Lundi 25 Septembre 2017
(Afrique sur 7 31/08/17)
Et l’Afrique embrase le CFA…A l’instar de Kémi Séba au Sénégal, des Béninois ont aussi brûlé des billets de francs CFA pour dire non au Colonialisme et soutenir entièrement le combat du couple Séba. La question du franc CFA crée de jour en jour la polémique en Afrique, et les panafricanistes ont décidé de bien en découdre avec. Comme une tache d’huile, l’affaire des francs CFA brûlés se répand dans toute l’Afrique à une vitesse inimaginable. D’abord, au Sénégal, l’activiste panafricaniste Kémi Séba, à la place de la République sénégalaise, avait brûlé un billet de 5000 francs CFA...
(Le Monde 31/08/17)
Les opposants à la monnaie partagée par quinze Etats africains, et garantie par le Trésor français, redoublent d’ardeur et de créativité depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Des photos de francs CFA mis à frire à la poêle ou glissés entre deux tranches de pain façon hot-dog… Les opposants à cette monnaie partagée par quinze Etats africains, et garantie par le Trésor français, redoublent d’ardeur et de créativité depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Ce sursaut d’acrimonie a été déclenché par les rebondissements judiciaires touchant l’un des contempteurs les plus virulents du système : le Franco-Béninois Kémi Séba. Mardi 29 août, ce militant radical de la cause noire a été relaxé par un tribunal de Dakar (Sénégal) où...
(RFI 31/08/17)
Bolloré se renforce dans la logistique et le transport portuaire en Afrique. Epaulé par un consortium de trois groupes internationaux, le groupe français a repris une partie des activités de l'un de ses concurrents en difficulté, le groupe Necotrans placé en redressement judiciaire il y a deux mois. Bolloré est donc davantage présent sur ses marchés traditionnels : Côte d'Ivoire, Bénin, Togo, Cameroun et Burkina Faso. En affaires plus qu'ailleurs, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Le groupe Bolloré vient de le démontrer en rachetant une grande partie des activités de son concurrent Necotrans sur le continent africain. Necotrans, groupe familial français, avait été placé en redressement judiciaire il y a deux mois, étranglé par sa dette...
(APA 30/08/17)
Le tribunal hors classe de Dakar a relaxé, mardi après-midi, l'activiste franco-béninois Kémi Séba et son co-accusé Alioune Iba Abatalib Sow arrêtés le 25 août dernier pour avoir brûlé publiquement un billet de banque de 5000 f CFA lors d'une manifestation dans la capitale sénégalaise. Leur procès pour altération d'un billet de banque et complicité était prévu mardi matin avant d'être renvoyé à cet après-midi. Des organisations de la société dont les Front anti-CFA et anti-Ape, le mouvement Y en a marre, étaient fortement mobilisées au tribunal de Dakar. M. Séba, président de l'Ong Urgences panafricanistes a été cueilli, vendredi matin à son domicile, par des éléments de la Division des investigations criminelles (Dic)...
(APA 30/08/17)
Le Bénin est désormais le troisième pays africain à accueillir le Centre régional des cultures maraîchères de la zone côtière de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, après la Tanzanie en 1990 et le Mali en 2003. La signature de l’accord de siège a eu lieu lundi, au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération à Cotonou. Et c’est l’Institut international d’agriculture tropicale (Iita) dans la commune d’Abomey-Calavi qui servira de cadre à ce centre d’incubation. Appelé en anglais World vegetable center, le Centre mondial des cultures maraîchères veut désormais être à l’écoute des acteurs de la filière des cultures maraîchères de la zone côtière de l’Afrique de l’Ouest et des pays de l’Afrique centrale, à partir du Bénin...
