Dimanche 22 Avril 2018
(24 heures au Bénin 16/10/13)
Les artistes béninois poursuivent la mission à eux confiée par le Chef de l’état à propos du régime d’assurance maladie. Dimanche, sous le haut parrainage du ministre de la culture Jean Michel Abmbola, le collectif a organisé une soirée de sensibilisation des populations, à la place Oyingin de Kétou.Le but visé est de sensibiliser la population de Kétou sur ce qu’est le régime d’assurance maladie universelle (RAMU), ceux qui peuvent en bénéficier aussitôt, les cotisations et les garanties offertes par le projet. Indigents, artisans, artistes, revendeurs, élèves et étudiants sont les catégories de personnes concernées par cette première étape du projet. La consultation, les soins, les examens de laboratoire, de radiologie et d’imagerie médicale, la chirurgie sont les avantages exposés...
(Alwihda 16/10/13)
Les rencontres professionnelles (Espacio Profesional) du Festival de cinéma africain de Cordoue ont démarré le mardi 15 octobre, en rassemblant des créateurs et des journalistes pour réfléchir sur la situation du secteur dans le continent.Ces journées de rencontres professionnelles, qui se dérouleront tous les matins jusqu’au vendredi 18 octobre, ont démarré aujourd’hui avec la présence d’Olivier Barlet, critique français de cinéma spécialisé dans les cinématographies africaines et directeur du magazine Africultures; William M’Baye, réalisateur sénégalais; Arya Lalloo, réalisatrice sud- africaine ; et le créateur algérien Lamine Ammar Khodja.Deux séances ont eu lieu au cours de cette première journée de débats.Dans la première séance, la publication Les cinémas d'Afrique dans les années 2000 a été présentée pour la première fois au...
(Sidwaya 16/10/13)
Dans la tribune qui suit, le Secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), Carlos Lopes, questionne les voies du développement du continent.Il invite à une bonne négociation des contrats miniers, afin de tirer un plus grand profit des ressources minérales.L’économie politique de l’Afrique est profondément ancrée dans l’histoire de l’exploitation et de la gouvernance ou de la malgouvernance de ses ressources naturelles et minérales. Plus de 500 ans après l’exploitation commerciale de ses ressources, le continent continue de posséder plusieurs des grands gisements inexploités de minéraux dans le monde. A titre d’exemple, l’Afrique a à son actif, trois quarts de l’offre mondiale de platine et la moitié de celle de diamant et de chrome. Elle détient près du...
(RFI 16/10/13)
Le Rwandais Donald Kaberuka est le président de la Banque africaine de développement (BAD). Il vient de participer à Paris au treizième forum de l’OCDE sur l’Afrique. A cette occasion, Donald Kaberuka fait le point sur les défis à relever par le continent, notamment ses relations avec la Chine. Le banquier rwandais réagit à l'affirmation de Sanusi Lamido Sanusi, le gouverneur de la Banque centrale du Nigeria, qui déclarait récemment : « La Chine s’empare de nos matières premières et nous vend des biens manufacturés. C’est l’essence même du colonialisme ! ». Donald Kaberuka s’exprime également sur le retour de la BAD à Abidjan, alors que la banque s’était délocalisée en Tunisie il y a dix ans. RFI: Quatorze millions...
(RFI 16/10/13)
C’est la journée mondiale de l’alimentation ce mercredi 16 octobre. Selon l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) un tiers de la production alimentaire mondiale est « perdue ou gaspillée », par négligence ou faute de moyens de stockage. Soit 1,3 milliard de tonnes par an. Or, 842 millions de personnes souffrent, aujourd'hui, encore de la faim dans le monde. Voici un aperçu de la situation dans plusieurs pays en Afrique. La République démocratique du Congo est l’un des pays où le taux de malnutrition chronique est le plus fort, notamment du fait des milliers de déplacés dans les conflits. Cette malnutrition touche près de 40% des Congolais. Les régions de l’Est, denses en populations déplacées sont très...
