Lundi 22 Janvier 2018
(Xinhua 19/10/13)
COTONOU (Xinhua) - Les contestations des organisations syndicales et du collectif des jeunes béninois ont bloqué au Parlement l'examen du projet de loi portant statut général de la fonction publique, qui vise à porter l'âge de la retraite à 60 ans avec la suppression d'anciennes dispositions, selon lesquelles il fallait 30 ans de service et 55 ans d'âge, a-t- on appris vendredi de sources officielles à Cotonou."La commission des lois s'est réunie au moins quatre fois, mais n'a pas pu terminer ce dossier. C'est une loi très délicate, nous avons assez de contestations. Il y a eu beaucoup d'écrits des syndicats, des collectifs de jeunes, des collectifs d'enseignants, bref, la commission a reçu des écrits tous azimuts", a déclaré la...
(AIP 19/10/13)
Abidjan - La Banque Africaine de Développement, BAD, se dit disposée à apporter "son appui à tout pays membre ou à toute sous région qui envisagerait l’exploitation du gaz de schiste". Dans un communiqué dont copie à été transmise vendredi à l’AIP, il a été mis en relief un rapport intitulé "le gaz de schiste et ses implications pour l’Afrique et la Banque Africaine de Développement", examinant les aspects positifs ainsi que les mises en garde découlant de la révolution du gaz de schiste. Selon le rapport, nombre de pays africains regorgent de gisements de schiste potentiellement viable qui mises en exploitation conduiraient à d’énormes avantages notamment, une baisse du coût du gaz, une plus large consommation de gaz naturel,...
(Le Matinal 18/10/13)
Comment faire pour sortir son pays, le Bénin de l’extrême pauvreté. C’est l’un des soucis du chef de l’Etat, Yayi Boni qui n’a de cesse de multiplier son offensive diplomatique dans la sous-région, sur le continent et dans le monde pour en arriver. Pas plus tard qu’hier jeudi 17 octobre 2013, le président de la République était au Burkina-Faso d’où il a pu décrocher un important projet. C’est dans le cadre d’un haut sommet sur l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (Ohada) que Yayi Boni s’est envolé pour Ouagadougou, au Burkina-Faso. Mais en marge de cette assise, le chef de l’Etat a eu un tête-à-tête avec ses pairs Blaise Compaoré du Faso, Alassane Ouattara de la Côte...
(APA 18/10/13)
La construction de la boucle ferroviaire, devant relier cinq capitales de la sous-région (Abidjan-Ouagadougou-Niamey-Cotonou-Lomé), va nécessiter un budget de mille milliards de FCFA, a-t-on appris jeudi, à l’issue d’une rencontre à Ouagadougou, entre les cinq chefs d’Etat concernés par ce projet. Les présidents Blaise Compaoré, du Burkina Faso, Alassane Ouattara, de la Côte d’Ivoire, Mahamadou Issoufou, du Niger, Faure Essozimna Gnassingbé du Togo et Boni Yayi du Bénin, avaient échangé sur le sujet, mercredi, à la veille du sommet de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA) tenu jeudi, dans la capitale burkinabè. La séance de travail avait pour but d’affiner le projet de construction de cette boucle ferroviaire qui va quitter Abidjan (Côte d’Ivoire) pour relier...
(La Presse du Jour 18/10/13)
Le président de la République du Bénin s’inspire bien du secrétaire général de l’Onu pour la « bonne » gestion de son pays. Les deux dernières séances de Boni Yayi au palais de la République en disent long.Ban Ki-Moon inspire très bien Boni Yayi. Grâce au secrétaire général des Nations Unies, le président de la République du Bénin exige la tenue des élections locales, communales et municipales pour cette année au plus tard. Elles qui devaient être organisées depuis le mois de mars dernier. Mais puisque le Chef de l’Etat béninois a rencontré le secrétaire général de l’Onu qui veut de la tenue « rapide » de ces élections, il faut que cela en soit ainsi. Ne pas organiser les...
