| Africatime
Mercredi 22 Mars 2017
(Xinhua 23/02/17)
Le gouvernement béninois a décidé de la création et d'ouverture des Instituts universitaires d'enseignement professionnel (IUEP), en vue de l'amélioration des performances de l'éducation au Bénin, a annoncé mercredi soir à Cotonou, le ministre d'Etat, Secrétaire général à la présidence, Pascal Koupaki. Au cours d'un point de presse à l'issue de la réunion hebdomadaire des membres du gouvernement, le ministre d'Etat, Koupaki, a estimé que "le système éducatif béninois doit être reconstruit et modernisé : aussi bien par l'amélioration de la qualité de l'enseignement, l'adaptation du système d'enseignement aux besoins du pays et des entreprises, que par le renforcement de la recherche scientifique". Ainsi, les candidats admis au baccalauréat pourront être orientés non seulement vers les Ecoles, Instituts et Facultés...
(Bénin Actu 23/02/17)
L’Université d’Abomey-Calavi abrite depuis ce mardi 21 février un colloque sur le thème : « L’élection présidentielle de 2016 au Bénin, un an après/ analyse électorale et chantiers gouvernementaux ». Le président de la Commission électorale nationale autonome (Cena) y lève un coin de voile sur les facteurs de réussite du scrutin présidentiel. L’élection présidentielle de 2016 au Bénin a connu un succès retentissant à travers le monde. Un an après, un colloque réunit chercheurs, praticiens de droit, hommes politiques et acteurs de la société civile aux fins de passer cette période électorale sous la loupe de l’analyse scientifique. Défi important que se sont lancé la Chaire Unesco des droits de l’Homme, de la Personne et de la Démocratie et...
(Bénin Actu 23/02/17)
2017 ne sera pas de tout repos pour les responsables de l’organisation internationale Direct Aid Bénin. Les premières autorités de l’institution ont présenté le contenu du plan annuel estimé à 5 milliards de Fcfa. C’était vendredi dernier au siège de l’organisation. L’ambition de contribuer au bien-être des populations s’exprime un peu plus chaque année. De 4 milliards en 2016, l’organisation koweïtienne Direct Aid porte la barre à 5 milliards cette année. Pour 2017, elle renforce son aide dans ses composantes essentielles que sont la santé, l’éducation, les affaires sociales, la formation professionnelle, la culture et l’eau. Dans le domaine de l’enseignement par exemple, Direct Aid investira dans 135 projets estimés à 85 millions FCfa et impacteront 10.500 bénéficiaires. Dans le...
(Jeune Afrique 22/02/17)
Le chef de l'opposition béninoise se plaint d’intimidations récurrentes à son égard qui viseraient, selon lui, à l'éloigner de la politique. Soutien de Thomas Boni Yayi à la présidentielle de mars 2016, Léonce Houngbadji, qui avait déposé plainte le 23 novembre auprès du procureur de la République pour menaces de mort et intimidations, a été auditionné ce 20 janvier à la brigade de Cotonou. Accompagné de Me Ibrahim Salami, le jeune (34 ans) chef de l’opposition, fondateur du Parti pour la libération du peuple (PLP), dit avoir livré les numéros des auteurs d’appels anonymes. Climat malsain Sans nouvelles depuis, il dénonce l’inertie de la justice, ainsi qu’« un climat malsain d’intimidations sous le régime dictatorial » de Patrice Talon. «...
(Xinhua 22/02/17)
Une rencontre internationale sur la coopération Sud-Sud et les potentialités pour l'opérationnalisation des Objectifs du développement durables au Bénin, s'est ouverte mardi à Cotonou, la capitale économique béninoise. "L'idée qui sous-tend cette rencontre est de promouvoir la coopération Sud-Sud et triangulaire comme outil d'accélération des Objectifs de développement durable dont l'échéance est fixée en 2030", a indiqué le directeur général du Centre de partenariat et d'expertise pour le développement durable, Pascal Tchiwanou. Pour ce spécialiste des questions de développement durable, cette rencontre internationale devra donner plus de poids ...
