Vendredi 20 Avril 2018
(Jeune Afrique 26/02/18)
Pour sortir du franc CFA, le fondateur de CGF Bourse et de CGF Gestion Gabriel Fal propose la création d'un Fonds monétaire africain, dont le rôle serait de garantir les parités des différentes monnaies membres, de mutualiser les réserves de change et de contrôler strictement l'inflation. Il me semble évident que les pourfendeurs et les défenseurs du franc CFA ne s’entendront jamais. Pourquoi ? Tout simplement parce que les premiers sont persuadés que la légitimité de leur démarche, vue comme une quête de souveraineté, ne peut qu’être victorieuse et constructive. Les pro-CFA, eux, se fondent sur les statistiques mondiales et les expériences diverses et variées vécues sur l’ensemble des continents pour dire que, dans les réformes monétaires, il y a eu...
(La Tribune 23/02/18)
Le ministre de l'Economie et des Finances du Bénin a répondu à La Tribune Afrique sur les avancées du Programme d'Action du Gouvernement 2016-2021 (PAG) et les écueils qu'il a rencontré. Avec des prospectives de croissance supérieures à 6% pour l'année 2018, les « indicateurs macroéconomiques sont bons » se félicite Romuald Wadagni qui défend les réformes engagées depuis 2016... La TRIBUNE Afrique : De quelle manière le PAG participe t-il à attirer les investisseurs au Bénin ? Romuald Wadagni : Pour créer les conditions afin d'attirer les investisseurs, nous avons mis en place toute une série de réformes concernant le dispositif de facilitation des relations avec le secteur privé et de promotion des investissements dans le cadre du PAG...
(AFP 23/02/18)
Comme chaque année entre janvier et mars, Bohicon, ville tranquille dans le centre-sud du Bénin, assiste au bal incessant des 'titans', ces gigantesques camions de près de cinq mètres de haut, qui viennent décharger leurs dizaines de tonnes de balles de coton, dans son usine d'égrenage. Les imposants véhicules, garés par douzaines, donnent une idée de la production record attendue cette année. Le Bénin, quatrième producteur africain de la fibre, devrait exporter plus 530.000 tonnes de coton en 2018 (contre 451.000 tonnes en 2016-2017 et 324.000 tonnes pour 2015-2016). En remontant vers le nord, les champs de coton semblent se dérouler à l'infini, les villageois cueillent à la main les fleurs qu'ils rassemblent en petits monticules au milieu des tiges...
(RFI 23/02/18)
Les quatre chefs d'Etats membres du groupe de travail sur la monnaie unique de la Cédéao ont adopté, le 21 février à Accra, une nouvelle feuille de route afin d'accélérer la mise en oeuvre de cette monnaie. La date de lancement est fixée à 2020. Le principe étant que les pays qui sont prêts pourront démarrer en attendant d'être rejoints par les autres. Dès cette année, un institut monétaire commun à l'espace Cédéao devrait voir le jour. Mais au-delà de cette volonté affichée, il reste beaucoup de questions à résoudre. Les mots prononcés à Accra lors de la réunion du groupe de travail sur la monnaie unique traduisent bien l'optimisme ambiant. Le vice-président ghanéen a affirmé que son pays serait...
(APA 22/02/18)
APA -Cotonou (Bénin) – La peine de mort a été supprimée au Bénin, selon un décret pris dans ce sens par le chef de l’Etat, Patrice Talon, révèle le communiqué du Conseil des ministres qui ajoute qu’en conséquence toutes les peines capitales ont été communiées en peine de réclusion criminelle à perpétuité. « Le garde des sceaux, Ministre de la justice et de la législation a rendu compte au conseil, de la décision prise par le Président de la République, par décret présidentiel, et en vertu des prérogatives que lui confère l’article 60 de la Constitution, de commuer les peines de mort prononcées par les juridictions nationales en peine de réclusion criminelle à perpétuité », indique notamment le communiqué du...
(Agence Ecofin 22/02/18)
Une signature d’accord-cadre de coopération est intervenue mardi 20 février 2018 entre les centres de diffusion du savoir de l’Université de Lomé (Professeur Dodzi Kokoroko ès qualité Président de l’institution), de l’Ecole Polytechnique d’Abomey-Calavi (Karimou Chabi Sika en sa qualité de Directeur général) et de la Communauté Electrique du Bénin, représentée par son Directeur Général, Mohammed Soumanou. Selon le site Togo First, l’objectif principal assigné à cet instrument juridique est la création d’un cadre dynamique pour les étudiants qui évoluent dans le domaine du génie électrique notamment la production, le transport et la distribution. Plus...