(Xinhua 30/08/17)
La communauté musulmane du Bénin va célébrer le vendredi 1er septembre prochain, la fête d'Aïd-el-Kébir communément appelée la Tabaski, au cours de laquelle tout fidèle musulman doit sacrifier un mouton pour perpétrer l'acte du prophète Ibrahim, a-t-on appris mardi Xinhua, de sources officielles à Cotonou. Selon un communiqué du ministre béninois du Travail, de la Fonction publique et des Affaires sociales, publié ce même jour à Cotonou, le gouvernement béninois a déclaré la journée du vendredi 1er septembre prochain fériée, chômée et payée sur toute l'étendue du territoire national en vue de permettre à la population en général et aux musulmans du pays en particulier, de bien célébrer cette fête religieuse. Ainsi, à moins de trois jours de la célébration...
(APA 30/08/17)
En ce mercredi matin, soit trois jours avant la célébration au Bénin de la fête de la Tabaski, les foirails de Cotonou et de ses environs sont peu animés. La faute à la cherté des moutons dont se plaignent tous ceux qui se sont heurtés à l’intransigeance des vendeurs. Les marchés de bétail de Zongo à Cotonou et de Djeffa, situé à 15 kilomètres environ sur l’autoroute Cotonou / Porto-Novo, témoignent de ce climat inhabituel à l’approche d’une des plus grandes fêtes musulmanes. Dans ces deux lieux de négoce, les nombreux commerçants burkinabè, nigériens et maliens qui arrivent dans un incessant ballet avec leurs milliers de moutons sont dans l’attente des clients béninois et nigérians. Pour Ousmane Mouhamadou, secrétaire général...
(Xinhua 30/08/17)
La municipalité de Cotonou a adhéré ce mardi le projet "Grand Noué", un programme prioritaire du gouvernement béninois, visant à moderniser les cinq grandes villes du sud du Bénin, a constaté Xinhua sur place. Les cinq villes du sud sont Cotonou, Porto-Novo, Sèmè -Kpodji, Abomey Calavi et Ouidah. L'accord cadre de ce partenariat entre l'Etat central et la municipalité de Cotonou pour la mise en œuvre du projet de modernisation de la capitale économique béninoise, a été signé ce même jour entre le ministre béninois du Cadre de vie et du Développement durable, José Didier Tonato, et le maire intérimaire de Cotonou, Isidore Gnonlonfoun. S'exprimant à cette occasion, M. Tonato a indiqué que la modernisation des villes béninoises est d'une...
(24 heures au Bénin 30/08/17)
Le Bénin reprend ses exportations d’ananas en direction de l’Europe, après avoir adopté la technologie nucléaire pour vérifier la qualité de sa production. Le gouvernement béninois avait suspendu les exportations d’ananas le 15 décembre 2016, après que des contrôles à différents points d’entrée en Europe eurent révélé la présence d’une concentration d’éthéphon supérieure au volume autorisé. L’éthéphon est une substance chimique qui permet de réguler la croissance de certains fruits et légumes. Pour répondre aux exigences de leurs clients européens qui préfèrent des ananas à peau jaune, les producteurs béninois ont dû recourir à cet organophosphoré, autorisé en agriculture. Toutefois, soucieux de donner coûte que coûte cette coloration jaune à leurs fruits, certains agriculteurs en ont abusé. "Il y en...
(ABP (Bn) 30/08/17)
Cotonou - Le collectif des syndicats du secteur de la santé, sauf revirement de dernière heure, déclenche, à compter de ce mercredi 30 août, une grève d’avertissement de 48 heures sur toute l’étendue du territoire national pour dénoncer la conduite des réformes dans le secteur de la santé, a-t-on appris de source syndicale. Joint au téléphone ce mardi, le coordonnateur de l’intersyndicale des ressources humaines en santé (IRHS), Adolphe Houssou, a confié que ‘’ le gouvernement n’a pas réagi aux revendications des travailleurs malgré le sit-in organisé le lundi 22 août dernier. « La situation n’a pas évolué donc la grève tient sur toute l’étendue du territoire national à compter de demain », a-t-il ajouté. Pour se faire entendre du...