(Adjinakou 18/10/13)
Comme on pouvait s’y attendre, l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab) est sortie de son silence. Après l’expiration du moratoire accordée au gouvernement, l’Unamab annonce une Assemblée générale décisive qui connaitra de sa nouvelle ligne de conduite. En attendant, elle s’en prend au président de la Cour suprême dont les propos lors de sa dernière sortie violeraient le secret professionnel. Le bras de fer continue dans la maison justice. Les hommes en toge restent menaçants et n’entendent pas baisser la garde. C’est du moins ce qui ressort du communiqué rendu public ce jeudi par l’Union nationale des magistrats du Bénin. Michel Adjaka et ses pairs après donc avoir fait un bref historique de leur bras de fer avec le...
(L'Evènement Précis 18/10/13)
Une vingtaine de journalistes béninois prennent part, du 16 au 30 octobre 2013 à Beijing, la capitale chinoise, à un séminaire de formation initié à leur intention par le gouvernement de la République populaire de Chine. Entre conférences, échanges d’expériences et immersion dans la vie des médias chinois, les délégués de la presse béninoise découvrent pour la plupart la fabuleuse Chine au sommet de son expansion économique fulgurante. Une vingtaine de journalistes béninois de la presse écrite et de l’audiovisuel, provenant des secteurs public et privé des médias locaux, séjournent depuis le 15 octobre dernier à Beijing, la capitale chinoise. Invités par le gouvernement de la République populaire de Chine dans le cadre de la coopération bilatérale exemplaire qu’entretiennent Pékin...
(24 heures au Bénin 18/10/13)
Faisant suite à la démission de Pascal Irené Koupaki de la présidence de l’Udbn (Union pour le Développement du Bénin Nouveau), les militants et militantes de cette formation politique ont décidé d’aller en congrès extraordinaire afin de procéder au remplacement du poste vacant. Ce sera le dimanche prochain à partir de 9 heures à la salle rouge du Palais des congrès de Cotonou. Malgré les pronostics qui vont en faveur de l’Honorable Claudine Prudencio, présidente fondatrice de l’Udbn, on apprend de sources proches du Secrétariat de ce parti politique, que d’autres candidatures et pas des moindres sont annoncées pour le poste du président.Toute chose qui confirme la démocratie au sein d cette formation qui ne cesse de gagner la confiance...
(APA 18/10/13)
Ils viennent de 36 pays pour ce Congrès africain prévu du 21 au 24 octobre 2013 à Yaoundé. La rencontre est organisée par le Centre du riz pour l’Afrique (AfricaRice), l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Institut de recherche agricole pour le développement (IRAD). L’édition 2013 est placée sous le thème: «[i Science rizicole pour la sécurité alimentaire à travers le développement de l’agriculture familiale et de l’industrie agroalimentaire en Afrique». Les travaux seront menés sous forme d’un forum réunissant les représentants des secteurs privé et public, les partenaires au développement, les décideurs politiques, les investisseurs, les producteurs, les distributeurs, et les transformateurs. Il s’agira de fournir une plateforme de discussions sur la science et la...
(Congo-Site 18/10/13)
La première conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA) s’est tenue le 17 octobre 2013 à Ouagadougou (Burkina Faso), dans le cadre de la commémoration du 20ème anniversaire de cette organisation. L’occasion a permis de dresser le bilan des 20 ans de l’organisation et de dégager des perspectives pour les prochaines années, en vue de la croissance économique des Etats membres. «OHADA, 20 ans déjà : bilan et perspectives», tel a été le thème de cet anniversaire, marqué par la présence de huit chefs d’Etats, notamment Blaise Compaoré du Burkina Faso, Denis Sassou N’Guesso du Congo ; Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire ; Michel Djotodia de la RCA...
