Vendredi 24 Novembre 2017

Liberia: LIBTELCO va collaborer avec Google pour améliorer l’accès à l’Internet haut débit

Liberia: LIBTELCO va collaborer avec Google pour améliorer l’accès à l’Internet haut débit
(Agence Ecofin 02/08/17)

Darren Wilkins, le directeur général de Liberia Telecommunications Corporation (LIBTELCO), a dévoilé que l’opérateur historique va collaborer avec Google pour améliorer l’accès des populations et de l’administration publique à l’Internet haut débit.

La société télécoms publique compte se connecter au réseau de fibre optique que l’entreprise américaine prévoit de déployer dans le pays dans le cadre de son programme Project Link, entamé en 2013 avec pour objectif de fournir une meilleure connectivité dans plusieurs pays d’Afrique. La société C-Squared avait d’ailleurs été créée par Google pour gérer le projet. « Nous tirerons parti de la boucle de fibre optique urbaine de Google / C-Squared et profiterons pleinement du potentiel de transformation de la connectivité et d'Internet pour fournir des services au gouvernement et au peuple du Libéria », a expliqué Darren Wilkins qui pense que la boucle de fibre optique urbaine qui sera construit par C-Squared créera des conditions de jeu équitables pour tous les fournisseurs de services Internet.

LIBTELCO prévoit également de tirer parti de la connectivité offerte par la fibre optique de Google pour des services d'hébergement, de co-implantation, de cloud computing, de VoIP. Un ensemble de solutions pour atteindre les objectifs du gouvernement en matière de cybergouvernement, s’est réjouit Darren Wilkins.

D’après le patron de l’opérateur historique, l’arrivée du très haut débit contraint la société à se préparer aux nouvelles exigences du marché. Un data centre national qui accueillera des données et des applications du gouvernement, et fournira d'autres services au besoin, est en cours de construction. La société publique s’occupera également de l'entretien des équipements informatiques et du matériel technologique du gouvernement, actuellement confié à des particuliers et à des entreprises. Avec l’accès de l’administration à Internet, ces équipements renfermeront des données sensibles, qui, utilisées de manière abusive, pourraient nuire à la sécurité nationale.

Commentaires facebook