Vendredi 24 Novembre 2017

Bénin: le président reçoit les syndicats après des mois de grève dans la santé

Bénin: le président reçoit les syndicats après des mois de grève dans la santé
(AFP 11/11/17)
Bénin: le président reçoit les syndicats après des mois de grève dans la santé

Le président béninois Patrice Talon a reçu samedi à Cotonou les représentants des syndicats du secteur de la santé pour trouver un accord après plus de deux mois de grève paralysant le système sanitaire du Bénin, a constaté un journaliste de l'AFP.

Depuis le mois d'août, les hôpitaux publics sont paralysés par une grève, notamment contre les projets de privatisation de Patrice Talon, qui a engagé ce petit pays d'Afrique de l'Ouest dans la voie des réformes libérales pour tenter de faire face au ralentissement de l'économie, conséquence de la récession au Nigeria voisin.

Les travailleurs du secteur de la santé réclament l'amélioration de leurs conditions salariales, qu'ils craignent de voir revues à la baisse.

La grève, qui aurait entraîné la mort de plusieurs patients, a été l'objet de vives critiques, encore avivées par le cas médiatisé d'une femme enceinte qui avait été contrainte d'accoucher à même le sol.

Le chef de l'Etat, plusieurs ministres et les syndicats ont notamment établi un chronogramme pour le paiement de primes impayées dues aux travailleurs de la santé lors de la réunion qui a duré près de trois heures.

"Le débiteur ne peut honorer ses engagements que sur la base des moyens disponibles", a déclaré Patrice Talon, rappelant le contexte économique difficile du pays.

En 18 mois, plus de 18 milliards de francs CFA ont déjà été consacrés à régler les arriérés de primes impayés, a-t-il assuré, mettant en avant "la bonne foi de son gouvernement".

Le week-end dernier, syndicats et gouvernement étaient déjà parvenus à un accord portant sur le déblocage de près de 2,5 milliards de FCFA (environ 3,7 millions d'euros) pour répondre aux revendications des grévistes.

Mais les syndicats avaient finalement décidé de reconduire la grève cette semaine, estimant que le gouvernement n'avait pas répondu point par point à toutes leurs préoccupations.

Adolphe Houssou, porte-parole du collectif des syndicats en grève, s'est déclaré "satisfait", affirmant que le problème venait surtout de la "mauvaise communication" du gouvernement. "Nous mettrons le week-end à profit pour communiquer avec notre base", a-t-il dit.

De son côté, le ministre de la Santé, Alassane Séidou, a salué l'"évolution positive" du conflit social.

Patrice Talon, un ancien homme d'affaires qui a fait fortune dans le coton, a été élu président du Bénin en avril 2016, dans un pays reconnu pour être un exemple de stabilité démocratique dans la région. Mais son orientation libérale suscite de vives inquiétudes et une grogne sociale croissante, notamment dans le secteur public, frappé par plusieurs mouvements de grève.

str-cl/lp

Commentaires facebook