(Agence Ecofin 30/08/17)
Selon le journal français Les Echos, le tribunal de commerce de Paris a rendu, le 25 août dernier, son jugement dans le cadre du redressement judiciaire du groupe Necotrans, actif, en Afrique essentiellement, dans la gestion de terminaux portuaires, le secteur pétrolier et gazier, et la logistique minière. La justice française a donc finalement retenu, parmi 15 prétendants, l’offre présentée par le « consortium Bolloré ». Celle-ci comprend les offres conjointes, non solidaires et non dissociables d’African Ports & Corridors Holdings (APCH), véhicule d’investissement basé à Maurice, de Bolloré Africa Logistics (BAL), filiale du groupe Bolloré, du groupe marocain Premium, spécialisé dans la distribution de biens d’équipement. Sans oublier le groupe de construction navale libanais, Privinvest des frères Iskandar et...
(BBC 29/08/17)
Des centaines de personnes ont manifesté lundi dans les rues de Cotonou. Les manifestants, ont à l'occasion, brûlé quelques coupures de 1000 et 500 francs CFA. Ces personnes apportent leur soutien à Kemi Séba, celui-là même qui a brulé la semaine dernière un billet de franc CFA lors d'une manifestation à Dakar. Le franco-béninois, Kemi Séba, plaide pour un abandon du franc CFA et la création d'une nouvelle monnaie par les pays qui l'utilisent. ''Nous avons manifesté notre mécontentement vis-à-vis de cette arrestation qui est injuste et disproportionnée. Nous...
(Le Matinal 29/08/17)
Le député Pascal Essou ne fait plus partie des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe). C’est à travers une déclaration rendue publique le vendredi 25 août 2017 au Ceg 1 d’Aplahoué, qu’il a annoncé sa démission de cette formation politique. En Présence des sages et notables, des députés Dakpè Sossou et Lucien Houngnibo, et du maire de la Commune d’Aplahoué, Casimir Sossou, il a précisé que cet acte vise à amorcer le développement du département du Couffo. Le député Pascal Essou ne milite plus au sein des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe). Il a mis un terme à son appartenance à cette formation politique, vendredi 25 août 2017 en présence d’un parterre de personnalités politiques. L’élu du...
(24 heures au Bénin 29/08/17)
C’est désormais officiel. La Renaissance du Bénin (RB) a rejoint la mouvance présidentielle. L’aile du parti qui se réclame être réformiste compte accompagner le Chef de l’Etat dans la réussite de sa mission. Me Abraham Zinzindohoué l’a annoncé à travers une déclaration qu’il a rendu publique ce week-end au sujet du positionnement du parti sur l’échiquier national politique. Armel TOGNON Déclaration du Bureau politique national de la RB, au sujet du positionnement du parti sur l’échiquier politique national Réuni en session extraordinaire le 25 Août 2017 au siège du Parti à Cotonou, avec le seul point ci-dessus à l’ordre du jour, le Bureau Politique National de « La Renaissance du Bénin » rend publique la Déclaration ci-après : La Renaissance...
(Le Matinal 29/08/17)
L’homme d’affaires Sébastien Ajavon est-il victime d’un acharnement politique. Le débat fait rage sur les réseaux sociaux. Et ce, depuis la note de redressement fiscal adressée à la société Cajaf-Comon. Seulement, tout le monde peut noter, à regret, les fausses accusations et les commentaires tendancieux faits à propos d’un dossier aussi sensible. La polémique enfle utilement, l’objectivité étant mise à part, au profit d’amalgames. Mais, ce surtout, les relations tendues entre le chef de l’Etat, Patrice Talon, et Sébastien Ajavon, qui sont, à tort, mis en exergue. Or, tous les spécialistes en matière de fiscalité, sont unanimes là-dessus. Il ne s’agit pas d’un acharnement, mais d’une démarche normale que tous les connaisseurs comprennent et soutiennent, à moins de vouloir jouer...
