| Africatime
Lundi 24 Avril 2017
(L'Evènement Précis 05/04/17)
Patrice Talon a mordu la poussière. Il perd à trois points près. La première phase du duel politique du gouvernement du nouveau départ vient de connaitre son épilogue avec l’échec à l’assemblée nationale du vote pour la recevabilité du projet gouvernemental de révision de la constitution. C’est par 60 voix pour, 22 contre et 01 abstention que les députés de la 7ème législature ont rejeté, ce mardi 04 avril 2017, la prise en considération du rapport de recevabilité du projet de nouvelle Constitution. Selon la Constitution actuelle, le projet de révision doit recueillir le vote favorable des 3/4 des députés (soit au moins 63 voix), avant l’étude en amendement dans le fond.Soumis en effet à l’examen des représentants de l’assemblée...
(RFI 05/04/17)
Au Bénin, les députés ont créé la surprise mardi 4 avril en votant contre la prise en considération du projet de révision constitutionnelle voulu par le président Patrice Talon. Le texte ne sera donc pas examiné sur le fond. Il fallait un vote des trois quarts des parlementaires, soit 63 voix. Ils ont été 60 à voter pour, 22 contre et une abstention. C'est un deuxième échec pour le projet présidentiel, après le refus des élus béninois d'examiner la réforme constitutionnelle selon une procédure d'urgence. C’est à la tribune avec des bulletins de couleur rouge, verte et jaune que les députés ont voté : 60 pour, 22 contre, une abstention. La prise en considération du projet de révision est rejetée,...
(Jeune Afrique 05/04/17)
Si la démission de Candide Azannaï a surpris Patrice Talon, elle n’est que l’épilogue d’un long désamour entre le chef de l’État et son désormais ex-ministre délégué à la Défense. Depuis de longues semaines déjà, celui-ci se montrait, en privé, critique envers le régime. En décembre 2016, il avait confié à des proches vouloir prendre un mois de vacances pour réfléchir à son avenir. En réalité, celui qui fut l’un des artisans de la victoire de Talon en mars 2016 ne s’est jamais remis de n’avoir pas été nommé ministre de plein exercice. « Azannaï voulait obtenir l’Intérieur, mais, connaissant son caractère bien trempé, le président a refusé. Il lui a confié la Défense après avoir hésité à le prendre...
(Xinhua 05/04/17)
Des conflits liés à la transhumance transfrontalière se sont éclatés depuis ces dernières semaines dans plusieurs communes du Bénin, notamment entre les agriculteurs dont les champs sont dévastés par les animaux des éleveurs, avec pour conséquences des pertes en vie humaines et des blessés. Lundi 3 avril, une personne est morte et plusieurs autres sont blessées suite à l'affrontement entre agriculteurs béninois et éleveurs nigériens dans la commune de Malanville, a rapporté mardi l'Agence Bénin Presse. Selon cette même source, Oumarou Assan, éleveur âgé d'une vingtaine d'années, a trouvé la mort et plusieurs personnes sont gravement blessées dans ces affrontements nés d'une dispute entre le regretté Nigérien Assan qui faisait paître son troupeau dans le périmètre du champ de riz...
(24 heures au Bénin 05/04/17)
Le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique, Monsieur Makhtar Diop, effectuera une visite de travail au Bénin du 6 au 8 avril 2017. Il s’agit de sa première visite au Bénin depuis sa nomination au poste de vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique. Cette visite permettra à Monsieur Diop de rencontrer les autorités du pays et de discuter du partenariat entre la Banque mondiale et la République du Bénin. Au cours de sa visite, Monsieur Diop s’entretiendra avec Son Excellence Monsieur Patrice Talon, Président de la République, et aura une réunion de travail avec les membres du gouvernement. Il effectuera également quelques visites de terrain afin d’évaluer l’impact des projets financés par la Banque mondiale au Bénin. Monsieur...
(Matin Libre 05/04/17)
De sources bien crédibles, le chantre de la Rupture, du Nouveau départ et du Bénin révélé se préparait pour un show samedi prochain à 21 heures. On pourrait imaginer que cette sortie de Patrice Talon serait consacrée en grande partie à son bilan des 12 mois passés à la tête du pays. Mais, faut-il le souligner, ce show était envisagé dans l'espoir que le OUI allait l'emporter après le vote à l'Assemblée nationale pour juger de la recevabilité ou non du projet constitutionnel envoyé aux députés en vue de la révision de la loi fondamentale de décembre 1990. Grosse désillusion pour Patrice Talon, c'est le bulletin rouge (NON) qui a déjoué les pronostics parce que le vote des 63 députés...
(APA 05/04/17)
Les députés béninois ont rejeté mardi, au cours d’une séance plénière, par 60 voix pour et 22 contre et une abstention, le rapport relatif au projet de révision de la constitution du 11 décembre 1990, objet de remous socio-politique depuis plusieurs semaines. Au terme d’une plénière qui aura duré plus de dix heures de débats houleux, soixante députés ont jugé irrecevable le projet introduit par le régime Patrice Talon et qui est dénoncé par la classe politique, les responsables des organisations de la société civile et des professionnels de droit. Selon les articles 156 de la constitution en vigueur, aucune procédure de révision ne peut être engagée ou poursuivie lorsqu’il est porté atteinte à l’intégrité du territoire, la forme républicaine...
