Lundi 29 Mai 2017
(L'Evènement Précis 12/05/17)
Quinze (15) députés de l’alliance des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) et alliés viennent de suspendre leur participation aux activités politiques de la Coordination nationale de l’alliance. L’honorable Benoit Dégla et 14 autres députés de la famille politique de l’ancien président de la république et alliés ont, à travers une déclaration rendue publique ce jeudi 11 mai 2017, déploré la manière dont les choses sont gérées au sein du groupe. Ils ont alors décidé de se retirer momentanément de l’alliance et ont déclaré leur soutien au Programme d’actions du gouvernement (PAG) du Président Patrice Talon. Lire l’intégralité de leur déclaration et la liste des 15 députés signataires. DECLARATION DE PRESSE DU GROUPE DES 15 DEPUTES FCBE & ALLIES...
(Le Matinal 12/05/17)
La nouvelle a éclaté hier, jeudi 11 mai 2017, au Palais des gouverneurs, avec les déclarations politiques de deux blocs de députés, qui soutiennent désormais les actions du gouvernement. La presse parlementaire annonçait avec insistance, le grand bouleversement qui devrait intervenir, sans délai, au regard des démissions en cascade ces derniers jours. L’opinion est désormais fixée depuis hier, après la lecture de la déclaration à la tribune de l’Assemblée nationale du Bloc de la majorité parlementaire (Bmp) par le professeur Mathurin Coffi Nago, porteur de la bonne nouvelle pour l’Exécutif. L’émissaire des 59 députés signataires de la déclaration de naissance du Bmp a affirmé que le Bloc a pour vocation de soutenir résolument le Gouvernement du Président Patrice Talon dans...
(Agence Ecofin 12/05/17)
La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et l’Aera Group ont créé BOAD-CO2, la première facilité carbone de l’Afrique de l’Ouest. L’objectif de cette entité est de simplifier et d’accélérer l’accès des projets élaborés dans la région à la finance carbone. Pour y parvenir, l’institution financière préfinancera les certifications de projets qui permettront aux différentes initiatives réduisant les émissions de CO2 de mesurer leurs performances carbone et d’obtenir des crédits carbone qui leur fourniront des revenus supplémentaires. Concrètement, il s’agira d’appuyer les différents projets dans l’obtention des enregistrements internationaux adéquats et dans la mise en place d’un mécanisme de monétisation de leur réduction de CO2. « La dynamisation des opportunités liées à la finance climatique au bénéfice de la zone UEMOA...
(APA 12/05/17)
Le Bénin est attendu à la quatrième édition des Jeux de la Solidarité islamique qui s’ouvre ce vendredi à Bakou en Azerbaïdjan, avec une équipe de neuf athlètes inscrits dans sept disciplines. En athlétisme, le Bénin sera représenté par Roméo N’tia (saut en longueur), Odile Ahouanwanou (100m haie et poids) et Noelie Yarigo (800m). Ils s’ajoutent au judoka, Celtus Dossou-Yovo, au Taekwondoka,Rostand Kiki, à la tenniswoman de table, Ziadath Akadiri, à la karatéka, Océane Ganeiro, au tennisman, Magloire Yakpa, et au pratiquant de Wushu, Adanzé Ezekiel. Le ministre des Sports, Oswald Homéky, et le président du Comité national olympique et sportif (Cnos-Bénin), Julien Minavoa, sont à pied d’œuvre pour que les athlètes voyagent dans de très bonnes conditions. Organisée par...
(Afrik.com 11/05/17)
Alors que les planteurs d’anacarde tentent de gagner dignement leur vie au Bénin, l’Etat vient freiner leur dure action. Dans son article, Mauriac AHOUANGANSI, dénonce le prix de la noix de cajou imposé par l’Etat béninois. Déconnectés du marché, un prix rigide ne ressemble à rien. En plus, une nouvelle taxe de 50 Fcfa s’applique désormais sur les exportations de noix de cajou. De quoi dissuader les producteurs qui avançaient dans un environnement hostile qui compliquait déjà leur business avant ces nouvelles mesures. Les planteurs d’anacarde découvrent toute la profondeur du manque de liberté... Depuis le 06 avril 2017, le conseil des ...
