Jeudi 14 Décembre 2017

Le Bénin lancera une Semaine nationale de la courtoisie au volant

Le Bénin lancera une Semaine nationale de la courtoisie au volant
(Xinhua 20/03/17)

Le Bénin lancera dès lundi une Semaine nationale de la courtoisie au volant, a annoncé dimanche à Cotonou, le directeur du Centre national de la sécurité routière du Bénin, Aubin Adoukonou.

La Semaine nationale de la courtoisie au volant destinée à sensibiliser les automobilistes sur les routes béninoises, de la manière dont ils devraient se comporter sur le volant pour limiter les cas d'accidents, a expliqué M. Adoukonou.

"Cette semaine nationale de la courtoisie au volant sera meublée d'une vaste campagne de sensibilisation des conducteurs sur les parkings, dans les gares routières, sur les grandes axes routières du pays, à travers des communications, des affiches et des spots publicitaires dans les médias en vue de contribuer à un changement de comportement des usagers des routes béninoises, dans le but de limiter les cas d'accidents",a-t-il déclaré.

S'exprimant au cours d'un point de presse dans la capitale économique béninoise, le directeur du Centre national de la sécurité routière du Bénin, a estimé que le comportement agressif d'un conducteur sur la route entraîne les autres à agir de la même façon et il est souvent facteurs d'accidents.

"Le mauvais comportement des usagers sur les routes occupe au moins 80% des facteurs qui causes les accidents sur les routes béninoises", a-t-il souligné.

M. Adoukonou a estimé qu'aux termes des statistiques d'accidents de la circulation comptant pour les cinq dernières années, le Bénin enregistre chaque jour 16 accidents avec deux personnes au moins tuées et treize blessées.

"Des suites de ces accidents qui surviennent sur le chemin de l'école, en voyage ou encore au cours du trajet service-domicile, des milliers de personnes - plus de 4.000 par an - passent de longues semaines d'immobilisation à l'hôpital et beaucoup d'entre elles ne parviennent plus jamais à vivre, travailler ou jouer comme elles le faisaient auparavant", a-t-il déploré, regrettant le fait que cette constitue un frein au développement du pays.

Selon lui, ces accidents sont essentiellement liés aux mauvais comportements dans la circulation routière, notamment l'excès de vitesse, l'alcool et la drogue au volant et la conduite sous l'effet de la fatigue.

Commentaires facebook