Vendredi 18 Août 2017
(Le Matinal 18/03/13)
L’ancien président du Brésil, Luiz Inacio Lula da Silva a effectué un bref séjour de quelques heures à Cotonou ce dimanche. A à la tête d’une importante délégation d’hommes d’Affaires brésiliens, le Président Lula a été accueilli à sa descente d’avion à l’aéroport Bernardin Cardinal Gantin par le Dr Boni YAYI, Président de la République du Bénin. Poignée de mains, accolades, remise de bouquets le Président Boni Yayi et son hôte brésilien amorcent une marche sur le tapis rouge. Exécution d’hymnes nationaux, honneurs militaires, revue des troupes, salutation des membres du gouvernement et ceux du cabinet du Chef de l’Etat ; l’accueil réservé à l’hôte témoigne à la fois de l’excellence des relations entre le Bénin et le Brésil, des...
Article(s) relatif(s): 
(L'Evènement Précis 18/03/13)
Ceux qui ne croient pas au coup d’Etat peuvent me croire : Boni Yayi ne sera plus le même. Sonné par ce qu’il croit être la deuxième tentative d’assassinat directement dirigée contre sa personne, il se barricade de plus en plus derrière une foule de mesures de sécurité. Ses services sont sur les dents, soupçonnant tout le monde de lui en vouloir. Son régime se bunkerise et court le risque de perdre pied dans la réalité. Bienvenue en Paranoïa ! C’était prévisible. Tous les Chefs d’Etats africains ayant subi ces assauts n’ont pu s’empêcher de céder à la complotite aiguë. Rappelez-vous janvier 1975 avec le coup d’Etat manqué de Janvier Assogba et surtout le 16 janvier 1977. Ces épisodes ont...
(Bénin Actu 18/03/13)
A en croire des sources internes à la présidence de la République, le chef de l’Etat Yayi Boni vient de décrocher de la Turquie un prêt d’environ 150 milliards de francs (300 millions de dollars) pour la construction d’un barrage hydro-électrique de 140 mégawatts entre Dassa-Zoumé et Kétou sur le fleuve Ouémé. L’objectif poursuivi est la résorption du problème d’insuffisance chronique d’énergie dans le pays. En effet, depuis une quinzaine d’années, le rationnement du courant électrique est devenu fréquent et tend même à s’aggraver au fil du temps. C’est ainsi que depuis février 2013, les quartiers de Cotonou la plus grande ville, subissent à tour de rôle des coupures systématiques d’électricité, ce qui ne va pas sans conséquences fâcheuses pour...
( 13/03/13)
Les populations ont découvert un gisement d’or à Koney, situé à huit kilomètres de Founougo, le plus grand arrondissement de la commune de Banikoara. Pour l’instant , les autorités du ministère des mines s’activent pour procéder à une estimation de la teneur dudit gisement. Mais avant on peut affirmer sur la base des confidences de certains experts qui ont requis l’anonymat, qu’il pourrait s’agir d’un important gisement d’or dont la capacité pourrait dépasser celle de Perma.
(L'Evènement Précis 13/03/13)
Les députés doivent, une nouvelle fois, écourter leurs vacances parlementaires pour reprendre le chemin du Palais des Gouverneurs à Porto-Novo. C’est à la faveur de l’organisation d’une nouvelle session extraordinaire, la deuxième de cette année 2013 dont l’ouverture est prévue pour le 25 mars prochain et qui porte à son ordre du jour cinq points. Plusieurs fois annoncée par la presse, c’est finalement le 25 mars prochain que va s’ouvrir la deuxième session extraordinaire de l’année 2013. C’est la décision prise hier mardi 12 mars 2013 par les membres du bureau de l’Assemblée nationale ainsi que la conférence des présidents. Ces deux réunions devraient se prononcer sur les deux demandes d’ouverture de session extraordinaire aussi bien de la part du...
(Le Matinal 13/03/13)
Le Chef de l’Etat réaffirme sa détermination à réétudier les charges salariales dans l’administration publique. Il multiplie à cet effet depuis quelques mois ses actions. Mais reste à savoir s’il pourra réussir cette réforme face à la réticence des organisations syndicales. Le président de la République veut mettre fin au système de rémunérations en cours dans l’administration publique. Le système plomberait à en croire des analystes, les performances de l’Administration. Selon le Professeur Géro Fulbert Amoussouga, président du Conseil d’Analyse économique de la Présidence de la République, 95 % des ressources financières de certaines sociétés et offices d’Etat sont utilisées pour couvrir les charges de fonctionnement. Des rémunérations qui nourrissent également des critiques des bailleurs de fonds. Le Chef de...
(L'Evènement Précis 13/03/13)
De toute évidence, les élections communales seront reportées. Sine die ? Non, c’eût été scandaleux. Pour calmer les suspicions, les députés s’apprêtent à envoyer le scrutin vers le dernier trimestre de l’année, quitte à voter au passage une loi de prorogation qui arrangerait tout le monde. Ce sera vite fait, bien fait et qu’on n’en parle plus ! C’est du moins sous ce mode de désinvolture que se perçoit la situation électorale de notre pays. Depuis 2006, toutes les élections ont été reportées en toute tranquillité. Et donc, personne n’a été surpris de constater que les députés sont obligés, cette année encore, d’ajourner ce rendez-vous. La raison en est toute simple : deux ans après les tumultes générés par la...
