Mercredi 18 Octobre 2017

Le Bénin interdit la passation de marché gré à gré dans l'administration publique

Le Bénin interdit la passation de marché gré à gré dans l'administration publique
(Xinhua 10/08/17)
Le Président béninois, Patrice Talon.

Le président béninois, Patrice Talon, vient d'interdire formellement les passations de marché gré à gré dans les départements ministériels et organismes rattachés, a appris mercredi Xinhua de source officielle à Cotonou.

"Il m'est revenu de manière insistante, que des marchés sont conclus par mode de gré à gré au sein de certains ministères ainsi que d'organismes qui leur sont rattachés, et soumis à l'approbation de vos services", indique une correspondance du chef de l'Etat béninois à son ministre de l'Economie et des Finances.

"Je vous demande instamment de vouloir bien prendre des mesures urgentes à l'effet de ne plus donner suite à ce genre de marché sans l'autorisation du conseil des ministres", précise la même source.

De source proche du ministère béninois de l'Economie et des Finances, cette décision du chef de l'Etat vise à limiter les actes de corruption dans les départements ministériels et dans l'administration publique béninoise.

Au Bénin, la lutte contre la corruption a été depuis l'avènement du renouveau démocratique, de février 1990 au centre des priorités des chefs d'Etat qui se sont succédé au sommet de l'Etat. Elle est apparue alors depuis le renouveau démocratique, comme la principale exigence de la bonne gouvernance en raison de ses désastres sur l'économie et le développement du Bénin.

De nombreuses études commanditées aussi bien par les bailleurs de fonds que par les autorités gouvernementales ont révélé que la corruption fait perdre chaque année au trésor public béninois des milliards de FCFA.

Commentaires facebook