(Xinhua 05/04/17)
La ministre ghanéenne des Affaires étrangères, Shirley Ayorkor Botchway, effectue une visite à Cotonou, en vue du renforcement de la coopération bilatérale entre son pays et le Bénin, a appris mardi Xinhua, de source diplomatique dans la capitale économique béninoise. Selon cette source, proche du ministère béninois des Affaires étrangères et de la coopération, la cheffe de la diplomatie ghanéenne est porteuse d'un message du président ghanéen, Nana Akufo-Addo, à son homologue béninois, Patrice Talon. Ainsi, explique la même source, au cours de son séjour au Bénin, Mme Shirley Ayorkor Botchway, va rencontrer son homologue béninois, Aurelien Agbénonci et le chef de l'Etat béninois en vue de discuter des sujets liés au renforcement de la coopération entre les deux pays...
(Xinhua 05/04/17)
COTONOU, (Xinhua) -- Les autorités politiques béninoises et françaises, ont décidé de la mise sur pied d'une commission mixte de coopération en vue de discuter la question de la récupération des objets royaux emportés par l'armée française lors de la conquête de novembre 1892. Le ministre béninois des Affaires étrangères et de coopération, Aurelien Agbénonci, sur les ondes de la Télévision publique béninoise à son retour de Paris, où il est allé discuter avec les autorités françaises sur le processus du rapatriement de ces objets royaux, a affirmé lundi tout son optimisme à l'aboutissement de la démarche du gouvernement béninois. "L'espoir est encore permis, je suis assez optimiste quant à l'aboutissement de notre démarche. Mais cela nécessite du travail, de...
(RFI 04/04/17)
Au Bénin, les députés se retrouvent ce mardi 4 avril à l'Assemblée nationale. Ils vont se prononcer sur le principe d'une révision de la Constitution à partir du texte soumis par le président Patrice Talon. Si le vote est positif, les parlementaires discuteront du texte sur le fond. Mais les opposants à la révision ont prévu d'empêcher le travail des députés. C'est ce mardi matin que la commission des Lois va présenter son rapport sur le projet de révision. Après un débat général et une séance de questions-réponses, en présence du ministre de la Justice Joseph Djogbenou, les députés vont se prononcer sur la prise en considération du texte. Si les trois quarts des parlementaires votent pour, il repartira en...
(ABP (Bn) 04/04/17)
Cotonou - La Cour d’assises de Cotonou a renvoyé lundi à une session ultérieure, le dossier de Gilbert Honvou et consorts, septième dossier inscrit au rôle de ladite session pour absence de la pièce d’enquête de moralité. Présents à la barre et accusés d’association de malfaiteurs, vol à mains armées, les sieurs Gilbert Honvou, Atèmènou Adrien Sognigbé, Félix Mikinhouessé et Yessoufou Mitchidigni, n’ont pu être fixés sur leur sort pour défaut de la pièce « enquête de moralité », objet de long débat entre le ministère public et les avocats des accusés détenus depuis le 30 mai 2008 pour association de malfaiteurs et vol à mains armées. Mes Gildas Hervé Soukpon, Ibrahim Salami, Gilbert Y. Houédan et Mousbaye Padonou-Aminou, avocats...
(L'Evènement Précis 04/04/17)
La phase décisive de la tournée entamée par le Front pour un sursaut patriotique (FSP)vers les anciens Présidents de la République s’est poursuivie dans la matinée de ce lundi 3 avril 2017. Après leur descente au domicile de l’ancien président Nicéphore Dieudonné Soglo, ces acteurs ont été reçus par l’ancien président et leader charismatique des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE), Boni Yayi. L’objectif de cette descente est d’informer l’ancien chef d’Etat sur leurs inquiétudes et amertumes par rapport à la situation nationale. Une situation qui, à en croire le Coordonnateur des FCBE, Eugène Azatassou, révèle que le projet actuellement soumis à l’Assemblée nationale n’est pas la priorité du peuple. Il faut s’atteler à résoudre les problèmes auxquels font...
(Le Matinal 04/04/17)
Le processus de restitution des biens culturels béninois détenus par la France connait une avancée considérable. C’est ce qu’on retient du point de presse fait, lundi 3 avril 2017, par le Ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci. Le Ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci, s’est livré hier lundi 3 avril 2017, à un exercice de reddition de comptes. Cette sortie médiatique du N°1 de la diplomatie béninoise fait suite à la mission effectuée en République française, du jeudi 30 mars au lundi 3 avril 2017. La visite s’inscrivit dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale entre le Bénin et la France. Durant son séjour en terre française, Aurélien Agbénonci a...
