Mardi 23 Janvier 2018
(Jeune Afrique 12/12/17)
En visite au Bénin, la directrice générale du FMI a eu un entretien avec le chef de l'État, le 11 décembre. Au menu, l'examen de la situation économique d'un pays qui s'est vu accorder en avril une Facilité élargie de crédit pour un montant de 82 milliards de francs CFA. La directrice générale du FMI séjourne au Bénin depuis le 10 décembre, pour une visite de travail de soixante-douze heures en vue de renforcer sa coopération avec le Bénin et d’appuyer la relance de son économie. Elle a notamment rencontré en tête à tête le chef de l’État, Patrice Talon, lundi 11 décembre. Suite à la demande du gouvernement, un accord a été conclu entre le Bénin et le FMI,...
(La Tribune 11/12/17)
La directrice générale du FMI est arrivée à Cotonou dimanche dernier où elle conduit une visite de travail de 4 jours. Au menu, des rencontres avec les autorités politiques, les responsables des institutions financières ainsi que ceux du secteur privé mais aussi ceux de la société civile. Si le Fonds estime que la situation économique du pays surfe sur une bonne dynamique, il n’a pas manqué également de relever quelques limites notamment une croissance non inclusive. A Cotonou, Christine Lagarde va donc devoir ménager toutes les parties. Pour les autorités béninoises, la visite qu'effectue du 10 au 14 octobre à Cotonou la directrice générale du FMI est un joli coup diplomatique qui va permettre de mettre en lumière...
(Jeune Afrique 09/12/17)
L'économiste Kako Nubukpo, très critique du Franc CFA, a été suspendu de son poste à l'OIF. Une décision dont le timing interroge, l'ancien ministre togolais n'ayant jamais caché ses prises de position hostiles à cette monnaie. Coutumier des sorties médiatiques incendiaires contre le Franc CFA, l’économiste togolais Kako Nubukpo a été suspendu début décembre, comme l’a révélé Jeune Afrique, du poste de directeur de la Francophonie économique et numérique qu’il occupait depuis 2016 au sein de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Justifiée par l’OIF par « l’incapacité » de l’intéressé à « respecter son droit de réserve », cette décision intervient après la publication le 29 novembre d’une tribune dans le Monde Afrique intitulée « Franc CFA : les...
(RFI 08/12/17)
Au Bénin, la police nationale a réuni la presse jeudi soir pour expliquer et justifier une perquisition manquée au domicile d’un député de l’opposition. Une perquisition qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le trafic de faux médicaments. Pour l’opposition, le pouvoir règle des comptes politiques. Tout commence par la descente de la police au domicile du député Atao Hinouhou, officiellement pour une perquisition. Selon un suspect, la compagne du député aurait entreposé un stock de faux médicaments chez elle. C’est un récit ...
(RFI 08/12/17)
C’est une première en Afrique. Une étude sur la perception de l’élevage nomade dans les médias a été rendue publique jeudi 7 décembre, lors d’une réunion du PASSHA. Le Projet d’appui au pastoralisme et à la stabilité au Sahel est réuni depuis deux jours à Cotonou au Bénin pour parler de la prévention des conflits. Une équipe de l’Institut des sciences de l’information de Bordeaux a épluché des centaines d’articles de presse, publiés dans 5 pays, dont le Mali, la Mauritanie et le Niger, entre 2000 et 2017. Il en ressort un certain nombre de préjugés à l’encontre des éleveurs nomades. Sept thématiques ont guidé les recherches de l’équipe de l’Institut des sciences de l’information de Bordeaux, comme la valeur...
(RFI 07/12/17)
L’association professionnelle des sociétés de gestion et d’intermédiation de l’UEMOA s’est réunie à Cotonou la semaine dernière. Il y a 29 SGI dans la zone... Elles négocient pour leurs clients, contre commissions, les valeurs mobilières cotées à la bourse régionale d’Abidjan. Mais les SGI s’intéressent à un autre marché en pleine expansion, celui du financement participatif, le « crowdfunding » en anglais. C’est lorsqu’un grand nombre d’individus ou des personnes morales donnent ou prêtent de l’argent via Internet pour soutenir un projet ou un investissement. Le financement participatif existe déjà et depuis longtemps en Afrique : c’est la tontine. Internet dynamise cette pratique, en élargissant le nombre de cotisants qui n’ont pas de lien entre eux. Ça peut prendre plusieurs...
(RFI 07/12/17)
Le continent africain accueille 30% de l'ensemble des populations relevant de la compétence du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Un chiffre alarmant et en constante augmentation depuis 2011. Car il ne faut pas l'oublier : avant d'être un lieu de départ pour une partie de la jeunesse qui cherche à rejoindre l'Europe par les routes les plus dangereuses, l'Afrique est avant tout un immense lieu d'accueil pour les fugitifs et les déplacés du Sud. Le point sur la situation. On sait qu'en Afrique, obtenir un visa pour un pays européen est une gageure. A titre d'exemple, sur les 80 millions de touristes qui entrent en France chaque année, ils sont seulement 2 millions à être originaires d'Afrique. Or,...
