Jeudi 14 Décembre 2017

Bénin : l'opposition demande une Assemblée constituante pour examiner les réformes constitutionnelles

Bénin : l'opposition demande une Assemblée constituante pour examiner les réformes constitutionnelles
(Xinhua 02/03/17)

COTONOU, (Xinhua) -- L'Alliance des Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) du régime de l'ancien président, Boni Yayi, a appelé à la mise en place d'une Assemblée Constituante suivie d'un référendum, si les fondamentaux de l'actuelle constitution devrait être touchés dans les réformes constitutionnelles.

Les options fondamentales énoncées à la Conférence Nationale des forces vives de la Nation de février 1990 et considérées comme socles de la Constitution béninoise du 11 décembre 1990, sont notamment l'Etat de droit, la démocratie libérale, la forme républicaine de l'Etat, le multipartisme intégral, la nature présidentielle du régime, la limitation du mandat présidentiel, l'âge des candidats à l'élection du Président de la République.

"Cette Assemblée Constituante pourrait alors examiner l'ensemble des réformes, prenant en compte des défis nouveaux notamment politiques, économiques, environnementaux et sociaux pour l'épanouissement de notre peuple, la modernisation du Bénin pour en faire une grande nation digne de notre histoire, des traditions de lutte de notre peuple et de son génie", a déclaré l'Alliance FCBE, dans un communiqué publié mercredi à Cotonou.

"L'Alliance FCBE en appelle à la vigilance du peuple et des députés pour que le nouveau texte soit largement débattu", indique le communiqué.

Le nouveau président béninois, Patrice Talon, après la proclamation des grandes tendances du second tour du scrutin présidentiel du 20 mars 2016, a fait constater que l'actuelle Constitution offre au président de la République d'importantes possibilités d'excéder ses pouvoirs et de contrôler les autres institutions, et prôné des réformes politiques pour modifier le fonctionnement de certaines institutions de la République, notamment la Cour Constitutionnelle, la Cour suprême, la Haute Autorité de l'Audiovisuel et de la Communication et enfin le nombre de mandats présidentiels.

Commentaires facebook