(APA 11/05/17)
L’Etat du Bénin a collecté ce mercredi 38,5 milliards FCFA (environ 61,600 millions de dollars) sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) à l’issue de son émission par adjudication de bons et obligations du trésor, a appris APA auprès de l’agence UMOA-Titres basée à Dakar. Cet Etat sollicitait via son trésor public, 35 milliards FCFA (1 FCFA équivaut à 0,0016 dollar). Mais, il a finalement retenu 38,5 milliards sur un montant total de soumissions de 44,536 milliards FCFA. Ce qui correspond à un taux de couverture du montant mis en adjudication de 127,25%. Le montant des soumissions retenues varie selon le type de titre public. Pour les bons du trésor à 182 jours, 5,155 milliards...
(Agence Ecofin 11/05/17)
La session 2017 de la Conférence des Ministres de l’Education des États et Gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) a pris fin ce mercredi à Cotonou, a constaté APA. Cette rencontre de haut niveau entamée lundi, a été consacrée à l’étude et à la validation des dossiers à soumettre à la session ministérielle de 2018 prévue au Canada, notamment le thème qui sera développé à ladite rencontre. « Ces dernières années, la Confemen a travaillé à renforcer sa notoriété, sa crédibilité, la visibilité auprès la communauté internationale » a expliqué Jacques Ki Bouréima, Secrétaire général de la Confemen. Le Représentant de l’administration générale de l’Organisation internationale de la francophonie (Oif), Emile Tanawa, apporte son soutien à cette session : « Nous...
(APA 11/05/17)
Le cycliste burkinabè Mathias Sorgho a remporté au sprint mercredi, la 14e édition du tour international du Bénin devant son compatriote Abdoul Aziz Nikiéma. Le coureur burkinabè Mathias Sorgho, tenant du maillot jaune le plus convoité, a bouclé les 157 km entre Parakou et Save en 4h17mn, soit une moyenne de 39,519km/h devant son compatriote Aziz Nikiéma. L’Ivoirien Bassirou Konté est arrivé en 3e position avec un écart de 36,5 secondes. Le premier point chaud de Papane a été remporté par le Burkinabè Salifou Yarbanga avant que son compatriote enlève le 2e sprint intermédiaire de Kilibo. Yarbanga a ensuite remporté le 3e et dernier point chaud de Gogoro. Le Burkina Faso occupe donc la première place au classement général par...
(Le Matinal 10/05/17)
Le Président de la République Son Excellence Monsieur Patrice Talon à la tête d’une délégation composée du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, Monsieur Aurelien Agbenonci, du Ministre de l’Economie et des Finances, Monsieur Romuald Wadagni , et de quelques membres de son cabinet , effectue depuis ce matin une visite de travail à Nairobi au Kenya sur invitation du Président Uhuru Kenyatta. La délégation béninoise a été accueilli dans la matinée de ce mardi 9 mai 2017 à l’aéroport Jomo Kenyatta de Nairobi par le Ministre kenyan du plan et de la décentralisation Monsieur Hon Mwangi Kiunjuri. Après les civilités d’usage, le Chef de l’Etat a été convié aux honneurs militaires, accompagnés des hymnes nationaux des deux...
(Matin Libre 10/05/17)
La fin des travaux sur la proposition de la loi portant code numérique en République du Bénin n’est pas pour sitôt à l’Assemblée nationale. Hier mardi 9 mai 2017, la séance plénière consacrée à la poursuite de l’examen du rapport de la commission sur cette proposition de loi a été encore suspendue pour absence du gouvernement. Le ministre de la communication et de l’économie numérique qui devrait le représenter est permissionnaire. Les amendements continuent sur chaque article de cette proposition de loi. C’est cette étape qui caractérise actuellement les travaux en plénière. Il faut avouer que Les députés s’y attellent afin de doter le Bénin d’une législation en la matière. La proposition de loi portant code numérique en République du...
