| Africatime
Mercredi 22 Mars 2017
(22 Septembre 01/03/13)
(Agence Ecofin) - Premier pays exportateur de textile de la planète, la Chine investit de plus en plus directement sur le sol africain et tend à y maîtriser l'ensemble de la filière, rapporte Le Monde citant une étude menée par la Fédération française de la maille et de la lingerie et rendue publique hier au Salon Zoom by Fatex à Paris. Les Chinois interviennent à travers l'achat de champs de coton pour sécuriser les approvisionnements ou la création de filatures et d'usines de confection. « Les ventes des entreprises chinoises fléchissant aux Etats-Unis et en Europe, l'Afrique offre de nouvelles opportunités », selon Anne-Laure Linget, Ulyana Sukach et Louis-François Bacou, auteurs de cette étude. Entre janvier et août 2012, les...
(Bénin Actu 26/02/13)
La confusion est à son comble à Cotonou depuis la publication par un site du ministère français des affaires étrangères d’une information faisant état de risques d’enlèvements de citoyens français au Bénin. Le dernier signe de cette confusion est la diffusion de rumeurs faisant état de ce que le gouvernement aurait déclaré persona non grata l’ambassadeur de France au Bénin. Du côté de la représentation diplomatique, c’est un démenti formel qui a accueilli cette rumeur relayée par certains médias. En tout cas, affirment des sources crédibles, aucune notification allant dans ce sens n’a été reçue par l’ambassade, qui se défend par ailleurs d’être à l’origine du classement du Bénin parmi les pays à haut risque. Sept citoyens français ont été...
(22 Septembre 25/02/13)
Panique générale au sein de la haute hiérarchie militaire Depuis ce 23 février 2013, le chef de l’escorte présidentielle, le Commandant Zomahoun, officier de l’unité du Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), est mis aux arrêts. L’intéressé se trouve à la disposition d’une commission militaire qui l’auditionne. Pour l’instant, personne n’a une idée claire des faits qu’on lui reproche. Mais selon certaines supputations des milieux proches de la présidence de la république, il serait reproché à l’intéressé d’être impliqué dans une affaire touchant à la sécurité d’Etat. De quelle affaire s’agit-il ? Pour le moment, aucune précision. Dans tous les cas, le Commandant Zomahoun n’est pas libre de ses mouvements, il y a de cela plus de 48 heures...
(22 Septembre 25/02/13)
COTONOU (Xinhua) - Le gouvernement béninois a démenti, ce dimanche à Cotonou, tout risque d'attentat et d'enlèvement des ressortissants français sur le territoire béninois. "C'est avec étonnement et stupéfaction que le gouvernement de la République du Bénin a appris par l'intermédiaire des médias français que le Bénin serait un pays à risque d'attentat et d'enlèvement dirigés contre des ressortissants français", indique un communiqué du ministère béninois des Affaires étrangères. Selon cette même source, "le gouvernement dément formellement ces allégations dénuées de tout fondement qui créent une psychose artificielle dans l'opinion publique nationale et internationale autour d'un pays pourtant reconnu pour sa stabilité et le bon fonctionnement de ses institutions démocratiques". "Le Bénin qui entretient par ailleurs d'excellentes relations avec la...
(22 Septembre 21/02/13)
La proposition de loi portant égalité d'accès aux fonctions entre hommes et femmes a fait objet de vifs et passionnés débats ce mardi 19 février 2013 au parlement avant d'être renvoyée aux calendres grecques par les députés de la sixième législature. Mais qu'est-ce qui a bien pu motiver cette opposition systématique des députés face à une loi qui pourtant incite au strict respect de certaines dispositions de la Constitution du 11 décembre 1990 ? Permettre aux femmes de jouir de leur droit constitutionnel, tel est le souci d'un groupe de députés initiateurs de la proposition de loi portant égalité d'accès aux fonctions entre hommes et femmes qui a d'ailleurs reçu l'avis favorable des députés de la commission des lois. Mais...
(22 Septembre 21/02/13)
Pour le Cinéma Numérique Ambulant (CNA), le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou est désormais un rendez-vous incontournable. Pour sa cinquième participation consécutive au Fespaco, le CNA a choisit de prendre ses quartiers au «Maquis du Festival» à la Cité An III en plein cœur de Ouagadougou, où il a installé un Village CNA. C’est sur ce site que se tiendront les activités du CNA. Pour ce 23ème Fespaco, le CNA initie le projet «Fespaco classique » et revisite, en cinq soirées thématiques, les classiques du cinéma africain plébiscités par les publics des villages d’Afrique. Ainsi, du dimanche 25 février au vendredi 1er mars, six films seront projetés. Il s’agit de Yaaba d’Idrissa Ouédraogo (Burkina Faso)...
(22 Septembre 20/02/13)
La beauté n’est pas que physique. Elle se décline sous plusieurs formes. La démonstration de la beauté plurielle sera faite du 27 au 29 mars prochain à Abidjan. Un festival dénommé ‘’Afriky Mousso’’, en langue malinké qui signifie ‘’femme d’Afrique’’ va réunir la diversité culturelle des femmes issues de différents métiers d’arts et de la mode. Des écrivaines, des artistes peintres, des stylistes et modélistes, toutes issues de l’espace UEMOA auront le même langage : celui de l’Art. ‘’Afriky Mousso’’, cadre d’expression et de valorisation de la femme africaine est l’idée du duo Palais de la Culture d’Abidjan, ONG Abidjan Festival. Il y aura durant ces 3 jours, des expositions d’œuvres, des dédicaces de livres, des défilés de mode, des...