(Xinhua 18/10/13)
ABIDJAN, (Xinhua) -- Plusieurs chefs d'Etat africains ont tenu récemment un conclave à Ouagadougou dans le cadre du projet de construction de la boucle ferroviaire, devant relier cinq capitales de la sous-région, entre autres Abidjan ( Côte d'Ivoire), Ouagadougou (Burkina Faso), Niamey (Niger), Cotonou (Bénin) et Lomé (Togo). De l'avis de plusieurs experts, la contribution de projet à renforcer la coopération entre les pays de la zone ne souffre d'aucun doute. Pour ceux-ci, cette initiative sous régionale a pour ambition le renforcement de l'intégration et de la coopération sous- régionale. Ceci, à travers la création des conditions d'une "croissance économique forte et durable" à même d'impacter positivement le quotidien des populations de l'espace en question. "Le rail et le transport...
(Le Matinal 17/10/13)
La salle du peuple du Palais de la République a connu dans la matinée du lundi 14 octobre dernier une ambiance bien étrange au regard de ce qui y est organisé et des déclarations faites par les uns et les autres. En effet, Yayi Boni y avait convié presque tous les corps constitués de la nation pour un soi disant point sur la correction de la Lépi. Mais erreur, l’homme comme à ses habitudes veut encore dribbler les Béninois. Ce qui s’est passé la fois dernière ressemble fort bien à un plan machiavélique encore ourdi par le « Baron d’Ararouna » pour endormir l’esprit des Béninois. En effet, Yayi Boni dit y avoir convié tous les Présidents des Institutions de...
(La Presse du Jour 17/10/13)
La 4ème session extraordinaire ouverte à l’Assemblée nationale le jeudi 03 Octobre 2013 sera clôturée ce jeudi 17 octobre 2013. Ceci sans examiner le projet de loi portant statuts de la fonction publique en République du Bénin.Les parlementaires ne veulent pas examiner le projet de loi portant statuts de la fonction publique en République du Bénin. Ils ont abordé presque tous les projets de loi portant autorisation de ratification d’accords de prêt inscrits à l’ordre du jour de la 4ème session extraordinaire. Mais le projet de statuts de la fonction publique controversé n’a pas été étudié en commission. La menace des enseignants qui ont battu le pavé de l’Assemblée nationale pour demander aux députés de renvoyer sine die le projet...
(L'Autre Quotidien 17/10/13)
En application aux dispositions de la loi 2011-20 du 12 octobre2011 portant lutte contre la corruption et autres infractions connexes en république du Bénin, le président de l’Assemblée nationale à adressé un courrier à tous les députés de la 6ème législature pour leur demander de faire la déclaration de leurs patrimoines à la chambre des comptes de la Cour suprême.Le président de l’Assemblée natio­nale, le Pr Mathurin Coffi Nago est soucieux du respect des textes de la république. Il affiche une réelle volonté d’accompagner les actions de lutte contre la corruption. Il vient d’inviter les députés à se conformer aux dispositions de l’article 3 alinéa 2 et l’article 4 de la loi 2011-20 du 12 octobre 2011 portant lutte contre...
(L'Evènement Précis 17/10/13)
En donnant des instructions fermes pour faire tenir les élections locales, communales et municipales avant la fin de l’année 2013, le gouvernement de Boni Yayi laisse interrogateur plus d’un lorsqu’on sait que rien ne peut se réaliser dans ce sens dans moins de trois mois. Au regard de l’état actuel des préparatifs…Organiser les élections locales, communales et municipales avant la fin de l’année 2013 serait un tour de magie pour le Bénin. Le gouvernement de Boni Yayi y croit pourtant, lorsqu’on s’en tient au communiqué final du dernier conseil des ministres. Extrait : « … Il a été unanimement recommandé aux membres du COS-LEPI notamment à son président, de prendre les dispositions qui s’imposent pour rendre disponibles la LEPI et...