(Xinhua 22/02/17)
Le gouvernement béninois accorde une place de choix dans son programme quinquennal 2016-2021, aux langues nationales dans la perspectives d'une éducation inclusive en vue d'un réel décollage économique du pays, a annoncé mardi à Cotonou, la ministre béninoise des Enseignements secondaire, technique et de la Formation professionnelle par intérim, Martys Adidjatou. "Pour atteindre cet objectif, un accent particulier est mis sur l'arrimage entre le capital linguistique du Bénin et les offres éducatives notamment celles en faveur des jeunes, des adultes ainsi que le développement des alternatives éducatives", a-t-elle déclaré. Dans son message à la nation, à l'occasion de la commémoration ce mardi de la 18ème Journée internationale des langues maternelles, axée sur le thème : "Vers des avenirs durables grâce...
(Matin Libre 22/02/17)
Depuis quelques jours, une Mission conjointe FMI-BAD séjourne au Bénin pour évaluer la gouvernance du pays à l’ère du «Nouveau Départ», de la «Rupture» et du «Bénin Révélé». Les observations de la Mission sont décevantes. «Nous avons méconnu le Bénin. Tous les indicateurs sont au rouge», confie une source proche du dossier. En effet, la Mission conjointe FMI-BAD a découvert «trop d’anomalies» et des «pratiques et comportements» entretenus et développés avec cynisme, comme système principal de la gouvernance d’Etat, pour la survie d’un régime acculé au parjure. La déception de ces deux institutions est grande : enrichissement accéléré, conflits d’intérêts au sommet de l’Etat, clientélisme, affairisme d’Etat, passation des marchés publics en catimini, sans avis d’appel d’offres, dans l’opacité totale...
(L'Evènement Précis 22/02/17)
Susciter un réseau international de prière interreligieux visant l’avènement au Bénin, en Afrique et dans le monde, d’une politique de «minimum social commun» porteuse de « réconciliation, de justice et de paix ». C’est l’accord dont bénéficie désormais le Centre panafricain de prospective sociale-Institut Albert Tévoédjrè, (CPPS-IAT), de la part de nombreux groupes religieux. Son lancement a eu lieu , samedi dernier en...
(Matin Libre 22/02/17)
En séjour au Bénin depuis quelques jours, l’international français d’origine béninoise Sidney Govou a été reçu en audience, lundi 20 février 2017, au cabinet du ministère des Sports Oswald Homeky. Ce tête-à-tête entre les deux personnalités a permis au vice-champion du monde 2006 de s’imprégner de la vision du gouvernement béninois sur le sport en général et sur le football en particulier. Au cours de cette visite de courtoisie, l’ancien joueur de l’équipe de France et vice-champion du monde 2006, Sidney Govou, a échangé avec le ministre Homeky, sur des projets ayant trait au football. Ainsi, il a été question tout au long des échanges, entre autres, du projet des classes sportives, du projet des associations sportives et omnisports pour...
(Fasozine 21/02/17)
Au Bénin, les nostalgiques n’ont pas oublié qu’il y a 27 ans le pays tout entier, alors en ébullition dans un chaudron de crises sociopolitiques larvées, s’était retrouvé sous un magnifique arbre à palabres pour fumer le calumet de la paix. Depuis, la conférence nationale des forces vivres reste, au «pays du vaudou», comme un «Œil de Caïn» qui questionne à chaque fois la conscience des Béninois dans leur processus démocratique. Cette année encore, la tradition est respectée. Depuis hier, 19 février, date de l’ouverture, en 1990, de la conférence nationale du Bénin, qui fit ensuite tache d’huile sur le continent, les uns et les autres évoquent cette halte qui permit au pays de se relever d’un assez mauvais pas...
