Dimanche 22 Avril 2018
(Xinhua 07/02/18)
La croissance du PIB en Afrique était estimée à 3,6% en 2017, selon la Banque africaine de développement (BAD) qui voit des perspectives "beaucoup plus prometteuses" avec un taux de croissance de 4,1% en 2018 et 2019. "Les perspectives de croissance sont beaucoup plus prometteuses et nous prévoyons une accélération de la croissance du PIB de l'Afrique à 4,1% en 2018 et 2019", a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina, lors d'une cérémonie officielle pour présenter les progrès et les perspectives de développement de l'Afrique mardi à Abidjan. "Nous avons la tête hors de l'eau et les économies africaines progressent fortement et sereinement", a commenté Akinwumi Adesina faisant remarquer que "la croissance du PIB réelle était estimée à...
(RFI 06/02/18)
Au Bénin, la grève de 72h dans la fonction publique dure depuis un mois. Déclenchée par les sept centrales syndicales pour protester contre la suppression du droit de grève à certains agents, dispositions finalement rejetées par la Cour Constitutionnelle, elle continue, dans les hôpitaux et les écoles notamment. Les syndicats ont des revendications salariales et demandent plus de concertation pour les réformes. Mais on va peut-être vers la fin du mouvement. Les syndicats et le gouvernement ont eu une troisième séance de négociations...
(APA 06/02/18)
APA – Cotonou (Bénin) - Les organisations estudiantines Béninoises réunies au sein de la Fédération nationale des étudiants du Benin (FNEB), de l'Union nationale des étudiants du Benin (UNEB) et de l’Union nationale des scolaires et étudiants du Benin (UNSEB), ont lancé ce mardi un mouvement collectif de débrayage, ponctué notamment par une marche dans les rues de Cotonou. Cette grève fait suite aux assemblées générales des 23 et 26 janvier derniers tenues respectivement au campus d’Abomey-Calavi et au Centre Universitaire d’Adjarra. Le président de la FNEB, Alimi Gounou, a accusé le gouvernement d’avoir non seulement interdit d’activité les organisations faîtières d’étudiants, mais de refuser de déférer à la décision de la Cour constitutionnelle rétablissant les étudiants dans leurs droits...
(Jeune Afrique 06/02/18)
Le Bénin est considéré comme le pays d’Afrique le plus tolérant en matière de religion. Mais le restera-t-il demain ? D’après la constitution de 1990, le Bénin est une république laïque, comme celle du Togo dont le texte suprême place pourtant le peuple togolais « sous la protection de Dieu ». En fait, la laïcité africaine semble moins rigide que son homologue française et ressemble plutôt au premier amendement de la constitution américaine qui prohibe toute loi interdisant le libre exercice d’une religion mais aussi toute religion officielle (established church). Le Bénin aussi ne privilégie ni ne défavorise, du moins en principe, aucune religion. En pratique, l’histoire du Dahomey, futur Bénin, joua un rôle essentiel. Les premiers missionnaires français sont...
(RFI 06/02/18)
Le Marine express a été relâché par les pirates. Ce pétrolier était porté disparu depuis jeudi dernier dans le golfe de Guinée. A son bord, 22 membres d’équipage de nationalité indienne et 13 500 tonnes de carburant. La libération du pétrolier et de son équipage a été twittée ce mardi matin par la compagnie maritime Anglo-Eastern, armateur du pétrolier battant pavillon panaméen. « Le Marine Express est maintenant de retour sous le commandement de son capitaine et de son équipe », s'est félicitée l'entreprise basée à Hong Kong. Elle a ajouté que les 13 500 tonnes d'essences étaient restées à bord. L'entreprise n'a bien sûr pas précisé si elle avait versé une rançon en échange de la libération du navire...