(RFI 22/02/18)
Au Bénin, l'affaire Mohammed Atao, du nom de ce député soupçonné de vendre des faux médicaments, connaît un nouveau rebondissement. L'élu est en fuite depuis décembre quand police a saisi chez lui et dans des immeubles lui appartenant plus de 100 tonnes de produits pharmaceutiques. Depuis le 20 février, plusieurs grossistes en médicaments sont en prison. Soupçonnés d'avoir vendu des produits falsifiés ou toxiques aux pharmacies, ils ont comparu le 21 février au tribunal de Cotonou, avec le directeur des pharmacies et médicaments qui lui s'est présenté libre. Des saisies de faux médicaments avaient été effectuées en décembre dernier au Bénin. Les produits venaient de New Cesamex, un laboratoire indien. Ils étaient stockés illégalement et dans de mauvaises conditions chez...
(Xinhua 22/02/18)
Le président béninois, Patrice Talon, a pris par décret présidentiel la décision de commuer les peines de mort prononcées par les juridictions nationales à l'endroit de 14 prisonniers béninois, en peine de réclusion criminelle à perpétuité, a annoncé mercredi à Cotonou, le ministre béninois de la Justice et de la Législation, Joseph Djogbénou. "Ces 14 hommes sont les derniers accusés à avoir été condamnés à mort au Bénin", a-t-on indiqué. S'exprimant au cours d'une conférence de presse ce même jour dans la capitale économique béninoise, à l'issue de la réunion hebdomadaire des membres du gouvernement, le ministre Djogbénou a indiqué qu'avec cette décision du chef de l'Etat béninois, "aucune personne condamnée à mort ne se trouve dans les prisons du...
(Agence Ecofin 22/02/18)
Les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO ont pris ce part ce mercredi 21 février à Accra aux travaux de la 5ème Réunion de la « Task Force présidentielle » sur le programme de la monnaie unique dans l’espace communautaire. Ils ont adopté une nouvelle feuille de route qui donne un coup d’accélérateur au projet commun de création d’une monnaie unique. Objectif annoncé : atteindre au plus vite la « CEDEAO des peuples » avec un espace économique plus viable. L’une des grandes décisions contenues dans la nouvelle feuille de route, est la création dès cette année 2018 d’une institution monétaire de la CEDEAO. Elle sera chargée de « fédérer et rationnaliser les multiples institutions existantes et de...
(AFP 21/02/18)
Un procès sans précédent portant sur un vaste trafic de médicaments s'est ouvert mercredi à Cotonou dans une ambiance électrique, pour être aussitôt reporté au 6 mars à la demande des parties civiles. "Nous avons souhaité que le procès soit reporté au 6 mars prochain pour qu'on puisse le joindre à une autre affaire d’exercice illégale en pharmacie", a confié un des avocats de la partie civile à l’AFP. Les accusés devront rester en détention jusqu'à cette date, malgré les demandes de leurs avocats. Dix suspects, dont les responsables des plus grandes compagnies commerciales pharmaceutiques du Bénin, sont accusés...
(APA 21/02/18)
APA-Cotonou (Bénin)- Des grossistes répartiteurs en produits pharmaceutiques ont été mis sous mandat de dépôt, mardi à Cotonou, a appris APA de sources judiciaires. Les mis en cause doivent comparaître, selon les mêmes sources, ce mercredi 21 février au Tribunal de Première Instance de Cotonou, pour vente de médicaments falsifiés, exposition, détention en vue de vente, mise en vente ou vente de substances médicamenteuses falsifiées ou toxiques. Il s’agit des responsables de la Centrale d'achat des médicaments essentiels et consommables médicaux (Came), de l’Union béninoise de pharmaciens (Ubphar), de l’Ubipharm, de Promo Pharma Bénin, du Groupement d'achat des pharmaciens d'officine du Bénin (Gapob), du directeur des Pharmacies, des Médicaments et des Explorations diagnostiques (Dpmed) et de deux collaborateurs du député...
(RFI 21/02/18)
Au Bénin, la marche des femmes n'a pas eu lieu ce mardi 20 février. Elle était bien autorisée mais l'itinéraire vers la présidence ne l’était pas. Les forces de l'ordre ont encerclé la Bourse du Travail, point de départ du cortège. Cette marche avait été lancée à l'appel de Thérèse Waounwa, figure de la lutte contre le régime marxiste-léniniste de Mathieu Kerekou et présidente du Conarab, le Comité national des revendeurs, vendeurs et artisans du Bénin. Les participantes entendaient exprimer leur mécontentement...
(APA 21/02/18)
APA- Cotonou (Bénin) - Des femmes, membres du Comité National des Revendeurs, Vendeurs et Artisans du Bénin pour la liberté et le pain (CONARAB), ont initié ce mardi à Cotonou, une marche pacifique de protestation pour dénoncer la situation socioéconomique actuelle faite de mévente. Portant sur leurs têtes des casseroles vides, les manifestantes avaient prévu de marcher en direction de la Présidence de la République. Mais elles n’ont pas pu atteindre leur destination finale. L'autorité préfectorale ayant changé l’itinéraire préalable et leur a imposé un nouveau trajet passant par le quartier Zongo et les conduisant au ministère des Affaires Sociales. Une décision vivement contestée par la Présidente du Conarab. Selon Thérèse Waounwa, « les femmes de leur mouvement ne constituent...