( 12/03/13)
Au lieu des préparatifs de la campagne agricole 2013-2014, le gouvernement continue de communiquer autour de la dernière campagne agricole dont les fruits sont loin de porter la promesse des fleurs. On est loin des 450 mille tonnes promis à l’entame de la saison agricole 2012-2013. Le ministre de l’agriculture s’explique et se réexplique. Le ministre du développement, de l’analyse économique et de la prospective réagit et tente de montrer que la dernière campagne agricole est une réussite. Mais la vérité reste et demeure têtue. Les 450 mille tonnes de coton ne sont pas atteints et l’exécutif doit même exulter au cas où la production 2012-2013 atteint 270 mille tonnes. Pourtant, au lieu de concentrer son énergie à préparer la...
(La Presse du Jour 12/03/13)
Les élections municipales, communales et locales devant permettre aux Béninois d’élire ceux d’entre eux qui vont diriger nos conseils municipaux, communaux et locaux pour les cinq années à venir ne pourront plus se tenir à bonne date. Aux raisons technico-juridiques évoquées jusque-là se greffent d’autres liées au nerf de la guerre. Face à la réticence de certains bailleurs de fonds, l’épineuse question du financement de ces élections reste en tout cas un casse-tête pour le gouvernement. Où trouver l’argent pour organiser les élections municipales, communales et locales de 2013 ? C’est la question que beaucoup de gens se posent aujourd’hui dans les sphères de prise de décisions, notamment au ministère des finances et de l’économie. Touchés de plein fouet par...
(Adjinakou 12/03/13)
La guerre de leadership entre les responsables Fcbe dans diverses localités du pays prend une proportion inquiétante qui risque de fragiliser la formation politique du chef de l'Etat lors des prochaines élections communales. Le grand boycott qui a caractérisé la célébration de la journée du 08 mars dernier à Porto-Novo en est une belle illustration. L'arbitrage de Boni Yayi devient indispensable. Quand les éléphants se battent, ce sont les herbes qui en pâtissent dit l'adage. La guerre de leadership qui divise la plupart des barons des Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) des localités du pays pourrait donc couter cher à la coalition présidentielle, à défaut de le saborder. La date des prochaines joutes électorales est certes inconnue à...
(Bénin Actu 12/03/13)
Jean-Paul Monchau, ambassadeur de France près le Bénin, est en voie d’être rappelé par son pays. Les démarches administratives en vue de la concrétisation de ce rappel du diplomate français en poste à Cotonou sont assez avancées. Selon des indiscrétions, ce rappel est la conséquence de l’incident diplomatique relatif à la fameuse affaire de menace terroriste à Malanville. Les autorités béninoises, au plus haut sommet, ont réagi contre la distillation dans les médias français d’une rumeur faisant état de la présence au Bénin, précisément dans la zone de Malanville, des terroristes de la secte musulmane Boko Harram basée au Nigéria voisin. En effet, il semble bien que cette information non fondée a été portée au Quai d’Orsay, ministère français des...
(Kaba Bachir 11/03/13)
Au cours d'une conférence de presse qu'il a animé vendredi à la Maison de la presse à Coléah, le leader de Bloc Libéral Dr Faya Millimono, entouré de son chargé de communication, Mamadou Aliou Barry, opte pour un couplage des élections législatives et présidentielles en 2015, en guise de proposition de sortie de crise heureuse. Dès l'entame de la conférence de presse, le BL a tout décrit la situation politique actuelle de notre pays : « Le bloc libéral constate avec regret que les guinéens continuent encore à faire les frais de l'arbitraire entretenu par l'Etat au mépris même de la Constitution et des Lois qui protègent chaque citoyen. En l'absence d'institutions républicaines solides, et grâce à l'impunité devenu légendaire,...
(Adjinakou 11/03/13)
Les cas de tripatouillage révélés dans le cadre du dernier concours de recrutement à la fonction publique continuent d'alimenter la polémique. Les candidats retenus à l'issue du test attendent toujours d'être mis à la disposition du ministère des finances et le mutisme de la commission mise en place ne semble guère apaiser les esprits. Bref, dans ce dossier, rien n'est définitivement clair, ni en amont, ni en aval du dernier recrutement organisé par Mémounath Kora Zaki. Tout au plus, se confirme l'impression que le pouvoir s'applique à protéger les fautifs. Conformément aux dispositions légales en vigueur, les candidats retenus à l'issue du dernier concours de recrutement au profit du ministère des finances, organisé par le ministère de la Fonction publique...
