Mardi 21 Novembre 2017

Un milliard pour relancer le microcrédit

Un milliard pour relancer le microcrédit
(24 heures au Bénin 17/03/17)
La ministre du Travail, de la fonction publique et des affaires sociales, Adidjatou Mathys.

Le gouvernement relance les activités relatives au microcrédit aux plus pauvres ‘’nouvelle génération’’. La cérémonie de remise de chèques aux partenaires a lieu ce mercredi 15 mars 2017 à Cotonou, en présence du ministre du Travail, de la fonction publique et des affaires sociales, Adidjatou Mathys.

Les femmes bénéficiaires de microcrédits retrouveront le sourire perdu depuis bientôt un an. Au total, un milliard de francs CFA est injecté dans le programme de microcrédit aux plus pauvres ‘’nouvelle génération’’.
Les structures qui ont reçu ces lettres de notification de crédits sont Alidé, Cpec, Ccif, Cfad, Comuba, Padme et Sian’son. Elles ont été retenues à la suite d’une mission conduite par le Fonds national de la microfinance (Fnm), sur la base de leurs capacités organisationnelle et opérationnelle.
Le ministre Adidjatou Mathys, a saisi l’occasion pour exhorter les bénéficiaires à un ciblage efficace des pauvres demandeurs, une évaluation réelle de leurs besoins de financement, à l’assurance de la qualité du groupe de solidarité et de sa cohésion interne ; un appui à la gestion au profit des membres des groupes, à un accompagnement soutenu ; un renforcement de leur dispositif d’encadrement, contrôle et suivi, et à exiger le plein remboursement et des meilleurs résultats.
Pour Denise Atioupkè, directrice du Fonds national de la microfinance, cette relance permettra une autonomisation des populations cibles. Le programme a déjà fait ses preuves en matière de réduction de la pauvreté, a-t-elle souligné.
Le représentant des systèmes financiers décentralisés, Salomon Saliou, a promis, qu’ils s’engageront pour l’amélioration des divers taux de remboursement de crédits, et la mise en œuvre des recommandations des autorités de contrôle et des cabinets d’audit. « Le Fonds national de la microfinance part dans une nouvelle ère de gouvernance avec le renforcement des services sociaux de base », a-t-il affirmé. Le ministre a rappelé aux Sfd qui ne figurent pas sur la présente liste qu’ils ont la possibilité de « rattraper le train en marche ». Elle a aussi remercié les jeunes qui ont commencé par payer leur dû au niveau du Fnpeej.

Boniface CAKPO

Commentaires facebook