Mercredi 21 Février 2018
(AFP 27/06/13)
Johannesburg (AFP) - L'Afrique du Sud se préparait jeudi matin à l'annonce prochaine du décès de son ancien président Nelson Mandela, placé sous assistance respiratoire, alors que le chef de l'Etat Jacob Zuma a annulé un déplacement prévu jeudi au Mozambique. Le président Jacob Zuma a fait annoncer l'annulation de son voyage après avoir rendu visite à son illustre prédécesseur à l'hôpital dans la soirée. Or, ses services avaient pourtant confirmé sa présence à ce sommet régional à plusieurs reprises ces dernières heures. Le héros de la lutte contre l'apartheid était "dans un état toujours critique", selon un communiqué de la présidence. "Le président Zuma a été informé de la situation par les médecins qui font toujours tout leur possible...
( 27/06/13)
L'Afrique semble gagner en importance en tant qu'itinéraire de trafic maritime, selon l'ONUDC, l'Office des Nations unies contre la drogue et la criminalité, dans un rapport mondial annuel sur les drogues, présenté mercredi à Vienne en Autriche, dans le cadre de la journée internationale de lutte contre les drogues. De plus en plus d'itinéraires passent par le continent pour alimenter les marchés de consommation: Une route part du sud de l'Afghanistan pour aller d'abord dans les ports en Iran ou au Pakistan, rejoindre l'Afrique de l'Est ou de l'Ouest et enfin alimenter les marchés. Le défi des nouvelles substances psychoactives L'Office des Nations unies contre la drogue et la criminalité (ONUDC) s'inquiète de la hausse des "nouvelles substances psychoactives" (NSP)...
( 26/06/13)
Par requête en date du 03 juin 2013, Monsieur Serge Roberto Agbodjan a demandé à la Cour Constitutionnelle d’invalider la désignation du Magistrat Akpo Euloge comme membre à part entière de cette institution pour n’avoir pas réuni les quinze années d’expérience professionnelles comme le stipule la constitution. La Cour, après en avoir délibré donne raison au requeréant . Elle estime que le Magistrat Euloge Akpo n’ a pas réuni les 15 années d’expériences professionnelles car les deux années de stage ou d’auditeurs de justtice qu’il comptabilise avant son intégration dans le corps des magitrats ne font pas de lui un magistrat. Lire l’intégralité de la décision des sages. DECISION DCC 13-060 DU 24 JUIN 013 La Cour Constitutionnelle, Saisie d’une...
( 26/06/13)
En ce moment où le vent de la révision de la constitution souffle sur le Bénin, peut-on faire confiance aux initiateurs du projet ? Le devoir de mémoire nous interpelle et nous rappelle qu’il y a quelques mois, l’homme du changement avait déclaré : « Je vais mettre le pays à feu et à sang » Une belle phrase sortie toute fraiche du programme de développement de la refondation. Voilà, le vocabulaire inspirant et enrichissant mais surement macabre que l’homme nous a habitué ces sept pénibles années. Yayi Boni, puisqu’il faut l’appeler par son nom, a récréé et réinvité le soi-disant amour de son pays. En 2006, les Béninois voulaient un sauveur, ils ont eu un dieu. Le Messie est...
(La Presse du Jour 26/06/13)
Un peu avant que Me Robert Dossou ne rende le tablier à son successeur Théodore Holo, le bruit de l’invalidation de la désignation de M. Euloge Akpo en qualité de magistrat à la Cour Constitutionnelle par le Chef de l’Etat avait couru. Aujourd’hui, les choses semblent se préciser. En tout cas, selon des sources proches de la Haute Juridiction, M. Euloge Akpo ne pourra plus siéger aux côtés de ses pairs avec qui il a prêté serment devant le Chef de l’Etat il y a de cela deux semaines. Il va devoir céder sa place et les avantages liés à son poste à un autre sage répondant aux exigences des dispositions de l’article 115 de la Constitution du 11 décembre...
(La Presse du Jour 26/06/13)
Le Haut commissariat à la gouvernance concertée est introuvable face aux multiples contradictions et crises qui secouent la gouvernance au Bénin. Depuis lors, il est finalement temps de se demander à quoi sert cet organe qui pourtant coûte à l’Etat béninois. Le Haut commissariat à la gouvernance concertée existerait –il seulement pour être présent aux activités officielles et surtout celles organisées par le Chef de l’Etat ? Est-ce à cela que se résume finalement sa mission ? Le Bénin vit des moments extrêmement difficiles avec des crises qui secouent des piliers de la démocratie nationale. Et pourtant, on ne voit ni les actions du Haut commissariat à la gouvernance concertée, et on n’entend ni sa voix. Quand est-ce que les...
(Adjinakou 26/06/13)
Le dossier de la gestion du fonds Fadec refait surface à l'Assemblée nationale à travers la séance plénière à lui consacrée. Les élus du peuple ont en effet, opté pour la mise en place d'une commission d'enquête parlementaire et de contrôle de la gestion du fonds Fadec durant la période 2006 - 2012. Cette initiative qui intervient après la prorogation du mandat des maires par les députés, placera sans doute, certains maires dans les entrailles à la justice. L'idée de la commission d'enquête parlementaire initiée par les députés, fait suite à la question orale avec débat en date du 10 mai 2012 et examinée par la représentation nationale. Les députés signataires de ladite question voudraient en ce moment, le point...