(Agence Ecofin 21/02/18)
Malgré le scandale et les manifestations de contestation des riverains de l’arrondissement de Glo-Djigbé, dans la commune d’Abomey-Calavi, expropriés dans le cadre de la construction d’un aéroport, les autorités béninoises procèdent, depuis ce lundi 19 février 2018, au paiement des indemnités. C’est ce que rapporte le quotidien Le Matinal. « 81 millions, 12 millions, 3 millions de francs CFA, les prix varient selon les superficies considérées. Des propriétaires terriens du site d’emprise de l’aéroport de Glo-Djigbé ont reçu leurs chèques, dans la soirée du 19 février 2018. C’était en présence du ministre des Infrastructures, Cyr Koty, du directeur de l’Agence nationale du domaine et du foncier (ANDF) et des autorités communales », précise notamment le quotidien. Pour rappel, l’exécutif avait...
(RFI 21/02/18)
Quelque 224 millions de personnes ont été sous-alimentées en Afrique en 2016, quatre millions de plus qu'en 2015. L'insécurité alimentaire s'est aggravée, c'est le constat de la conférence régionale de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, organisée à Khartoum jusqu'à la fin de la semaine. Les conflits et les aléas climatiques sont en cause, mais également l'absence d'un soutien public suffisant aux agriculteurs africains, estime la Fondation Farm. Près d'une personne sur quatre est sous-alimentée en Afrique en 2016, la détérioration de la situation préoccupe la FAO réunie pour sa conférence régionale à Khartoum. Les guerres et le passage d'El Niño ont certes eu un impact négatif sur les productions et les circuits agricoles dans certains...
(RFI 20/02/18)
Au Bénin, le coup de gueule des femmes contre la faim ! Des associations de femmes sont appelées à descendre dans la rue ce mardi, munies de leurs casseroles vides, pour exprimer leur mécontentement face à la situation socio-économique du pays. Une marche jusqu'à la présidence de la République est organisée à l'initiative du Conarab, l'organisation des commerçants et artisans du Bénin dont Thérèse Waounwa est la présidente. Nous sommes des mères... Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20180220-benin-mecontentement-femmes-situation...
(APA 20/02/18)
APA-Rabat (Maroc) - L'Assemblée nationale (Parlement) du Bénin est favorable à la demande du Maroc d'intégrer la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), a affirmé, lundi à Rabat, son président, Adrien Houngbedji. « Tout comme le gouvernement (béninois) l'a fait, nous (parlement du Bénin) accueillons de manière favorable la volonté exprimée par le Maroc d'intégrer la CEDEAO », a indiqué M. Houngbedji dans une déclaration à la presse à l'issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita. « Le Maroc a exprimé une volonté structurée qui prouve que le Royaume a toutes les raisons de vouloir intégrer l'espace CEDEAO », a dit le président du parlement béninois, relevant...
(AFP 19/02/18)
Le gouvernement béninois a formulé auprès du parlement une demande de poursuites judiciaires contre un ancien ministre des Finances et deux députés de l'opposition, proches de l'ex président Thomas Boni Yayi, pour "mauvaise gestion" et "corruption", a appris lundi l’AFP de source parlementaire. "Le demande est parvenue au secrétariat particulier du président" du parlement jeudi, a indiqué cette source. Selon la constitution béninoise, le parlement doit suspendre l'immunité parlementaire des députés accusés par le procureur général, ainsi que voter au 2/3 la requête devant la Haute cour de justice d'un ancien ministre avant toute poursuite judiciaire. La prochaine session du parlement béninois qui s’ouvre mi-avril devrait donc statuer sur la levée de l'immunité...
(RFI 19/02/18)
La levée de l'immunité de trois députés et la demande d'accord du Parlement pour poursuivre trois anciens ministres de l'ancien président Boni Yayi fait grand bruit au Bénin. L'opposition crie à la chasse aux sorcières, ce dont se défend le pouvoir. Les ministres et les députés visés restent discrets mais actifs. Leurs conseils juridiques et leur famille politique préparent les éléments de réponse et de défense. L'affaire glisse déjà sur le terrain politique au Bénin. Les anciens ministres et députés visés appartiennent au camp de l'ancien président Thomas ...
(RFI 19/02/18)
Au Bénin, le procureur de la République réclame la levée de l’immunité de trois députés de l’opposition et la poursuite de trois anciens ministres de l’ancien président Thomas Boni Yayi devant la Haute Cour de justice. Ces requêtes ont été adressées à l’Assemblée nationale en milieu de semaine via le ministre de la Justice. Ces personnalités sont visées pour des affaires de mauvaise gestion, de trafic de faux médicaments et de détention d’argent liquide à domicile. Tout est parti des audits commandités par Patrice Talon à son arrivée à la présidence du Bénin en 2016. Les auditeurs ont relevé la mauvaise gestion et des dérives dans la filière coton ainsi que la triche dans les concours de recrutement pour la...

Pages