Jeudi 22 Juin 2017
( 29/05/13)
Le juge d’instruction du sixième cabinet du tribunal de première instance de Cotonou, Angelo Houssou, a assigné le Directeur général de la Police nationale (Dgpn), Louis-Philippe Houndégnon, et son adjoint, Nazaire Hounonkpè. Selon les informations, les mis en cause sont traduits en justice pour arrestation arbitraire et séquestration de magistrat. Ce faisant, le juge Houssou proteste contre les traitements dont il a fait l’objet de la part de la Police nationale, le 17 mai 2013 après avoir rendu un non-lieu dans l’affaire dite de tentative d’empoisonnement du Chef de l’Etat. Il faut rappeler que quelques instants après sa décision, le juge Angelo Houssou se rendait au Nigeria pour y passer le week end, a-t-il dit. Mais, il a été arrêté...
(Le Matinal 28/05/13)
Les acquis des professionnels de la santé sont menacés. De nombreux manquements au Code de déontologie médicale sont enregistrés. Face à cette situation, l’inter-ordre des professionnels de la santé du Bénin (Iops-Bénin) a organisé vendredi 24 mai 2013 à la Faculté des sciences de la santé (Fss) à Cotonou, une séance d’échanges avec ses membres pour manifester son ras-le-bol. Au nombre des points abordés, l’Iops a focalisé l’attention de ses membres sur le non-respect des prérogatives des Ordres de la santé et les entorses portées à la loi N°97-020 du 17 juin 1997 portant exercice en clientèle privée des professionnels médicales et paramédicales. Par rapport aux violations des prérogatives de la profession, le président de l’Iops-Bénin, Docteur Soulé Daouda a...
(Le Matinal 28/05/13)
La Chambre d’accusation de la Cour d’Appel de Cotonou a été officiellement saisie du dossier relatif à la tentative d’empoisonnement présumée du Chef de l’Etat, lundi 27 mai 2013. Date qu’ont choisie les avocats du Président Yayi Boni pour donner une conférence de presse au palais des congrès dans l’après-midi. L’objectif de la sortie est de démontrer que le Bénin est en règle avec les instruments internationaux et ce faisant donner des assurances à la justice française pour extrader Patrice Talon et Olivier Boko. Mais ils sont encore loin de l’objectif étant donné que ces assurances ne se fondent sur aucun texte. Quatre des neuf Avocats de Yayi, partie civile dans l’affaire tentative d’empoisonnement présumée étaient lundi 27 mai 2013...
(Le Patriote 28/05/13)
La question de l’électricité de la sous région a été passée au peigne fin, la semaine dernière, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro. Le vendredi 24 mai dernier, les ministres de l’Energie des Etats membres de la CEDEAO, après avoir entériné les travaux des experts, ont adopté plusieurs résolutions pour résoudre les problèmes auxquels le secteur de l’énergie est confronté. A ce titre, la réunion des ministres a adopté une résolution relative à la mise en ?uvre d’un programme d’urgence d’alimentation en énergie électrique au profit de la Gambie, du Mali et de la Sierra Leone, et une autre, portant sur la mise en place d’un fonds de solidarité pour les mesures d’urgence dans le secteur de l’énergie. Les...
(Adjinakou 28/05/13)
Les trois premières banques marocaines (Attijariwafa bank, BMCE Bank et Banque Populaire) font partie aujourd'hui des premiers groupes bancaires implantés en Afrique. Elles constituent de véritables relais de croissance et de solides passerelles qui stimulent les investissements et les flux commerciaux entre le Maroc et l'Afrique. Des investissements de longue date qu'aucun des trois cadors bancaires du Royaume ne compte ralentir... Bien au contraire. Stratégie économique nationale et volonté d'ouverture sur le continent, les banques marocaines ont profité des politiques mises en place pour se développer en Afrique. Les trois premiers groupes bancaires marocains que sont Attijariwafa bank, Banque Marocaine du Commerce Extérieur (BMCE Bank) et la Banque Populaire (BP), ont ainsi largement investi en Afrique de l'ouest et Afrique...