(Bénin Actu 21/02/17)
La Renaissance du Bénin de Léhady Soglo est au confluent d’un dilemme sans précédent. Entre la mouvance présidentielle et l’opposition, que choisir ? Eclipsé par la prééminence du préfet du littoral, Modeste Toboula, et en disgrâce avec le chef de l’Etat, Patrice Talon, le président de la Rb, tend à se constituer opposant. Si elle n’est pas encore suicidaire, elle est une option trop risquée. Il est parfois préférable de faire contre mauvaise fortune, bon cœur. Alors que la patience est un chemin d’or, la précipitation, elle, conduit le plus souvent au précipice. Voilà pourquoi, il est encore trop tôt pour le président de la Renaissance du Bénin (Rb), Léhady Soglo, de prendre des risques préjudiciables au parti. En effet,...
(La Nation 21/02/17)
Les députés devront écourter leurs vacances pour entament dès le jeudi 23 février prochain une session extraordinaire sollicitée par le Gouvernement. Elle portera sur un seul dossier relatif à la mise en conformité à la Constitution du 11 décembre 1990 de la loi portant sur la Fonction publique. Le dossier avait été examiné et adopté par le Parlement. Mais la Cour constitutionnelle, lors de son contrôle de conformité, a jugé certaines dispositions de cette loi contraires à la loi fondamentale. Le Gouvernement demande alors aux députés d’examiner en urgence ce seul point. Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, a tenu à cet effet une réunion des membres de son bureau ce lundi 20 février au palais des Gouverneurs...
(24 heures au Bénin 21/02/17)
« Le rectorat de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) n’est impliqué ni de près, ni de loin dans l’intervention des forces de l’ordre pour empêcher la tenue de la conférence de presse des étudiants ». Ce sont les propos tenus par le chargé de communication du rectorat de l’Uac, Armel Attenounkon joint par téléphone sur l’émission 5 sur 7 matin de ce lundi 20 février 2017 sur l’Ortb, la télévision de service public du Bénin. Il soutient que le rectorat n’est territorialement compétent que sur la superficie que couvre l’Uac et qu’en conséquence, ses prérogatives ne sauraient s’étendre jusqu’à l’hôtel "Le Refuge" où devrait se tenir la rencontre des étudiants, le vendredi 17 février 2017. Les étudiants réunis au sein de l’Unseb,...
(Matin Libre 21/02/17)
Le sondage réalisé par le Cabinet Plus Value Research and Marketing (Pvrm Sarl) au profit de votre quotidien Matin Libre continue de livrer ses résultats. Après l’appréciation des Cotonois sur le déguerpissement, leurs attentes quant aux espaces libérés et le rôle joué par la mairie de Cotonou, nous allons partir des avantages et inconvénients recensés dans le cadre de ce sondage pour aboutir aux recommandations faites par les populations à l’endroit de l’Etat central et de la marie de Cotonou. Avantages et inconvénients du déguerpissement Interprétation des résultats 81% des personnes interviewées ayant approuvé l’opération de libération des espaces publics, cela va sans dire que c’est une opération qui a quelques avantages. Au nombre de ceux-ci, ils sont 48% à...
(RFI 21/02/17)
Au Bénin, le gouvernement mène depuis début janvier une opération de libération de l'espace dans toutes les grandes villes. On parle d'opération de déguerpissement. Tous ceux qui occupent illégalement les trottoirs, les voies de circulation, les terre-pleins centraux, doivent en partir. Sinon, ils en sont délogés par les autorités. Premiers concernés, les commerçants informels, les artisans, les bonnes dames dont l'activité fait vivre des familles entières. Alors quel est l'impact de ces déguerpissements pour l'activité économique ?
