Dimanche 18 Février 2018

« Non ! », dit la Tunisie à l'installation d'une base militaire de l’OTAN sur son sol

« Non ! », dit la Tunisie à l'installation d'une base militaire de l’OTAN sur son sol
(La Tribune 14/02/18)

Même les 3 millions d’euros d’aide bloqués par l’Union européenne(UE) n’ont pas réussi à infléchir la position de la Tunisie. Ce pays nord-africain oppose un niet catégorique à l’installation sur son sol, d’une base militaire de l’OTAN pour des opérations de renseignements et de sécurisation. Refus de façade ou moyen de pression dans les négociations en cours ?

En Tunisie, les spéculations se sont emparées de la question. Ce lundi 12 février, lorsqu'il vient répondre aux questions des députés de la commission de Défense et de Sécurité, Abdelkrim Zbidi, le ministre de la Défense fait une révélation qui flatte autant la fierté nationale qu'elle alimente la polémique.
Chantage financier pour faire plier Tunis

Dans un scénario proche d'un chantage financier, la Tunisie a refusé à l'organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN), l'installation d'un centre de commandement à Gabès, dans le sud-ouest de la Tunisie. Pour l'organisation militaire multinationale, cette base militaire aurait dû servir à la centralisation de la collecte et de l'analyse d'informations pour des opérations maritimes, terrestres ou même spatiales. Dans le lot, la lutte contre l'immigration clandestine, le terrorisme, la criminalité transnationale organisée (CTO)...

Pour faire pression sur Tunis d'accepter l'installation de la base, l'OTAN aurait menacé de faire bloquer un don de 3 millions d'euros de l'Union européenne (UE) à l'armée tunisienne dans le cas où Tunis refuserait d'ouvrir son territoire à la base de l'OTAN. Pour user de la carotte, l'organisation militaire a proposé une aide permanente et une expertise technique pour un centre d'opérations que Tunis souhaite développer.

Lire la suite sur: https://afrique.latribune.fr/politique/2018-02-14/non-dit-la-tunisie-a-l...

Commentaires facebook