(Adjinakou 28/05/13)
L'avocat français du Chef de l'Etat dans les dossiers de tentatives d'empoisonnement et de coup d'Etat, Me Christian Charrière Bournazel venu à Cotonou dans le cadre de la première audience de la Chambre d'accusation de la Cour d'Appel, a donné hier une conférence de presse. En compagnie des avocats béninois, Me Sadickou Alao et Me Rafiou Paraiso, Me Bournazel a expliqué les tenants et aboutissants de la décision de la Cour d'Appel de Paris. Il a profité de l'occasion pour dire qu'il n'a jamais fait passer un communiqué de presse au lendemain de l'ordonnance de non-lieu rendue par le juge d'instruction béninois. Au cours de la conférence de presse, Me Christian Charrière Bournazel a simplement éclairé l'opinion publique sur l'évolution...
(Adjinakou 28/05/13)
Amnesty International a publié depuis la semaine dernière son rapport de 2013 dont le Bénin ne devrait se réjouir. Lorsqu'on sait que la publication de ce rapport intervient à un moment où notre pays est sous les feux de la rampe avec les affaires de tentatives d'empoisonnement et de coup d'Etat, l'on peut se demander si ces derniers événements défavorisent, ou aident les autorités béninoises qui doivent envoyer un complément d'informations à la justice française pour une éventuelle extradition de leurs citoyens mis en cause. L'organisation internationale de défense des droits de l'homme révèle en effet dans son rapport que le gouvernement a tenté de réprimer des voix dissidentes tout au long d'une année marquée par des désaccords concernant la...
(Le Quotidien du Peuple 28/05/13)
Le gouvernement béninois envisage dans les tous prochains jours de construire 31 nouvelles stations-service sur toute l'étendue du territoire national du pays, en vue de lutter efficacement contre la vente illicite de l'essence dans les rues et agglomérations du pays, a-t-on appris ce lundi de sources officielles à Cotonou. "L'absence de stations-service dans plusieurs localités du pays constitue un gros handicap pour l'exécutif béninois dans sa stratégie de lutte contre la vente illicite des produits pétroliers dans les rues et agglomération du Bénin", a déploré le ministre béninois de l'Industrie et du Commerce, Marie-Elise Gbèdo. Ce handicap, a-t-elle souligné, sera bientôt levé avec le projet de construction de 31 stations-service dans tout le pays. Pour les autorités politiques du Bénin,...
(Le Pays 28/05/13)
Lors du sommet de l’UA (Union africaine) qui s’est achevé hier à Addis-Abeba, le président français, François Hollande, a invité ses homologues africains à un sommet sur la paix et la sécurité en Afrique. Un sommet que Hollande entend organiser à Paris en décembre prochain. Mais cette invitation est très critiquée par certains dirigeants africains qui la récusent dans sa forme. Ils estiment que la décision de Hollande est unilatérale et heurte par là- même la souveraineté du continent. Il est vrai que l’on peut trouver à redire sur la forme de cette invitation de Hollande. Car, Hollande aurait pu, en l’espèce, procéder autrement. Dans la discrétion, le président français aurait pu émettre l’idée de ce sommet auprès des instances...
(Adjinakou 27/05/13)
Les maires du Bénin viennent d'en avoir pour leur compte dans la crise qui les oppose au ministre de la décentralisation Raphael Edou. Alors que ces derniers souhaitaient la médiation du chef de l'Etat, ils viennent d'être désavoués par le chef de l'Etat qui lors d'une séance de travail avec les élus locaux à Parakou ce dimanche, donnait un signal fort. Un désaveu qui pose une fois de plus le récurrent problème de mauvaise gestion à la tête de nos communes. L'opinion publique peut désormais se faire une idée de la position du président Boni Yayi dans la crise qui divise l'Association Nationale des Communes du Bénin (Ancb) et le ministre de la décentralisation Raphael Edou. En effet, le chef...