(Bénin Actu 21/02/17)
Une foule nombreuse des fidèles de la Sainte église de Banamè s’est retrouvée, lundi 20 février 2017, à la prison civile de Porto-Novo, dans le cadre d’une visite pour s’enquérir des nouvelles trois prêtres et de l’évêque de Daagbo, déférés dans cette maison de détention. Ayant entamé un séjour carcéral, dans ce lieu de privation de liberté, depuis le 16 février dernier, les 4 prélats ont reçu, hier, leurs fidèles venus des paroisses de Porto-Novo et d’Adjarra, pour leur témoigner leur soutien dans cette douloureuse situation. A en croire certaines sources proches de la prison civile de Porto-Novo, le temps de visite accordé aux visiteurs leur a permis d’échanger avec les dignitaires de l’Eglise incarcérés. L’atmosphère était conviviale et empreinte...
(Xinhua 21/02/17)
La Commission de la CEDEAO envisage d'organiser dans les tous prochains jours un forum sur la lutte contre le terrorisme en Afrique de l'Ouest, avec pour but de réfléchir sur la stratégie régionale de lutter contre ce fléau, annonce un communiqué de l'organisation sous régionale, parvenu lundi à Xinhua à Cotonou. Selon cette même source, le président de la Commission de la CEDEAO, le Béninois Marcel de Souza a fait l'annonce lundi à Abuja au Nigeria, lors de son entretien avec le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères de l'Espagne, Ildefonso Castro. Au cours de cette rencontre, M. De Souza a déploré les exactions fréquentes commises par les djihadistes dans le nord du Mali, considérant que ce forum "permettra de réfléchir,...
(24 heures au Bénin 20/02/17)
Plus de tissu pour la célébration, pas besoin de faire déplacer les femmes de l’intérieur du pays vers Cotonou pour la journée de la femme. C’est ainsi que le ministre du Travail et de la fonction publique, Adidjatou Mathys, a présenté les ambitions du gouvernement pour la prochaine célébration de la journée internationale de la femme (Jif). Elle l’a annoncée au cours d’une conférence de presse tenue ce vendredi 17 février 2017 à Cotonou. « La célébration de la journée internationale de la femme ne doit pas se muer en une foraine (…). Pour l’édition 2017, le département ministériel dont j’ai la charge n’a pas choisi un tissu uniforme, il est souhaitable que cela se fasse ainsi désormais », a...
(24 heures au Bénin 20/02/17)
Le député Eric Houndété, premier vice-président de l’Assemblée nationale s’est peu à peu replié de la scène politique nationale depuis la présidentielle passée. Bien d’observateurs se demandent s’il finira par se rapprocher du pouvoir actuel ou s’il choisira d’être critique envers le gouvernement du Président Talon qu’il n’avait pas soutenu lors de la dernière élection présidentielle. Bientôt une année de gestion par le gouvernement du nouveau départ, une gouvernance marquée par plusieurs reformes tant sur le plan politique, économique, social que culturel. Les nouvelles règles établies par le régime actuel pour le développement sont appréciées de diverses manières. Si pour les supporters du pouvoir, les décisions du gouvernement sont salutaires, d’autres acteurs politiques sont plus critiques. Le mutisme ou l’indifférence...
(L'Evènement Précis 20/02/17)
Suite à «l’épisode du Révérend Pasteur évangéliste John Migan qui plaide pour la suppression de la fête du 10 janvier… », le vénérable Daagbo Hounon TOMADJLEHOUKPON II HOUWAMENOU a formulé un recours à la Cour Constitutionnelle le 14 septembre 2016. Après analyse, la haute juridiction a estimé à travers la décision DCC 17-018 du 31 Janvier en son article 1er que monsieur John MIGAN a méconnu la Constitution. Cette décision donne raison au vénérable Daagbo Hounon TOMADJLEHOUKPON II HOUWAMENOU et confirme la laïcité de l’Etat prôné par la constitution béninoise. DECISION DCC 17-018 DU 31 JANVIER 2017 La Cour constitutionnelle, Saisie d’une requête du 14 septembre 2016 enregistrée à son secrétariat le 16 septembre 2016 sous le numéro 1536/124/REC, par...

Pages