| Africatime
Mercredi 22 Mars 2017
(L'Evènement Précis 15/03/17)
Le ministre des sports Oswald Homeky a été l’invité de l’émission « Bénin Révélé », diffusée le lundi 13 mars 2017, sur la chaine de télévision nationale (Ortb). Occasion pour lui d’étaler les grands chantiers auxquels s’attèlera son département ministériel afin de booster le secteur sportif béninois. En somme, il s’agit d’un programme qui, bien mis en exécution, va contribuer à révéler d’ici quelques années, les talents béninois dans toutes les disciplines sportives. Le Bénin regorge d’énormes talents sportifs. Et tout ce qu’il y a à faire est de révéler ces talents aux Béninois. Et selon le ministre des sports Oswald Homeky, cela passera part plusieurs actions que lui et son équipe du ministère des sports appuyés par le gouvernement,...
(Agence Ecofin 14/03/17)
L’Autorité de régulation des communications électroniques et de la Poste (Arcep) du Bénin a lancé un appel d’offres pour l’audit du chiffre d’affaires 2015-2016 et de la plateforme de facturation des opérateurs télécoms et des fournisseurs d’accès à Internet. L’appel, qui est ouvert à l’international, permettra de recruter un cabinet dont la mission sera, dans un premier temps, de vérifier l’exactitude des résultats financiers déclarés par les différents acteurs du marché national du mobile et de la data au terme de l’année 2015. Dans un second temps, le cabinet retenu devra s’assurer ...
(Le Point 14/03/17)
Le 26 août dernier, le Bénin a officiellement demandé à la France de restituer les trésors pillés pendant la colonisation. La réponse du gouvernement français est parvenue dans un document rendu public le 8 mars et elle est sans appel. C'est un refus catégorique. Le motif ? « Les biens que vous évoquez ont été intégrés de longue date, parfois depuis plus d'un siècle, au domaine public mobilier de l'État français. Conformément à la législation en vigueur, ils sont soumis aux principes d'inaliénabilité, d'imprescriptibilité et d'insaisissabilité. En conséquence, leur restitution n'est pas possible », justifie le Quai d'Orsay. Il n'y aura pas de restitution La demande du gouvernement avait fait écho dans la presse nationale, mais aussi dans le monde...
(Le Matinal 14/03/17)
La Stratégie d’assistance pays (Sap) de la Banque mondiale pour le Bénin couvrant la période 2013-2017 arrive à échéance cette année. Ce qui suggère la formulation d’une nouvelle stratégie. C’est dans cette optique, que le ministre d’Etat chargé du développement, Abdoulaye Bio Tchané, a procédé hier à Azalai Hôtel de la plage au lancement des consultations publiques sur le Diagnostic systématique pays (Scd). Pour Pierre Laporte, directeur des opérations de la Banque mondiale au Bénin, la rencontre a pour objectif d’analyser les plus grandes contraintes et opportunités que le Bénin devrait prendre en compte ...
(Xinhua 14/03/17)
Le président de l'Alliance globale de karité, Moumouni Konaté, a invité lundi à Cotonou, le gouvernement béninois à doter le Bénin, d'une stratégie nationale pour le développement de la filière karité. "Le développement en harmonie de nos structures nationale de karité avec la politique nationale et avec l'appui des autorités impulsera inévitablement un essor au développement de la filière", a-t-il déclaré à l'ouverture de la 10ème édition de la conférence internationale du Karité. Pour cet acteur de la filière karité, sans un investissement substantiel de l'Etat, la production de karité obtenue avec l'effort des braves femmes, place la filière au troisième rang des produits d'exportation du Bénin, après le Coton et l'anacarde, avec un volume de 85.000 tonnes pour un...
(Jeune Afrique 14/03/17)
Il n’a ni fonction officielle ni bureau à la présidence, mais il est l’incontournable bras droit du chef de l’État. Depuis quinze ans, Olivier Boko a toujours soutenu Patrice Talon. Portrait d’un homme d’affaires prospère aussi discret qu’influent. Une ombre suit le président. Elle est plus grande, plus large d’épaules. Mais elle a le même sens du détail et de la stratégie. Le même souci de la discrétion et le même goût pour les costumes cintrés et les chaussures bien...
(Agence Ecofin 14/03/17)
Lors du point de presse tenu après le conseil du ministre du 8 mars, le gouvernement a annoncé par la voix de Pascal Koupaki, ministre d’Etat, secrétaire à la présidence, que le gouvernement souhaitait moderniser la cité lacustre de Ganvié. Dénommé « Réinventer la cité lacustre de Ganvié », le projet a pour objectif de « faire de Ganvié, un site pilote de mise en valeur d'un tourisme lacustre respectueux de l'authenticité et des normes environnementales ». Surnommée "la Venise de l’Afrique", le village lacustre de Ganvié attire chaque année de nombreux touristes, qui viennent admirer le paysage pittoresque offert par les maisons de bambou construites sur le lac. Pourtant, Ganvié ne figure que sur la liste indicative (liste des...
