Mardi 21 Novembre 2017

Moi, Abraham, j’ai été détenu en Libye en essayant de rejoindre l’Europe

Moi, Abraham, j’ai été détenu en Libye en essayant de rejoindre l’Europe
(Jeune Afrique 17/07/17)
Des migrants guinéens de retour de Libye

Abraham Diakité, jeune Guinéen, a passé un mois détenu en Libye. Il raconte ce qu'il a vu sur place, dans une sorte de prison dont beaucoup d'autres ne sortent pas aussi vite que lui.

Je m’appelle Abraham Diakité, je suis guinéen et j’ai 27 ans. Aujourd’hui, je réside en Algérie et après mes mésaventures, je pense me faire une raison et rentrer en Guinée. Il y a quelques mois encore, j’étais en Libye. Je voulais tenter de passer la mer pour rejoindre l’Europe. Mais à peine notre bateau avait-il quitté les côtes libyennes que nous étions attrapés par la marine. Ou plutôt, par des petits bateaux pneumatiques pleins d’hommes en armes.

Après que les pneumatiques nous ont ramenés sur la terre ferme, j’ai vite eu l’occasion de découvrir l’enfer. On nous a ramenés à Sabrataha. De là nous sommes passés par Zaouïa, puis nous sommes arrivés à Gharyan, au nord-ouest de la Libye. Et là, j’ai été retenu du 7 mai au 2 juillet. Le temps de découvrir l’horreur des conditions de détentions des migrants en Libye.

Le camp de Gharyan est constitué d’une dizaine de containers, placé les uns en face des autres et gardés par des hommes armés, souvent en treillis. Mais je ne sais pas de qui ils répondent. Ce sont des Libyens en armes, c’est tout ce que je sais. On sortait très peu ; la plupart du temps, on était retenus dans des containers, pensés pour stocker de la marchandise, on voyait à peine la lumière du jour, on ne pouvait pas vraiment savoir ce qui se passait.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/457885/societe/moi-abraham-jai-ete-detenu-li...

Commentaires facebook