(Adjinakou 17/10/13)
Les députés mettront un terme ce jour à la quatrième session extraordinaire de l’année 2013. Pendant deux semaines, les députés de la sixième législature ont suspendu leur vacance parlementaire pour répondre à l’appel du chef de l’Etat qui a demandé la convocation de cette session extraordinaire. Malgré la disponibilité des députés, tous les points inscrits à l’ordre du jour pour cette session n’ont été appelés en plénière.Le gouvernement pour avoir l’autorisation de ratification de certains accords de crédits auprès des banques partenaires, l’exécutif a demandé au parlement la convocation d’une session extraordinaire pour se prononcer sur ces différents dossiers. Au total 12 points étaient inscrits à l’ordre du jour pour cette session. Pendant les deux semaines que doit durer cette...
(24 heures au Bénin 17/10/13)
Au-delà de la correction de la Liste électorale permanente informatisée (Lépi), la rencontre de ce lundi entre le Chef de l’Etat et les acteurs politiques était également celle des règlements de comptes. Le Président Yayi Boni en a profité pour mettre en cause le deal qu’il y avait entre lui et le président du Parti du renouveau démocratique (Prd), Me Adrien Houngbédji autour de la désignation des Daa et Cca de Sèmè-Podji. Ce dernier est sans nul doute victime de son opposition à la révision de la Constitution. Depuis que le Parti du renouveau démocratique (Prd) a brandi son carton historique contre la révision de la Constitution, Me Adrien Houngbédji est dans le viseur du Pouvoir en place. Tous les...
(Xinhua 17/10/13)
Le gouvernement béninois envisage de prendre dans un bref délai des mesures pour faire face à l'utilisation des produits toxiques qui présentent de grands risques ou dangers pour les populations, notamment celles qui opèrent dans le secteur informel où le risque d'exposition professionnelle par inhalation est grand, a affirmé mercredi à Xinhua le ministre béninois de l'Environnement chargé de la gestion des changements climatiques du reboisement et de la protection des ressources naturelles et forestières, M. Raphaël Edou. Ces mesures concernent notamment la mise en place des équipements et l'expertise nécessaires pour la prise en charge des cas d'empoisonnement par le mercure et autres métaux lourds, l' élaboration d'une stratégie de communication et d'éducation et la mise en place d'une...
(Sidwaya 17/10/13)
Cinq chefs d’Etat de la sous-région ouest-africaine, à savoir, Blaise Comaporé, du Burkina Faso, Alassane Ouattara, de la Côte d’Ivoire, Mahamadou Issoufou, du Niger, Faure Essozimna Gnassingbé du Togo et Boni Yayi du Bénin, ont échangé, hier 16 octobre 2013 à Ouagadougou, sur le renforcement de la coopération entre leur pays. Ils se sont concertés sur la construction de la boucle ferroviaire, Abidjan-Ouagadougou-Dori-Niamey-Parakou-Cotonou-Lomé.Les chefs d’Etat du Burkina Faso, Blaise Compaoré, de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, du Niger, Mahamadou Issoufou, du Togo, Faure Essozimna Gnassingbé et du Bénin, Boni Yayi, sont engagés à relier leurs pays par le chemin de fer. Ainsi, les dirigeants de ces cinq pays, présents à Ouagadougou dans le cadre du sommet de l’Organisation pour l’harmonisation...
(Le Pays 17/10/13)
Depuis sa création en 2007, par l’homme d’affaires soudanais, Mo Ibrahim, une fois de plus, le prix qui porte son nom n’a trouvé aucun lauréat sur le continent africain.Rappelons ici, que pour l’initiateur de ce prix, il s’agit de récompenser d’anciens chefs d’Etat africains qui ont accepté de jouer le jeu de l’alternance démocratique, qui n’ont pas tenté de « violer » la Constitution de leurs pays, et qui se sont impliqués, après leur départ pacifique du pouvoir, dans des causes chères à l’évolution du continent.Comme on peut le voir, il s’agit là de « critères rigoureux », voire sévères quand on connaît l’état des mœurs et pratiques politiques sur le sol africain.Et, c’est ce qui a conduit le président...

Pages