(Bénin Site 26/06/13)
Le mouvement de cessation de travail annoncé depuis peu par l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab) a effectivement eu lieu. Les justiciables, qui par curiosité ont investi les tribunaux ont dû faire le constat du débrayage. Les magistrats réunis au sein de l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab) ont tenu leur mouvement de débrayage. Dans les tribunaux de Cotonou, de Porto-Novo et de plusieurs autres localités du Bénin, les usagers des services judiciaires et les justiciables n’ont eu droit qu’aux services minimums. Pour cause, la grève annoncée par les magistrats pour remettre en cause les dernières nominations dans les juridictions. Ce mouvement de débrayage qui prend fin le Jeudi prochain risque d’être reconduit si rien n’est fait pour...
(Adjinakou 26/06/13)
Après l'invalidation du siège du magistrat Euloge Akpo à la cour constitutionnelle, le président Boni Yayi n'a pas tardé à pourvoir un autre magistrat au poste vacant. L'ancien conseiller de la Cour d'appel de Parakou, le magistrat Ibrahim Akibou Gbaguidi est le nouveau septième sage de la cinquième mandature de la Cour constitutionnelle. C'est du moins l'information dont fait mention le décret 2013- 274 pris hier mardi 25 juin 2013 par le président Boni Yayi. Faut-il le rappeler, cette décision du chef de l'Etat intervient pour corriger l'irrégularité relevée par la Cour constitutionnelle au sujet de la désignation du magistrat Euloge Akpo qui ne totalise pas quinze (15) ans d'expérience tel que prescrit par notre loi fondamentale. Le siège dudit...
(Le Matin (bn) 26/06/13)
La représentation nationale est désormais aux trousses de maires des 77 communes du Bénin. C’est l’essentiel à retenir du vote hier de la proposition de résolution tendant à la création d’une commission parlementaire d’information d’enquête et de contrôle relative à la gestion des fonds Fadec... 65 Voix pour, 1contre, 0 Abstention : c’est ce vote qui livre dans les jours à venir les maires des communes aux députés de la 6ème législature. Le processus d’audit de la gestion desdits fonds par les Maires des 77 communes est ainsi enclenché. Chacune d’elles recevra donc dans les tous prochains jours, la visite de la commission en charge du contrôle composée de 10 membres qui ont une mission de 90 jours. Donc après...
(Le Matin (bn) 26/06/13)
Les députés de la 6ème législature ont examiné et adopté à la faveur de la séance plénière d’hier mardi 25 juin les projets de règlement définitif général de l’Etat gestion 2055 et 2006. Ceci par des votes exprimés à 69 voix pour, 0 contre et 0 abstention pour le budget général de l’Etat gestion 2005 et 72 voix pour, 0 contre et 0 abstention pour celui de 2006... L’adoption de ces différents budgets par les députés de la 6ème législature permettra de faire le constat des résultats des activités exercées par le gouvernement d’alors et de mettre en place l’autorisation du transport de ces résultats au compte permanent du trésor. De même, lesdites adoptions favoriseront l’approbation des différences entre les...
(Xinhua 26/06/13)
COTONOU -- Le rythme de la croissance de l'économie béninoise reste insuffisant face aux grands défis à relever pour réduire sensiblement la précarité des conditions de vie des populations, a estimé ce mardi à Cotonou l'économiste béninois Servais Adjovi. "La moyenne des taux de croissance de l'économie béninoise sur les dix dernières années est restée très modeste (3,8%), comparée à un taux de croissance démographique estimé en 2013 à 3, 5%, montre que ce taux de croissance moyen paraît insignifiant au regard du niveau de croissance nécessaire pour sortir durablement le Bénin du cercle vicieux de la pauvreté", a-t-il déploré. Pour cet économiste en fonction au ministère béninois de l'Economie et des Finances, la marge de croissance de la richesse...
(Afrik.com 26/06/13)
A l’issue du sommet sur la sécurité et la sûreté du Golfe de Guinée tenu à Yaoundé , il a été décidé de la création d’un centre inter-régional de veille basé dans la capitale camerounaise. Cette décision commune des chefs d’Etats de la CEEAC, Cedeao et de la CGG traduit leur volonté de lutter contre la piraterie. Une nécessite qui s’impose par l’importance du trafic économique transitant par ces différentes plates formes. Onze chefs d’Etats ont assisté au premier sommet sur la sécurité et la suréte maritime dans le golfe de Guinée. Ils sont issus de la communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et de...
(Xinhua 26/06/13)
YAOUNDE-- Les pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) et de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) ayant pris part au sommet sur la sûreté et la sécurité maritimes dans le golfe de Guinée tenu lundi et mardi à Yaoundé ont convenu de mutualiser leurs moyens pour la lutte contre la piraterie maritime. Les chefs d'Etat présents à ce sommet, au total treize issus des deux régions africaines, se sont mis d'accord pour une stratégie régionale relative non seulement à ce phénomène, mais aussi aux vols à main armée et aux autres activités illicites commis en mer dans cet espace géographique au centre de multiples enjeux géostratégiques, selon leur déclaration commune...