(L'Evènement Précis 11/03/13)
Les retraités de l’enseignement secondaire vont bientôt revenir dans les salles de classe. Ainsi en a décidé le ministre de l’enseignement secondaire qui a pris un arrêté à cet effet. La décision entre « dans le cadre de la recherche de solutions idoines à la pénurie en enseignants qualifiés dans les collèges et lycées », selon ses propres termes. Ainsi donc, il est demandé aux directeurs départementaux de l’enseignement secondaire de battre le rappel des enseignants retraités de Français, de Mathématiques et des Sciences physique, chimique et technologique admis à la retraite à partir de 2002. C’est une décision qui devrait provoquer une levée générale de boucliers au sein de tous les enseignants vacataires et de leurs associations. Ils sont,...
(Xinhuanet 11/03/13)
COTONOU -- Le président ivoirien Alassane Dramane Ouattara, qui a effectué une visite d'Etat au Bénin, a exhorté ce samedi à Cotonou, les opérateurs économiques béninois à l'établissement d'un partenariat avec leurs homologues ivoiriens, en vue de l'amélioration des conditions de vie des deux populations, unis depuis des décennies par des liens séculaires et de fraternités. "Les échanges commerciaux entre le Bénin et la Côte d'ivoire ne s'évaluent chaque année qu'entre 50 à 60 milliards de francs CFA. C'est trop peu. Je souhaiterai que les opérateurs économiques des deux pays revoient ces échanges à la hausse au cours des prochaines années pour le bien-être de nos deux populations", a-t-il souhaité, invitant les opérateurs économiques béninois à s'investir dans son pays...
(L'Evènement Précis 11/03/13)
«…Moi, je pense logiquement que les élections peuvent se tenir pendant les vacances prochaines, courant juin ou juillet au lieu de mars. Finalement, il nous faut six mois minimum pour faire ce travail. Je dirai que les élections risquent d’être reportées de quelques mois pour que nous puissions atteindre tous les échéanciers, qu’on puisse faire toutes les marches du chronogramme et que les élections se passent avec la Lépi actualisée… ». Ainsi s’exprimait le député FCBE et membre de la Commission des lois, Bonaventure Aké Natondé à la faveur de son passage dans la rubrique « Sous l’Arbre à Palabres » du quotidien « l’Evénement Précis » en octobre 2012. Ces paroles prémonitoires sont depuis le week-end écoulé traduites en...
( 11/03/13)
Maintes fois objet de rencontres entre les autorités, les opérateurs économiques et les banquiers, le financement des activités du secteur privé par les banques béninoises reste toujours un sujet d’actualité. Toujours accusé par les opérateurs économiques, le secteur bancaire béninois est pourtant resté de marbre, face à ce que les milieux des affaires considèrent comme de la simple agitation. En effet, pour les banquiers, c’est un faux procès qui leur est intenté par le secteur privé qui doit commencer par s’amender. Le secteur privé devrait, selon eux, se refaire une bonne santé en terme d’image et de notoriété. Il nous est revenu que des opérateurs – et pas des moindres- essaient toujours d’user de ruse pour gruger le secteur bancaire...
(Le Mandat 11/03/13)
Issa Hayatou a été réélu pour un septième mandat à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF), ce 10 mars 2013 à Marrakech, lors de la 35e Assemblée générale de la CAF. Le Camerounais était le seul candidat à sa propre succession. Son mandat doit s'achever en 2017. Salué, honoré, notamment par le président de la Fifa Sepp Blatter, Issa Hayatou a souligné les progrès de la CAF durant ses années de présidence. « Que me manque-t-il pour être heureux ? s’est-il interrogé. Qu’une de nos équipes remporte la Coupe du monde. Il ne me reste plus beaucoup de temps. Ce sera en 2014, car en 2018 je ne serai plus président » a-t-il déclaré. Issa Hayatou a...
(Bénin Actu 06/03/13)
A l’invitation du Premier ministre nouvellement élu du Japon, Monsieur Shinzo Abe, le Président Boni Yayi, accompagné de la première dame Madame Chantale Yayi, s’est rendu en visite officielle dans l’Empire du soleil levant du 27 février au 2 mars 2013. C’est avec les bras chargés de promesses de milliards de F Cfa que le Chef de l’Etat est revenu au bercail. Le contexte de cette visite, attendue depuis décembre 2012 par la partie japonaise, est révélateur du prestige dont jouit aujourd’hui le Benin dans l’arène internationale grâce au leadership exceptionnel exercé par son Président le Docteur Boni Yayi, à la tête de l’Union africaine. Le Dr Boni Yayi est donc le premier Chef d’Etat africain reçu à la fois...
(Adjinakou 06/03/13)
Depuis le mois d'octobre 2012 où l'affaire de tentative d'empoisonnement du chef de l'Etat a éclaté, les questions électorales sont reléguées au second plan alors que le mandat des élus locaux s'achève dans quelques semaines. L'urgence devrait être à l'organisation des élections communales et municipales. Mais toutes les énergies sont polarisées par la multiplication d'affaires pendant que le mutisme des partis politiques sur le retard du processus électoral. Il y bientôt six mois que la supposée tentative d'empoisonnement du chef de l'Etat a éclaboussé le pays. Le Bénin continue de vivre, d'une manière ou d'une autre, les retombées de cette situation dont le présumé principal auteur serait Patrice Talon, en France depuis Octobre 2012 ; son extradition vers le Bénin...

Pages