| Africatime
Vendredi 24 Octobre 2014
(Le Matinal 24/10/14)
Faute de la Liste électorale permanente informatisée (Lépi) toujours indisponible, les acteurs politiques et de la Société civile envisagent d’aller aux élections avec une liste simplifiée qui sera confectionnée par la Commission électorale nationale autonome (Céna). De grandes formations politiques soutenues par des acteurs de la Société civile ont une autre idée sur le processus électoral marqué depuis quelque temps par l’incertitude dans l’organisation des élections. Dans l’impossibilité d’avoir la Lépi sous peu, elles soutiennent une nouvelle approche qui permettra de sortir de l’auberge. Si par extraordinaire, au plus tard le 30 novembre 2014, le Cos-Lépi continue d’entretenir de faux espoirs sur la date de livraison de la Lépi, et qu’il n’y a pas d’éléments...
(Le Matinal 24/10/14)
On pensait que les ennuis financiers du Cos-Lépi sont sur le point d’être conjugués au passé. Erreur. Il faut s’attendre au durcissement de bras de fer entre le Pouvoir en place et le Cos-Lépi. Ce dernier réclame encore une somme de 8 milliards de FCfa pour achever la correction de la Liste électorale permanente informatisée (Lépi). On n’a pas encore eu la réaction du gouvernement à propos, mais on devine déjà sa réponse. Au total, le Cos-Lépi aurait besoin de plus de 17 milliards de FCfa pour l’ensemble des opérations de correction et d’actualisation de la Lépi. Pour le moment,...
(Le Matinal 24/10/14)
La fin des travaux de construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale n’est pas pour tout de suite. L’évolution de ce dossier montre qu’en ce moment, il n’y a plus aucune porte de sortie pour le gouvernement à part se prosterner pour les entreprises en charge du chantier. La dernière mauvaise nouvelle est une décision de justice qui est venue dire non au désordre de l’Exécutif. De leur côté, les entrepreneurs jubilent. Et pour cause. Tout se complique désormais dans...
(Matin Libre 24/10/14)
Le Président de l’Union fait La Nation, Bruno Amoussou, sera dimanche 26 octobre 2014, l’invité de l’émission « Zone Franche » de la chaîne de télévision Canal 3. Le Renard de Djakotomey sera face à Malick Gomina et André Dossa, sur l’émission Zone Franche. Le président de l’Union fait la Nation se prêtera aux questions des deux journalistes sur la chaîne Canal 3. Quels seront les sujets à l’ordre du jour ? Bruno Amoussou abordera certainement l’actualité politique, économique et...
(24 heures au Bénin 24/10/14)
Le ministre d’Etat François Abiola est-il en train de marquer le pas dans la course à la succession de Boni Yayi au sein de la mouvance présientielle pour être plus précis ? On est bien tenté de répondre par l’affirmative. Et son tombeur a pour nom Komi Koutché. Il faut dire qu’il y a des signes qui ne trompent pas. En effet, le week-end écoulé, le jeune ministre de l’économie et des finances et le ministre d’Etat en charge de...
(Adjinakou 24/10/14)
La rentrée des classes pour le compte de l’année scolaire 2014-2015 a démarré depuis le jeudi 16 octobre 2014 sur toute l’étendue du territoire national. Si ceux qui ont choisi les établissements privés n’ont pas de grandes difficultés à inscrire leurs enfants, les citoyens qui ont opté pour les établissements publics afin de bénéficier de la gratuité de l’école sont exposés à la nouvelle truanderie des faux frais. Une pratique qui tue la gratuité de l’école. L’éducation est le socle...
(24 heures au Bénin 24/10/14)
Le Groupe PETROLIN de notre compatriote Samuel Dossou-Aworet a saisi le Tribunal de première instance de Cotonou statuant en matière de référé pour prendre des mesures conservatoires contre l’Etat du Bénin et le Groupe Bolloré dans le cadre des voies de fait et usurpation de titre, observés dans le projet de réhabilitation et d’extension du chemin de fer Cotonou-Niamey dont il est l’initiateur et l’adjudicataire. Faisant suite au verdict du Tribunal qui s’est déclaré incompétent,votre journal publie ici la réaction...
(24 heures au Bénin 24/10/14)
Le ministère de l’enseignement secondaire, de la formation technique et professionnelle, de la reconversion et de l’insertion des jeunes a rendu public cette semaine la liste des collèges privés non autorisésA la rentrée le jeudi 16 Octobre 2014, force est de constater la pléthore d’établissement qui ont ouvert leurs portes et d’autres qui ont procédé à des extensions sans aucune autorisation préalable de l’autorité de tutelle. Par ce communiqué, le ministre Alassane Soumanou vient sonner le glas de l’anarchie dans...
(La Presse du Jour 23/10/14)
L’incertitude est encore entière sur la date de sa tenue. Mais elle aura lieu. A en croire les professions de foi du Chef de l’Etat et de ses alliés, le Bénin ne ratera pas le rendez-vous de 2016. Dans les états-majors des différentes formations politiques, on se prépare déjà pour affronter cette échéance électorale. Plusieurs potentiels occupent d’ailleurs le terrain à travers diverses opérations de charme. Qui pour défendre les couleurs de l’Union fait la Nationale à cette course au...
(La Presse du Jour 23/10/14)
Devant l’incertitude de la tenue des élections avec le régime en place, plusieurs Béninois commencent par proposer des pistes de sortie de crise. Mais en réalité, il faut éviter le non respect des délais fixés dans le code électoral en vigueur. L’erreur fatale pour les échéances électorales prochaines au Bénin pourrait être la modification des délais inscrits dans le code électoral. Si jamais le Bénin se mettait à chercher un compromis au sujet de ces délais dans le code électoral,...
