur la compétitivité des services logistiques et des transports aérien, maritime et terrestre. Et sur de grands travaux. Depuis le poste-frontière d’Idiroko, un automobiliste nigérian peut rallier Porto-Novo en trente minutes en empruntant les 25 km de la route nationale inter-États (RNIE) 1 bis. L’objectif du Programme d’actions du gouvernement (PAG) est de permettre à ce chauffeur, d’ici à 2021, de poursuivre son périple jusqu’à Cotonou via la nouvelle autoroute entre Porto-Novo et Sèmè-Kpodji, où il rejoindra la tout aussi neuve voie de contournement nord, qui, en évitant le centre-ville de la capitale économique, le conduira directement au nouvel aéroport international de Glo-Djigbé. De là, les passagers arrivant à Cotonou pourront,...
(Jeune Afrique 26/04/17)
L’économie béninoise n’est pas au mieux de sa forme. Depuis deux ans, sa croissance faiblit : 6,5 % en 2014, 5 % en 2015, 4,6 % en 2016. Les causes de cet affaissement sont externes. Il y a d’abord le Nigeria, dont la récession, due à la chute des cours du pétrole, a rudement affecté son petit voisin (économiquement 33 fois plus petit), car 80 % des marchandises importées du Bénin lui sont en fait destinées. Il y a aussi les pluies erratiques provoquées par le phénomène météorologique El Niño, qui a fait chuter la production de coton de 400 000 tonnes en 2015 à 300 000 t en 2016. Comment s’étonner, dans ces conditions, que les impôts et les taxes douanières rentrent...

Pages