(Xinhua 06/02/18)
La ministre canadienne du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bideau, entame ce lundi une série de visites au Bénin pour passer en revue les projets menés dans le cadre de la coopération bilatérale et "explorer d'autres nouvelles orientations pour le renforcement de la politique du développement de notre pays", a indiqué à Xinhua le ministre béninois des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci. Ces projets, a-t-il souligné, concernent notamment le domaine de l'agriculture qui représente un point très important du Programme d'action du gouvernement (PAG). Selon M. Agbénonci, depuis l'établissement de leurs relations diplomatiques en 1962, le Canada et le Bénin entretiennent des relations harmonieuses dans plusieurs domaines, notamment les infrastructures, l'éducation et la responsabilité sociale...
(Jeune Afrique 06/02/18)
Au Niger, comme au Bénin et au Burkina Faso, les autorités craignent une recrudescence de la fièvre de Lassa en Afrique de l'Ouest, en s'appuyant sur une augmentation des cas observés chez ses voisins. Sylvain Baize, de l'Institut Pasteur de Paris, fait le point sur la réalité de la menace sanitaire. « Zoom sur un danger de mort », « Bénin : Un homme meurt du virus Lassa à Ségbana », « La fièvre de Lassa a fait 30 morts depuis janvier 2018 au Nigeria »… Depuis le début de l’année, plusieurs médias au Niger, au Burkina ou encore au Bénin ont multiplié les articles inquiets, voire alarmant, faisant planer la crainte de la propagation d’une nouvelle épidémie de la...
(RFI 06/02/18)
La Journée mondiale contre les mutilations sexuelles est célébrée ce mardi 6 février. L’occasion pour tous les acteurs, que ce soient les associations ou les États, de se mobiliser pour les quelque 200 millions de femmes excisées et/ou infibulées. Trois millions de filles sont victimes, chaque année, de ces mutilations, très répandues parce que largement tolérées dans de nombreux pays. En Côte d'Ivoire, on estime que 30 à 40 % des femmes sont excisées. Une pratique illégale qui est punie par la loi mais qui perdure pourtant. Les enfants sont souvent excisés dès la naissance mais cette pratique est tellement ancrée dans les esprits que les jeunes filles pour certaines d'entre elles vont jusqu'à se faire exciser pour être dans...
(Jeune Afrique 05/02/18)
Si le Bénin fait figure de modèle démocratique, aux côtés par exemple du Sénégal, la faiblesse de ses partis le place cependant dans une situation paradoxale. Au point que l'on parle même d'« énigme politique ». C'est le constat que dresse Prudent Victor Topanou, ancien garde des Sceaux du Bénin. Le modèle démocratique du Bénin est régulièrement cité en exemple en Afrique noire francophone avec celui du Sénégal. Il offre une alternance régulière et sans heurts au sommet de l’État, ainsi qu’une régularité satisfaisante dans l’organisation des élections, qu’elles soient nationales, communales, municipales ou locales. La Constitution n’a jamais été révisée, offrant ainsi aux acteurs politiques, économiques...
(Jeune Afrique 05/02/18)
Le ministre de l'Économie et des Finances du Bénin dresse le bilan du président et du gouvernement, près de deux ans après son arrivée au pouvoir. Lors de sa nomination, en avril 2016, au portefeuille de l’Économie et des Finances, les Béninois avaient été surpris par sa jeunesse. Homme à poigne, Romuald Wadagni est aujourd’hui une pièce maîtresse dans le dispositif de réformes engagé par le chef de l’État et son gouvernement. Le grand argentier du pays revient sur la stratégie à mettre en œuvre pour relever ses défis économiques et financiers. Sans oublier quelques commentaires plus politiques. Jeune Afrique : Le Bénin s’est doté, en mai 2017, d’un plan global de réformes de la gestion des finances publiques. Pourquoi un...