(Agence Ecofin 26/06/13)
(Agence Ecofin) - Le code de conduite des Etats du Golfe de Guinée relatif à la prévention et la répression des actes de piraterie, des vols à main armée à l’encontre des navires et des activités maritimes illicites en Afrique de l’Ouest et du Centre, a été approuvé hier, 25 juin 2013, à Yaoundé par 12 chefs d’Etat africains à savoir Paul Biya (Cameroun), Goodluck Jonathan (Nigeria), Thomas Yayi Boni (Bénin), Mamadou Issoufou (Niger), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), Pinto Da Costa (São Tomé-et-Principe), Teodoro Obiang Nguema (Guinée équatoriale), Blaise Comparé (Burkina Faso), Denis Sassou Nguesso (Congo Brazza), Ali Bongo (Gabon), Faure Gnassimbé (Togo) et Idriss Déby Itno (Tchad). C’était lors du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la...
(Sud Quotidien 26/06/13)
Dakar abrite depuis hier, mardi 25 juin, un atelier de renforcement des capacités des Etats membres en matière de gestion du secteur minier. Cette rencontre organisée par l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Uemoa) vise la mise en place d’une stratégie communautaire applicable par tous les Etats membres dans ce secteur minier. L’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Uemoa) veut instaurer une nouvelle gouvernance dans le secteur minier au sein de son espace. Cette nouvelle politique se fondera sur une approche communautaire avec comme principe directeur, la transparence dans la gestion des retombées issues de ce secteur pour le développement économique et social des populations locales. Un atelier réunissant des représentants des huit Etats membres de cet espace communautaire sous...
(La Presse du Jour 26/06/13)
Le roi du tchinkoumè n’est plus. Anatole Houndeffo de son nom d’artiste «Alokpon» est décédé hier, lundi 24 juin 2013 au Centre national hospitalier et universitaire Hubert Koutoukou Maga à Cotonou. Il y a été admis quelques jours plus tôt à cause, selon ses proches, d’un hématome au cerveau. Mais il n’a pas survécu aux soins intensifs des urgences de cet hôpital. Des sources proches de la famille du défunt soulignent cependant que son mal serait occulte. Une rivalité entre l’un de ses frères autour de l’exploitation d’une réserve de terre de leur maman serait la cause de la maladie du roi du tchinkoumè. Une perte incommensurable pour la musique traditionnelle béninoise. Précurseur du tchinkoumè, un rythme traditionnel de Savalou,...
(Xinhua 26/06/13)
COTONOU (Xinhua) - Le rythme de la croissance de l'économie béninoise reste insuffisant face aux grands défis à relever pour réduire sensiblement la précarité des conditions de vie des populations, a estimé ce mardi à Cotonou l'économiste béninois Servais Adjovi. "La moyenne des taux de croissance de l'économie béninoise sur les dix dernières années est restée très modeste (3,8%), comparée à un taux de croissance démographique estimé en 2013 à 3, 5%, montre que ce taux de croissance moyen paraît insignifiant au regard du niveau de croissance nécessaire pour sortir durablement le Bénin du cercle vicieux de la pauvreté" , a-t-il déploré. Pour cet économiste en fonction au ministère béninois de l'Economie et des Finances, la marge de croissance de...
(AFP 26/06/13)
Pretoria (AFP) - Les Sud-Africains attendaient avec appréhension mercredi matin des nouvelles de Nelson Mandela, toujours entre la vie et la mort, au lendemain d'une réunion de la famille de l'ancien président qui a prié avec l'archevêque anglican du Cap pour qu'il connaisse une fin de vie "parfaite" et paisible. "Que ta bénédiction repose sur Madiba maintenant et à jamais. Donne lui, nous te prions, une nuit calme et une bonne, une parfaite fin", a dit le révérend Thabo Makgoba, venu soutenir la famille dans l'épreuve à la clinique de Pretoria où Mandela est hospitalisé depuis plus de deux semaines. Le chef de l'église anglicane d'Afrique australe a prié avec Graça Machel, l'épouse de Mandela, et plusieurs de ses proches,...
(Bénin Site 26/06/13)
Le centre d’examen du Ceg Houéyiho à Cotonou qui abrite les compositions du Brevet de Technicien Supérieur (Bts) a été le théâtre d’un fait peu ordinaire. Des candidats qui auraient déposés leurs engins aux gardes-vélos avant d’aller en salle de composition n’ont pu retrouver leur moyen de déplacement à la sortie des salles. Le ceg Houéyiho, grand centre de composition par excellence de Cotonou accueille depuis le lundi dernier plusieurs aspirants au Bts. Seulement, il a été l’objet d’un acte de banditisme qui suscite encore étonnement. Des candidats qui avant les compositions auraient confié leurs engins aux gardes-vélos, n’ont pas retrouvé leurs motos à la fin des compositions de la journée du lundi. Huit motos de candidats auraient disparues. Ces...

Pages