(Agence Ecofin 04/04/17)
Dimanche, Jean-Claude Houssou, le ministre béninois de l’Energie, accompagné de l’ambassadeur de Norvège, Jens-Petter Kjemprud (photo) se sont rendus en haute mer pour constater des fuites de pétrole sur cinq des six plateformes pétrolières du pétrolier norvégien Saga Petroleum. Entre octobre 1982 et août 1985, cette société produisait au large des côtes de Sèmè-Podji, jusqu’à 8000 barils de pétrole par jour sur trois puits. Mais elle a dû abandonner ses activités en raison de difficultés financières. Au terme de la visite, les deux responsables ont confirmé la situation aux micros de la presse locale. « Le pétrole coulait. Nous avons vu du pétrole sur l’eau », a expliqué le diplomate norvégien, selon des propos rapportés par le quotidien d’informations La...
(L'Evènement Précis 04/04/17)
La Confédération des syndicats des travailleurs du Bénin (Cstb) de Paul EssèIkorentre dans la phase active des mouvements de débrayage sous le régime Talon. Après une analyse de l’actualité et de la gouvernance chaotique du régime actuel , la Cstb a décidé,après plusieurs actions de mise en garde, d’observer une grève d’avertissement 24 heures. Ainsi, la journée du jeudi 06 avril 2017, restera une journée passive aux travailleurs du secteur public et du secteur privé du Bénin. Au cœur du mouvement, au total 07 points revendicatifs à résoudre avant la reprise des activités, sans quoi,le mouvement passera à sa vitesse supérieure. C’est sous cette forme que la Cstb entend souhaiter joyeux anniversaire au Président Talon, qui serait en train de...
(24 heures au Bénin 03/04/17)
Le contenu du projet de révision de la constitution du 11 décembre 1990 a été le principal sujet de discussion des échanges politiques à la Fondation Friedrich Ebert ce jeudi 30 mars 2017 à Cotonou. De cette séance qui a rassemblé les grandes personnalités comme Abraham Zinzindohoué, Mathias Hounkpè, Ibrahim Salami, Orden Alladatin et Prof Maurice Ahanhanzo-Glèlè, il convient de retenir que le texte malgré des avancées, reste perfectible dans le fond et la forme. Si l’ancien ministre de la Justice Abraham Zinzindohoué et le politologue Mathias Hounkpè ...
(RFI 03/04/17)
Au Bénin, alors que la révision de la Constitution fait la Une de l'actualité, le Programme de vérification des importations reprend ce lundi 3 avril au port de Cotonou, selon une décision prise en conseil des ministres le 15 mars. Le PVI est un contrôle de la valeur des marchandises entrant au Bénin afin que les taxes soient payées comme il se doit. C'est la société Benin Control qui gère ce programme d'appui à la douane et, si on en parle, c'est parce que le président Patrice Talon dirigeait son conseil d'administration et qu'il a été au centre...
(RFI 03/04/17)
Au Bénin, le débat sur la révision de la Constitution est toujours vif. Le projet prévoit notamment un mandat unique de six ans pour le président, le financement public des partis mais aussi l'interdiction de détention et de garde à vue pour les membres du gouvernement en fonction ainsi que pour le chef de l'Etat. Pour la première fois depuis que texte a été envoyé à l'Assemblée nationale il y a dix jours, le gouvernement s'est exprimé. Son porte-parole, le garde des Sceaux Joseph Djogbenou, a répondu aux critiques en présence de plusieurs ministres. « Nos contradictions sont passagères », assure Joseph Djogbénou aux opposants qui dénoncent un renforcement du pouvoir du président. Il donne des exemples du contraire :...
(L'Evènement Précis 03/04/17)
La vision du chef de l’Etat Patrice Talon de faire du secteur agricole le pôle du développement économique a de belles perspectives devant amener à sa concrétisation. L’Association Sasakawa pour l’Afrique, reconnue pour ses nombreuses prouesses dans ce secteur, s’est engagée dans la relance du secteur pour le bien-être des petits producteurs. L’initiateur de l’arrivée de cette délégation Sasakawa au Bénin est le président Nicéphore Dieudonné Soglo, membre du Conseil d’administration de l’Association, a réaffirmé toute sa confiance à l’engagement de cette association bienfaitrice. Au détour d’une interview, le président Soglo soutient l’apport de l’Association au développement du secteur agricole et à l’application des projets de ce secteur avec le Programme d’actions de son gouvernement. L’Evénement Précis : Monsieur le...
(L'Evènement Précis 03/04/17)
La décision du gouvernement béninois a reçu une adhésion populaire sans précédent. Sur l’initiative du Conseil représentatif des associations noires (CRAN), des soutiens importants, au plan national et international se démarquent en faveur du Bénin. C’est ainsi qu’est né un Collectif des députés français et béninois soutenus par des rois béninois. Dans sa publication du 30 mars 2017, Le Monde publie une Tribune de ces députés qui rappellent : « qu’il existe en France une Commission scientifique nationale des collections, dont la mission est justement de déclasser les objets soumis à son examen, en vue d’une éventuelle restitution. Quand des objets du patrimoine ont été volés, la Commission peut les déclasser en vue d’une restitution intégrale. Par conséquent, ces biens...

Pages