Dimanche 22 Avril 2018

Tunisie : Maâloul, une méthode parfois décriée mais des résultats probants

Tunisie : Maâloul, une méthode parfois décriée mais des résultats probants
(Jeune Afrique 20/03/18)
Nabil Maâloul

Revenu sur le banc des Aigles de Carthage en avril 2017, après un premier passage en 2013, Nabil Maâloul a qualifié la Tunisie pour la Coupe du monde 2018 en Russie. En moins d’un an, les résultats obtenus par l’ancien milieu de terrain de l’Espérance Tunis ont vaincu (presque) toutes les réticences à son égard.

La récente décision de Nabil Maâloul de faire appel à plusieurs binationaux – Mouez Hassen (Châteauroux), Saîf-Eddine Khaoui (Troyes) et Ellyes Skhiri (Montpellier), Yoan Benalouane (Leicester), tous convoqués pour les matches amicaux de mars face à l’Iran (le 23 à Radès) et le Costa Rica (le 27 à Nice) – a été diversement appréciée en Tunisie.

« Pour les joueurs qui sont là depuis un certain temps, qui ont participé à la qualification pour la Coupe du monde, et qui vont être écartés au profit des binationaux, ce n’est pas facile à accepter. Je comprends qu’il veuille avoir un maximum de choix avant de faire sa liste des vingt-trois joueurs pour le Mondial 2018, mais il prend un risque : faire venir des nouveaux au dernier moment peut se révéler être un danger pour l’équilibre du groupe », remarque un dirigeant de club.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/543466/societe/tunisie-maaloul-une-methode-p...

Commentaires facebook