(22 Septembre 19/02/13)
Née le 6 août 1972 à Parakou, l’artiste Zouley Sangaré, environ deux ans après son tout dernier album baptisé « Seul », est retrouvée morte, seule dans sa maison à Godomey, quartier Atrokpocodji. C’était dans la nuit du jeudi 14 février dernier aux environs de 23 heures grâce à ses voisins qui, envahis par une odeur nauséabonde ont dû alerter la gendarmerie de Godomey. Celle-ci s’est dépêchée sur les lieux pour faire les constatations. Le lendemain, vendredi 15 février 2013 aux environs de midi, sous l’escorte de la gendarmerie et de la Police nationale avec une forte mobilisation des artistes soutenus par le Ministre de la culture, Jean-Michel Abimbola, elle a été inhumée au cimetière musulman de la localité. Ses...
(22 Septembre 19/02/13)
L'affaire de la poursuite d'anciens ministres devant la Haute Cour de justice(Hcj) connaît depuis hier un nouveau rebondissement. Pendant que la police interpellait à son domicile, l'ancien ministre de l'Energie, Kamarou Fassassi, la résidence de son homologue des Affaires étrangères Rogatien Biaou faisait l'objet d'une perquisition en son absence. Soupçonné de prévarications, Kamarou Fassassi, ancien ministre de l'Energie sous le Général Mathieu Kérékou est, à la demande du Chef de l'Etat, appelé à comparaître devant les magistrats de la Haute Cour de Justice. L'étude de son dossier a démarré hier au sein de la Commission des lois à l'Assemblée nationale. Kamarou Fassassi a été également convoqué dans l'après-midi de la journée du 18 février 2013 par la police. Interpellation express...
(L'Araignee 18/02/13)
Au cours d’une cérémonie présidée par le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général, Arnauld Akodjènou, le 14 février à Abidjan, en Côte d’Ivoire, un contingent de 433 casques bleus béninois a été décoré de la médaille des Nations unies. Des représentants des autorités civiles et militaires ivoiriennes ont participé à la célébration. Dans un discours délivré à cette occasion, M. Akodjènou a souligné que la médaille des Nations unies "symbolisait la reconnaissance de l’Organization pour les sacrifices et les efforts infatigables que ces casques bleus ont consentis pour contribuer à une paix durable en Côte d’Ivoire". Par ailleurs, il a rappelé qu’il était du devoir de l’ensemble du personnel de l’ONUCI de servir les Ivoiriens en toute impartialité et qu’il...
(22 Septembre 18/02/13)
Les populations du deuxième arrondissement de Cotonou ont reçu, hier jeudi 14 février, la visite du maire Nicéphore Soglo. Ce dernier est venu constater, de visu, l’évolution des travaux entamés par la mairie de Cotonou et est reparti satisfait. Le maire de Cotonou est reparti du deuxième arrondissement de Cotonou, satisfait. Le périple de Nicéphore Soglo lui a fait parcourir Kpondéhou, Gankpodo et Yénawa. Dans chacun de ces quartiers, il a visité les réalisations et s’est enquis des impressions des populations bénéficiaires. Parti de Kpondéhou où l’aire de jeu du quartier devenue aujourd’hui une réalité et qui fait la fierté des jeunes de l’arrondissement a été visité, la délégation conduite par le président Nicéphore Soglo est passée recueillir les doléances...
(22 Septembre 18/02/13)
La nouvelle est tombée hier matin très tôt. L’artiste de la chanson populaire et très aimée des béninois, Zouley Sangaré a été retrouvé sans vie dans sa maison avec un degré de putréfaction avancé. Son dernier album «Seul» sorti il y a quelques mois annonçait-il son départ prématuré de ce monde ? Beaucoup se posent cette question qui semble t-il a sa réponse dans cette tragique découverte hier matin à Sèdégbé. En effet, Zouley Sangaré virtuose de la musique béninoise a tourné dos à la scène. L'artiste a été retrouvée morte dans sa chambre à son domicile à Sèdégbé (Commune d'Abomey-Calavi) par la brigade de gendarmerie de Godomey. L'état du cadavre déjà en décomposition laisse penser que la fille du...
(22 Septembre 18/02/13)
A peine installée dans ses nouvelles fonctions, la ministre Marie Elise Gbèdo engage sa diplomatie de succès. Sa première cible, la Chine. Avec l’ambassadeur de la Chine près le Bénin, Tao Weiguang, l’autorité en charge du commerce béninois et son cabinet ont échangé vendredi dernier. Au cours du tête-à-tête entre les deux peuples, deux sujets majeurs. La commercialisation des produits béninois en Chine et le renforcement de l’industrie béninoise. Sur le premier sujet, l’ambassadeur de Chine a rassuré la ministre de ce que la coopération sera désormais gagnant-gagnant pour les deux peuples. En reconnaissance aux compétences de l’actuelle ministre du commerce dans ce domaine, le représentant de la diplomatie chinoise au Bénin n’entend pas baisser les bras face au dévouement...
(22 Septembre 21/11/12)
Longtemps, Patrice Talon a été proche du chef de l'État béninois, Boni Yayi. Mais c'était avant qu'il soit accusé d'avoir voulu l'empoisonner. Portrait d'un homme dont les appétits ont précipité la chute. On n'est jamais trop prudent. L'homme nous reçoit dans un salon de l'hôtel George-V et non à son domicile parisien. Allure élégante, débit rapide, regard direct, caractère affable, Patrice Talon, 55 ans, se dit « serein », mais a pris quelques mesures pour « assurer sa sécurité ». « J'ai quitté Cotonou au mois de septembre par la brousse, j'étais menacé », affirme le businessman béninois que l'on a ensuite signalé aux Seychelles, en Allemagne... et puis donc à Bruxelles, le 17 octobre, lors du voyage « En...

Pages