(La Tribune 06/12/17)
Le Conseil d'administration du Fonds monétaire international a approuvé en faveur du Bénin un prêt de 22,5 millions de dollars soit environ 13 milliards de francs CFA. Cet appui financier constitue le second décaissement pour le pays au titre de la Facilité élargie de crédit. Le Fonds monétaire international a annoncé un autre décaissement en faveur du Bénin d'un montant de 22,5 millions de dollars, équivalent à 13 milliards de francs CFA. Il s'agit d'un prêt que vient d'approuver le Conseil d'administration de l'institution et qui représente un second décaissement au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC). Cette décision intervient suite à une première revue du FMI qui a permis de constater des avancées sur le plan économique...
(AFP 06/12/17)
La lutte contre l'épidémie de sida stagne, voire faiblit en Afrique de l'Ouest et centrale, où la mortalité des adolescents a augmenté d'un tiers en cinq ans, un "scandale" pour les associations et l'Unicef. "La mortalité liée au VIH/sida en Afrique de l’Ouest et du Centre est (proportionnellement) plus du double (5,1% contre 2,1%) de ce qu’elle est dans le reste de l’Afrique", dénonce Coalition Plus, un groupe d'ONG de lutte contre le sida, dans un communiqué publié pour la 19e Conférence internationale sur le sida et les infections sexuellement transmissibles en Afrique (ICASA) qui se tient à Abidjan du 4 au 9 décembre. L’Afrique de l’Ouest et du Centre "concentre à elle seule 20% des nouvelles infections au VIH...
(La Tribune 06/12/17)
L'Association internationale de développement va soutenir l'Etat béninois avec un montant de 40 millions de dollars. Le crédit qui vient d'être approuvé par l'institution de la Banque mondiale servira à soutenir les efforts déployés pour assurer la viabilité des finances publiques et promouvoir la croissance économique. L'Etat béninois va bénéficier d'un crédit de l'Association internationale de développement (IDA), institution de la Banque mondiale, d'un montant de 40 millions de dollars. Selon la représentation pays de la Banque mondiale pour le Bénin, l'aide a été approuvée par la Banque mondiale (BM) et constitue un financement à l'appui des politiques de développement axées sur la réforme budgétaire et la croissance. L'institution de Bretton Woods a soutenu dans une récente déclaration qu'il s'agit...
(L'Evènement Précis 06/12/17)
Elle est la première femme béninoise promue à un si prestigieux poste à l’international. Soutenue par le gouvernement béninois, Reine Alapini Gansou, avocate au Barreau du Bénin et enseignante de droit à l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) vient d’être élue juge à la Cour pénale internationale (CPI) pour un mandat de 9 ans. C’était à l’occasion de la 16ème session de l’Assemblée générale de la CPI qui se tient à New York aux Etats Unis. Présidente de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples depuis 2009, Reine Gansou Alapini est également membre de la Cour Permanente d’Arbitrage des nations Unies depuis le 19 Juillet 2011. Elle est également lauréate du Prix des Droits de l’Homme du Cinquantenaire des indépendances...
(RFI 06/12/17)
La semaine du Sahel et de l'Afrique de l'Ouest est un rendez-vous annuel pour parler de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Elle a lieu cette semaine à Cotonou au Bénin. Cet événement réunit les acteurs de l'agriculture et de l'alimentation : gouvernements, institutions, ONG, associations de producteurs et d'éleveurs. Depuis des années, il y a des programmes nationaux, des projets financés par les bailleurs, pour éradiquer la faim. Elle n'a pas disparu. Faut-il revoir l'approche ? C'est ce qui a été défendu mardi 5 décembre. C'est un changement de perspective : contrairement à ce qu'on peut croire, l'agriculture n'est pas le seul levier à actionner pour éradiquer la faim, et chaque région n'a pas à produire ce qu'elle va consommer...
(RFI 05/12/17)
Le Bénin accueille du 4 au 8 décembre 2017 la Semaine du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest. Il s’agit d’un rendez-vous annuel pour parler des enjeux alimentaires qui réunit tous les acteurs de l'agriculture et de l'alimentation, à savoir gouvernements, institutions, ONG, associations de producteurs et d'éleveurs. Cette année, il n'y a pas d'inquiétude sur la production, mais l'insécurité alimentaire demeure. La saison agricole a été globalement correcte en Afrique de l'Ouest. La production de céréales et de tubercules a même augmenté. Pourtant, il y a plus de 5 millions de personnes qui ne peuvent pas se nourrir.
(Agence Ecofin 05/12/17)
Le Fonds Monétaire International (FMI) décaissera 22,5 millions de dollars, soit 13 milliards Fcfa au Bénin. Ce financement vient appuyer le programme d’action du gouvernement béninois, indique un communiqué de l’institution de Bretton Woods. Ce décaissement constitue la seconde tranche d’une Facilité élargie de crédit (FEC) de plus de 150 millions de dollars, accordée par le FMI. Il a été autorisé après la première revue de l’institution sur la mise en œuvre des réformes du programme quinquennal du gouvernement du Bénin. Tout en reconnaissant les efforts de l’Etat béninois, le fonds estime néanmoins que la politique de développement économique, doit s’appuyer sur une plus grande mobilisation du financement domestique. Elle doit également tendre vers la réduction de la pauvreté et...
