| Africatime
Dimanche 30 Avril 2017
(Xinhua 03/04/17)
Face à la crise de l'emploi qui s'accentue de nos jours, surtout au niveau des jeunes diplômés, des milliers d'enfants béninois s'orientent de plus en plus vers l'apprentissage traditionnel qui apparaît comme un système de formation offrant une réponse appropriée à la résorption du chômage. "L'afflux des jeunes Béninois de nos jours vers ce système de formation leur donne directement accès à des métiers, comme la couture, la coiffure, la maçonnerie, la mécanique moto à deux roues, et autres qui leur offrent une insertion professionnelle plus facile", a confié à Xinhua Modeste Assogba, sociologue dans l'une des universités privées de Cotonou. Pour ce chercheur béninois, l'apprentissage traditionnel est la forme de formation initiale qui a...
(APA 29/03/17)
Les bijoux en fil de cuivre venus du Bénin et faits à la main, créent la curiosité à la 3ème édition de la Foire internationale d’Abidjan, a constaté APA sur place. Venue du Bénin, Mme Akio, spécialiste en fabrication de bijoux en collier s’est lancée dans la fabrication de bijoux en fil de cuivre pour le plaisir de la beauté des femmes en Côte d’Ivoire. Mireille Sakho, cliente '' accroc'' de bijoux, sublime devant ceux venus du pays du Vaudou, elle qui faisait ses achats '' en ligne''. ‘’ C'est pour moi une belle occasion de toucher du doigt ces bijoux et je suis venue faire mes achats. Le cuivre ne change pas et c’est fabuleux parce que ce n’est...
(Jeune Afrique 27/03/17)
Le 27 juillet dernier, le Conseil des ministres béninois a approuvé une demande officielle de restitution des œuvres d'art emportées par le général Dodds en 1892 et aujourd'hui conservées dans l'Hexagone. Une première, qui soulève une fois de plus la question du patrimoine africain exposé à l'étranger. C’est un sujet qui revient souvent sur le devant de la scène et charrie avec lui tout le limon d’une histoire complexe. Les anciennes puissances coloniales doivent-elles rendre aux pays qu’elles occupèrent les...
(RFI 25/03/17)
Les artistes béninois percent cette année un peu partout : à la foire « Art Paris » en passant par la grande exposition « Afriques Capitales » à La Villette, jusqu’au Parcours des Mondes et à la foire d’art contemporain africaine Akaa. Et Dominique Zinkpé y est pour beaucoup. Cet artiste contemporain béninois de 48 ans expose dans le monde entier, mais vit et travaille toujours au Bénin. Il y a deux ans, il a pris la direction du Centre...
(RFI 25/03/17)
Le Conseil représentatif des associations noires (Cran) a écrit une lettre à François Hollande pour qu'il accepte la restitution au Bénin des œuvres pillées durant la colonisation. Et notamment les objets et mobiliers royaux emportés par le général Alfred Dodds qui a conquis le Dahomey à la fin du XIXe siècle. Le Bénin a officiellement demandé cette restitution, et c'est le premier pays africain à l'avoir fait. Mais le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, s'y est opposé au...
(AFP 24/03/17)
Des associations béninoises et françaises ont relancé le débat sur la restitution d'oeuvres d'art amassées pendant la colonisation du Royaume de Dahomey, en publiant une lettre ouverte au président Hollande, pour appuyer le Bénin dans ce dossier diplomatique épineux. Ces "trésors coloniaux", "emportés par les armées" lors de la conquête du royaume de Dahomey (des "trônes royaux, des récades (sceptres royaux), les portes sacrées du Palais d'Abomey, des statues anthropomorphes...", listés dans la lettre appartiennent désormais au patrimoine français, et...
(Le Matinal 16/03/17)
Les membres de l’association Miss Bénin France étaient, mercredi 15 mars 2017 face à la presse, à Novotel de Cotonou. Ils ont dévoilé le programme de la semaine culturelle qu’ils organisent au Bénin. Créer un pont de brassage culturel entre le Bénin et la France. C’est l’objectif que s’est assigné l’association Miss Bénin France à travers l’élection d’une Miss Bénin France. Cet événement culturel regroupe des dames d’origine béninoise vivant en région de France. A en croire Yolande Francisco, présidente...
(Le Point 14/03/17)
Le 26 août dernier, le Bénin a officiellement demandé à la France de restituer les trésors pillés pendant la colonisation. La réponse du gouvernement français est parvenue dans un document rendu public le 8 mars et elle est sans appel. C'est un refus catégorique. Le motif ? « Les biens que vous évoquez ont été intégrés de longue date, parfois depuis plus d'un siècle, au domaine public mobilier de l'État français. Conformément à la législation en vigueur, ils sont soumis...
(Agence Ecofin 14/03/17)
Lors du point de presse tenu après le conseil du ministre du 8 mars, le gouvernement a annoncé par la voix de Pascal Koupaki, ministre d’Etat, secrétaire à la présidence, que le gouvernement souhaitait moderniser la cité lacustre de Ganvié. Dénommé « Réinventer la cité lacustre de Ganvié », le projet a pour objectif de « faire de Ganvié, un site pilote de mise en valeur d'un tourisme lacustre respectueux de l'authenticité et des normes environnementales ». Surnommée "la Venise...
(Jeune Afrique 09/03/17)
Le 26 août dernier, le gouvernement béninois a formulé une demande officielle de restitution des œuvres d'art nationales emportées et conservées par la France. Mais selon un document datant du 12 décembre dernier et rendu public mercredi 8 mars, le ministre des affaires étrangères français s'y est opposé. Le Bénin ne compte pas en rester là. « Ce sera long et compliqué, mais on y croit ». Malgré le cours des événements, le ministre de la Culture béninois fait montre...