(ABP (Bn) 10/05/17)
Cotonou - En visite de courtoisie ce mardi soir à la bourse du Travail de Cotonou, la ministre du Travail, de la fonction publique et des affaires sociales, Adidjatou Mathys a assuré aux secrétaires généraux des centrales et confédérations syndicales que les conditions de vie et de travail seront améliorées au Bénin. Cette visite du ministre qui vise à rassurer les partenaires sociaux de la bonne foi du gouvernement en vue d’apaiser et renforcer le dialogue social. « Lors de la célébration de la fête du travail le 1er mai passé, le gouvernement a reçu un lourd cahier de doléances des mains des responsables syndicaux », a expliqué la ministre soulignant que son ministère va y travailler pour donner satisfactions...
(RFI 10/05/17)
Au Bénin, un conflit entre éleveurs et agriculteurs a fait sept morts le mois dernier dans la basse vallée de l’Ouémé, au sud du pays, à la frontière avec le Nigeria. Ces échauffourées sont malheureusement monnaie courante dans cette région, qui accueille chaque année les éleveurs du Niger et du Nigeria venus chercher des pâturages pendant la saison sèche. Mais les évènements du mois d’avril sont liés à deux phénomènes nouveaux : le changement climatique et le vol de bétail. Pays côtier, le Bénin accueille chaque année les troupeaux venus du Sahel durant la saison sèche. Pour réguler cette transhumance, les autorités ont déterminé des dates pour chaque zone d’accueil. Mais pour éviter les conflits, il faut aussi des infrastructures,...
(Agence Ecofin 10/05/17)
La République du Bénin et celle du Niger, ont versé environ 159 millions $ pour importer de l’électricité du Nigéria. C’est ce qu’a révélé la Nigeria Bulk Electricity Trader (NBET) dans un communiqué rapporté par le site d’informations nigérian The Sun. Ledit communiqué a été rendu public à la sortie de la 15ème rencontre mensuelle entre le ministre de l’énergie, Babatunde Fashola, et les acteurs du secteur énergétique. « La NBET rapportant les paiements effectués par les clients internationaux a indiqué que la NIGELEC (Niger) et la CEB (Bénin) ont versés 159 773 116,61 millions $ en guise de frais d’électricité. Cette somme a été transférée aux producteurs et services ayant fourni de l’énergie aux deux nations, » indique le...
(Le Matinal 10/05/17)
La vision et le pragmatisme du chef de l’Etat lui font de plus en plus engranger des soutiens politiques. Et pas des moindres et des plus étranges. De Barthélémy Kassa à François Abiola, en passant par Gbadamassi, Arifari-Bako, et Okounlola, la messe du yayisme semble avoir été déjà dite. Le requiem aussi Au-delà, c’est déjà une arme pour étouffer l’axe Yayi-Ajavon-Koutché. Depuis quelques mois, il est étrange de remarquer le retour au devant de la scène politique d’anciens ministres, « yayistes » bon teint. Par exemple, la semaine écoulée, lors de la tournée de vulgarisation du Pag par le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané dans le Septentrion, ce sont les ministres Nassirou Bako-Arifari et Barthélémy Kassa qui, ouvertement, ont soutenu...
(ABP (Bn) 10/05/17)
Porto-Novo,– Dakpè Sossou, deuxième secrétaire parlementaire à l’Assemblée nationale a annoncé, au début de la séance plénière ce mardi dirigée par Me Adrien Houngbédji et au titre des communications, la démission de plusieurs députés de quatre groupes parlementaires. Ils sont quinze députés à avoir déposé les lettres de démission de leur groupe parlementaire respectif. Justin Adjovi, Jean-Marie Allagbé, Valentin Djènontin et Garba Yaya ont signifié leur démission du groupe parlementaire « République, Nouvelle dynamique, cohésion et action » dirigé par le député Essou Pascal pour des raisons de convenance personnelle. Dans le groupe « République et unité nationale » dirigé par André Okounlola, ce sont les députés Yarou Kiaré, Bako Idrissou, Degni Léon, Ba-Guéra Chabi, Gounou Sanni qui ont notifié...