(Jeune Afrique 05/02/18)
Le président du Conseil des investisseurs privés au Bénin (CIPB), Roland Riboux, livre son analyse sur le Programme d'action gouvernemental nouvellement lancé au Bénin, en particulier concernant le secteur stratégique de l'anacarde. Présenté par Patrice Talon en décembre 2016, le Programme d’actions du gouvernement (PAG) 2016-2021 fait du secteur agricole l’un des principaux leviers de développement économique, de création d’emplois et de richesse. Et il met un accent particulier sur l’essor des filières agricoles à haute valeur ajoutée, dont la filière anacarde, retenue parmi les 45 projets phares identifiés pour relancer la croissance. Le projet BéninCajù a été engagé dès juin 2016 pour le développement intégré et accéléré de la filière cajou [financé par le département américain de l’Agriculture], dont...
(Jeune Afrique 05/02/18)
Si 30 % de la superficie du Bénin est encore couverte par la forêt, environ 100 000 hectares de ce vert patrimoine sont dévorés chaque année, le petit pays affichant le quatrième taux de déforestation le plus fort du monde après le Honduras, le Nigeria et les Philippines, et juste devant le Ghana. Mais trois jeunes entrepreneurs sont peut-être en train d’offrir une planche de salut aux arbres et, au pays, une chance de quitter ce triste palmarès. Tout a commencé en 2011. À 24 ans, les jumeaux Franck et Francis Zanhoudaho, rejoints par un ami, Calixte Eloh, décident de créer leur activité. Sans formation académique, partageant un goût certain pour la terre, ils se lancent dans le maraîchage et...
(RFI 05/02/18)
Un pétrolier avec un équipage indien de 22 membres est porté disparu dans le Golfe de Guinée, une zone où les actes de piraterie sont relativement fréquents, ont annoncé ce dimanche les autorités indiennes. Le Golfe de Guinée était en 2017 un point chaud de la piraterie maritime. Sur 16 incidents où des bateaux ont essuyé des tirs à travers le monde, sept ont été recensés dans cette région, selon le Bureau maritime national. Avant de se volatiliser jeudi 1er février, le MT Marine Express, mouillait dans le port de Cotonou, au Bénin. Le vaisseau, battant pavillon panaméen et affrété par la compagnie hongkongaise Anglo-Eastern, transportait 13 500 tonnes de pétrole. Le ministère indien des Affaires étrangères et sa mission...
(Agence Ecofin 05/02/18)
Jeudi dernier, le ministère indien des affaires étrangères a signalé la disparition du navire pétrolier MT Marine Express transportant 13 500 tonnes d’essence alors qu’il mouillait dans les eaux du Bénin. Le tanker est composé d’un équipage de 22 personnes et avait déjà fait l’objet d’une tentative de braquage le 9 janvier dernier, selon des précisions du Parisien. Pour essayer de retrouver le navire mais surtout l’équipage, qui représente une « priorité » pour le gouvernement indien, le ministère indien des affaires étrangères a demandé l’aide du Bénin et du Nigéria qui auraient déjà démarré les recherches. New Delhi n’écarte pas la possibilité qu’il s’agisse d’un détournement du pétrolier. Il convient de souligner que la valeur du chargement est de...
(Jeune Afrique 05/02/18)
Jadis surnommé Quartier latin de l'Afrique de l'Ouest, le Bénin compte devenir, d'ici à 2030, son principal carrefour en matière de recherche et d'entrepreneuriat. Non loin de la frontière avec le Nigeria, à Sèmè-Kpodji, l’État engage un chantier inédit : celui d’une Cité internationale de l’innovation et du savoir (Ciis), qu’il veut être un modèle de centre d’excellence régional pour la formation, la recherche scientifique et l’entrepreneuriat. L’objectif de ce projet phare du Programme d’actions du gouvernement « Bénin révélé » est de favoriser l’éclosion de champions nationaux et ouest-africains dans des domaines innovants, qui répondent aux défis du pays et du continent. Trois pôles Baptisée Sèmè City, cette cité-campus de plus de 100 hectares sera articulée autour de trois pôles...
