Mercredi 25 Avril 2018

Boucle ferroviaire : comment Talon a négocié le retrait de Dossou

Boucle ferroviaire : comment Talon a négocié le retrait de Dossou
(Jeune Afrique 27/03/18)
Le président béninois Patrice Talon

Le président béninois Patrice Talon a obtenu de son homologue nigérien Mahamadou Issoufou le retrait du groupe Petrolin, dirigé par Samuel Dossou, du projet ferroviaire Cotonou-Parakou-Dosso-Niamey, qui ira à l'entreprise chinoise CRCC.

Au terme de plusieurs mois d’âpres négociations, Patrice Talon, le chef de l’État béninois, a réussi à rallier à sa cause Mahamadou Issoufou, son homologue nigérien, à propos du projet de réhabilitation et d’extension du corridor ferroviaire Cotonou-Parakou-Dosso-Niamey.

Ce sera finalement China Railway Construction Corporation (CRCC), déjà actif sur le projet de TGV au Nigeria, qui réhabilitera la liaison Cotonou-Parakou (438 km) via la construction de voies ferrées sur l’axe reliant Parakou (nord du Bénin) à Niamey. Ce projet était à l’arrêt depuis 2013, date à laquelle le Niger et le Bénin ont créé ensemble Bénirail (ex-OCBN, Organisation commune Bénin-Niger).

Le choix de CRCC a été avancé par Talon afin de sortir de l’impasse. Issoufou se montrait en effet inflexible vis-à-vis du groupe Petrolin, dirigé par Samuel Dossou, et lui préférait Bolloré Africa Logistics. Mais, en septembre 2017, la filiale du groupe français Bolloré avait perdu en dernier ressort sa bataille judiciaire contre Petrolin.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/545475/politique/boucle-ferroviaire-comm...

Commentaires facebook