(Le Matinal 09/03/17)
La réhabilitation de la cité lacustre de Ganvié est une question de jours. En Conseil des ministres du mercredi 8 mars 2017, le ministre du Cadre de vie et du développement durable a été instruit à l’effet de faire engager les études de détails du projet "Réinventer la cité lacustre de Ganvié". Lesdites études porteront sur 9 secteurs d’intervention, à savoir : l’urbanisme, la rénovation de l’habitat, les équipements de confort, la santé, l’enseignement, la formation continue, l’environnement du lac,...
(La Nation 08/03/17)
Le Bénin s’est distingué au 25e Fespaco en remportant, le 4 mars dernier, l’Etalon d’argent de Yennenga pour le film ‘’L’orage africain’’ de Sylvestre Amoussou. Après le Prix du meilleur son et celui du meilleur décor pour ‘’Africa Paradis’’ à la 20e édition du Festival panafricain de cinéma de Ouagadougou, le réalisateur béninois résidant depuis 1981 en France confirme tout son engagement à porter haut l’étendard du cinéma de son pays mal en point et à voir l’Afrique redorer l’image...
(APA 03/03/17)
Le groupe Empire présidé par Ulrich Adjovi vient de mettre à la disposition des artistes et du public béninois un nouvel espace de spectacle "Concerto". Le cadre a été officiellement lancé, vendredi 17 février dernier à la faveur d’une conférence de presse, puis inauguré samedi 18 février à travers un concert qui a réuni la crème des artistes béninois. Dibi dobo, Blaaz, le groupe Ccc avec Amir, B-Syd, Nasti Nesta…, Vano Babe, Richard Flash, Ana Tèko, tous étaient présents, samedi...
(Xinhua 20/02/17)
Un symposium sur le potentiel touristique des arts vodoun, destiné à révéler au monde le potentiel touristique dont regorgent les religions endogènes à travers le vodoun, s'est ouvert ce samedi à Cotonou, la capitale économique béninoise. "Ce symposium, qui devra nous conduire les mois à venir à un grand festival international des arts vodoun, entend contribuer à une meilleure compréhension des arts vodoun et de son intégration dans le développement du tourisme au Bénin", a indiqué Mathieu Bah, vice-président du...
(Le Figaro 17/02/17)
Appelé «voudoun» dans sa version originale, ce rite animiste garde une influence fondamentale dans l'ex-Dahomey. Malgré les attaques des évangélistes locaux en plein essor. De nos envoyés spéciaux au Bénin, Sur la place du village de Logbogo, le soleil cogne. Pour s'abriter des rayons brûlants, chacun cherche l'ombre des grands arbres. Femmes et enfants sont groupés autour du ficus, tandis que les hommes, surtout des jeunes, rigolent entre eux sous les ramures d'un manguier. Il est 16 heures, il fait...
(Xinhua 15/02/17)
La deuxième édition du salon du livre béninois et de la presse jeunesse de Cotonou, visant à promouvoir auprès des enfants et des jeunes écoliers, le goût de la lecture, en les familiarisant avec les livres, s'est ouverte mardi après-midi à Cotonou, la capitale économique béninoise. Axée sur le thème : "Livre et amitié... un livre, ça se partage", cette deuxième édition du salon du livre est non seulement destinée à faciliter l'accès au livre, mais aussi à rapprocher les...
(Xinhua 26/01/17)
La troupe artistique chinoise de Gansu, dans le nord-est de la Chine, a plongé samedi soir, au Palais des Congrès de Cotonou, le public béninois dans la culture chinoise, à travers des tableaux captivants puisés dans un répertoire alliant musique, chorégraphie puis acrobatie, pour annoncer la fête du Nouvel An chinois, qui sera célébrée le 28 janvier prochain, sous le signe du Coq. Plusieurs centaines de Béninois, des représentants des corps diplomatiques accrédités au Bénin et des membres de la...
(24 heures au Bénin 24/01/17)
King Mensah, de son vrai nom King Ayaovi Papavi Mensah, a choisi Cotonou pour fêter ses noces de porcelaine avec la musique. Déjà 20 ans que le roi de la musique togolaise est sur la scène. La star a célébré le 21 janvier ses deux décennies de carrière musicale, à travers un concert à Bénin Marina Hôtel de Cotonou. Ce grand show a été offert en signe de gratitude au public béninois qui l’a adopté. L’artiste togolo-béninois (il est né...
(Le Monde 23/01/17)
La chanteuse franco-béninoise, installée aux Etats-Unis depuis 1998, raconte sa participation au concert contre Donald Trump au lendemain de l’investiture. Par Angélique Kidjo (Chroniqueuse Le Monde Afrique) Me voici de retour à Washington, quatre mois jour pour jour après mon concert pour l’inauguration du National Museum of African American History and Culture (NMAAHC), premier musée américain à traiter de l’histoire de l’esclavage, de la ségrégation et des richesses culturelles qui en découlèrent. Ce jour-là, sous un beau soleil d’automne, juste...
(APA 11/01/17)
Les adeptes des religions endogènes du Bénin ont célébré mardi et dans tous les couvents traditionnels du pays, la fête du Vodoun, à travers des consultations du Fâ, invocations de divinités, libations, sacrifices divers, chants et danses ainsi que des réjouissances populaires. Cette commémoration qui a mobilisé dans diverses villes béninoises, des touristes aux côtés des prêtes du Fâ, des têtes couronnées et adeptes des divinités, Dan (déesse des eaux), Sakpata (dieu de la terre), Lègba (dieu-gardien de la maison),...

Pages