(AFP 16/10/13)
LONDRES, 16 octobre 2013 (AFP) - Londres accueille cette semaine la première foire d'art contemporain africain en dehors du continent noir, témoignant de l'émergence d'un marché aux oeuvres profondément ancrées dans les réalités sociales et politiques. "Dans la mentalité de beaucoup de gens (en Occident), l'art africain se résume aux arts premiers", explique Philippe Boutté de la galerie Magnin-A basée a Paris et spécialisée dans l'art africain contemporain. Le public a longtemps vu dans les artistes qu'on exposait "des +Bushmen+, des gens qui auraient fait de l'art sans le savoir", note-t-il avec ironie, "alors que ce sont des vrais artistes". Derrière lui, un imposant trône de l'artiste mozambicain contemporain Gonçalo Mabunda, confectionné uniquement de revolvers, Kalachnikov et autres munitions vestiges...
(24 heures au Bénin 14/10/13)
Une formation d’appropriation des statuts de l’Union fait la Nation (Un) a été organisée à l’intention des jeunes, afin qu’ils soient plus aguerris sur le terrain politique. C’était hier dimanche 13 octobre 2013 au siège de l’Un à Cotonou sous la supervision du président Bruno Amoussou qui a démontré que l’absence d’une bonne organisation au sommet de l’Etat est la cause des remaniements successifs qu’on observe aujourd’hui au Bénin.« Quand on n’a pas une équipe, c’est en conseil qu’on découvre des ministres… ». C’est ce qu’a déclaré hier à Cotonou, le président de l’Union fait la Nation (Un), Bruno Amoussou, à l’ouverture des travaux de la formation d’appropriation des statuts de l’Un à l’endroit des jeunes. Il a montré que...
(France 24 14/10/13)
Au Bénin, les enfants sourds sont les grands oubliés du système éducatif. Le premier collège public pour sourds et malentendants du pays n’a ouvert qu’en 2012, et selon notre Observateur, les conditions d’apprentissage y sont toujours particulièrement difficiles. Jusqu’à l’année dernière, l’immense majorité des enfants sourds béninois ne dépassaient pas le niveau CM2. Quand ils avaient la chance d’être scolarisés… Les rares établissements – dont un seul public – qui leurs étaient réservés ne dépassaient pas la primaire. Il existait toutefois un collège privé à Porto-Novo, au nord de Cotonou. Mais à 480 000 francs CFA (environ 730 euros) l’année avec un salaire minimum au Bénin de 30 000 FCFA, il n’était accessible qu’à une poignée de privilégiés."Les professeurs n'ont...
(La Presse du Jour 14/10/13)
Les députés de la majorité n’ont pas hésité un seul instant à autoriser le gouvernement à ratifier l’accord de prêt signé à Cotonou le 23 Août 2013 entre la République du Bénin et Eximbank de Chine, dans le cadre du financement partiel du lot 3 du projet de réhabilitation de la route Akassato-Bohicon. Les observations de certains cadres du ministère des travaux publics et du député Louis Vlavonou de l’opposition n’y ont rien empêché.Par 61 voix pour, 00 contre et 01 abstention exprimée par l’honorable Louis Vlavonou de l’UN, la plénière a examiné et adopté le projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord de prêt signé à Cotonou le 23 Août 2013 entre la République du Bénin et...
(L'Evènement Précis 14/10/13)
Sommes-nous dans un Etat de droit au Bénin ? Selon maitre Alain Orounla, c’est non. Avocat, entre autres, du juge Angelo Houssou, de Pascal Todjinou et de Soulé Mana Lawani, il l’a expérimenté ce 27 septembre à Cotonou. Il a relaté sa mésaventure aux médias ce vendredi 11 octobre 2013 à son domicile situé au PK10, route de Porto- Novo.Lors de cette séance de déballages, il a expliqué, point pour point, les tenants et aboutissants de son arrestation et de sa mise en garde à vue ce 27 septembre au commissariat d’Agblangandan. Il a, en effet, passé trois nuits et quatre jours dans ce commissariat, sans que, affirme- t-il, aucune garde à vue ne lui soit formellement notifiée, contrairement aux...