(RFI 05/12/17)
A Abidjan (Côte d'Ivoire), la Conférence internationale de lutte contre le sida et les infections sexuellement transmissibles (Icasa) s’est ouverte le 4 décembre. Jusqu’au 9 décembre ce sera le rendez-vous mondial de ceux qui se consacrent à la lutte contre le VIH. Parmi les participants, Mme Matshidiso Moeti, docteure et responsable de la branche africaine de l’OMS s’inquiète du faible taux d’accès aux traitements des malades en Afrique de l’Ouest et Centrale. Elle répond aux questions de Frédéric Garat. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20171205-lutte-contre-sida-afrique-ouest-cent...
(APA 04/12/17)
APA - Cotonou (Bénin) - Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) annonce, dans un communiqué reçu dimanche à APA, l’autorisation d’un décaissement de 22,58 millions de dollars, soit environ 13milliards FCFA, en faveur du Bénin. Décaissée au titre de la 2-ème revue de Facilité élargie de crédit (FEC), cette nouvelle enveloppe porte à environ 45,16 millions de dollars (près de 25 milliards FCFA) le montant total de l’appui financier accordé au Bénin dans le cadre de l’accord conclu avec le FMI. Selon Mitsuhiro Furusawa, Directeur général adjoint et Président par intérim du FMI, «les autorités béninoises mettent résolument en œuvre leur programme appuyé par la FEC. Elles ont préservé la stabilité de l’environnement macroéconomique en 2016 en dépit...
(AFP 04/12/17)
Le président français Emmanuel Macron a créé la surprise lors de sa tournée en Afrique de l'Ouest en déclarant vouloir "un retour du patrimoine africain à l'Afrique". Une phrase qui redonne de l'espoir au Bénin, après des mois de tractations. "Le patrimoine africain (...) doit être mis en valeur à Paris, mais aussi à Dakar, Lagos, Cotonou", a déclaré le président français. "Ce sera l'une de mes priorités. D'ici cinq ans, je veux que les conditions soient réunies pour un retour du patrimoine africain à l'Afrique", a-t-il lancé. Dans son discours à l'université de Ouagadougou, cette phrase a surtout résonné au Bénin, dont le président Patrice Talon a fait une demande officielle d'une restitution d'une partie du patrimoine béninois en...
(RFI 04/12/17)
Au Bénin, le Parti du renouveau démocratique (PRD) a tenu son quatrième congrès ordinaire vendredi et samedi 2 décembre, à Porto-Novo, son fief. Créé en 1990, le PRD est l’un des plus vieux partis du Bénin, et celui qui compte le plus de militants et de députés à l’Assemblée avec 10 sur 83. Il a toujours, à sa tête, Adrien Houngbédji, son fondateur et éternel recalé à la présidentielle. L’an dernier, après 25 ans dans l’opposition, il s’est rangé derrière le président Patrice Talon, même s’il ne l’avait pas soutenu. Une option assumée par Adrien Houngbédji, actuel président de l’Assemblée nationale. Devant la foule des grands jours, assise dans les gradins sous une immense tente et devant quelques ministres, Adrien...
(RFI 04/12/17)
Au sommet UA-UE d'Abidjan, il a beaucoup été question d'émigration et d'opportunités d'emploi et d'avenir pour la jeunesse lors des sessions plénières ou à huis clos. Mais la sécurité et la lutte antiterroriste n'ont pas été oubliées. Ainsi lors d'une rencontre en tête à tête entre les chefs d'Etat français et ivoirien, il a été décidé de créer un centre d'excellence pour la formation des forces anti-terroristes. Il s'agit d'ENVR : des écoles nationales à vocation régionale. Il en existe dejà 14 en Afrique, dans dix pays, comme par exemple le CPASDD à Ouidah, au Bénin, spécialisé dans le déminage ou bien à Libreville, au Gabon, l'école de formation de cadres de l'armée. Avec cette future structure, qui devrait voir...
(Agence Ecofin 02/12/17)
En marge du sommet Union européenne/Union africaine qui s’est achevé à Abidjan les 29 et 30 novembre, la Banque africaine de développement a convié les représentants des Commissions économiques régionales (CER) du continent, à la réunion de la consultation de la stratégie « High 5». Après avoir appelé les représentants des CER à examiner les acquis et les réussites de l’intégration régionale en Afrique et les améliorations qu’il convient d’apporter aux freins qui limitent la promotion de cet idéal, le président de la BAD, Akinwumi Adesina a présenté les objectifs de cette stratégie. Ils se déclinent en cinq axes qui visent à éclairer l'Afrique, à l'alimenter en énergie et la nourrir ; travailler à l’industrialiser ; intégrer le continent et...

Pages