(Afrique Inside 14/03/17)
L’opération PANGEA IX lancée par le gouvernement Béninois le vendredi 24 Février dernier continue de livrer ses épisodes. 17 personnes parmi les 109 interpellées lors de l’opération de lutte contre la criminalité pharmaceutique transnationale dénommée « PANGEA IX », sont condamnées pour exercice illégal de la profession de pharmacien. C’est le verdict rendu ce jeudi 9 mars par le juge en charge du dossier au Tribunal de première instance de première classe de Cotonou. 80 tonnes de faux médicaments saisis et 109 personnes arrêtées, c’est le bilan conjointement présenté le 27 février par les ministres de l’intérieur et de la santé publique. Et les gouvernants actuels du Bénin comptent aller plus loin, c’est ce qui justifie l’adoption ce mercredi 8...
(Agence Ecofin 14/03/17)
Le Bénin augmentera sa capacité électrique de 600 MW d’ici à 2021. Pour y parvenir, le gouvernement compte faire construire quatre centrales thermiques d’une capacité globale de 380 MW. Trois de ces infrastructures auront une capacité de 120 MW chacune et la quatrième produira 20 MW d’électricité. La construction de ces unités de production électrique se fera sous le modèle BOOT (Build, operate, own and transfert) selon lequel l’énergéticien privé conçoit l’infrastructure qu’il finance, construit et exploite sur une durée déterminée avant de transférer sa possession à l’Etat. Un autre projet de construction d’une centrale thermique de 120 MW, plus avancé dans sa mise en œuvre, est également prévu. Son financement a en effet déjà été mobilisé, principalement grâce à...
(La Voix de l'Amérique 13/03/17)
Au Bénin, après quelques mois d’accalmie, l’actualité est fortement marquée par le débat autour de la révision de la constitution du 11 décembre 1990. Si beaucoup sont unanimes sur le fait qu’il faut procéder au nettoyage de la loi fondamentale, ce sont les stratégies mises en œuvre pour faire passer certains points-clés comme le mandat unique qui dérange. Le débat est lancé et se retrouve à remettre en cause certaines subtilités contenues dans les propositions faites par la commission présidée par le ministre de la Justice. Il avait travaillé à proposer les nouvelles modifications qui pourraient figurer dans la constitution. Beaucoup craignent que les députés de la majorité, acquis à la cause de Patrice Talon, n’aident pas ce dernier à...
(Le Matinal 13/03/17)
L’association "Action Bénin Pluriel" a tenu samedi 11 mars 2017 au palais des congrès de Cotonou son Assemblée générale. A l’issue des travaux, Alain Ayadokoun jusque-là intérimaire depuis l’entrée de Aurelien Agbénonci au gouvernement a été plébiscité. Créée en 2010 lors du cinquantenaire de l’indépendance du Bénin, "Action Bénin Pluriel" a pour objectif d’éduquer la jeunesse béninoise à la citoyenneté et à la solidarité dans la perspective des Objectifs du millénaire pour le développement. « "Action Bénin Pluriel" est une association de Béninois engagés qui a pour centre d’intérêt l’éducation et la formation de la jeunesse pour une citoyenneté responsable. D’où le thème de notre rencontre à savoir, "Le Bénin révélé contours et perspectives pour la jeunesse béninoise". Notre force...
(Agence Ecofin 13/03/17)
La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l’UEMOA (BRVM) a célébré à Abidjan, les femmes acteurs du marché financier de l’UEMOA en faisant sonner sa cloche pour l’égalité des genres (Ring the Bell for Gender Equality) sous la Présidence de Mme Nialé KABA, Ministre ivoirien du Plan et du Développement. Cette cérémonie s’est tenue en marge de la Journée Internationale de la Femme. Cette initiative de l’UN Global Compact, du Sustainable Stock Exchanges Initiative, de l’ONUFEMMES, de I’IFC et du WFE exhorte les places boursières à travers le monde à faire retentir leurs cloches à l’ouverture ou à la clôture de la journée de cotation en vue d’une meilleure sensibilisation des acteurs des marchés financiers sur l’égalité HOMME – FEMME,...
(Agence Ecofin 13/03/17)
Face à une Europe bunkerisée, en panne de croissance et de perspectives, le Maghreb semble aujourd’hui davantage tenté de traverser le Sahara que la Méditerranée. Dans 7 mois, la Tunisie deviendra le 20eme pays de la COMESA (Common Market for Eastern and Southern Africa). Elle s’intégrera dans un marché africain de 625 millions d’habitants qui, depuis le 10 juin 2015, rassemble également la SADC (Southern African Development Community) et l’EAC (East African Community) pour un PIB supérieur à 1000 milliards de $. Dans le même temps, le Maroc a exprimé sa volonté de rejoindre la CEDEAO, une perspective qui divise l’Afrique de l’Ouest. Des résistances s’expriment tout d’abord sur le plan économique. Le niveau de développement agricole et industriel du...