(La Presse du Jour 23/10/14)
Les cours ont effectivement repris dans les écoles et collèges de Cotonou sept jours après la rentrée des classes. C’est le constat fait hier mercredi dans différents établissements de Cotonou Cotonou, les élèves prennent déjà les premiers cours Sept jours après le démarrage de la rentrée scolaire 2014-2015, les premiers cours ont effectivement démarré dans les écoles, les collèges et lycées. Depuis le lundi passé, ces élèves ont reçu les cours de Mathématiques, Physiques, Science de la vie et de...
(Matin Libre 23/10/14)
Le Fonds national de la microfinance a organisé un atelier technique avec les banques partenaires mercredi au Bénin Marina hôtel. Il s’agit, au cours de cet atelier, d’étudier la mise en œuvre du programme de refinancement des institutions de microfinance au Bénin. Relancer le programme de financement des institutions de microfinance au Bénin, c’est le but de l’atelier technique organisé par le Fonds national de la microfinance (Fnm) ce mercredi. C’est au Bénin Marina hôtel que le Fnm et les banques partenaires dudit programme se sont retrouvés pour envisager de nouvelles conditions...
(24 heures au Bénin 23/10/14)
La prochaine cible des collectionneurs d’éléphants blancs est désormais connue : le Cos/Lépi déjà vouée à l’abandon et à la casse. Tant pis si 9 milliards pris chez le contribuable y ont été engloutis et que ses responsables en réclament presque autant (8 autres milliards) pour la finition. Pris en sandwich aussi bien par la mouvance, une partie de l’opposition et de la société civile, le Cos est voué aux gémonies sur tous les foras de discussion autour des élections...
(Notre Voix Bénin 23/10/14)
Bruno OTEGBEYE(Cell.Com/PR) La localité d'Azowlissè a servi de cadre ce jeudi 16 octobre 2014 à la cérémonie de lancement des travaux de construction des embarcadères d'Azowlissè et de Gblonou. La cérémonie, présidée par le Chef de l'Etat a été honorée par plusieurs têtes couronnées aux côtés des autorités locales et une immense foule de populations. Initialement prévu au samedi 11 octobre dernier, le lancement des travaux de construction des débarcadères d'Azowlissè dans la commune d'Adjohoun et de Gblonou dans la...
(Adjinakou 23/10/14)
A l'occasion de la célébration de la 10ème journée africaine de lutte contre les faux médicaments, les responsables des officines sont revenus sur les méfaits consécutifs à l'utilisation des faux médicaments. Depuis l'appel de l'ancien président français Jacques Chirac lancé le 12 octobre 2009 à Cotonou pour combattre le recours aux faux médicaments, où en sommes-nous ? Le Bénin dispose-t-il des moyens pour venir à bout de l'usage des faux médicaments? Les Béninois dans un passé très lointain pour se...
(Matin Libre 23/10/14)
Ils étaient nombreux à se déplacer hier matin vers le ministère de la Jeunesse, des sports et loisirs (Mjsl) pour se faire entendre et dénoncer ce qu’ils qualifient d’injustice. En effet, lors du dernier recrutement des volontaires où le gouvernement a recruté plus de 2700 jeunes, seulement un seul a été pris en compte du côté des handicapés sur les 77 ayant rigoureusement déposé les dossiers. Pour les handicapés, ils sont marginalisés et ne sont pas considérés comme cela se...
(Matin Libre 23/10/14)
L’Observatoire de suivi de l’application des conventions de l’Organisation internationale du travail (Oit) sur le travail des enfants au Bénin (Obisacote) a procédé au lancement du programme d’action Irish, mardi, 21 octobre 2014 au siège de la Cgtb à Ganhi. Ce projet qui bénéficie de l’appui du Bureau international du travail (Bit) a pour but de sensibiliser sur la nécessité d’instruire les enfants. La lutte contre le travail des enfants vient d’être à nouveau renforcée avec le lancement du programme...
(Adjinakou 23/10/14)
Depuis environ une semaine, le nom du Bénin a refait surface dans la recrudescence des actes de braquage, de violence, de cambriolage... ce qui n'était pas possible il y a deux ans. L'obligation du port de casque, la fin de mandat de Boni Yayi, la suppression de poste de contrôle sur les voies, les frustrations et les zèles au sein de la police… autant de facteurs qui militent en faveur de ces actes à répétition. Le Bénin est-il devenu dangereux...
(Le Matinal 22/10/14)
On est en mesure de demander des comptes à ceux qui ont géré la campagne cotonnière 2013-2014, en raison des fiascos qui se sont accumulés durant cet exercice. Un exemple : les conséquences de l’amateurisme de l’Etat, ses décisions arbitraires, la complicité au sommet pour se mettre plein les poches, les choix inopérants, la mauvaise gestion ont occasionné d’énormes pertes évaluées à 49.555.587.302 de Fcfa. Le coton béninois est toujours malade de ses acteurs qui, depuis deux ans, gèrent la filière comme une épicerie. C’est le moment de fustiger leur gestion qui se révèle calamiteuse et met en relief les supercheries orchestrées dans la chaîne de commandement.
(L'Evènement Précis 22/10/14)
L’égrenage du coton graine au titre de la campagne en cours actuellement ne sera pas chose aisée, selon plusieurs observateurs et acteurs du secteur. Pas parce que techniquement, le Bénin n’est pas prêt. Bien au contraire. Les réalités du terrain, aujourd’hui, selon les mêmes sources montrent qu’on a des raisons d’espérer. Les objectifs fixés devraient être atteints sans problème. Le Gouvernement et la Sonapra y travaillent. Seulement, le véritable problème, à les croire, c’est que pour des questions « d’intérêts...

Pages