(Matin Libre 29/08/17)
(Ils officient malgré une décision de la Cour et de la justice) Dès son arrivée au pouvoir Patrice TALON a utilisé la ruse pour placer ses hommes à certains endroits clé de l’administration afin de les instrumentaliser et d’obtenir ce qu’il désire. C’est notamment le cas à l’Autorité de régulation des Communications électroniques et des Postes (ARCEP) où il a purement et simplement remplacé les anciens membres en place sous de fallacieux prétextes de « fautes lourdes ». C’était suite à un audit réalisé par le cabinet « Fiduciaire d’Afrique » dont le fondateur n’est autre que celui que d’aucuns appellent au Palais de la Marina le « Vice Président», son homme de main, Johannes DAGNON. Malgré la décision DCC...
(24 heures au Bénin 29/08/17)
Nouveaux Droits de l’Homme, NDH. C’est le nom d’une association de défense et de soutien des droits humains qui a vu le jour ce samedi 26 août 2017, à Cotonou. Avec d’autres organisations sœurs, elle s’engage à travailler sur les questions de paix et de défense des libertés démocratiques. Parmi les personnalités politiques présentes à l’assemblée générale constitutive de l’association Nouveaux droits de l’Homme Bénin, il y avait l’ancien député et ministre Candide Azannaï, les anciens secrétaires généraux des centrales et confédérations syndicales, le président de NDH Togo, Me Bertin Atsyon Amègan, et bien d’autres délégations étrangères. Selon les organisateurs, le mouvement NDH porté sur les fonts baptismaux ce samedi à Cotonou, va lutter contre les pratiques anti-démocratiques, à savoir...
(Les 4 Vérités Hebdo 29/08/17)
(Une opportunité de renforcement des capacités des professionnels des médias ; les inscriptions se poursuivent jusqu’au vendredi 8 septembre 2017 au service scolarité de l’ISMA) Par Jean-Louis KOGBEDJI, 29 août 2017 à 04:05 | 15 lectures Après le succès de la première mission portant sur le journalisme d’investigation, dépêchée au Bénin en 2016 par les Pays-Bas en vertu du partenariat entre les Pays-Bas et l’ISMA, le Royaume des Pays-Bas, à travers le programme PUM, offre une nouvelle assistance pédagogique à l’Institut Supérieur des Métiers de l’Audiovisuel (ISMA). L’ISMA séduit par sa formation de qualité et le suivi des Diplômés. Du 08 au 22 Septembre 2017, deux professionnels recrutés par le Programme PUM des Pays-Bas seront en mission d’enseignement à l’ISMA,...
(24 heures au Bénin 28/08/17)
Le président de la République rentre à Cotonou ce samedi, après son séjour au Maroc et en France. Patrice Talon vient de passer quelques semaines de vacances à Tanger au Maroc puis dans la capitale française. Il a quitté Cotonou en direction du royaume chérifien, quelques jours après la célébration, le 1er août, de la fête nationale de l’indépendance. C’ètait suite à la décision prise par le gouvernement en conseil des ministres du 2 août d’observer 15 jours de vacances pour compter du lundi 7 août. Avec le retour du chef de l’Etat ce week-end, la réunion hebdomadaire des ministres pourrait reprendre dès la semaine prochaine. M. M.
(Le Monde 28/08/17)
L’homme d’affaires Sébastien Ajavon, dont les entreprises font l’objet d’un redressement de 167 milliards de francs CFA, crie à l’acharnement politique. Par Hermann Boko (contributeur Le Monde Afrique) Sébastien Ajavon ne veut pas réagir. Il préfère laisser aux cadres des trois entreprises de son groupe qui font l’objet d’un redressement fiscal (Comon SA, SCI l’Elite et JLR SA) le soin de relever « toutes les fantaisies intégrées par l’administration du fisc » pour en venir à cette somme mirobolante de 167 milliards de francs ...

Pages