Samedi 24 Février 2018

Au Bénin, la formation des professeurs a retrouvé son cours

Au Bénin, la formation des professeurs a retrouvé son cours
(Le Monde 13/02/18)

L’interruption correspond au temps d’une génération. Pendant vingt-trois ans, de 1987 à 2010, aucun enseignant n’a officiellement été formé au Bénin. « Au milieu des années 1980, le pays était plongé dans une crise économique tellement grave qu’il a fallu réduire drastiquement les dépenses de l’Etat, se souvient Germain Gonzalo, directeur de l’Ecole normale supérieure (ENS) de Porto Novo, capitale administrative du Bénin. En quinze années de régime “marxiste-léniniste” [au temps de la République populaire du Bénin, de 1975 à 1990], le nombre de fonctionnaires était devenu pléthorique, passant de 7 000 à 47 000. Près de 80 % du budget de l’Etat servait alors à payer les agents de la fonction publique. Sous la pression du Fonds monétaire international (FMI), les vagues de licenciement dans l’administration se sont multipliées, les embauches ont été gelées et les départs à la retraite, anticipés. »
Découvrez notre série La classe africaine

Le domaine de l’éducation a largement souffert et cette diète budgétaire, et il en paie encore les conséquences : en 2017, 25 % seulement des enseignants du secondaire étaient qualifiés. Selon une enquête de l’Unesco de 2011, le Bénin se classe sur la liste des dix premiers pays à fort taux d’analphabétisme (58 %).

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/02/12/au-benin-la-formation-d...

Commentaires facebook