(Adjinakou 27/05/13)
Le juge d'instruction Angelo Houssou dont le passeport avait été saisi été est entré de sa pièce depuis hier. En attendant que le magistrat confirme qu'il est désormais libre de ses mouvements, on peut tout de même noter une avancée dans l'affaire dite ''juge Houssou''. Après plus d'une semaine de saisie, la police a rendu depuis hier au juge Angelo Houssou son passeport dont il a été dépossédé le vendredi 17 mai dernier à la frontière de Sèmè-Kraké. En effet, quelques heures après sa décision de non-lieu dans les affaires " tentatives d'empoisonnement et de coup d'Etat ", le juge du 6ème cabinet d'instruction du Tribunal de Première Instance de Première Classe de Cotonou a été interdit de voyage alors...
(Le Matinal 27/05/13)
Albert Tévoédjrè, Médiateur de la République du Bénin, en récompense de ses nombreux engagements et combats en faveur du Bénin, de l’Afrique et du Monde, s’est vu remettre jeudi 23 mai à l’Unesco à paris, le passeport de citoyenneté Universelle. Au cours d’une cérémonie haute en couleurs et en présence de nombreuses personnalités du monde politique, culturel et intellectuel, une trentaine, qui elles aussi seront distinguées. Parmi elles, se trouvent entre autres la navigatrice Florence Arthaud, l’ancien directeur général de l’Unesco Federico Mayor Zaragoza et l’entrepreneur Pierre Bergé. Le passeport de citoyenneté universelle est un document, qui a encore valeur symbolique, mais qui a terme permettra à ses détenteurs de circuler librement et de s’installer dans tout Etat l’ayant reconnu,...
( 27/05/13)
De sources concordantes, on apprend que la chambre d’accusation de la Cour d’appel de Cotonou ouvre ce lundi 27 mai le debat sur les ordonnances de non lieu rendues dans le cadre des affaires de tentative d’empoisonnement et de coup d’Etat contre le président Boni Yayi. En effet, au terme de plusieurs mois de procédures menées respectivement en France et au Bénin, le juge Angelo Djidjoho Houssou a fini par rendre son verdict le vendredi 17 mai dernier. Pour ce dernier, il y a un non lieu à poursuivre les présumés coupables.En conséquence, les trois chefs d’accusation que sont : tentative d’empoisonnement », « tentative d’atteinte à la sureté intérieur de l’Etat » et « association de malfaiteurs. » retenus...
( 27/05/13)
La Directrice générale des impôts et des domaines, Babamoussa Soumanou, a tenu un point de presse le jeudi 16 mai dernier sur le dernier contrôle fiscal fait sur les opérateurs agro-alimentaires. Lors de ce point de presse, la société Cajaf Comon Sa a été indexée. Les Responsables de ladite société ont répondu, le vendredi dernier, aux accusations portées contre eux et l’ont balayées du revers de la main. C’est par la voix de la Directrice financière et du développement de Comon Sa, Violette Djidjoho que les Responsables de ladite structure ont exercé leur droit de réponse par rapport au point de presse tenu par la Directrice générale des impôts et des domaines (Dgid), Babamoussa Soumanou, le jeudi 16 mai dernier...
(Le Matinal 27/05/13)
Chasées croisées, répliques par presse interposées, débats avec exhibitions de pièces à conviction, bref, le feuilleton Cajaf Comon/Dgid n’en finit pas de livrer ses vérités. Bientôt un an et le bras de fer est encore vivace. Aucun compromis en vue. Chacune des parties en présence se réfugie dans ses vérités et l’enlisement est total. Qui a raison et qui a tort dans cette crise ? Le ministre Jonas Gbian a peut-être la solution. Qui dit vrai dans ce différend qui oppose Cajaf Comon à la Direction générale des impôts et des domaines ? Des flots de paroles, des justificatifs mais toujours sans issue. Déjà plusieurs sorties médiatiques du Président directeur général de Cajaf Comon Sébastien Ajavon, de sa Directrice financière...