(AFP 10/05/17)
La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) est devenue officiellement mardi la première organisation régionale à adopter un plan d'élimination de l'apatridie, lors d'une conférence ministérielle à Banjul, la capitale gambienne. Le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a lancé en novembre 2014 une campagne pour éradiquer à l'horizon 2024 ce phénomène de privation de nationalité, qui concerne des millions de personnes. En Afrique de l'Ouest, l'apatridie, due notamment à des législations restrictives en matière de transmission de la nationalité, concerne surtout la Côte d'Ivoire, où vivent de nombreux apatrides provenant du Burkina Faso. C'est d'ailleurs dans la capitale économique ivoirienne, Abidjan, que les 15 Etats membres de la Cédéao ont adopté le 25 février 2015...
(RFI 10/05/17)
La lutte contre l'apatridie a fait un pas de plus mardi 9 mai en Afrique de l'Ouest. Un sommet réunissait à Banjul le Haut-commissariat aux réfugiés (HCR), aussi en charge de l'apatridie, et les Etats de la Cédéao. Après la déclaration d'Abidjan en 2015, un plan d'action a été signé par les ministres de la Cédéao pour s'entendre autour de mesures concrètes afin de mettre fin à la situation d'apatridie. Une première au monde. Car être apatride, soit sans nationalité, a beaucoup de répercussions sur la stabilité des pays et la vie quotidienne des personnes concernées. Pour cette jeune fille de 21 ans, être apatride c'est une réalité de tous les jours. A sa naissance, en Gambie, elle n'a pas...
(Xinhua 09/05/17)
Le président béninois, Patrice Talon, effectuera mardi une visite d'amitié et de travail de 72 heures à Nairobi au Kenya, annonce lundi à Cotonou, un communiqué du ministère béninois des Affaires étrangères et de la coopération. Le président béninois participera, respectivement les 10 et 11 mai à Nairobi, à la Table ronde et à la 17ème Assemblée générale de l'Agence pour l'Assurance du Commerce en Afrique (ACA) dont les assises sont placées sous son parrainage. Selon le communiqué, le président béninois aura au cours de son séjour des entretiens ...
(Le Monde 09/05/17)
L’ancien premier ministre béninois salue la connaissance du continent du nouveau président français, et sa naissance après la décolonisation. Propos recueillis par Olivier de Souza (contributeur Le Monde Afrique, Cotonou) L’ex-premier ministre du Bénin, Lionel Zinsou, connaît le président français nouvellement élu pour avoir travaillé avec lui à la banque Rothschild et avoir été l’un de ses soutiens durant la campagne. Il livre une première analyse au Monde Afrique de ce que ...
(APA 09/05/17)
Le Chef de l’Etat béninois, Patrice Talon, va entamer demain, mardi, une visite officielle au Kenya, au cours de laquelle il sera reçu par son homologue kenyan, Uhuru Kenyatta. Pendant son séjour, le chef de l’Etat béninois va parrainer les 10 et 11 mai à Nairobi, la 17ème Assemblée Générale de l’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique (ACA), indique un communiqué officiel En marge de cette activité, le président Patrice Talon tiendra avec son homologue kenyan des discussions sur plusieurs questions d’intérêts communs pour les deux pays et visitera des sites de projets économiques réalisés dans ce pays. Au Kenya, Patrice Talon sera en contact avec des partenaires multilatéraux et bilatéraux ainsi que des opérateurs économiques kényans, ajoute le...

Pages