(Xinhua 13/03/17)
Le redéployement énergétique est l'un des piliers importants du développement de l'Afrique, a déclaré samedi Amakoé Klutsè président du comité technique d'organisation de la session ordinaire du Comité technique spécialisé (CTS) de l'UA sur les Transports, les Infrastructures interrégionales et transcontinentales, l'Energie et le Tourisme, du 13 au 17 mars à Lomé. Invité au journal de soir de la télévision nationale (TVT), M. Klutsè a indiqué qu'il est important que les pays africains se mettent ensemble pour mutualiser leurs efforts et leurs énergies pour élaborer les projets porteurs, citant comme exemple le projet du barrage hydroélectrique d'Inga en RD.Congo. "La RD. Congo seule ne peut pas financer ce projet, il est important que tous les pays africains se mettent ensemble...
(Le Matinal 13/03/17)
Pour les quatre prochaines années, Julien Minavoa sera encore le président du Comité national olympique et sportif béninois (Cnosb), à la tête d’un bureau de 13 membres. Candidat à sa propre succession, il a rempilé sans difficulté à l’issue de l’Assemblée générale élective tenue samedi dernier, après le retrait de son challenger Paul Zinsou. Le duel annoncé entre Julien Minavoa le sortant et Paul Zinsou son challenger au poste de président du Cnosb n’a pas eu lieu. Face au peu de mobilisation autour de sa candidature qui avait tout l’air d’une aventure solitaire, le second a préféré se retirer quelques minutes avant le vote. Du coup, Paul Zinsou tuait les derniers suspenses de la réélection de Julien Minavoa, qui depuis...
(24 heures au Bénin 11/03/17)
Le Conseil des ministres a décidé, en sa séance du 08 mars 2017, de la rencontre d’une délégation du Bénin avec les autorités françaises pour l’opérationnalisation du processus de restitution des biens culturels du Bénin en France. Selon les autorités béninoises, cette demande de restitution se justifie par le souhait de notre pays de mieux faire connaître à nos populations la valeur de nos biens culturels et historiques à l’étranger. « La démarche du Bénin respecte la vision de l’UNESCO pour le transfert des biens culturels à leurs pays d’origine ou pour leur restitution en cas ...
(Agence Ecofin 11/03/17)
Le conseil communal de Djougou a octroyé un site de 25 hectares pour abriter la première centrale photovoltaïque de la ville. La centrale, qui sera construite dans le cadre du deuxième compact signé entre le Bénin et le Millénium Challenge Corporation, aura une capacité de 10 MW. Doté d’un financement américain de 357 millions $, ce compact permettra la mise en place d’infrastructures de production d’électricité, ainsi que la réforme de la politique nationale en matière d’énergie. Le programme inclut également cinq autres projets de centrales photovoltaïques. Il s’agit des centrales photovoltaïques de Natitingou (5 MW), Parakou (15 MW) et Bohicon (15 MW) qui seront mises en place. Des travaux de préparation et de conception seront également effectués pour les...
(24 heures au Bénin 11/03/17)
En meeting ce jeudi 9 mars à la bourse du travail à Cotonou, les syndicats des travailleurs projettent un sit-in sur l’esplanade de l’Assemblée nationale le jeudi 16 mars prochain. Cette manifestation vise à marquer leur opposition à deux propositions de loi actuellement en étude par la 7ème législature. Il s’agit notamment de la proposition de loi fixant les conditions et la procédure d’embauche, de placement de la main d’œuvre, et de résiliation de contrat en République du Bénin ; et de la proposition de loi portant régime général d’emplois des collaborateurs extérieurs de l’Etat. Pour les travailleurs réunis sous l’égide de la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb), ces deux propositions de loi qui, émaneraient de l’Exécutif, sont...
(24 heures au Bénin 11/03/17)
Le préfet de l’Alibori, Moussa Mouhamadou a annoncé jeudi dernier que les opérations de démolition des habitations et autres installations érigées sur les espaces publics débuteront le vendredi 10 mars 2017 dans la ville de Kandi. « Le vendredi prochain 10 mars, tous ceux qui sont dans les emprises de la voie et dont les boutiques, kiosques ou maisons sont concernés par l’opération doivent dégager avant qu’on ne les déguerpisse de force », a prévenu l’autorité préfectorale. Saluant la promptitude de certains citoyens qui ont libéré volontairement les espaces juste après l’opération de marquage, le préfet Mouhamadou a invité les personnes concernées à s’exécuter pour éviter la démolition de leurs biens. Lancée depuis quelques semaines, la phase du marquage et...
(24 heures au Bénin 11/03/17)
Prévue pour ce jeudi 9 mars, la 2e session extraordinaire de l’année 2017 n’a pu se tenir. Et pour cause, le quorum de 42 parlementaires (c’est-à-dire la moitié plus un des 83 membres de l’Assemblée nationale) n’a pas été atteint. Dix-huit (18) députés seulement sur les quatre-vingt-trois (83) ont répondu présents jeudi à l’hémicycle, au terme de la vérification du quorum par le deuxième secrétaire parlementaire, l’honorable Dakpè Sossou. Le président du Parlement, Me Adrien Houngbédji a renvoyé les travaux à soixante-douze heures plus tard, soit lundi 13 mars prochain. L’Article 85 de la Constitution dispose que « Si à l’ouverture d’une session, le quorum de la majorité plus un des membres composant l’Assemblée Nationale n’est pas atteint, la séance...

Pages