(L'Express 25/05/13)
Les célébrations du Cinquantenaire de la naissance de l'OUA, ancêtre de l'UA, ont commencé ce samedi matin. C'est dans ce contexte qu'un réquisitoire anonyme étrille la gestion de la Sud-africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission. C'est un document qui ne circule que sous le boubou ou sous le costard et, dès lors, ne devrait pas perturber outre mesure le bel ordonnancement des célébrations, ce week-end, du 50e anniversaire de la création de l'Organisation de l'unité africaine (OUA), devenue depuis lors Union africaine (UA). Lire la suite sur: http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/du-rififi-dans-les-coulis...
(Adjinakou 25/05/13)
Des opérateurs économiques réunis au sein de l'Association des groupements professionnels de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Bénin(Ccib) sont montés au créneau en début de semaine pour dénoncer le non-respect par le ministre du Commerce de la décision rendue par la Cour suprême demandant l'annulation pure et simple de la liste électorale établie dans le cadre de l'organisation des élections consulaires. Cette démarche du ministre du Commerce consistant à apurer la liste électorale encourt, selon ces opérateurs économiques, le risque d'une autre invalidation par la Cour suprême. Ils sollicitent alors l'arbitrage du Chef de l'Etat. La Cour suprême a rendu, il y a quelques semaines, une décision qui annule tout le processus électoral devant conduire au renouvellement des...
(Adjinakou 25/05/13)
Après la décision rendue par la Cour d'appel de Paris, l'homme d'affaires béninois Patrice Talon est intervenu sur Radio France internationale (Rfi). Voici un extrait de sa déclaration faite hier mercredi. Rfi : Quel sentiment vous anime après cette décision de la Cour d'appel de Paris ? Je suis plutôt satisfait de cette décision de la Cour d'appel de Paris qui permettra aux autorités béninoises de produire les preuves de leurs accusations, et tout le monde constatera définitivement qu'il s'agit d'une machination grotesque digne d'un polar plutôt médiocre. Rfi : Il y a notamment ce rapport du Fbi qui identifie des substances toxiques dans les médicaments saisis. - Je ne suis pas concerné par les produits qui ont été soumis...
( 24/05/13)
« Pendant la séquestration du juge Angelo Houssou, un communiqué prétendument signé du Procureur de la République près le tribunal de Cotonou, critiquant les ordonnances rendues par lui, a été diffusé sur les chaînes de télévision. Interrogé par l’Assemblée Générale de l’Unamab, le Procureur de la République affirme n’avoir jamais signé un tel communiqué, ni instruit le Directeur Général de la Police Nationale aux fins de saisir le passeport du juge Houssou.» Ceci est un extrait de la déclaration faite, ce mercredi, par le bureau exécutif de l’Unamab (Union nationale des magistrats du Bénin) sur le traitement (séquestration et assignation en résidence surveillée) infligé au juge d’instruction du sixième cabinet, depuis ce vendredi 17 mai. Date à laquelle ce juge...
( 24/05/13)
Après le partenariat, le gouvernement du Bénin renouvèle sa confiance à l’Ong Plan Bénin à travers la signature d’accord de siège qui a eu lieu hier à la salle des fêtes du ministère des Affaires Etrangères, entre les deux parties. Dans le souci d’accompagner le développement du Bénin à travers la réduction de la pauvreté, le gouvernement du Bénin et l’Organisation non gouvernementale Plan, ont signé un accord de siège hier. D’une durée de cinq ans renouvelable, cet accord est l’illustration d’un partenariat fructueux entre les deux parties contractantes, partenariat dont les premiers bénéficiaires sont les enfants béninois. Pour le Secrétaire général du ministère des Affaires Etrangères, Pamphile Gountondji, cet accord constitue un réel motif de satisfaction car, depuis son...

Pages