(Le Matinal 14/10/13)
Depuis un certain temps, le président de la République est devenu hyperactif. Tel un rat surpris par un feu de brousse, il saute à gauche, puis à droite. Devant et derrière. En moins de deux semaines, des audiences plus ou moins suspectes. Avec des promesses loufoques. C’est dans cette frénésie que Bolloré et Dangoté sont reçus par le représentant de Dieu au Bénin : Yayi Boni. Alors que le premier aurait promis la construction du chemin de fer Cotonou-Parakou, le second quant à lui, rassurerait sur la construction d’une centrale électrique de 150 milliards de francs Cfa. Dangoté et Bolloré sont-ils devenus fous ? Sans doute non. Retour sur un vrai marché de dupe… fait de promesses en l’air .«...
(La Nation 14/10/13)
Les députes étaient en plénière vendredi 11 octobre dernier. Ils ont autorisé le gouvernement à ratifier trois accords de prêt, le tout pour un montant d’environ 91 milliards FCFA. C’était en présence du ministre en charge des Travaux publics, Aké Natondé qui a défendu les trois dossiers.Réhabilitation de route, construction de pont et adduction d’eau potable sont les trois domaines de développement pris en compte par les trois accords de prêt pour lesquels les députés ont autorisé, vendredi 11 octobre dernier, le gouvernement à les ratifier.Le premier financement est relatif à l’accord de prêt d’un montant de 800 millions de yuans RMB équivalant à 64,8 milliards de FCFA environ signé le 23 août 2013 entre la République du Bénin et...
(Adjinakou 14/10/13)
A moins de trois jours de la célébration de la fête de l’Aïd El Kébir encore appelée la fête de la Tabaski, chaque membre de la communauté musulmane du Bénin, s’active pour commémorer le sacrifice d’Abraham en se procurant le mouton qui sera immolé le jour de la fête." Par le sacrifice du mouton, le matin de l’Aïd El-Kébir, le musulman renouvelle en permanence sa foi et sa soumission à Dieu, le Tout Puissant et le Miséricordieux, dans le même esprit que celui d’Abraham, notre ancêtre commun ", a confié à Xinhua, Mohamed Ligali, L’Iman de la mosquée centrale de Cadjèhoun de CotonouPour ce responsable religieux, cette fête commémore le sacrifice d’Abraham : celui-ci, s’apprêtant à sacrifier son fils à...
(Le Figaro 14/10/13)
Les poursuites engagées, pour crimes contre l'Humanité, par la Cour pénale internationale à l'encontre du président kényan Uhuru Kenyatta et de son vice-président, William Ruto, ont profondément agacé l'Union africaine. L'Union africaine n'a finalement pas mis sa menace à exécution. Réunis samedi en sommet extraordinaire à Addis-Abeba, les présidents du continent n'ont pas retiré en masse leurs pays de la Cour pénale internationale (CPI). Ils ne l'avaient en fait jamais réellement envisagé. Ils ont néanmoins manifesté leur agacement vis-à-vis du tribunal de La Haye, qualifié de «raciste» et «d'impérialiste» par le président kényan, Uhuru Kenyatta. Au centre de ce début de fronde continentale, se trouvent précisément les poursuites engagées, pour crimes contre l'Humanité, par la CPI à l'encontre d'Uhuru Kenyatta...
(AFP 12/10/13)
ADDIS ABEBA, 12 octobre 2013 (AFP) - Un sommet extraordinaire de l'Union africaine qui doit examiner une résolution demandant l'ajournement des procédures ouvertes par la Cour pénale internationale contre des dirigeants en exercice, s'est ouvert samedi à Addis Abeba, a constaté une journaliste de l'AFP. La présidente de la Commission de l'UA, la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, et le président en exercice de l'organisation, le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn devaient s'exprimer à la tribune avant des débats à huis clos. Le président kényan, dont le procès pour crimes contre l'humanité doit s'ouvrir le 12 novembre devant la CPI et dont le pays a sollicité la réunion était présent dans la salle. Son vice-président William Ruto est lui jugé depuis le...