(Jeune Afrique 05/02/18)
Dans quelques mois, le Parc national de la Pendjari, dans le nord-ouest du pays, ne ressemblera plus à ce qu’il était il y a encore un an. Depuis que l’État en a confié la gestion à African Parks, en mai 2017, la grande réserve de biosphère de la Pendjari dévoile peu à peu son nouveau visage. Le gouvernement a passé un contrat d’affermage avec l’ONG internationale en vue de réhabiliter et d’enrichir ce sanctuaire qui, sur 5 000 km2, abrite l’un des plus grands écosystèmes de savanes protégées d’Afrique de l’Ouest. Coût du contrat : 15,6 milliards de F CFA (23,8 millions d’euros) dont 3,6 milliards pris en charge par l’État béninois et 12 milliards par différents bailleurs de fonds...
(Jeune Afrique 05/02/18)
À 34 ans, Chérif Olatoundji Riwanou est l’un des plus jeunes patrons de presse du Bénin. En trois ans, le directeur général de Matin libre a construit, autour du quotidien éponyme, un véritable groupe de presse, aujourd’hui parmi les leaders des médias privés du pays. Titulaire d’un master de gestion obtenu à la Haute École de commerce et de management (HECM) de Cotonou, il est le prototype du self-made-man, lui qui n’était encore il y a quelques années que stagiaire au sein de la radio cotonoise Océan FM. Il a ensuite été journaliste à La Gazette du Palais et au quotidien Le Matinal, pour lequel il est devenu commercial. C’est là qu’il s’est découvert le sens des affaires et surtout...
(Jeune Afrique 05/02/18)
Au début du mois de juillet 2017, sur l’esplanade intérieure du stade de l’Amitié de Cotonou, ses photographies exposées sur le thème « Érotisme du regard » étaient l’une des curiosités de l’édition 2017 des Journées Médias Bénin. Du 8 au 20 mars 2018, ses clichés feront l’objet d’une exposition sur le corps féminin baptisée « Belle, ronde et fière », à Cotonou. Et du 19 au 25 mars, il sera l’invité spécial du premier Festival africain de la photographie de nu à l’hôtel Eldorado. Depuis plus de vingt ans, Erick-Christian Ahounou fait le tour de l’Afrique et du monde avec ses photographies qui mettent en lumière les courbes des hommes et des femmes du continent. De Cotonou à Arles...
(RFI 05/02/18)
Il faut bien, à un moment donné, découper l’Afrique, ce très vaste continent, pour entrer dans une connaissance plus fine et plus intime des espaces, où vivent les Africains. Voici le Golfe du Bénin, une région immense qui va, en gros, de la Sierra Leone au Nigeria. Que de paradoxes ! D’abord, un double nom : le Bénin, un des royaumes les plus anciens et les plus prestigieux d’Afrique ; mais, pendant les siècles de la déportation des Africains aux Amériques, on lui a aussi donné le nom de « Côte des Esclaves » ! Dans la longue durée, la réalité est tout autre, troublante et instructive dans sa complexité. Avec Michel Goeh Akue, professeur à l’Université de Lomé. Lire...
(Jeune Afrique 03/02/18)
Deux ans après l’élection de Patrice Talon, 2018 sera marquée par le lancement de chantiers d’envergure, très attendus. Le temps de la fameuse « rupture » annoncée lors de la campagne présidentielle ? La nuit est déjà tombée sur Cotonou. Un ministre proche du chef de l’État arrive au pas de course. Il s’excuse pour le retard, son programme a été bouleversé par un décès qui l’a obligé à se rendre dans l’intérieur du pays. Il lui faut poursuivre ses audiences tard dans la soirée. Puis, à l’aube, reprendre la route vers le département des Collines, où il doit participer à une opération de sensibilisation au recensement lancé par les autorités. En cette fin d’année 2017, Patrice Talon – bien qu’absent...

Pages