(Le Matinal 12/10/13)
« Prévenir la trahison, débusquer le faux ami, le jaloux, le traître avant qu’il inocule son venin est une opération aussi complexe que de nettoyer l’anus d’une hyène ». Ahmadou Kourouma. Blaise Ahanhanzo-Glèlè a, selon un internaute béninois, « fait preuve d’ingratitude. Personne ne le connaissait à Abomey avant 2003. Il a été élu Maire à cause de la Renaissance du Bénin (Rb), puis député, ministre grâce au parti. Qu’il cesse de se ridiculiser et qu’il ne confonde pas foule mobilisée à coup d’argent avec les militants… » J’ajouterai que, c’est Léhady Soglo qui lui a offert le poste de Vice-président de la RB, signe de la confiance et de l’appréciation du Président du parti politique auquel il a choisi...
(Le Matinal 12/10/13)
Alors qu’on se trouve encore à plus de 2 ans de la tenue de la présidentielle de 2016, un citoyen béninois vient de déclarer sa candidature pour briguer la Magistrature suprême. Rogatien Frédéric Alapini (photo) a annoncé sa candidature pour l’échéance. Découvrons-le à travers ses ambitions pour le Bénin. Déclaration solennelle her(e)s Compatriotes du Bénin et d’Afrique, Cher(e)s Ami(e)s Avant et plus particulièrement dès 1987, le Gea Perspectives que je préside a œuvré activement à l’avènement de la Conférence des Forces Vives de la Nation de février 1990, instaurant, espérions-nous alors, une véritable ère de démocratie, d’indépendance véritable et de prospérité pour l’ensemble de nos Pays ! La participation du Gea Perspectives, à travers ma modeste personne, s’est concrétisée, non...
(Xinhua 12/10/13)
BRUXELLES, -- Presque la moitié du fonds EU Children of Peace bénéficie à des enfants africains, a indiqué vendredi la Commission européenne dans un communiqué rendu public à l'occasion de l'anniversaire du fait que l'Union européenne (UE) avait été honorée en 2012 en tant que lauréat du Prix Nobel de la paix. Lors de la cérémonie de remise du Prix Nobel de la paix le 10 décembre 2012, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, le président du Conseil européen Herman Van Rompuy et le président du Parlement européen Martin Schulz avaient annoncé la décision de créer un fonds avec le Prix Nobel de la paix, afin de soutenir des projets destinés aux enfants victimes des conflits. Ce...
(La Nation 11/10/13)
Le richissime homme d’affaires nigérian, Aliko Dangote, a effectué, hier jeudi 10 octobre, une visite de travail au Bénin. Principale retombée du séjour de la première fortune africaine à Cotonou, son groupe annonce la construction d’une centrale électrique de 200 Mw, pour un coût estimatif de 150 milliards de francs CFA. C’est un gros coup que le chef de l’Etat vient de jouer dans la recherche de solutions aux problèmes énergétiques du pays. Le gouvernement vient de décrocher auprès de Dangote Group la construction d’une centrale thermique de 200 Mw. Le coût global de l’investissement est estimé à 300 millions de dollars, soit environ 150 milliards de francs CFA. La réalisation de cette infrastructure énergétique est l’une des retombées de...
(Adjinakou 11/10/13)
Comme annoncé, le Président Boni YAYI a reçu au Palais de la Marina Me Adrien Houngbédji, président du Parti du Renouveau Démocratique, principal parti de l’opposition au régime. Au menu des échanges, les différentes questions marquant l’actualité nationale au Bénin.Le Chef de file de l’opposition, Maitre Adrien Houngbédji était hier au cabinet du président de la république. Une inédite rencontre donc qui aura capté toutes les attentions de la part des béninois tout bord politique confondu. L’hôte de Boni Yayi était accompagné pour la circonstance de trois députés et du maire de la ville de Porto-Novo tous membres du bureau national du parti.En effet, c’est en réponse à une invitation du chef de l’Etat, le président Boni YAYI, et considérant...

Pages